Une version Google Edition du Xperia Z semble envisagée et pourrait arriver en juillet

Si la dernière rumeur s’avère réelle, nous pourrions avoir un nouveau dispositif Google Edition entre nos mains prochainement. En effet, ce que l’on a pu découvrir depuis quelques semaines maintenant, pourrait bien devenir un trio, comme le rapporte le blog Android Geeks qui prétend avoir des informations privilégiées sur le fait que le Sony Xperia Z sera le prochain dispositif qui aura la faveur d’avoir une version « pure » d’Android.
Citant une source anonyme de Sony, il semblerait que l’accord entre Sony et Google soit déjà acté, et qu’un Xperia Z dénué de la surcouche Sony pourrait arriver dès juillet. Si c’est le cas, il va rejoindre le Galaxy S4 et le HTC One, qui seront tous deux mis en vente ce mois-ci sur le Google Play.

Une version Google Edition du Xperia Z semble envisagée et pourrait arriver en juillet

Comme pour chaque rumeur, il faut rester méfiant, mais si celle-ci s’avère vérifiée, on peut s’attendre à ce que le Xperia Z soit identique au modèle déjà en vente, mais avec une version de ROM purement Android 4.2.2 d’installée, sans aucune ingérence de Sony. Ce ne serait pas la première fois que le Xperia Z soit totalement « nu », car le smartphone a été récemment intronisé à l’Android Open Source Project, et s’est vu intégrer Android 4.2.2.

De l’aveu même de Sony, le Xperia Z AOSP n’était pas adapté pour une utilisation quotidienne par le grand public, mais il montre clairement que l’entreprise n’est pas opposée à la suppression de sa surcouche Android sur le téléphone. Le Xperia Z s’est bien vendu à l’international, mais Sony a eu du mal à trouver un support porteur aux États-Unis, quelque chose dont la firme espère rectifier rapidement, et ce pourrait être le cas avec une version Google Edition sur le Google Play.

Malgré les apparences, Sony est l’un des rares grands constructeurs qui n’a pas eu un dispositif en vente sur la boutique Google Play, ou par Google lui-même. Samsung et HTC ont tous deux produits des téléphones Nexus, et maintenant proposent des versions Google Éditions de leurs dispositifs phares, tandis que LG a développé le Nexus 4. Motorola, bien sûr, détenu par Google, a de grandes chances d’être également représenté plus tard cette année.

Sony ne cache pas sa joie à porter Android sur ses dispositifs, de sorte que la rumeur d’un Google Edition du Xperia Z ne semble pas très farfelue…

Allez-vous opter pour un de ces Google Edition ? Si oui, lequel ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Une version Google Edition du Xperia Z semble envisagée et pourrait arriver en juillet

Bing : Une nouvelle approche et de nouvelles fonctionnalités pour le moteur de recherche

Alors que Bing approche maintenant les 30% de part de marché des ordinateurs de bureau aux États-Unis, Microsoft continue d’apporter des nouveautés à son moteur de recherche. Selon Anne-Sophie Dubus, responsable Marketing Europe de Bing, le moteur de recherche est une alternative intéressante à ses concurrents (principalement Google pour le marché Desktop), centré sur les usages utilisateurs.

Les équipes de Bing continuent de travailler sur une approche verticale, centrée sur les besoins utilisateurs. Le moteur de recherche est ainsi disponible d’un seul clic sous Windows 8, avec une expérience de recherche enrichie grâce aux hotspots, ces petits carrés présents sur l’écran d’accueil qui affichent des informations supplémentaires au fond d’écran.

La technologie Bing est également utilisée dans les « Bing Apps » : les applications Actualités, Sports, Voyage, Finances, Météo et Cartes présentes sous Windows 8. Ces applications combinent le meilleur des fonctionnalités d’une application thématique avec la qualité des contenus, notamment grâce à des partenariats avec de grands médias français et internationaux (Le Monde, Le Figaro, Le Parisien, Les Echos, L’Equipe, Challenges et bien d’autres).

La technologie Bing est également utilisée dans les Bing Apps

Plus que de nouvelles fonctionnalités, c’est une transformation profonde de la recherche par Microsoft qui est en œuvre actuellement pour concurrencer Google. La technologie Bing est amenée à ne plus être utilisée uniquement pour le moteur de recherche, mais devient une plateforme intégrée dans n’importe quel service et appareil.

La technologie Bing devient une réelle plateforme intégrée dans n'importe quel service et appareil

Par exemple, la dernière version d’Office permet de rechercher et d’inclure des images issues du web directement depuis Word ou Powerpoint. Connecté avec Bing Cartes, il est même possible de générer des cartes dynamiques sur votre Powerpoint à partir de vos données Excel. Ces quelques exemples montrent la volonté de Microsoft de développer ces intégrations par la suite, en particulier en Europe où Bing a une belle place à prendre.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Bing : Une nouvelle approche et de nouvelles fonctionnalités pour le moteur de recherche

Les MacBooks Pro et Air disposeront des puces Haswell et des améliorations mineures à la WWDC 2013

Alors qu’il ne reste plus que quelques jours avant le début de la WWDC 2013, la conférence annuelle d’Apple pour les développeurs qui débute le 10 juin, nous avons une image plus claire de ce à quoi nous pouvons attendre cette année de la firme de Cupertino. Selon l’analyste Ming-Chi Kuo de KGI Securities, à la fois le MacBook Pro avec un écran Retina et le MacBook Air vont recevoir de nouveaux composants.

Son plus récent rapport dévoilé par 9to5Mac indique que « le nouveau MacBook serait mis à niveau avec le nouveau processeur Haswell de Intel, et sera présenté par Apple lors de la prochaine WWDC le 10 juin ». Bien que Kuo n’a pas précisé si le processeur va être intégré dans le MacBook Pro ou Air, il est possible qu’Apple rafraîchisse toute sa gamme d’ordinateurs portables avec la nouvelle puce.

Les MacBooks Pro et Air disposeront des puces Haswell et des améliorations mineures à la WWDC 2013

Alors que les nouvelles puces ont été mentionnées comme offrant un coup de pouce pour la durée de vie de la batterie, 9to5Mac pense que l’on peut s’attendre à voir le nouveau Haswell alimenter le MacBook Pro lui offrant jusqu’à 10 heures d’autonomie, en supposant que Apple garde la même taille pour sa batterie interne.
Kuo estime également que le MBP Retina deviendra légèrement plus svelte et disposera d’une webcam Full HD 1080p, et s’éloigne d’un disque dur traditionnel et d’un lecteur optique pour juste disposer d’un disque dur SSD.

Après avoir prédit que Apple va supprimer les populaires MacBook Pro de 13 pouces ne disposant pas d’un écran Retina en début d’année, avant d’inverser ses dires au mois d’avril, l’analyste KGI déclare de nouveau que les Pros âgés embarquant les processeurs Ivy Bridge de Intel, des lecteurs optiques et les ports Ethernet seront supprimés une fois que Apple aura épuisé ses stocks. Pour les consommateurs qui veulent un Pro plus abordable, il est peut-être temps de happer un de ces anciens modèles avant qu’ils ne soient partis pour de bon.

Les MacBook Air quant-à eux disposeront également de la nouvelle puce Haswell. Outre l’intégration d’un double microphone, le MacBook Air devrait arriver avec un écran Retina, même si l’on peut craindre que cet ajout entraine une augmentation de l’épaisseur de l’ordinateur portable, ce qui n’est guère envisageable pour un dispositif qui est censé être « fin ».

Dans exactement 5 jours nous en saurons davantage, alors restez à l’écoute !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Les MacBooks Pro et Air disposeront des puces Haswell et des améliorations mineures à la WWDC 2013

Feedly améliore son service RSS dans ses efforts de devenir le remplaçant de Google Reader

Alors qu’il ne reste plus qu’un petit mois avant que Google mette fin à son lecteur de flux RSS, Google Reader, des services concurrents ont été occupés depuis ces dernières semaines à embellir leurs propres offres dans le but de saisir les hordes d’âmes perdues qui vont être à la recherche d’une nouvelle maison pour leurs flux bien-aimés.

Lorsque Google a annoncé en mars son intention de ferme Google Reader, Feedly n’a pas tardé à appâter les utilisateurs de Reader qui étaient à la recherche d’un service de remplacement. Quelques jours plus tard, le service a enregistré plus d’un demi-million de nouveaux utilisateurs, un chiffre qui a très probablement engendré quelques problèmes sur les serveurs de la firme, même si l’équipe semblait maîtriser cet afflux.

Lundi, le personnel de Feedly a présenté un rapport sur ses efforts de décupler sa salle des machines dans l’attente d’un encore plus grand afflux de nouveaux utilisateurs à la fin du mois.

« Notre objectif au cours des 60 derniers jours a été d’ajouter un nouveau dispositif et libérer des mises à jour incrémentales hebdomadaires pour rendre la transition à partir de Google Reader vers Feedly aussi transparente que possible », déclare le service sur son blog.

Feedly n’a pas hésité à mettre à contribution les utilisateurs depuis le site feedly.uservoice.com, puisque n’importe qui peut suggérer des idées pour améliorer le service. A partir de ces idées, l’équipe a conçu une feuille de route pour le futur développement de Feedly, avec différents grands projets :

  • 1 – La vitesse est l’aspect le plus important de l’expérience Feedly
  • 2 – Proposer un moteur de recherche
  • 3 – Proposer une version 100% Web afin de rendre Feedly disponible sur tous les navigateurs
  • 4 – Proposer des applications Windows Phone et Windows 8
  • 5 – Améliorer le partage de groupe
  • 6 – Correction de nombreux bugs

Feedly a également annoncé l’intégration d’un certain nombre de flux provenant de divers – y compris Reeder, Press, Nextgen Reader, Newsify et gReader – autour du projet Normandy – destiné à remplacer l’API de Reader et de proposer un point de synchronisation centralisé pour les développeurs – permettant ainsi aux utilisateurs d’accéder à leur flux Feedly avant que Google Reader ne prenne sa retraite le 1er juillet.

Normandy est destiné à remplacer l'API de Reader et de proposer un point de synchronisation centralisé pour les développeurs

Alors que Feedly semble certainement dans tous les bons coups et qu’il espère récupérer quelques nouveaux utilisateurs dans les prochaines semaines, il est évident que le service ne soit pas le seul en action ! J’y reviendrais très prochainement alors restez à l’écoute !

Avez-vous déjà trouvé votre alternative à Google Reader ? Est-ce Feedly ? Si ce n’est pas le cas, que lui manque t-il ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Feedly améliore son service RSS dans ses efforts de devenir le remplaçant de Google Reader

Clavier Google est maintenant sur le Play Store pour Android

Si vous êtes à la recherche d’un moyen facile de disposer de l’expérience Nexus concernant la saisie tactile au clavier sur votre propre appareil Android, je peux vous dire de suite que votre recherche se termine ici. Aujourd’hui, Clavier Google vient d’être ajouté sur le Google Play Storeannoncé via la page Android sur Google+ – et n’importe qui disposant d’un appareil compatible peut maintenant télécharger gratuitement ce clavier.

Si, pour une raison quelconque vous n’avez toujours pas eu la chance d’essayer le clavier Google par vous-même, tout ce que vous devez savoir, c’est qu’il offre l’expérience de frappe offerte par une version d’Android « pure », ce qui explique pourquoi il est considéré comme étant le « clavier Nexus ».

Clavier Google est maintenant sur le Play Store pour Android

Clavier Google devrait vous faciliter la saisie de texte et la rendre plus intelligente. Ce dernier offre la saisie gestuelle, une fonctionnalité qui permet de simplement glisser vos doigts d’une lettre à l’autre. Pas besoin d’insérer d’espace : il vous suffit de soulever le doigt à la fin de chaque mot. De plus, il offre une correction automatique des erreurs, et même des prédictions de mots.
Taper sur le microphone dans Clavier Google permet de lancer la saisie vocale afin de dicter simplement le message lorsque vous êtes sur la route.
Enfin, des dictionnaires intégrés assurent que la meilleure expérience de saisie est disponible pour un maximum de 26 langues différentes.

Si vous ne l’avez pas encore sur votre propre smartphone ou tablette Android encore (et que vous utilisez Android 4.0 ou version ultérieure), n’hésitez pas à l’installer – depuis ce lien – afin de vous faire votre propre opinion !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Clavier Google est maintenant sur le Play Store pour Android

[Récapitulatif] Les tablettes Android de Samsung Galaxy de 2013

Depuis le second trimestre 2013, les annonces de tablettes Samsung se sont succédé très rapidement, laissant place à quatre nouvelles tablettes Android : une nouvelle gamme de trois tablettes (Galaxy Tab 3 de 7, 8 et 10,1 pouces) et la reprise de la gamme Galaxy Note avec une tablette (Galaxy Note 8).

android samsung galaxy tab 3 7 8 10

Samsung Galaxy Tab 3 7 pouces

Fin avril, la firme coréenne officialisait sa Samsung Galaxy Tab 3 7, une tablette de 7 pouces à destination du marché entrée de gamme sous Android.

GALAXY-Tab-3-7-pouces-630x472

Du point de vue technique, elle se présente avec un écran tactile de TFT-LCD de 7 pouces en résolution 1 024 x 600 pixels, un processeur double-cœur cadencé à 1,2 GHz et couplé avec 1 Go de mémoire vive (RAM).

Quant aux caméras, on retrouve une 3 mégapixels à l’arrière, puis une 1,3 mégapixel en frontal. En plus de profiter d’une compatibilité Bluetooth 3.0, la Galaxy Tab 3 7 pouces supporte également le WiFi dans les normes a/b/g/n, et la 3G dans un modèle qui s’invitera également sur le marché dès ce mois-ci (courant juin 2013).

Enfin, sachez qu’elle sera disponible en deux versions de 8 et 16 Go, incluant un emplacement micro-SD sur les deux modèles, afin d’étendre la mémoire interne à votre guise.  Ses dimensions sont de 188 x 111,1 x 9,9 mm, pour un poids de 306 grammes, une batterie d’une capacité de 4 000 mAh et Android 4.1 Jelly Bean préinstallé.

dos

La Samsung Galaxy Tab 3 7 pouces sera proposée autour de 199 euros.

Samsung Galaxy Tab 3 8 pouces

Officialisée avant-hier, la Samsung Galay Tab 3 8 est une tablette qui s’avance plus sur le marché milieu de gamme avec des caractéristiques correctes, sans être très transcendantes.

Samsung-Galaxy-Tab-8-630x442

Pour ce qui est de la Galaxy Tab 3 8 pouces, elle se distingue par des caractéristiques quelque peu revues à la hausse. On peut notamment parler de cet écran tactile TFT-LCD de 8 pouces d’une résolution un peu plus grande (720 x 1 280 pixels) et une densité de pixels de 189 ppp, et bien sûr de son processeur double-cœur cadencé à 1,5 GHz marié avec 1,5 Go de RAM.

Semblable à la Galaxy Tab 3 7 pouces, la Galaxy Tab 8 pouces embarque également deux caméras, seulement la caméra dorsale est une 5 mégapixels, tandis que la caméra frontale ne bouge pas à 1,3 mégapixels. En plus d’être compatible 3G, elle le sera également avec la 4G jusqu’à 100 Mbits/s (ce qui représente la 4G de catégorie 4).

Quant à la mémoire embarquée, elle sera uniquement disponible en version 16 Go (avec un emplacement micro-SD). Ses mesures sont de 209,8 x 123,8 x 74 mm, pour un poids de 314 grammes, une batterie de 4450 mAh et la version 4.2 de Jelly Bean d’Android préinstallée.

La Galaxy Tab 3 8 pouces sera disponible ce mois-ci. Prix non communiqué.

Samsung Galaxy Note 8

Comme nous ne savons déjà tous, le principal point fort de la gamme Galaxy Note est d’embarquer un stylet, et c’est celui de cette Galaxy Note 8 (lire notre test de la Samsung Galaxy Note 8) qui se dévoile avec des caractéristiques techniques toujours milieu de gamme.

samsung-galaxy-note-8-press

Déjà disponible chez plusieurs e-commerçants, la Galaxy Note 8 intègre un écran tactile TFT-LCD de 8 pouces d’une résolution de 1280 x 800 pixels, un processeur quadruple-coeur cadencé à 1,6 GHz, adossé à 2 Go de RAM.

Sur l’arrière, on peut souligner la présente d’une caméra de 5 mégapixels qui est capable de filmer en Full-HD 1080p à 30 images par seconde, là où la caméra frontale se limite toujours à 1,3 mégapixels. Hélas, la Galaxy Note 8 ne propose pas de compatibilité 4G chez nous, laissant ainsi place à une compatibilité 3G+ classique.

La tablette Samsung Galaxy Note 8 dispose de 16 Go de mémoire interne avec un emplacement micro-SD. Elle fait 210 x 135 x 7,9 mm pour 340 grammes, embarque une batterie de 4 600 mAh et Android 4.2 Jelly Bean préinstallé.

samsung-galaxy-note-8-630

Elle est vendue autour de 399 euros chez plusieurs e-commerçants.

Samsung Galaxy Tab 3 10,1 pouces

Pour finir, voici la Galaxy Tab 3 10.1. Le constructeur a préféré continuer à se focaliser sur le marché milieu de gamme, avec une tablette qui pourra s’avérer décevante pour certains au vu de certaines caractéristiques assez faiblardes.

GALAXY-Tab-3-10.1-inch-1-630x453

Cette tablette intègre un écran tactile TFT de 10,1 pouces avec une résolution de 1280 x 800 pixels pour 149 pixels par pouce. Son processeur est un double-cœur Intel Atom avec une cadence maximale de 1,6 GHz, qui s’appuie sur 1 Go de mémoire RAM.

Du côté des caméras, on régresse sur la caméra dorsale avec une 3 mégapixels et l’habituelle 1,3 mégapixel en dorsal. Les connectivités WiFi a/b/g/n, Bluetooth 4.0 et GPS sont également au rendez-vous, et il y aura peut-être même une version 4G.

Elle sera disponible en version 16 ou 32 Go (avec un emplacement microSD). Elle mesure 243,1 x 176,1 x 7,95 mm pour 510 grammes avec sa batterie de 6800 mAh. La version d’Android installée est la toute dernière, soit 4.2 Jelly Bean.

Pas encore de prix et de date de sortie, mais l’événement de Samsung qui se déroulera fin juin devrait nous éclairer !

» Source de l’article

Free Mobile visité par la répression des fraudes

Le site Univers Freebox, visiblement bien informé sur le fonctionnement du siège d’Iliad, rapporte la dernière aventure du fournisseur d’accès Internet et quatrième opérateur français : la répression des fraudes aurait visité ses locaux afin d’y saisir divers documents.

Free

Les locaux d’Iliad, société regroupant à la fois Free en tant que FAI et Free Mobile, côté téléphonie mobile, ont été visités par la DGCCRF, soit la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, selon les informations recueillies par nos confrères d’Univers Freebox. “La DGCCRF aurait saisi des documents. Toujours selon nos informations, cela pourrait concerner les forfaits à 0 / 2 euros“, explique le site.

Régulièrement visé pour les difficultés que rencontrent certains de ses utilisateurs lorsqu’il s’agit d’obtenir un débit suffisant pour se connecter à YouTube, Xavier Niel serait ici dans la ligne de mire de la DGCCRF pour ce qui concerne son offre mobile à très petit prix, l’offre à 2 € (2h de communications, SMS illimités) descendant à 0 € pour les abonnés à une offre FreeBox.
Rappelons plusieurs éléments : d’abord, Free Mobile reste locataire d’une partie de son réseau auprès d’Orange, auquel il reverse un loyer estimée à hauteur de 500 millions d’euros par an. Ensuite, l’opérateur a déjà été épinglé par l’UFC Que Choisir qui l’accusait de pratiques commerciales douteuses en début d’année. Les Echos vont plus loin : selon le quotidien économique, Free serait en ligne de mire du service dépendant du ministère de l’Economie en raison de son contrat d’itinérance avec Orange. Dès lors, les hypothèses vont bon train : on parle essentiellement d’une enquête concernant de la vente à perte. Le feuilleton ne fait que commencer !

» Source de l’article

À quoi ressembleraient les Google Glass made in Apple ? des iGlass ?

Merci pour les remarques de Tim Cook quand à la possibilité de voir un dispositif sur le poignet, ce qui n’a pas manquée à raviver la flemme de la soi-disant iWatch qui atteins son paroxysme la semaine dernière. Depuis que Apple a clairement l’attention d’apporter son expertise dans la technologie portable, j’ai pensé qu’il serait intéressant de voir comment Apple pourrait envisager un autre dispositif qui fait parlé de lui : les lunettes connectées. Je ne dis pas qu’Apple va réellement produire un tel dispositif dans le court terme – il est plus susceptible de voir la montre que les lunettes connectées – mais il est légitime de spéculer sur la manière dont Apple pourrait entrer en concurrence avec les Google Glass.

Glassholes

Google est une société d’ingénierie qui n’hésite pas à mettre beaucoup de produits sur le marché, tout en restant à l’écoute de rétroaction, et modifie en conséquence les produits au fil du temps (ou les abandonne comme des échecs, comme ça souvent été le cas). Les Google Glass ont suivi cette formule dès leurs débuts comme étant une offre « très brute », qui leur a valu une très mauvaise réputation avant qu’elle ne soit vraiment prête pour le prime time. Depuis, les utilisateurs des Glass sont péjorativement nommés « Glassholes » ce qui n’est guère un terme d’affection – « Don’t be a GlassHole », comprenez par là : « Ne soyez pas un abruti », pour rester poli. Si c’est une réputation qui peut vous coller à la peau, cela n’empêche pas tous les clients geeks de vouloir acheter la version finale.

Le but ultime de Google en tant que société est de classer l’information et servir de la publicité. Les Glass sont conçues pour remplir à la fois cette mission, tout en faisant certaines choses que l’utilisateur pense être intéressant, comme leur permettant de lire et répondre vocalement un e-mail les mains libres via un écran projeté. Google n’est pas très axé sur la sécurité, c’est pourquoi les Glass ont déjà été piratées, et pourquoi de nombreuses entreprises ont apparemment mis à jour leur politique en interdisant les Glass à leurs employés. Sans surprise, l’idée d’une caméra sur la tête d’un employé qui peut filmer en temps-réel, et ce quel que soit l’employé, peut déranger certaines personnes de la sécurité.

Alors que le processus de Google est de prochainement libérer les Google Glass afin qu’elles se retrouvent rapidement dans les mains des clients, la vente d’un tel produit ne peut qu’être attendue…

Des iGlass par Apple ?

L’approche d’Apple comme entreprise est très différente du géant de la recherche. Son équipe ne laissera pas un produit aller dans les mains des clients avant que les designers pensent qu’il soit prêt. Cela leur permet de concevoir un dispositif avec la première meilleure impression que possible, et ce dès qu’il sorte de la porte de Cupertino. Lorsque le produit arrive, il est beau et exclusif.

Un concept intéressant des lunettes connectées d'Apple : iGlass

L’insistance d’Apple à contrôler étroitement ses produits de façon naturelle, nécessite que la firme de Cupertino ait des contrôles de sécurité plus strictes que la moyenne. Ainsi, Apple serait moins enclin à mettre une caméra sur ses lunettes, ou alors fournirait au moins une notification visuelle dès lors que l’appareil est en fonctionnement. Sinon, Apple aurait interdit son produit sur son propre campus.

Apple dévoile rarement le premier produit, il attend simplement le moment où il va proposer le bon produit. Prenons l’exemple des lecteurs MP3. Une variété de constructeurs ont devancé Apple sur le marché, mais par l’étude de ses concurrents, les ingénieurs d’Apple ont perfectionné l’iPod, qui a pris d’assaut le marché. L’iPhone est loin d’être le premier smartphone, ou même le premier à reposer entièrement sur un écran tactile, mais Apple a apporté des améliorations considérables sur l’expérience utilisateur, et – encore une fois – l’iPhone a tout balayé sur son passage. La première tablette d’Apple est venu près d’une décennie derrière celle introduite par Microsoft, puisqu’il a fallu tout ce temps pour développer la technologie de base qui a permis à l’iPad d’être mince, léger et relativement peu coûteux. Et il a de nouveau envahi le marché…

Ceci suggère que les iGlass mettront probablement quelques années avant d’arriver, mais quand celles-ci arriveront sur le marché, elles seront certainement les plus belles et supporter par des services de qualité afin d’offrir des expériences assez originales sur ce genre de produit.

Faire vite par rapport à faire bien

Ce constat ne signifie pas que Google peut rapidement verrouiller le marché. La société a généralement révélée être très concurrente, notamment avec ses propres services, et il est un avantage inhérent à être le premier à lancer un tel dispositif sur le marché – tout comme celui qui arrivera à lancer la première smartwatch.
Si le géant de la recherche arrive à séduire les consommateurs par son produit innovant, tout en l’offrant à un prix abordable, Google pourrait rapidement inonder le marché, avant même qu’Apple ne soit prêt à entrer dans la danse. Pour Apple, le succès d’Android est un récit édifiant qui montre que Google peut parfois proposer des choses vraiment sympathiques…

Les lunettes connectées d’Apple seront probablement beaucoup plus élégantes, mais je commence à me demander si Tim Cook veut réellement aller sur ce marché, et s’il a les épaules pour sortir un tel produit. Si l’Apple de Steve Jobs a prouvé qu’il pouvait construire un meilleur produit après tout le monde, rester encore à savoir si la firme de Cupertino peut encore le faire aujourd’hui…

La smartwatch d’Apple attendue plus tard cette année pourra très probablement nous donner un élément de réponse d’où en est Apple. Jusque-là, attention à tous ces fichus Glassholes ! Qui sait ce que ces caméras observent… Je vous suggère de bien vous comporter ;)

flattr this!

» Voir la source de l´article : À quoi ressembleraient les Google Glass made in Apple ? des iGlass ?

Utilisateurs iOS méfiez-vous ! Votre chargeur peut être utilisé pour charger des logiciels malveillants

Alors que vous pensiez qu’il était sûr d’emprunter un chargeur d’iPhone à partir d’un parfait inconnu, des chercheurs du Georgia Institute of Technology ont découvert un moyen de contourner la sécurité d’Apple en utilisant à l’aide d’un câble de rechargement, selon Tech News World.

Billy Lau, un chercheur qui a poussé des étudiants à travailler sur le projet, a déclaré qu’une fois le chargement du malware sur le chargeur, il a fallu moins d’une minute pour compromettre la sécurité de l’appareil iOS, et ce indépendamment de savoir s’il était ou non jailbreaké ou si l’utilisateur avait même pris des mesures de sécurité sur le smartphone.

Utilisateurs iOS méfiez-vous ! Votre chargeur peut être utilisé pour charger des logiciels malveillants

Comme Lau l’a fait remarquer, la plupart des utilisateurs d’iOS ont tendance à penser que leurs appareils sont impénétrables, autant que les virus qui ne sont pas envisageables sur un tel dispositif, sauf que si quelqu’un est réellement susceptible d’installer n’importe quel logiciel malveillant sur ce dernier, ces derniers commenceront peut-être à s’inquiéter et se tourneront peut-être vers des antivirus – si vous ne savez pas quoi développer c’est le moment :) .

Le résultat sera présenté en profondeur lors du Black Hat aux États-Unis cette année, et qui aura lieu à Las Vegas du 27 juillet au 1er août. Ils discuteront de Mactans, le nom qu’ils ont donné au chargeur piraté, et comment cela fonctionne réellement.

Essentiellement, après avoir contourné le logiciel de sécurité de l’iPhone, le virus imite la même approche que ce que l’on retrouve sur nos ordinateurs, se cachant ainsi profondément dans le dispositif, devenant ainsi pratiquement indétectable, mais laissant toujours pleinement fonctionnels le iDevice. Ils vont aussi parler de qu’un groupe de pirates pourrait faire avec cette vulnérabilité.

Quel est le degré de cette menace ? À première vue, elle peut sembler ne pas être réellement un gros problème. Il suffit d’utiliser votre propre chargeur et l’emmener partout où vous allez. Cependant, considérer que la hausse du concept de « Bring Your Own Device » par de nombreuses entreprises commencent à prendre de plus en plus d’ampleur ce qui pourrait ainsi contraindre l’utilisateur à disposer de plusieurs connectiques.
Qu’il s’agisse d’un smartphone infecté qui peut transmettre le virus à d’autres en se passant simplement le câble, la question reste entière ! En effet, Lau n’a pas commenté le principe de transmission, mais j’espère qu’il le commentera lors de l’événement le mois prochain.

Pour l’instant, vous n’avez probablement pas vraiment besoin de vous inquiéter sur ce problème. Mais pour plus de sécurité, gardez votre chargeur avec vous !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Utilisateurs iOS méfiez-vous ! Votre chargeur peut être utilisé pour charger des logiciels malveillants

Comment se passe un stage chez Google ? La réponse en vidéo …

Amateur de nouvelles technologies qui n’a jamais rêver de bosser chez le géant Google, ou encore être une petite souris et se placer dans la peau d’un Googler pendant quelques heures ? Véritable endroit paradisiaque pour attirer les plus talentueux ingénieurs, la firme de Mountain View n’hésite pas à employer les grands moyens.

Élue à nouveau la meilleure entreprise dans laquelle il fait bon de travailler en ce début d’année, la firme ne cesse de hisser son niveau de qualité de vie et pas seulement pour les 100 000 heures de massages subventionnés qu’il distribuait en 2012, puisqu’en 2013 le géant de la recherche a développé trois centres de bien-être et un complexe de près de 28 500 mètres carrés consacrés aux sports, qui comprend une patinoire, un terrain de basket-ball, de pétanque ou encore un terrain de fers à cheval.

Mais qui mieux qu’un Googler pour parler de ce bien-être au sein de la firme ? Le prochain film « Les Stagiaires », film américain réalisé par Shawn Levy, dont la sortie est prévue cette année, dont un duo comique Vince Vaughan et Owen Wilson jouent deux ex-vendeurs qui se trouvent en stage chez Google – avec des résultats hilarants – est un récit romancé de ce qui se passe à Mountain View, en Californie, sans que ce soit réel.

Afin de contre-balancer cette comédie, Google a posté une vidéo qui offre un regard sur ce qui se passe à l’intérieur de la firme, et sur ce que les « Nooglers » font au cours de la première semaine de leur stage.

La vidéo rapportée par Mashable dure près de six minutes, et va suivre cinq stagiaires de différents services de Google, mettant en exergue le tentaculaire siège du géant de la recherche.

Voudriez-vous être un stagiaire Google ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Comment se passe un stage chez Google ? La réponse en vidéo …

Avec l’application Bien visiter sur Android, préparez vos visites de logements

Cet article est un publi-reportage

L’application Bien Visiter sur Android est développée par Qualitel, association indépendante chargée de promouvoir la qualité de l’habitat. Cette application, déclinaison du site bienacheterbienrenover.fr, permet de préparer ses visites (appartements ou maisons) en offrant des outils très simples pour vous aider à choisir un logement de qualité.

application Bien visiter sur Android

On retrouve une rubrique intitulée “Guide de visite” qui permet de préparer les visites de maison et d’appartement avant l’achat. L’application vous propose une liste de questions à ne pas oublier de poser lors de votre visite ainsi que les points à regarder par vous-même pour vous rendre compte de la qualité du logement. Dans les deux cas, on retrouve des points techniques à vérifier liés à l’électricité, au confort thermique ou encore aux revêtements.

Dans une seconde rubrique intitulée « Mes visites », vous allez retrouver des check-lists organisées par thèmes (acoustique, solidité, sécurité électrique, chauffage, cuisine…) qui permettent de faciliter les comparaisons entre les logements visités et prendre au mieux votre décision d’achat. Vous pouvez aussi sauvegarder les informations de vos visites (adresse, prix, coordonnés du vendeur, superficie, etc), stocker des photos des logements ainsi que des commentaires.

application Bien visiter sur AndroidL’application Bien visiter sur Android est une application très pratique si vous souhaitez changer de logement ou si vous avez besoin d’un outil performant pour vos recherches. L’application est gratuite, elle vient tout juste d’arriver sur Google Play Store et elle est aussi disponible sur iOS.

» Source de l’article

Samsung lance le Galaxy S4 Active, un smartphone Android haut de gamme conçu pour être robuste

Samsung continue d’élargir sa gamme de smartphones et tablettes Galaxy avec le Galaxy S4 Active, un dispositif haut de gamme qui est destiné aux personnes qui vivent dans les « grands espaces ». Autrement dit, cette nouvelle déclinaison du Galaxy S4 est dédiée à tous ceux qui ont besoin d’un smartphone robuste capable de répondre à tous les besoins…

Alors qu’il était jusque-là qu’une simple rumeur même si diverses spéculations révélaient que le dispositif était réel, on s’attendait à ce que le géant sud-coréen annonce le dispositif – en compagnie du Galaxy S4 Zoom – lors d’une conférence de presse prévue pour avoir lieu le 20 juin prochain à Londres.

GS4 Active_001
GS4 Active_004
GS4 Active_006
GS4 Active_007
GS4-Active_002
GS4-Active_005
GS4-Active_008
GS4-Active_009

Le Galaxy S4 Active destiné à ceux qui sont toujours en quête d’aventure et veulent un dispositif robuste, est essentiellement le même que le S4 standard, mais un peu plus robuste, afin qu’il soit résistant à la poussière et à l’eau. Ainsi, il dispose d’un écran de 5 pouces offrant une résolution de 1080p et une densité de pixels de 443 ppi. Les jeux vidéo, photographies, vidéos auront un excellent rendu !

Dans les entrailles de l’appareil on retrouve un processeur quad-core cadencé à 1,9 GHz, 2 Go de RAM et 16 Go de mémoire interne. Cependant, si seulement 11.25 Go sont utilisables, Samsung a pensé à nous en ajoutant un port micro-SD permettant d’augmenter la capacité de stockage jusqu’à 64 Go supplémentaire.
L’appareil fonctionne avec la toute dernière version d’Android – 4.2.2 (Jelly Bean) – et bien sûr la surcouche Samsung TouchWiz apportant des tonnes de fonctionnalités.

Mais, comme on pouvait s’y attendre, la nouveauté provient du fait que le téléphone dispose d’un haut degré de protection contre la poussière et l’eau (IP67), lui permettant d’être immergé dans l’eau jusqu’à un mètre de profondeur pendant 30 minutes – semblable à ce que l’on a pour le Xperia Z.
Il dispose également d’une prise casque résistant à l’eau, donc si vous vous trouvez sous la pluie ou travaillant à proximité de la mer, vous n’avez pas à craindre d’endommager l’appareil pendant que vous écoutez un peu de musique.

En revanche, il n’est pas encore confirmé si oui ou non la batterie est amovible comme le S4 original, mais même si la coque arrière est différente, le communiqué de presse ne détaille pas ce point.

Samsung vise à vendre son Galaxy S4 Active à divers commerçants et les professionnels qui travaillent régulièrement en extérieur. Un smartphone haut de gamme est bien beau, mais s’il ne peut pas répondre aux « besoins du terrain », il en devient presque inutile…
Le dispositif devrait également alerter une foule de jeunes qui assistent régulièrement à des festivals de musique ou pratiquent des sports extrêmes. La possibilité de filmer sous l’eau – sous 1 mètre et seulement 30 minutes – est une caractéristique assez originale, et combiné avec les 8 mégapixels du Galaxy S4 Active, c’est un bon choix pour les cinéastes amateurs.

C’est donc une nouvelle déclinaison de son smartphone phare, après avoir dévoilé la version Google Edition lors de la dernière I/O, ou encore le Galaxy S4 Mini.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Samsung lance le Galaxy S4 Active, un smartphone Android haut de gamme conçu pour être robuste

Le Galaxy S4 est une galaxie de fonctionnalités, voici les 10 meilleures

Le nouveau Galaxy S4 de Samsung est l’un des smartphones Android le plus riche en terme de fonctionnalités que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui. Mises à part les nombreuses applications pré-chargées, incluses, il a aussi des dizaines de gestes intégrés, les options pour gérer les mouvements ou encore pour la commande vocale.
Samsung essaie d’aider les nouveaux propriétaires à s’approprier le nouveau dispositif, y compris par un écran de démonstrations à la fin de la configuration, ou par des explications vidéos sur une playlist YouTube dédiée, et je m’en réjouis.
Mais, afin de faire face à cette énorme liste de fonctionnalités dès lors que vous prenez en main le smartphone peut être intimidant. Il y a plusieurs niveaux à savoir concernant les caractéristiques et quelques-unes ne sont même pas répertoriées ou pire cachées dans les paramètres du menu. Vous pourriez passer des heures et des heures à les chercher, ou vous pouvez lire ce guide pratique afin de trouver les meilleures d’entre elles.

Avant de vous les présenter textuellement, je me suis dis que le meilleur moyen était de vous faire une vidéo ! Vous voulez embarquer pour 40 minutes de présentation. Je vous dis à tout à l’heure :

Gestes, Voix, et Motion Control

Air Gesture

En agitant votre main au dessus de votre téléphone vous allez avoir la possibilité de le contrôler ! Si cela peut sembler stupide, vous pourriez tout de même être tenté par tester quelques gestes qui pourront vous faire gagner quelques secondes. Mon conseil : la capacité à répondre à un appel simplement en passant la main au dessus de l’écran pour accepter les appels entrants peut être utile et assez cool. Je vous suggère également « Coup d’oeil rapide », qui une fois passée votre main sur l’écran quand il est éteint permettant de voir l’heure, et les notifications importantes, telles la réception d’un nouvel e-mail ou d’un SMS.

Air Gesture une fonctionnalité très appréciée sur le Galaxy S4

Motion Control

De plus en plus les smartphones deviennent le centre de nos vies, moins nous voulons toujours qu’ils fassent davantage. À l’aide du Motion Control, vous allez avoir la possibilité de faire des choses comme effectuer un zoom avant en appuyant sur deux points de l’écran et en basculement d’avant en arrière, ou encore appeler automatiquement le contact sur l’écran si vous apportez le S4 à votre oreille.

S Voice

La réponse de Samsung à Siri est S Voice ! Même si ce dernier n’est pas aussi impressionnant que l’assistant vocal d’Apple, la plupart des propriétaires ne passeront probablement pas beaucoup de temps à parler avec lui. Un endroit où il se révélera utile est dans la voiture, puisque Samsung a eu la bonne idée de créer une version spécifique de S Voice pour cet environnement. Dès lors que le profil voiture est activé, l’interface change légèrement pour afficher du texte disons mille fois grossis et des icônes qui peuvent être lues d’un coup d’œil et qui sont faciles à mémoriser. Comme tous les assistants, S Voici s’améliore plus vous l’utilisez.

Accès rapide aux réglages

Smart Screen

Je suis un grand fan de la fonctionnalité « Veille intelligente », qui n’est pas une nouvelle fonctionnalité du S4 puisque celle-ci a été introduite avec le Galaxy S3. Mais elle s’avère bien meilleure. Celle-ci maintient l’écran allumé s’il sait que vous êtes toujours en train de regarder le dispositif. Elle arrive donc bien évidemment sur le S4 mais en apportant d’autres détections.
Smart Scroll est censé vous permettre de faire défiler le texte en inclinant légèrement le téléphone que vous regardez à l’écran. J’utilise « censé » puisque j’ai eu quelques difficultés à le faire fonctionner dans certains cas, et surtout il fonctionne avec très peu d’applications.
Outre cela, activez « Rotation intelligente » afin de garder l’écran orienté vers vos yeux. On a tous connu ce moment où l’on utilise le téléphone sur le canapé et devoir annuler la rotation de l’écran de sorte qu’il ne passe pas en paysage dès lors que vous bougez. Grâce à cette fonction, tous ces problèmes sont enfouis !

Améliorations Android

Panneau de notification

S’il bien une barre de notifications au sein de Android Jelly Bean qui s’avère être un cran au dessus des précédentes versions, celles-ci a encore des progrès à faire. Mais, à ce petit jeu Samsung est très fort puisque le géant sud-coréen ajoute à cette barre un bouton qui permet de basculer d’une rangée de raccourcis, à tout simplement la liste d’accès rapide aux fonctions importantes. Vous allez également disposer d’un outil d’édition, de sorte que vous pouvez mélanger l’ordre des raccourcis selon vos besoins. En outre, vous pouvez appuyer longuement sur ces derniers pour accéder directement aux réglages.

Clavier

Le clavier du Galaxy S4 utilise la technologie SwiftKey permettant de disposer de prévisions de mots plus précises que le clavier classique intégrer au sein de Android. Par rapport au réel clavier SwiftKey, celui de Samsung est terne. Il y a moins d’options pour contrôler les prévisions, et afin de disposer de la virgule, il faudra passer par un appui long ce qui est ridicule. Toutefois, le clavier dispose de quelques fonctionnalités supplémentaires qui le rendent intéressant.
En appuyant longuement sur la touche micro vous allez accéder à diverses options : saisie manuscrite, reconnaissance optique et clavier flottant. La saisie manuscrite est toute aussi rapide et précise que celle offerte sur le Note 2, et ce même sans l’aide d’un stylet. L’entrée optique s’appuie bien évidemment sur l’application de lecteur optique. Enfin, les utilisateurs à une main aimeront le clavier flottant, car il est plus petit et peut être placé n’importe où sur l’écran.

Multi-fenêtres

Bien que l’écran du Galaxy S4 est assez grand – pour rappel un écran de 5 pouces – le fractionnement en deux offerte par la fonctionnalité multi-fenêtres pourrait ne pas être réellement utile – contrairement à son utilisation sur la Galaxy Note 8.0. Pour ceux qui l’ont pas vu, ce mode permet d’utiliser deux applications en même temps.
Malheureusement, elle ne fonctionne qu’avec une poignée d’applications. Pourtant, je vous recommande de la tester puisque la taille des fenêtres des applications est réglable, permettant ainsi de pouvoir consulter les tweets tout en regardant un film ou la télé.

Applications pré-chargées

Lecteur optique

C’est l’une des meilleures applications incluses avec le Galaxy S4 et va s’avérer être le compagnon idéal de votre smartphone. Elle peut analyser et retranscrire des gros blocs de texte à partir d’une image ainsi que reconnaître le texte en temps réel traduire ce dernier vers l’anglais et des dizaines d’autres langues.
L’application reconnaît les données inscrites sur une carte de visite et, une fois transcrite, va ajouter automatiquement les champs appropriés sur un contact.
La seul hic avec l’application c’est que la photo doit être nette ce qui veut dire que si vous tremblez c’est foutu !

S Translator

Vous pourriez ne jamais trouver l’occasion d’ouvrir cette application, sauf si vous voyagez beaucoup ou vivez dans une région où tout le monde ne parle pas votre langue, comme une grande ville. Si vous le faites, vous verrez que S Translator peut être un moyen utile de faciliter une conversation, aussi longtemps que tout le monde est patient.
Il suffit de choisir une langue, parler au téléphone, et vous obtiendrez une traduction textuelle et vocale si vous le souhaitez. La vraie puissance de cette application, c’est qu’elle est intégrée avec d’autres applications présentant dans le Galaxy S4. Mis à part le lecteur optique, vous pouvez également l’utiliser dans l’application de messagerie de Samsung afin de dicter ou lire du contenu textuel que vous ne comprenez pas.
Toutefois, les traductions ne sont pas toujours parfaites, mais il est certain que Samsung va travailler sur son amélioration. En revanche, il convient de noter que vous devrez disposer d’un forfait de données pour l’utiliser, même si quelques traductions de bases sont intégrées dans le smartphone.

S Translator peut vous sauver la vie si vous avez des problèmes dans la communication

Voilà pour ce tour d’horizon qui je l’espère vous aura permis de découvrir quelques fonctionnalités essentielles à ce Galaxy S4 ! Bien sûr, je n’ai pas abordé les dizaines et dizaines intégrées dans le dispositif mais je compte sur vous pour me dire celles que vous utilisez le plus !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Le Galaxy S4 est une galaxie de fonctionnalités, voici les 10 meilleures