Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

La rumeur de voir arriver Samsung sur le marché des smartwatchs a pris fin lorsque la firme sud-coréenne à dévoiler la Samsung Galaxy Gear, et j’ai eu la chance de passer quelque temps avec le nouveau dispositif mobile de Samsung hier soir – merci Fabien.

Tout d’abord, si vous étiez préoccupé par une surabondance de plastique brillant ou un sentiment de design pas cher – une critique commune de certains smartphones Samsung – vous n’avez aucune raison de l’être. La Galaxy Gear est une jolie montre, bien pensée et développée, qui ressemble à une montre de sport haut de gamme. La façade avant est équipée de métal et d’un verre en saphir, tandis que le contour en plastique mat s’intègre parfaitement dans le bracelet. Elle est vraiment confortable à utiliser et à porter.

Voici la Samsung Galaxy Gear

Cependant, l’attache est assez imposante – plus grand que la montre que vous portez maintenant probablement, ce qui pourrait causer des problèmes en fonction de la taille de vos poignets. Les défis liés à la miniaturisation de l’électronique dans un dispositif que vous pouvez porter sur votre poignet est une question que nous allons certainement aborder dans les futures smartwatchs à venir.

Montre sobre et chic

Quoiqu’il en soit, la montre arrive avec un écran tactile d’une taille vraiment très raisonnable. L’écran lui-même mesure 1,63 pouces de diagonale, et dispose d’une dalle Super AMOLED offrant une résolution de 320 x 320 pixels. Il y a un seul bouton sur le côté droit, qui fonctionne comme un bouton d’accueil, et la montre peut être chargée par les broches sur le dessous. Pour ce faire, vous disposerez d’un boîtier dédié à la charge, faisant office de dock d’exposition. Malheureusement, vous ne pourrez partir sans oublier de prendre ce dernier.

Écran parfait pour une montre

Il y aura six coloris disponibles pour le lancement de la Galaxy Gear – noir, gris, orange, beige, rose et vert. Les modèles orange et jaune en particulier, sont extrêmement tape à l’oeil, alors que la grise et la noire, ont toutes deux un profil plutôt discret et chic.

Différents coloris pour la Gear

L’interface utilisateur de la Galaxy Gear est assez discrete, avec un minimum d’encombrement visuel. L’écran tactile vous permet d’interagir avec la montre seulement en faisant défiler votre doigt de gauche à droite, et bas en haut. Ainsi, généralement l’action gauche/droite vous permet de naviguer entre les différentes applications telles que les journaux d’appels, vos contacts, l’horloge, les notifications et vos applications préférées. Un geste de haut en bas, vous permet de faire apparaître l’application appareil photo, et revenir sur l’écran central.

Et oui, c’est une montre avec une caméra – un appareil de 1,9 mégapixels pour être précis – qui se retrouve incrusté dans le bracelet. Pour lancer l’appareil photo il suffit de faire un rapide coup de doigt vers le bas, puis d’appuyer sur l’écran pour prendre une photo. La qualité d’image est susceptible d’être à peu près comparable avec le type d’appareil photo que vous pouvez trouver sur une caméra frontale d’un smartphone. L’enregistrement vidéo se fait en 720p, et il y a aussi une application de galerie miniature pour vous permet de visualiser vos photos directement sur la montre, et bien sûr de lancer la synchronisation avec votre smartphone.

Photo et vidéo sont accessibles sur la montre

Comme un dispositif d’accompagnement des smartphones Samsung Galaxy, l’intégration est bien ancrée dans l’OS. Ainsi, les notifications d’un message que vous visionnez sur la montre, par exemple, se retrouvera jumelé sur votre smartphone dès lors que vous allumez l’écran. Les autres caractéristiques comprennent une version de son application assistant vocal, S Voice, qui vous permet de programmer des rappels et de lancer des commandes vocales.

S Voice permettra de commander la montre

De plus, la Galaxy Gear va également fait office d’un dispositif mains-libres, puisque celle-ci peut être utilisée pour passer des appels grâce à ses haut-parleurs et son microphone intégrés dans le bracelet ! Après, sachez que vous aurez peut-être l’air un peu ridicule de parler à votre poignet.

Les appels pourront être reçus et passés depuis la smartwarch

Cependant, les capacités de l’appareil ne sont pas limitées à de « simples » applications. En effet, Samsung a également réussi à rameuter la troupe d’une petite quantité de développeurs tiers, permettant ainsi de disposer de Evernote, eBay, MyFitnessPal, Pocket, Path, RunKeeper et Tripit.

Tout cela est géré côté smartphone, via l’application Gear Manager. Il s’agit de votre point d’entrée unique pour contrôler ce que va embarquer la Gear, et à partir de là, vous pouvez échanger les cadrans des montres, gérer vos applications et même faire sonner votre téléphone si celui-ci est perdu.
Une autre caractéristique de sécurité en option vous permet d’appuyer longuement sur la touche on/off pour activer un mode « panique », qui utilisera l’appareil photo de la montre pour prendre des photos et les envoyer, accompagnées d’un message, à des contacts d’urgence.

Le Gear Manager va permettre de gérer votre Gear

Comme vous pouvez le voir il y a beaucoup de choses à voir sur la Galaxy Gear, et donc sans surprise l’autonomie de la batterie de la montre ne va pas correspondre à celle d’une simple montre. Samsung mentionne que la Gear devrait durer environ 24 heures pour une utilisation intensive, ce qui signifie que vous aurez potentiellement besoin de la brancher avec votre smartphone tous les soirs !

Pour l’instant, la Galaxy Gear est sans doute la smartwatch la plus avancée jusqu’ici, mais cela pourrait bientôt changer puisque le grand rival de la firme sud-coréenne, Apple, se prépare à entrer en concurrence avec la présupposée iWatch. De plus, l’obligation d’utiliser un smartphone Samsung avec la Gear pourrait limiter son attrait.

Mais, il est encore trop tôt pour dire dans quelle mesure la montre sera populaire dans le long terme, puisqu’il s’agit réellement d’un nouveau secteur de marché, et la concurrence n’est pas encore là. Mais vous pouvez parier que celle-ci devrait être bichonnée du côté de Samsung, puisque l’on parle même déjà de la seconde génération.

À noter tout de même qu’avec un Galaxy Note 3 commercialisé à 749 €, et une montre connectée Samsung Galaxy Gear à 300 dollars, le couple de dispositifs dépasse allègrement les 1000 € … De quoi faire réfléchir.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de la Samsung Galaxy Gear : un accessoire aux phablettes

Un concept vidéo de Android 5.0 assez bluffant et intéressant !

Pendant très longtemps, la communauté Android semblait obsédé par l’idée de voir arriver Android 5.0, entendu comme étant nommé Key Lime Pie, mais malheureusement le mythe s’est écroulé lorsque Google a annoncé un partenariat plus que troublant avec … Nestlé. En effet, si vous ne le savez toujours pas, Google a décidé de nommer la prochaine version de son système d’exploitation mobile numéroté Android 4.4, KitKat. Oui oui la même barre chocolatée que vous mangez, mais sans l’espace entre les noms ! Chouette non du Kit Kat tous les jours bientôt !

Mais, alors que la communauté autour de l’OS de Google est en constante progression, il est logique que des petits rêveurs pensent à ce que Google pourrait proposer dans une version à venir, qui pourrait cette fois-ci être Android 5.0. C’est donc une nouvelle vidéo d’un concept réalisée par Craig Tuttle, qui nous donne sa vision de ce que pourrait être pour lui Android 5.0, et le moins que l’on puisse dire c’est que ses idées sont assez cool.

La vidéo se concentre principalement sur l’intégration de Google Now et des ses cartes, y compris l’introduction de plusieurs modifications à la barre de notification. Avec les mises à jour de Google Maps, Google Keep, YouTube et plus nous savons que Google se dirige dans cette direction de conception maintenant, et Craig nous montre ce qu’un système de cartes Google Now profondément intégré pourrait ressembler.
Vous remarquerez également que le concept vidéo montre un nouveau look blanc opaque, par opposition aux plus traditionnels couleurs bleu de Android que nous connaissons et aimons aujourd’hui.
Enfin, la vidéo mentionne également la gestion du multi-tâches, qui a l’air absolument incroyable.

Alors que nous nous attendons à peu de grands changements avec la mise à jour mineure pour Android 4.4 KitKat, il est probable que la version 5.0 apportera des changements drastiques dans le look and feel.

Que pensez-vous de ce dernier ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Un concept vidéo de Android 5.0 assez bluffant et intéressant !

Que contient l’iPhone 5S ? iFixit démonte ce dernier et révèle une nouvelle tout !

Inutile de vous présenter iFixit ! Ce célèbre site de démontage des dispositifs électroniques, qui a en autre démonté la Surface Pro, le Galaxy S4 et plus récemment le Macbook Air 2013 met une nouvelle fois à nu un dispositif, qui n’est autre que le très convoité iPhone 5S.
Objet de toutes convoitises ce jour en raison de sa mise en vente dans les Apple Store, le nouveau smartphone phare de la firme de Cupertino vient donc de passer dans les mains des experts de iFixit, et ce peu de temps après sa mise en vente, permettant ainsi de révéler toute la technologie qui se trouve au sein de ce dernier.

L’ajout le plus significatif est Touch ID, le nouveau scanner d’empreintes digitales. Le capteur est relié par un câble au port Lighting, et se compose d’un groupe de condensateurs qui utilisent 5 à 10 images pour créer un profil d’image des « crêtes » de votre peau – ou même la patte de votre chat.

Démontage du Touch ID de l'iPhone 5S

Démontage de la batterie de l'iPhone 5S

En creusant dans les parties internes du smartphone, la raispn pour laquelle Apple est capable de se vanter de 10 heures d’autonomie est claire : l’iPhone 5S arrive avec une batterie plus grande que son prédécesseur. Le démontage révèle une batterie de 1560 mAh, une amélioration par rapport à la batterie de 1440 mAh de l’iPhone 5. Comme le souligne iFixit, le Galaxy S4 de Samsung dispose d’une batterie de 2600 mAh significativement plus grande, mais qui est évaluée à seulement 7 heures lors d’une conversation.

Puce A7

Il n’est pas évident de voir quelle compagnie est derrière le nouveau chipset A7, bien que la caméra iSight a des marques semblables à celles des modèles précédents, ce qui suggère que Sony est encore une fois le fabricant.

Pièces détachées de l'iPhone 5S

Vous trouverez tous les détails – avec beaucoup d’images, bien sûr – depuis ce lien.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Que contient l’iPhone 5S ? iFixit démonte ce dernier et révèle une nouvelle tout !

HP dévoile son premier ordinateur portable intégrant les contrôles gestuelles de Leap Motion

Annoncé conjointement par Leap Motion et HP hier, le HP Envy 17 Leap Motion Special Edition est une nouvelle version de l’ordinateur portable HP Envy de 17,3 pouces avec un capteur Leap Motion intégré qui offre un contrôle gestuel en trois dimensions pour les utilisateurs. Beaucoup plus mince que le capteur de mouvement autonome classique, le capteur intégré est situé à la droite de la dalle tactile et au-dessous du clavier. Afin de profiter de la commande par mouvements, l’utilisateur place ses mains au-dessus du capteur à environ 15 à 30 centimètres et effectue différents gestes en fonction de l’application en cours d’exécution sur l’ordinateur portable.

L’ordinateur portable viendra préchargé avec Airspace, la boutique d’applications de Leap, qui permet de trouver des applications 3D contrôlées pour le mouvement, telles que des jeux, des programmes éducatifs, des applications dédiées à la productivité et divers outils créatifs. En outre, le Leap comprendra cinq parties, dont l’une a été spécialement conçue pour HP. Alors que le portable inclut l’option d’un écran tactile pour l’interactivité de Windows 8, les utilisateurs peuvent également télécharger des logiciels tiers pour utiliser les mouvements sous Windows 8. En théorie, les utilisateurs peuvent naviguer sous Windows 8 sans jamais toucher l’ordinateur portable.

HP dévoile son premier ordinateur portable intégrant les contrôles gestuelles de Leap Motion

Un inconvénient du capteur de mouvement Leap est que la batterie du portable va rapidement manquer de puissance, tant et si bien que HP recommande de brancher l’ordinateur portable avant d’utiliser le capteur. Pour activer ce dernier, HP a inclus un raccourci sur le clavier. En ce qui concerne les autres spécifications de l’ordinateur portable, on retrouve un écran IPS offrant une résolution de 1920 x 1080 pixels, jusqu’à 2 To pour le disque dur, et un processeur Core i7 peut être incorporé, ainsi qu’un maximum de 16 Go de mémoire vive. Du côté de la vidéo on dispose d’une sortie HDMI et une carte graphique Nvidia.

L’ordinateur portable HP sera disponible en précommande le 16 octobre prochain à un prix de base de 1049,99 dollars. Bien sûr, Leap Motion va tenter de s’incruster dans des appareils autre que celui de HP. Dans un communiqué publié par le PDG de Leap Motion, Michael Buckwald, celui-ci a déclaré « qu’avec notre nouveau micro capteur, il y a une formidable opportunité de l’intégrer dans des dispositifs divers et variés, tels que les claviers, les smartphones, les tablettes, des visiocasques et plus encore ».

L’avenir va-t-il appartenir à Leap ? La réponse dans quelques mois, années…

flattr this!

» Voir la source de l´article : HP dévoile son premier ordinateur portable intégrant les contrôles gestuelles de Leap Motion

Google fait de Quickoffice, une application pour iOS et Android gratuite pour tous

Cela fait plus d’un an que Google a racheté Quickoffice, une application mobile pour l’édition de fichiers Microsoft Office sur des tablettes. Au cours des derniers mois, la firme de Mountain View a lentement étendu la disponibilité de l’outil en rendant celui-ci gratuit pour les utilisateurs professionnels utilisant Google Apps. Jusqu’ici, tout le monde devait encore payer pour ses applications. Cependant, aujourd’hui cette politique est en train de changer, puisque le géant de la recherche fait tout simplement de Quickoffice pour iOS et Android, une application disponible gratuitement pour toute personne ayant un compte Google.

Comme le déplore Google dans son annonce, si la conversion des documents au format Google Docs, Feuille de calcul et Présentation est facile, « parfois les gens avec qui vous travaillez ne sont pas encore allé sur Google ». L’utilisation de Quickoffice pour travailler sur des fichiers Office est un compromis raisonnable, et l’entreprise semble s’impliquer dans ce processus, surtout que les documents sont sauvegardés sur … Google Drive.

Installation de Quickoffice gratuitement en provenance du Google Play Store

Il suffit de connecter son compte Google Drive sur Quickoffice

Accès à tous les documents internes, et de Google Drive

Vous allez pouvoir créer des doucments Word, Feuille de calcul et Présentation

La version actuelle de Quickoffice pour les utilisateurs professionnels de Google Apps peuvent mettre à jour leur application mobile, et ainsi disposer d’un certain nombre de nouvelles fonctionnalités dans le processus. Par exemple, l’application peut maintenant créer des dossiers zip, et vous permet d’afficher des graphiques dans Excel et PowerPoint. Google a égalemet souligné que celle-ci fonctionne à travers une multitude de dispositifs, « de sorte que vous n’avez pas à vous soucier de l’installation de versions distinctes quand vous allez l’utiliser sur votre smartphone puis sur votre tablette ».

Histoire d’attirer une majorité de nouveaux utilisateurs, Google donne à toute personne qui s’enregistre avant le 26 septembre pour la nouvelle application Quickoffice sur Android ou iOS, 10 Go de stockage Google Drive supplémentaire, et ce pour les deux prochaines années.

Plus tôt cette année, Google a également déclaré qu’il apportait Quickoffice pour votre navigateur, en utilisant sa technologie Native Client. Cependant, jusqu’ici nous n’avons pas beaucoup entendu parlé de cette version web. Avec une application mobile disponible gratuitement pour tous, les chances de voir arriver l’application web dans un proche avenir son réels.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google fait de Quickoffice, une application pour iOS et Android gratuite pour tous

Prise en main du Samsung Galaxy Note 3 : un smartphone très alléchant

Lorsque le Samsung Galaxy Note est apparu depuis quelques années maintenant, peu de personnes imaginaient qu’il allait devenir une pierre angulaire de la gamme d’appareil Android de Samsung. Pourtant, nous sommes en 2013, le témoin du lancement du Galaxy Note 3, la troisième itération d’une famille d’appareils très réussie.

La formule du Samsung Galaxy Note 3 est bien connue : combiner un grand écran avec un stylet, un processeur puissant et une tonne de fonctionnalités logicielles. Sur le plan matériel, le Note 3 est plus ou moins la même taille et forme que son prédécesseur, à la différence qu’il a un écran plus grand (5,7 pouces), une plus grosse batterie (3200 mAh) et un poids plus léger. C’est tout à fait le plus que l’on a pu remarquer sur de nombreux dispositifs récents de Samsung, indiquant que la marque cherche tout simplement à rendre ses dispositifs plus sexy, mais également plus fonctionnels. Si le nouveau Galaxy Note ressemble à un bloc-notes de papier à l’ancienne, c’est surtout grâce à la nouvelle conception de sa coque arrière.

Nouvelle coque faux cuir fait son apparition

En effet, alors que nous étions habitués au plastique, la coque arrière du Note 3 arrive avec un effet de faux cuir. C’est un changement radical par rapport au plastique brillant de l’ancienne génération, permettant une meilleure prise en main et appréhension du dispositif que les précédents. Même si cela peut choquer, notamment sur la version blanche, la version noire est beaucoup plus acceptable.

Comme d’habitude, le Galaxy Note arrive avec une gamme de spécifications hauts de gamme. Le modèle européen dispose d’un processeur quatre coeurs, un Snapdragon 800, couplé à 3 Go de mémoire vive, et 32 Go de stockage interne en standard – même si une version 64 Go est également possible.

L’affichage du Note 3 est un massif écran de 5,7 pouces Full HD 1080p Super AMOLED, et est extrêmement brillant. Grâce à des bords réduits, malgré le fait que l’écran du Note 3 est plus grand que son prédecesseur, celui-ci est à peine plus encombrant que l’écran de 5,5 pouces du Note 2.

Écran de 5,7 pouces Full HD 1080p Super AMOLED

À l’arrière, au milieu de cette coque texturée, on retrouve un capteur de 13 mégapixels avec la propre technologie « intelligente de stabilisation » de Samsung. L’enregistrement vidéo permet également de prendre en charge le 4K (UHD). Et sous le capot arrière se cache une bestiale batterie de 3200 mAh, ce qui devrait fournir suffisamment de jus pour tenir ne serait-ce qu’une journée.

Un capteur de 13 mégapixels permet de prendre des clichés vraiment intéressants

Une imposante batterie de 3200 mAh est amovible

Mais, c’est du côté logiciel du Note 3 que cela devient vraiment intéressant. Samsung a fait de grands efforts pour s’assurer que plus d’utilisateurs vont tirer profit du meilleur de son stylet S Pen. En retirant le S Pen en bas à gauche du smartphone, vous disposerez d’un nouveau menu radial à l’écran, nommé « Air Command », vous montrant une sélection de fonctionnalités accessibles depuis le S Pen. Il s’agit notamment des trucs de base comme l’écriture à l’écran d’une note, et un accès aux capacités plus avancé telles que l’incorporation d’une application fenêtrée.

Le S Pen apporte de nouvelles fonctionnalités, notamment Air Command

Scrapbook est une nouvelle fonctionnalité qui étend les fonctionnalités offertes par l’ancienne génération de Note. Ainsi vous allez pouvoir capturer une zone que vous dessinez avec le S Pen, et Scrapbook va « récolter » les métadonnées de l’application en cours d’utilisation – par exemple une URL dans un navigateur. Ensuite, ces données vont pouvoir être par la suite placées dans différentes catégories afin de créer un collage numérique.
Votre Scrapbook, entre autre, est consultable par la nouvelle application S Finder. Contrairement à Google, l’application de recherche de Samsung se concentre sur le tri à travers du contenu non ordonné, que vous trouvez souvent sur votre smartphone – des trucs comme des images, des notes et des contacts. Ainsi, avec la recherche par mot clé, il est possible d’affiner vos recherches par période, tags et même avec la géolocalisation. Samsung dit que c’est grâce à la reconnaissance optique de caractères que l’application peut correctement identifier les notes écrites.

De même, votre Note 3 peut être transformé en un magazine de toutes sortes de contenus, grâce à la nouvelle application « My Magazine ». Cela ressemble et fonctionne un peu comme Flipboard, d’autant plus que le contenu provient de ce dernier.

La gestion du multitâches a été revue sur le Note 3

Le multitâche a également été revu dans le Note 3. La fonction multi-fenêtre qui permet à deux applications d’être exécutées simultanément en divisant l’écran est de nouveau disponible pour cette version, avec une nouvelle astuce qui vous permet d’enregistrer des combinaisons d’applications dans la barre latérale. Si, par exemple, vous êtes toujours à parcourir YouTube et le navigateur en même temps, et bien, maintenant vous pouvez accéder à cette combinaison avec une seule action.

Donc, comme d’habitude avec un nouveau produit Samsung, nous voilà avec un Note 3 disposant de spécifications améliorées, et une flopée de nouvelles fonctionnalités logicielles.

Le Samsung Galaxy Note 3 sera lancé dans le monde entier courant octobre, et est déjà en pré-commandes dans certaines boutiques. Il est proposé à 749 €.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main du Samsung Galaxy Note 3 : un smartphone très alléchant