Test de la Toshiba Excite Pure

Toshiba a lancé en juillet dernier sur le marché trois tablettes : les Excite Write, Excite Pro et Excite Pure. Si les deux premières embarquent le dernier processeur de Nvidia, le Tegra 4, cette dernière tablette, qui fait l’objet de ce test, tourne sous l’ancienne puce du fondeur américain, le Tegra 3. Il s’agit d’une tablette de 10,1 pouces, commercialisée à 300 euros. Mais face à la concurrence, vaut-elle vraiment la peine ? Réponse dans ce test.

DSC08893

La Toshiba Excite Pure est une tablette de 10 pouces dont la façade arbore un écran entouré d’une bande noire et une coque arrière argentée. Tenue en position horizontale, on retrouve au sommet de la tablette une prise jack, les boutons de contrôle de volume, un port microUSB, un port microSD et un port HDMI. Ces deux dernières fentes sont protégées par un cache en plastique. La Excite Pure dispose de deux haut-parleurs stéréo et de deux capteurs photo, un dorsal de 3,1 mégapixels et une webcam de 1,2 mégapixel.

Les mensurations de la tablette sont de 26,07 x 17,89 x 1,02 cm. Elle arbore donc quasiment les mêmes dimensions que ses concurrentes directes, la Nexus 10 de Google et la Galaxy Tab 3 de Samsung. La Excite Pure pèse en revanche 600 grammes, soit 90 de plus que la Galaxy Tab 3 et trois grammes de moins que la Nexus 10.

Caractéristiques

Système
Android 4.2 Jelly Bean
Interface utilisateur Non (applications du fabricant uniquement)
Processeur Nvidia Tegra 3
Fréquence processeur 1,3 GHz
Nombre de coeurs 4
Mémoire vive (Mo) 1 Go
Capacité de stockage 16 Go (13 Go de disponibles)
Support cartes mémoire MicroSD, MicroSDHC et MicroSDXC
Définition de l’écran 1280 x 800 pixels
Résolution de l’écran (ppp) 149
Technologie d’affichage LCD
Technologie tactile Oui, Multipoints 10 points
Format prise casque Jack 3.5 mm
Support du Wi-Fi 802.11b/g/n
Support du Bluetooth Oui
NFC Non
Type de connecteur USB MicroUSB
Sortie HDMI Oui
Puce GPS Oui
Logiciel de navigation intégré Google Maps Navigation
Appareil photo intégré Oui
Définition appareil photo intégré 3 mégapixels
Enregistrement vidéo Oui 1280 x 720 p
Webcam Oui 1,2 Mpixels
Dock-Clavier En option
Chargeur secteur Oui
Housse de transport En option
Poids (g) 600
Largeur (cm) 26.07
Hauteur (cm) 17.89
Epaisseur (cm) 1.02
Prix conseillé 300 euros

Prise en main

La Toshiba Excite Pure propose un design sobre et ne prétendra pas vous séduire grâce à une finition de choix. Sa coque arrière en plastique argenté, tendant vers le jaunâtre, tient bien en main mais la tenir longtemps entre les paumes pourrait fatiguer les poignets. On regrette toutefois le positionnement du bouton de verrouillage, qui a tendance à embrouiller l’esprit, surtout que l’inscription “Toshiba” est positionnée à l’horizontale sur la tablette. Via ce choix, le fabricant japonais semble vouloir indiquer la prise en main idéale de sa tablette. Or, il est nettement plus confortable d’opter pour une prise en main verticale de la Excite Pure, notamment pour la lecture. Les jeux sont évidemment plus facile à manier à la horizontale, surtout pour des titres comme RipTide (qui ne fonctionnera de toute façon pas à la verticale), intégré nativement sur la tablette.

DSC08894

La prise Jack de la Excite Pure permet de connecter soit un casque soit un micro externe. Cette option est plutôt la bienvenue, surtout pour les personnes qui veulent jouer aux reporters et enregistrer du son grâce à leur tablette. Une application dédiée à cet effet est également présente nativement.

Autre point positif, la possibilité d’étendre la mémoire via une carte microSD, dont le port est de surcroit protégé par un cache en plastique, qui recouvre également le port mini-HDMI dont la présence est aussi la bienvenue sur cette tablette.

DSC08897

Pas de flash en revanche au niveau du capteur dorsal mais ce n’est pas véritablement un point négatif. Rare sont les constructeurs qui intègrent cette option sur une tablette de cet acabit.

DSC08896

Allumée, la tablette laisse place à une interface d’Android 4.2.1 Jeally Bean pur, avec quelques applications rajoutées deci-delà par le constructeur japonais. La navigation dans le menu des applications est fluide et la tablette semble bien répondre aux sollicitations des mouvements de doigts sur la dalle.

Écran

La Excite Pure embarque un écran de 10,1 pouces d’une définition de 1280 x 800 pixels AutoBrite et Multi-capacitif à 10 doigts. L’écran du terminal correspond donc à celui de la Samsung Galaxy Tab 3, un TFT LCD 10 pouces également de 1280 x 800 pixels. La Nexus 10 reste toutefois loin devant une définition de 2560 x 1600 pixels.

DSC08901

À 240 lux, l’écran de l’Excite Pure est moins lumineux que celui de la Tab 3 10.1 avec ses 444 lux. Il est même en dessous de la moyenne, établie à 367 lux. Pourtant, nous n’avons eu aucun problème au niveau des angles de vision, en inclinant la tablette à 170 degrés environ. Les couleurs restaient vives et bien prononcées.

Sur des vidéos en 1080p par exemple (le film Home de Yann Arthus-Bertrand), aucun problème non plus sur des scènes représentant des caprices de la nature. Les images se succédaient sereinement même parfois sur des scènes à haute vitesse.

DSC08899

Dans ces photos comparatives, nous avons tenté d’opposer les écrans des Toshiba Excite Pure (à droite), Google Nexus 7 2013 (milieu) et iPad Mini (à gauche). La Nexus 7 2013 bénéficie largement de l’écran le plus lumineux et le plus à même d’afficher un blanc fidèle. On remarque toutefois que l’écran de la Toshiba tend beaucoup vers le jaune, notamment en raison de son manque de luminosité.

SAM_8909

Même constat sur les bleu. L’écran de la Nexus 7 2013 est celui qui affiche le bleu le plus prononcé. La remarque précédente sur la luminosité de l’écran de la Toshiba prévaut là également.

SAM_8913

Il est difficile de noter la différence sur cette photo, mais là encore, la Nexus 7 remporte la lutte haut la main. On remarque cependant que l’écran de la Toshiba tend un peu vers le blanc, tandis que celui de l’iPad Mini tend vers l’orange.

SAM_8916

 

Logiciel

Le moins que l’on puisse dire au sujet de cette tablette de Toshiba, c’est qu’elle porte bien son nom “Pure.” En effet, elle tourne sous une version pure d’Android 4.2.1 Jelly Bean sans aucune fioriture. Pas l’ombre d’une surcouche, si ce n’est quelques applications ajoutées ça et là par le fabricant. Cela permet au système de fonctionner correctement et de rester fluide en toutes circonstances.

Si vous partagez votre tablette avec d’autres personnes de votre entourage, un aspect intéressant de la Excite Pure vous intéressera probablement. En effet, la Toshiba intègre la fonction multi-utilisateurs. Une fois tous les comptes configurés sur la tablette, il suffit juste de sélectionner celui qui vous correspond depuis l’écran de verrouillage et de profiter de son interface personnalisée, de ses applications et de son compte Google. Gardez toutefois à l’esprit que cette fonctionnalité n’a aucun lien avec les profils restreints, option propre aux tablettes sous Android 4.3 Jelly Bean, qui permet notamment aux parents de contrôler l’usage que font leurs bambins du terminal et de bloquer les achats in-app.

Screenshot_2013-10-21-14-13-21

Voici donc les applications intégrées par Toshiba sur sa Excite Pure :

  • AccuWeather : Une application de prévisions météorologiques locales et personnalisées et de fonctions interactives pratiques, qui permet également de suivre l’évolution des conditions météo heure par heure ou à plus long terme, consulter des cartes Google Maps interactives, et être averti des avis de tempête et d’intempéries qui risquent de bouleverser vos plans.
  • eBay : L’application officielle du site de ventes en ligne. Elle vous permet, entre autre, de parcourir les annonces, d’effectuer des achats, de vendre des objets et de gérer vos activités sur eBay.
  • Evernote : La fameuse application de prise de notes. Elle permet aussi de prendre des photos, de créer des listes de tâches, d’enregistrer des rappels audio et de rechercher ces notes et ce, à partir de tous les terminaux connectés que vous utilisez.
  • FlipBoomDraw : Une application de dessin, payante sur le Play Store mais gratuite et en version complète sur la Toshiba Excite Pure. Elle vous permet d’effectuer des dessins que vous pourrez intégrer à des photos et les faire bouger.
  • Toshiba Media Player :  Une application de lecture de vidéos, moins fournie que celle d’Archos par exemple, mais prenant en charge pas mal de formats.
  • Print Hand : Une application qui permet d’imprimer directement depuis votre tablette via Wi-Fi ou Bluetooth. Il s’agit là encore de la version premium, payante sur le Play Store mais gratuite sur la Excite Pure.
  • Toshiba Service Station : Une application qui vous renvoie directement au centre de support technique que Toshiba met en place pour ses clients.

Screenshot_2013-10-21-14-13-24

  • Skitch : Une application qui vous permet de partager vos commentaires et idées en annotant des images et des documents à l’aide de flèches, symboles, formes, texte … Possibilité d’utiliser Skitch pour annoter un PDF, faire une copie d’écran, commenter une photo ou dessiner.

Screenshot_2013-10-21-14-22-39

  • Splashtop 2 : Une application de bureau distant pour accéder à son PC Windows ou Mac à partir de son téléphone ou tablette Android.
  • ThinkFree : Une application Office-Like, qui coûte 7 euros sur le Play Store et gratuite sur la Toshiba. Elle permet de créer des documents à l’instar de ce que propose la suite Office de Windows.
  • Toshiba ebooks : Comme son nom l’indique, cette application a été développée pour faire ressortir le grand lecteur qui est en vous.
  • TuneWiki : Un lecteur de musique qui récupère les paroles de vos chansons favorites. Il est même capable de vous les traduire. Si pour vous cela est une abomination, se référer à l’application précédente.
  • Zinio : Lire un magazine ou un journal sur une tablette peut s’avérer économe et écolo. Votre buraliste, lui, ne risque pas de trop apprécier votre infidélité.

Screenshot_2013-10-21-14-21-04

La Toshiba utilise un clavier Android classique, qui intègre la fonction swipe. Il est ainsi possible d’effectuer des recherches et d’envoyer des messages en faisant simplement glisser vos doigts sur le l’écran. Cette fonction décidément révolutionné notre manière de “pianoter” sur le clavier. Retrouvez notre dossier sur les claviers alternatifs sur Android.

Performances

La Toshiba Excite Pure intègre un processeur Quad-Core Tegra 3 de Nvidia, épaulé par 1 Go de RAM. Le jeu de Jet Ski “RipTide” fonctionne très bien sur la tablette, prouvant que le processeur, même s’il a plus d’un an, est toujours capable de supporter des jeux gourmands. Il faut toutefois noter que pour profiter d’une expérience optimale vidéo-ludique, il faut, en amont, fermer toutes les autres applications en veille sur la tablette. On vous voit venir scandant en choeur que c’est une honte, qu’il est inadmissible qu’une tablette ne soit capable de faire tourner qu’un seul jeu gourmand à la fois. Eh bien, sachez qu’au final, ce n’est pas plus mal. Avec une application à la fois, la batterie sera économisée, la tablette chauffera moins et vous n’en serez que plus heureux. Rappelez-vous également chers lecteurs que nous sommes sur du milieu de gamme et qu’il ne s’agit pas là d’une tablette sous Tegra 4 !

Screenshot_2013-10-21-13-51-55

Mais trêve de critiques et revenons à ce qui nous intéresse. La Excite Pure enregistre un score de 13883 sur AnTuTU. Ce score est à ce propos plus faible que celui obtenu par un Nexus 4 de Google dont le processeur Qualcomm S4 semble plus performant. La Nexus 10 obtient, elle, un score de 15200 sur le même benchmark.

Screenshot_2013-10-21-14-08-32

Sur Quadrant, le score obtenu est de 4010. La Excite Pure se situe selon l’application entre l’Asus transformer Prime et le Motorola Atrix 4G.

Screenshot_2013-10-21-14-12-14

 

En termes graphiques, la Excite Pure se défend bien avec une moyenne de 33,8 images par secondes.

Audio

Avec des haut-parleurs stéréo et la technologie DTS Premium Voice Pro, la Pure délivre une bonne qualité sonore lorsque le volume n’est pas poussé à son niveau maximal. Car en effet, la Pure n’est pas faite pour écouter de la musique à tue-tête. À un volume raisonnable, on arrive à profiter convenablement d’un son de qualité.

DSC08898

Photo

La Toshiba Excite Pure que nous avons reçu à la rédaction disposait contre toute attente d’un capteur dorsal. Lors de sa présentation, le fabricant avait insisté sur l’absence de ce capteur sur ce modèle mais a tenu rassurer sur la présence d’une webcam frontale. Ici, nous avons donc une Excite Pure bénéficiant de deux capteurs dont le dorsal affiche un modeste 3 mégapixels et la webcam 1,2 mégapixels.

DSC08892

Les photos prises par la tablettes ne sont pas de grande qualité, certes, mais c’est déjà un bon point qu’un capteur dorsal soit prévu sur ce modèle-là. Dans le cadre de conversations vidéos, la webcam fait décemment son travail. Elle est par ailleurs supportée par le jack qui peut accueillir un micro externe, lui coférant une meilleure qualité vocale.

Autonomie

Cette partie du test aurait dû être rédigée par un détective privé. Aucune information ne filtre au sujet de la batterie utilisée par la tablette et personne ne semble avoir prêté une attention particulière à ce détail. Le fabricant annonce 10 heures d’autonomie en lecture vidéo et 50 heures en audio, ce qui met la tablette dans la moyenne. En réalité, la tablette consomme 17 % de batterie en 1 heure de vidéo (Wi-Fi sur YouTube en 720p). Nous avons toutefois mené l’enquête et nous avons trouvé que la tablette offrait un ampérage de 6600 mAh. Si vous en possédez une chez vous, faites-nous part de vos conclusions à ce sujet.

Conclusion

Notre Verdict

autonomie
Une bonne autonomie supportée par une batterie de 6600 mAh. Nous savons toutefois, suite à nos tests, que l’autonomie annoncée ne correspond pas à la réalité.
7
caméra
La Toshiba Excite Pure dispose d’un capteur dorsal de 3,1 mégapixels et une webcam de 1,2 mégapixel. La qualité n’est pas transcendante mais reste raisonnable pour une tablette. Les ardoises ont généralement des capteurs qui affichent rarement une bonne qualité d’image. Nous seront donc indulgents sur ce point.
7
design
Design sobre et même un peu austère sur la coque arrière. L’ergonomie, elle, laisse un petit peu perplexe. Au niveau de la prise en main, la tablette est un peu lourde, toutefois elle ne glisse pas, contrairement un iPad par exemple.
6
logiciel
La Toshiba affiche fièrement la version 4.2.1 Jelly Bean d’Android sans aucune interface constructeur. Certaines applications viennent s’ajouter à la tablette, dont le fabricant a offert l’accès aux propriétaires, alors que ces mêmes applications sont payantes sur le Store de Google.
8
performances
Des performances raisonnables portées par le processeur de Nvidia, le Tegra 3. La tablette peut se permettre de faire tourner des jeux gourmands à condition de n’en faire fonctionner qu’un à la fois. En d’autres termes, il faudrait que toute autre application soit fermée pendant que vous jouez sur l’Excite Pure.
7
écran
Un écran également raisonnable étant donné le prix de la tablette. On regrette toutefois que Toshiba ne l’ait pas rendu légèrement plus lumineux.
6

10

Meilleure note

Notre avis

07/10

La Toshiba Excite Pure est une bonne tablette pour son prix. Embarquant un Nvidia Tegra 3, elle reste toujours d’actualité dans le secteur des tablettes. Sa fluidité est un des principaux avantages, que Toshiba aurait pu mettre en avant pour vendre sa tablette. Dans un marché presque saturé par l’offre mais où la demande est de plus en plus vive, la Excite Pure a sa place dans le panorama. Elle pourrait aussi bien correspondre à un usage familial, surtout avec une mémoire extensible et un port mini HDMI, qu’à un usage professionnel, avec la suite bureautique offerte par Toshiba. Il s’agit en fait d’un bon compromis entre la tablette dédiée aux loisirs et celle destinée au travail. En poursuivant sur ce chemin, Toshiba a un bon coup à jouer, surtout pour ses prochains produits.


autonomie

07

caméra

07

design

06

logiciel

08

performances

07

écran

06

  • Interface Android pur avec applications intéressantes
  • Double haut-parleur stéréo
  • Le processeur Tegra 3
  • Prix abordable
Pour

Contre

  • Écran peu lumineux
  • Positionnement des boutons

Disponibilité

  • Pixmania : 269 euros ; si vous faites partie des 100 premiers à l’utiliser, le code FRANDROIDPIX inscrit dans votre panier vous permettra d’économiser 10 euros !

» Source de l’article

Test des Lenovo IdeaTab A1000 et IdeaTab A3000, des tablettes de 7 pouces dès 129 euros

Dans ce nouveau test, nous allons vous présenter deux des nouvelles tablettes entrée de gamme de Lenovo qui arrivent doucement sur le marché français en deux coloris (noir et blanc). Les Lenovo IdeaTab A1000 et Lenovo IdeaTab A3000 s’appuient toutes les deux sur un écran tactile de 7 pouces en 1024 x 600 pixels. Assez faible, nous sommes d’accord.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-1

Partant du fait que l’on ne parle pas souvent de Lenovo, nous allons faire un retour sur cette entreprise chinoise fondée en 1984, dont le siège social se base à Pékin. En quelques mots, Lenovo est un fabricant reconnu dans le domaine des ordinateurs, mais aussi dans ceux des télévisions, des stations de travail, des serveurs informatiques, des disques durs, ainsi que des tablettes basées sur Android et Windows 8.

Après l’acquisition d’IBM en 2005 et Medion en 2011, Lenovo se place aujourd’hui comme le premier fabricant de PC au monde en 2013 (en termes d’unités vendues). Bien que Lenovo reste un acteur plutôt (et même trop) timide dans le secteur des tablettes, il n’en reste pas moins que le constructeur chinois possède un catalogue de PC portables professionnels à des tarifs qui font quelques fois rougir ses concurrents.

Avec ses deux tablettes proposées à 129 et 169 euros, Lenovo vient se positionner discrètement au côté de constructeurs tels que Acer (avec ses Iconia Tab B1 et Iconia Tab A1 respectivement vendues autour des 130 et 180 euros) et ASUS (avec ses MeMO Pad HD 7 et FonePad qui sont quant à elles vendues à environ 140 et 210 euros). Soit, les tablettes ASUS sont un peu plus cher, mais montent également en gamme.

Bien sûr, nous ne sommes pas indifférents au tarif de la nouvelle génération de la tablette Nexus 7 2013 qui propose une fiche de caractéristiques très intéressantes et un positionnement tarifaire incontestable. Ceci étant, il ne faut pas oublier que le positionnement tarifaire de Lenovo se positionne plus à hauteur des 130 et 170 euros (jusqu’à 100 euros de moins que le premier modèle de la Nexus 7 2013).

 

Fiches techniques

Modèle
Lenovo
IdeaTab
A1000
Lenovo
IdeaTab
A3000
Version Android 4.1.2 Android 4.2.2
Écran 7 pouces 7 pouces
Définition 1024 x 600 pixels 1024 x 600 pixels
Technologie TFT-LCD IPS-LCD
Densité de pixels ~170 ppp/ppi ~170 ppp/ppi
Solution de traitement
contre les chocs
Non Non
Processeur (CPU) bi-cœur MediaTek MT8317
(Cortex-A9) à 1,2 GHz
quadri-cœur MediaTek MT8125
(Cortex-A7) à 1,2 GHz
Puce graphique (GPU) PowerVR SGX 531 PowerVR SGX 544
Mémoire vive (RAM) 1 Go 1 Go
Mémoire Interne (ROM) 16 Go
(13 Go disponibles)
16 Go
(13 Go disponibles)
Support micro-SD Oui (jusqu’à 32 Go) Oui (jusqu’à 64 Go)
Caméra frontale Oui, 0,3 mégapixels Oui, 0,3 mégapixels
Caméra dorsale Non 5 mégapixels
Wi-Fi Oui, b/g/n Oui, b/g/n
Bluetooth Oui, 4.0 Oui, 4.0
Réseaux / Jusqu’à 42 Mbit/s en réception de données
NFC (Near Field Communication) Non Non
Boussole / GPS / Baromètre /
Capteur d’humidité / Température
Oui / Oui / Non
Non / Non / Non
Oui / Oui / Non
Non / Non / Non
Accéléromètre / Gyroscope Oui / Non Oui / Non
Capteur de proximité et lumière Oui / Oui Non / Non
Sortie jack 3,5 mm Oui Oui
Port micro-USB / HDMI Oui / Non Oui / Non
Tuner FM (Radio) Non Non
Batterie 3500 mAh 3500 mAh
Dimensions 199 x 121 x 10.7 mm 194 x 120 x 11 mm
Poids 340 grammes 339 grammes
Prix ~ 129 euros ~ 169 euros

 

Contenu de la boîte

  • une tablette Lenovo IdeaTab (selon le choix : A1000 ou A3000)
  • un câble micro-USB <> USB
  • un adaptateur secteur pour le chargeur
  • une notice : guide d’informations importantes

À savoir : la tablette se recharge uniquement lorsqu’elle est branchée au secteur.

 

Prise en main

À présent, nous allons prendre en main, ou devrais-je dire, comparer les deux tablettes Lenovo IdeaTab A1000 et A3000 sur leurs courbes extérieures. Et pour une quarantaine d’euros d’écart, la différence de qualité entre les deux produits se fait clairement ressentir autant sur le design, qu’en utilisation quotidienne (prise en main et réactivité générale notamment).

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-1

Lenovo IdeaTab A1000 à gauche et Lenovo IdeaTab A3000 à droite

Sur l’image affichée ci-dessous, nous pouvons constater que le positionnement des caméras frontales n’est pas identique. Quoi qu’il en soit, les deux tablettes intègrent bel et bien un capteur de proximité et un capteur de luminosité. Une bonne nouvelle, si on part du fait que le constructeur n’était pas contraint de les poser sur le premier modèle de l’IdeaTab A1000.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-3

Visualisez bien les courbes et les bordures, on voit bien que l’IdeaTab A3000 reste devant en termes de finition. Une finition plus travaillée et plus élégante qui se reflète sur un confort en main nettement supérieur.

Vous serez peut-être contents d’apprendre que le constructeur chinois Lenovo suit les conseils de Google en adoptant les fameux boutons d’actions rapides de manière logicielle. Depuis cette barre d’actions rapides, nativement, il vous sera possible d’accéder aux fonctions Retour, Home et Multitâches. Bien sûr, il n’est pas impossible que des membres de la communauté développent un outil permettant de modifier l’action et/oui le positionnement de ces touches.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-4

En termes d’épaisseur, il y a seulement 0,3 mm de différence… l’IdeaTab A1000 fait 11 mm, là où l’IdeaTab A3000 descend à 10,7 mm.
Côté technique, il est certain que la différence n’est pas si flagrante que cela, mais l’A1000 parait bien plus grosse avec ses bordures plus épaisses.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-5

Une fois de dos, la tablette A3000 avance deux différences notables en comparaison à l’IdeaTab A1000 : la présence de haut-parleurs stéréo et d’un appareil photo de 5 millions de pixels. Attention, l’A1000 propose bien deux haut-parleurs stéréo, seulement ils sont situés en façade à chaque extrémité de l’écran sur la partie haute et basse en tenue portrait.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-2

Ensuite, sachez que la coque arrière de la Lenovo IdeaTab A3000 peut être retirée, mais vous n’aurez pour autant un accès direct à la batterie. De fait, la batterie est camouflée dans le carrosserie de la tablette. Ceci étant, l’accès à la batterie est toujours envisageable, mais il faudra retirer tout les viss, et démonter presque entièrement la tablette.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-7

Sous cette coque, on peut y apercevoir deux emplacements SIM standards, ainsi qu’un troisième emplacement destiné aux cartes micro-SD.

Sur l’IdeaTab A3000, les haut-parleurs sont placés sur partie arrière basse de la tablette, tandis qu’elles sont situées à l’avant sur l’IdeaTab A1000.

android-compa-lenovo-ideatab-a1000-vs-lenovo-ideatab-a3000-6

Pour conclure cette prise en main, voici les différences notables remarquées entre les deux tablettes :

 
Lenovo
IdeaTab A1000
Lenovo
IdeaTab A3000
Version embarquée Android 4.1.2
Jelly Bean
Android 4.2.2
Jelly Bean
Technologie d’écran TFT-LCD IPS-LCD
SoC MediaTek MT8317 MediaTek MT8125
ARM Cortex-A9 Cortex-A7
Nombre de cœur bi-cœurs quadri-cœurs
Vitesse processeur 1,2 GHz 1,2 GHz
Puce graphique PowerVR SGX 531
cadencé @400MHz
PowerVR SGX 544
cadencé @286MHz
Appareil Photo / 5 mégapixels
Emplacement SIM / Oui, double-SIM standards
Réseau mobile / Jusqu’à 42 Mbit/s
Support micro-SD Jusqu’à 32 Go Jusqu’à 64 Go
Haut-parleurs Stéréo à l’avant 339 grStéréo à l’arrièreammes
Dimensions 199 x 121 x 10.7 mm 194 x 120 x 11 mm
Poids 340 grammes 339 grammes

 

Qualité d’écran

Pour suivre avec les écrans de 7 pouces installés dans ces deux IdeaTab A1000 et A3000, on peut clairement dire que la différence de qualité est prononcée.

Bien que ces deux écrans s’appuient sur une taille et une définition identiques, il ne faut pas omettre que la technologie n’est pas la même :

  • Lenovo IdeaTab A1000 : écran TFT-LCD de 7 pouces en 1024 x 600 pixels avec ~ 170 pixels par pouce
  • Lenovo IdeaTab A3000 : écran IPS-LCD de 7 pouces en 1024 x 600 pixels avec ~ 170 pixels par pouce

À l’œil nu, il est certain que cette différence de technologies n’apporte pas une réelle plus-value importante en qualité, qui l’on situera plus au niveau des angles de vision et de la réactivité de l’écran qui est parfois assez mauvaise sur l’IdeaTab A1000, là où l’IdeaTab A3000 est bien supérieure. Bien sûr, précisons tout de même que nous parlons bien de la réactivité de l’écran, qui n’est en aucun cas à comparer avec la réactivité logicielle (qui s’avère assez bien optimisée sur les deux tablettes, en passant).

À présent, nous allons passer à la comparaison des couleurs ! À titre d’information, la Lenovo IdeaTab A1000 se placera à gauche et la Lenovo IdeaTab A3000 sera à droite.

Les blancs

SONY DSC

Ici, la Lenovo IdeaTab A3000 affiche un blanc très honnête, face à un blanc assez fade sur l’IdeaTab A1000.

Les rouges

SONY DSC

Pour le coup, l’IdeaTab A1000 s’avère largement devant en ce qui concerne les rouges, mais ce n’est pas encore la perfection.

Les verts

SONY DSC

Quant aux verts, j’ai un avis mitigé sur les deux… Trop fluo sur l’IdeaTab A1000 ou trop fade sur l’IdeaTab A3000.

Les bleus

SONY DSC

Sur les bleus, l’IdeaTab A3000 se rattrape clairement avec un bleu ciel acceptable contre un bleu nuit avec des tendances de pourpre se profile sur l’IdeaTab A1000.

Les dégradés

SONY DSC

Voyez par vous-même, la différence des blancs entre la technologie TFT-LCD et IPS-LCD. Je suis du même avis, la qualité de l’IPS est devant son concurrent.

Les aquarelles

SONY DSC

Ceci étant cela, le TFT-LCD s’avère meilleur sur les couleurs sombres, mais cela tourne à son désavantage, partant du fait que la technologie LCD puise ses spécificités dans les couleurs claires.

 

Interface logicielle

Sur l’aspect logiciel, l’IdeaTab A1000 est installée sur Android 4.1.2 et l’A3000 sur Android 4.2.2. Visiblement chez Lenovo aussi, lorsque l’on baisse en gamme, il faut aussi s’attendre à avoir une version d’Android moins récente.

android 4.1.2 4.2.2 jelly bean lenovo ideatab a1000 a3000 logiciel internface 01

En ce qui concerne l’interface logicielle, il n’y en a pas vraiment, si ce n’est quelques applications et fonctionnalités maisons ici et là :

  • Émissions FM : une application qui permet d’écouter la radio FM avec un casque filaire
  • ES Explorer : un gestionnaire de fichiers préinstallé (qui est disponible sur le Play Store)
  • Pourcentage pile : une option qui permet d’afficher le pourcentage restant de la batterie (Paramètres>Appareil>Batterie)
  • Profils audio : une fonctionnalité qui permet de gérer différents profils audio selon l’environnement dans lequel vous êtes
  • Égaliseur : un sous-paramètre qui permet de gérer l’amplification des basses, des effets 3D, etc.
  • ainsi que quelques ajouts divers et variés à divers endroits

 

Photo et vidéo

En termes de photos et vidéos, il ne faut clairement pas acheter une de ces tablettes dans l’optique de réaliser de magnifiques clichés.

android lenovo ideatab a1000 a3000 webcam caméra frontale photo test image 0

Une caméra frontale semblable sur les deux tablettes de 0,3 mégapixels qui réalise des photos en 1280 x 960 pixels et des vidéos en 640 x 480 pixels.

Rien de très transcendant, la caméra frontale de 0,3 mégapixels installée sur les deux tablettes sera amplement suffisante pour faire de la visio, et c’est tout.

On passera sur l’appareil photo dorsal de 5 mégapixels installé sur l’IdeaTab A3000 avec des vidéos en 720p qui restent très passables :

Lien Youtube

 

Performances

Bien que cette comparaison ne soit pas vraiment équitable, il est tout de même intéressant de savoir où se situent ces deux tablettes en terme de performances.

À titre d’information, nous sommes devant deux produits entrée de gamme (faible résolution d’écran, SoC MediaTek, etc) :

  • IdeaTab A1000 : écran tactile de 7 pouces en 1024 x 600 pixels, processeur MediaTek MT8317 (ARM Cortex-A9) à 1,2 GHz, puce graphique PowerVR SGX531 et 1 Go de RAM
  • IdeaTab A3000 : écran tactile de 7 pouces en 1024 x 600 pixels, processeur MediaTek MT8125 (ARM Cortex-A7) à 1,2 GHz, puce graphique PowerVR SGX544 et 1 Go de RAM

Sans plus attendre, passons désormais à la comparaison de ces deux tablettes signées Lenovo.

Linpack

Single Thread

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark linpack single thread 01

Multi-Thread

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark linpack multi thread 01

Le premier test sur Linpack présente un score de :

  • Lenovo IdeaTab A1000 : 38.35 Mflops en Single Thread, 76.876 Mflops en Multi-Thread
  • Lenovo IdeaTab A3000 : 35.568 Mflops  en Single Thread, 121.518 Mflops en Multi-Thread



Linpack for Android
GreeneComputing

Speed test your Android device and ROM with this standard CPU benchmark. Check the speed of your Android device and compare it to other Android devices. Results in millions of floating point operations per second (MFLOPS). Save results or post to the website to beat the best times.Note: Your…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

 

AnTuTu

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark antutu 01

Le second test a été réalisé sur le célèbre benchmark AnTuTu :

  • Lenovo IdeaTab A1000 : un total d’environ 9089 points
  • Lenovo IdeaTab A3000 : un total d’environ 13771 points



Quadrant Standard Edition
Aurora Softworks

Quadrant is a CPU, I/O and 3D graphics benchmark. The Standard Edition requires an Internet connection to compute benchmark results and is supported by ads.The application does not work on devices with no GPU (Spica, Tattoo).This edition may not be used for commercial purposes. …

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

 

Quadrant

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark quadrant 01

Le troisième test a quant à lui été réalisé sur Quadrant :

  • Lenovo IdeaTab A1000 : un total d’environ 3366 points
  • Lenovo IdeaTab A3000 : un total d’environ 3975 points



AnTuTu Benchmark
AnTuTu

One of the most popular, free Android smart phone and tablet benchmarking app in the world!☆ Over 100,000,000 users☆ No.1 benchmarking app for technology addicts, bloggers, and enthusiasts.AnTuTu Benchmark is free benchmarking app that helps users know deeper into their Android devices through hard numbers and solid facts.Benchmark Matrix: User…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

 

Smartbench 2012

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark smartbench 2012 01

  • Lenovo IdeaTab A1000 : 2512 points en Productivity, 1587 points en Gaming
  • Lenovo IdeaTab A3000 : 3784 points en Productivity, 2475 points en Gaming

 

NenaMark1 & NenMark2

NenaMark1

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark nenamark1 01

NenaMark 2.4

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark nenamark 2.4 01

Pour le quatrième test, voici deux tentatives sur NenaMark1 et Nenamark 2.4 :

  • Lenovo IdeaTab A1000 : 41,9 fps sur NenaMark1, 21,9 fps sur NenaMark 2.4
  • Lenovo IdeaTab A3000 : 59,3 fps sur NenaMark1, 55,2 fps sur NenaMark 2.4



NenaMark1
Nena Innovation AB

NenaMark is a benchmark/demo of OpenGL ES 2.0, using programmable shaders for graphical effects such as reflections, dynamic shadows, parametric surfaces, particles and different light models to push the GPU to its limits.Enjoy!Note that high-end devices are better served by NenaMark2 as they tend to hit the framerate limit (~60…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play



NenaMark2
Nena Innovation AB

NenaMark2 is an OpenGL|ES 2.0 benchmark for high-end mobile devices, continuing where the popular NenaMark1 left off with more advanced graphical effects and higher resolution graphics. Unlike many other benchmarks, NenaMark measures performance using realistic scenes that could be taken from a typical game and presents the result in frames…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

 

Epic Citadel

High Performance

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark epic citadel high performance 01

High Quality

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark epic citadel high quality 01

Ultra High Quality

android lenovo ideatab a1000 vs a3000 benchmark epic citadel ultra high quality 01

Quant au dernier test de performance, nous avons sélectionné Epic Citadel :

  • Lenovo IdeaTab A1000 : 34,6 fps en High Performance, 27,9 fps en High Quality, 10,1 fps en Ultra High Quality
  • Lenovo IdeaTab A3000 : 58,9 fps en High Performance, 57,6 fps en High Quality, 32,4 fps en Ultra High Quality



Epic Citadel
Epic Games, Inc.

Enter Epic Citadel, the dynamic fantasy setting of the award-winning Infinity Blade.From the circus bazaar to the sweeping cathedral in the center of town, Epic Citadel dazzles with a visual parade of special effects, as only imagined by Epic Games and powered by the critically acclaimed Unreal Engine 3.Are you…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

 

Pour conclure, il est vrai qu’un tableau comparatif complet est toujours plus clair :

 
Lenovo
IdeaTab A1000
Lenovo
IdeaTab A3000
Asus
FonePad
Asus
MeMO Pad HD 7
Acer
Iconia Tab B1
Linpack
Single Thread
38.35 Mflops 35.568 Mflops 50.23 Mflops / 38.12 Mflops
Linpack
Multi-Thread
76.876 Mflops 121.518 Mflops 69.755 Mflops / 62.345 Mflops
AnTuTu 9089 points 13771 points 7633 points 12685 points 5483 points
Quadrant 3366 points 3975 points 3123 points 3482 points 3123 points
Smartbench 2012
mode Productivity
2512 points 3784 points 1297 points / /
Smartbench 2012
mode Gaming
1587 points 2475 points 2283 points / /
NenaMark1 41,9 fps 59,3 fps 58,4 fps / 39,9 fps
NenaMark2.4 21,9 fps 55,2 fps 38,7 fps 46,2 fps 20,4 fps
Epic Citadel
High Performance
34,6 fps 58,9 fps 49,4 fps 54,1 fps 31,4 fps
Epic Citadel
High Quality
27,9 fps 57,6 fps / / /
Epic Citadel
Ultra High Quality
10,1 fps 32,4 fps / / /

 

Autonomie

Pour finaliser ce test, nous allons faire un point sur l’optimisation logicielle et l’autonomie atteint sur chacune de ces tablettes.

Dans un premier temps, je dois dire que j’ai été assez déçu par les résultats obtenus sur l’IdeaTab A1000. Ils sont largement en dessous de ce que l’on obtient sur l’IdeaTab A3000.

D’un certain point de vue, on s’en serait un peu douté, non ? Partant du fait que :

  • l’IdeaTab A1000 embarque un bi-cœur MT8317 (Cortex-A9) qui est la version tablette du processeur bi-cœur MT6577 (Cortex-A9) sur smartphone
  • là où l’IdeaTab A3000 intègre un quadri-cœur MT8125 (Cortex-A7) qui est la version tablette du processeur quadri-cœur MT6589 (Cortex-A7) sur smartphone

Concrètement, on est confronté à un dilemme déjà rencontré par le passe lors des tests comparatifs des Acer Liquid E1 et Liquid E2, ou encore des Alcatel One Touch Scribe Easy et Scribe HD.

Pour compléter cette note, voici quelques résultats que nous avons obtenus :

android lenovo ideatab a1000 autonomie batterie image 00

En terme d’autonomie, les résultats obtenus témoignent :

  • une autonomie de 1h38 en vidéo jusqu’à 59% sur la IdeaTab A1000 (Wi-Fi activé, Luminosité et Volume à 100 %)
  • une autonomie de 1h36 en vidéo jusqu’à 77% sur la IdeaTab A3000 (Wi-Fi activé, Luminosité et Volume à 100 %)

À l’instar des Liquid E1 et Liquid E2, les tests de batterie révèlent que l’A3000 est devant, et cela se confirme lors de l’écoute de musiques :

  • une autonomie de 1 heure en musique de 58 à 49% (Wi-Fi activé, Luminosité à 0%, Volume à 100%)
  • une autonomie de 1 heure en musique de 58 à 55% (Wi-Fi activé, Luminosité à 0%, Volume à 100%)

Notre Verdict

design
Pour son prix, il faut avouer que l’IdeaPad A3000 est relativement bien finie, même si elle parait tout de même un peu lourde (comme sa sœur l’IdeaPad A1000). En parlant de l’IdeaPad A1000, je vous passerai nos impressions qui sont assez mitigées dans l’ensemble avec des courbes trop imposantes et un plastique glossy très (voire trop) marquant aux traces de doigts. Pas très esthétique.
6
écran
Quant à la qualité générale de l’écran, il faut clairement pas s’attendre à quelque chose de très impressionnant, sachant que les deux tablettes s’appuient sur un écran tactile de 7 pouces en 1024 x 600 pixels. En plus d’une définition plus que passable, notez que la technologie d’écran n’est pas la même sur les deux tablettes, l’IdeaPad A3000 embarque un écran IPS-LCD assez réactif, face à un TFT-LCD de piètre qualité sur l’IdeaPad A1000.
5
logiciel
Côté logiciel, nous sommes sur l’interface stock d’Android avec quelques petits ajouts ici et là. Quant à l’optimisation générale du système, elle s’avère très réactive sur les deux modèles, même si on a remarqué quelques ralentissements en navigation.
8
caméra
La caméra frontale est suffisante pour de la visio sur l’IdeaPad A1000 et IdeaPad A3000, mais oubliez l’appareil photo installé en dorsal sur l’IdeaPad A3000 qui s’avère plus que passable.
5
autonomie
Quant à l’autonomie, vous pouvez remarquer que j’ai mis une bonne note, mais elle est seulement destinée à l’IdeaPad A3000 qui offre une autonomie assez convaincante, là où l’IdeaPad A3000 commence un peu à pécher dès lors que l’on active les réseaux sans-fil.
7
performances
En termes de performances brutes, les moutures MediaTek s’avèrent relativement bonnes. Sur l’IdeaPad A1000, on retrouve un bi-cœur à 1,2 GHz en Cortex-A9 contre un quadri-cœur aussi cadencé à 1,2 GHz, mais basé sur une architecture Cortex-A7 qui est plus récente et surtout plus performante (notamment sur la puce graphique).

Bien que la plupart des jeux récents fonctionnent, il faut se résigner à avouer que la profondeur des pixels est plus que passable sur les deux tablettes IdeaPad A1000 et IdeaPad A3000.

7

10

Meilleure note

Notre avis

06/10

Pour 129 euros, je ne vous cacherai pas que vous pourrez trouver bien mieux ailleurs (exemple : ASUS avec sa MeMO Pad HD). C’est dommage car l’ideaPad A1000 était relativement intéressante, mais plusieurs défauts font qu’elle ne sera jamais un must-have (finition douteuse, performances et autonomie passables, lourde en main, et j’en passe…).

Pour 169 euros, je pense que la tablette Lenovo IdeaPad A3000 est un bon compromis. Malgré ses 340g, elle a tout ce qu’une petite tablette entrée de gamme pourrait désirer avec une optimisation et des performances acceptables, une autonomie concluante et un écran réactif. On aurait espéré un affichage de meilleure qualité sur cette tablette.


design

06

écran

05

logiciel

08

caméra

05

autonomie

07

performances

07

  • Réactivité de l’écran
  • Emplacement micro-SD
  • Haut-parleurs stéréo
  • Support double-SIM
Pour

Contre

  • Définition de l’écran
  • Design convenu
  • Absence de diode de notifications
  • Performances moyennes

Disponibilité

La tablette Lenovo IdeaTab A1000 est disponible chez :

Vendue un peu plus cher, la Lenovo IdeaTab 3000 est disponible chez :

Vous pouvez aussi retrouver ces tablettes sur le site officiel de Lenovo, mais elles n’y sont pas encore proposées à la vente.

» Source de l’article

Past Memories, un runner à l’ambiance novatrice

Give Me Five Entertainment Group, en plus d’avoir un nom à rallonge, sait faire preuve d’un style original dans un genre éculé, comme Past Memories le prouve.

Past Memories

Les runners sont très nombreux sur Play Store. Trop nombreux, même, beaucoup trop, au point d’en décourager les testeurs. Mais avec Past Memories, une pointe d’originalité vient apporter ce qu’il faut pour intéresser à nouveau. L’histoire tourne autour de la mort et tient pour une fois dans un runner une place plutôt importante.

En terme de prise en main, c’est classique, vous courrez, vous évitez les obstacles et, un peu plus original que la moyenne, vous utilisez des pouvoirs spéciaux aux effets particuliers. è, ce qui apporte un peu d’originalité à ce genre fait et re-fait ces derniers temps.

past memories2

Mais bien sûr ça n’est pas dans le gameplay que le jeu est original, mais dans ses graphismes. Avec un personnage noir sur fond grisé sombre, le style est marqué, original et potentiellement prenant, si l’on n’est pas trop rébarbatif au principe du minimalisme.

Un bon jeu simple et sans prétention, à l’ambiance prenante et au gameplay réussi, avec des petites touches personnelles comme la roulade à l’atterrissage, qui jouent en faveur de ce jeu, de bonne qualité donc.

Lien Youtube

Past Memories coûte 0,72 euro, pèse 25 Mo et requiert au minimum Android 2.0 pour fonctionner. Cela reste donc très accessible pour cette qualité de jeu et cela nous permet d’éviter les achats in-app courants dans le genre.



Past Memories
Give me Five Entertainment Group

The game tells the story of a woman who has to face all the important memories of her life by going though several distorted stages full of enemies, which symbolize the fragments of her past that have come back to haunt her. Our heroine must try to survive those nightmarish…

Télécharger

0,72 €

Disponible sur Google Play

 

» Source de l’article

Call of Duty: Strike Team fait son apparition sur Android

Call of Duty: Strike Team est enfin arrivé sur Android, après iOS. Il s’agit d’un nouveau Call of Duty, un FPS en première et troisième personne, créé à partir de zéro pour les smartphones et les tablettes.

ST1

Ce n’est pas le premier jeu mobile de la saga Call of Duty. On se souvient de Call of Duty Black Ops Zombie, sorti en été 2013.

Dans Strike Team, vous pourrez jouer à deux modes de jeu différents : Campagne (campagne solo  rempli de moments cinématographiques) et Survie (repousser des vagues d’ennemis de plus en plus difficile à éliminer). Vous pourrez personnaliser vos compétences et l’équipement de votre équipe Call of Duty: Strike Team offre la possibilité de basculer dynamiquement de la première personne à la troisième personne, afin de coordonner les attaques et de surveiller le champs de bataille.

ST3

J’ai eu la chance de tester, j’ai trouvé les missions très variées et vraiment conçues pour une expérience mobile. La plupart ont un objectif simple, de sorte de pouvoir reprendre la partie à tout moment. L’histoire de la compagne solo est tout ce qui est classique : frappé par une attaque surprise, les Etats-Unis rentre en guerre.

Lien Youtube

Malheureusement, je suis toujours aussi déçu par les FPS sur mobile. La prise en main est très moyenne, les gestes sont lents et imprécis, et on se fatigue très vite les doigts. Heureusement, la vue à la troisième personne ressemble bien plus à une expérience tactile réussie.



Call of Duty®: Strike Team
Activision Publishing, Inc.

Call of Duty®: Strike Team offre une nouvelle expérience Call of Duty® à la première ou à la troisième personne conçue spécialement pour téléphones mobiles et tablettes. Vous aurez la possibilité de personnaliser entièrement les équipements et les aptitudes de votre escouade avant de les mener au combat dans des…

Télécharger

5,11 €

Disponible sur Google Play

Il s’agit d’un jeu édité par Activision et disponible dans le Play Store pour 5,10 euros. Notez que peu d’appareils sont compatibles au lancement, j’ai pu l’installer sur le Galaxy S4, le Note 3 et la Nexus 7 (2012).

» Source de l’article

HTC One : Android 4.3 s’invite en Europe de l’Est (disponible en téléchargement)

Après le déploiement d’Android 4.3 sur les HTC One américains de Sprint, AT&T, C Spire et T-Mobile, il semblerait bien que la mise à jour d’Android 4.3 Jelly Bean ait débuté mondialement sur les modèles nus dans les vastes contrées de l’Europe de l’Est (incluant la Pologne, la Russie, la Scandinavie, et quelques autres).

mise à jour update android 4.3 sense 5 htc one image 0

Grâce aux retours des utilisateurs, nous pouvons déduire que la mise à jour d’Android 4.3 Jelly Bean associée à l’interface HTC Sense 5.5 est basée sur le build 3.62.401 et fait une taille d’environ 675 Mo. Comme nous vous le précisions en tête d’article, la mise à jour aurait uniquement été aperçue dans les pays de l’Europe de l’Est, mais sachez qu’un lien de téléchargement est disponible pour l’installer manuellement.

Quelques nouveautés

  • Mise à jour vers Android 4.3 avec HTC Sense 5.5
  • Amélioration de l’application Video Highlights :
    • Amélioration de l’interface de l’application
    • Possibilité d’ajouter des musiques (ou certaines parties de celles-ci) à vos vidéos
  • Amélioration du widget BlinkFeed :
    • Possibilité d’accéder aux news recommandées sur les réseaux sociaux
    • Ajout d’un plus grand panel de sources au niveau mondial
    • Possibilité d’enregistrer des articles pour les lire plus tard (qui peuvent aussi être lus en mode déconnecté)
    • Possibilité de créer des flux personnels de sites d’actualité, mais aussi de Twitter et YouTube
  • Amélioration de l’application Musique :
    • Mise à jour de l’interface de l’application
    • Ajout de chaînes musicales incorporées avec de nouvelles scènes
  • Et plus encore à découvrir dans cette nouvelle mise à jour !

Pour l’installer manuellement, n’hésitez pas à visiter le forum dans la rubrique HTC One.

Lien Youtube

Android Central

» Source de l’article

Le LG G Flex se dévoile en photos et vidéo

Un journaliste argentin a réussi à mettre la main sur le LG G Flex, premier smartphone à écran incurvé du constructeur coréen.

lg-g-flex1

Le lancement du premier smartphone LG à écran incurvé ne semble plus bien loin. Un journaliste argentin a mis la main sur un exemplaire du nouveau téléphone, tout droit sorti de l’usine latino-américaine du fabricant coréen. Et le rendu des photos est très prometteur. Contrairement au Galaxy Round de Samsung, incurvé sur les bords, le LG G Flex est courbé de haut en bas, comme nous l’avions déjà vu dans certaines photos en fuite depuis quelques semaines. À l’instar du désormais célèbre LG G2, le G Flex arbore sur la coque arrière des boutons (certainement dédiés au contrôle de volume et au verrouillage de l’écran). Aussi, le nouveau téléphone semble tourné vers la photo, en témoigne la présence d’un flash et d’une lampe d’assistance. Reste à savoir si LG a décidé d’intégrer son système de stabilisation d’image sur son prochain smartphone.

arriere2

En termes de caractéristiques, le LG G Flex est attendu avec un écran OLED de 6 pouces affichant une définition HD de 1280 x 800 pixels. Son processeur signé Qualcomm, serait l’incontournable Snapdragon 800 cadencé à 2,3 GHz couplé à un processeur graphique Adreno 330 et une RAM de 2 Go. Il offrirait une mémoire de stockage de 32 Go et serait compatible 4G LTE. Le tout sous la version 4.2.2 Jelly Bean d’Android.

lg-ecran-incurve

Dire que le G Flex sera produit en masse pour une commercialisation mondiale serait aller vite en besogne. Rappelons que Samsung a annoncé que son Galaxy Round n’était qu’un prototype et que sa production n’allait pas excéder quelques milliers d’exemplaires. On s’attend toutefois à ce que LG présente son LG dans les prochaines semaines, voire les prochains jours. Êtes-vous intéressés par cette technologie ? Quel est votre sentiment vis-à-vis de l’intérêt qui pourrait être porté à ce téléphone ?

Lien Youtube

Telefe Noticias

» Source de l’article

Sécurité numérique et Android : bon sens et bonnes questions

Rappelez-vous, Troie et son cheval meurtrier, Ulysse dans la caverne du Cyclope trompant la vigilance du colosse pour s’enfuir, les portes brisées des citadelles sous les coups incessants des béliers, la percée des troupes russes sur le front Est ou encore, l’évasion d’Iran immortalisée il y a quelques mois par le film Argo : un événement historique mettant en conflit direct plusieurs forces est le résultat d’une équation à trois inconnues – attaque, défense, stratégie. La sécurité numérique n’échappe pas à cette règle, tentons de comprendre quels sont les bons réflexes.

Sécurité Android

Julien Cadot, rédacteur en chef de RAGEMAG.fr, est de retour sur FrAndroid. Il apporte sa plume et sa vision pour une série d’éditos hebdomadaires.

Précisons-le d’emblée : deux écueils sont à éviter quand il s’agit de sécurité, la naïveté et le sensationnalisme. Oui, la sécurité concerne tout le monde, et non, il n’y a pas plus de solution idéale qu’une absence déprimante de solution. Comme pour tout problème complexe, il s’agit d’avoir la bonne méthode et de réfléchir aux véritables enjeux. Nous allons essayer de les esquisser : libre au lecteur d’adapter ces conseils à sa sauce.

La question que l’on doit se poser d’emblée, et tous les spécialistes vous le diront, est la suivante : de qui et de quoi souhaite-t-on se protéger ? Ainsi les Troyens, quelle que soit la légende, n’eurent pas la présence d’esprit d’imaginer la ruse grecque. Ainsi la NSA n’imaginait pas qu’un Assange, un Snowden ou un Manning puissent être des dangers potentiels pour la sécurité de leurs documents confidentiels. Ainsi vous n’imaginiez pas que votre cousin utiliserait votre compte Facebook laissé ouvert sur son laptop pour poster des vidéos de dinoporn. A chaque fois, le schéma est le même, que le cours de l’Histoire ou votre dignité soit en jeu : les questions essentielles n’ont pas été posées – ou les dangers ont été sous-estimés.

Mais avant d’avancer quelques principes et de poser ces questions à Android et à la téléphonie en général, veillons à rappeler un autre principe fondamental : rien ne sert de sombrer dans la paranoïa qui fait glisser doucement vers les théories du complot. On nous surveille ! On nous espionne ! South Park en faisait la parodie dans le premier épisode de sa dix-septième saison : pour certains, il semblerait que l’État soit une version athée de la religion, avec ses confessions, ses apôtres, son service clérical et sa divinité toute puissante et omnisciente. Cette image est naïve, tout comme l’est l’idée inverse, qui serait de croire qu’Internet est une grande bulle privée dans laquelle l’utilisateur anonyme est roi et peut alors faire ce qui lui plaît et que les Nations n’ont pas de programme de surveillance. Le meilleur moyen de garder les pieds sur terre est donc encore une fois de commencer par la bonne question : qui peut me vouloir quelque chose ?

Eh bien si vous êtes un citoyen honnête et que vous n’avez, en toute bonne ou mauvaise foi, pas grand chose à vous reprocher, ce n’est évidemment ni l’État, ni la NSA, ni les services de cyberpolice français, qui ont d’autres chats à fouetter. Quand on parle de téléphonie mobile, et a fortiori de smartphones et d’Android, le quoi est commun à la très grande majorité des utilisateurs : vous devez protéger vos données sensibles, vos comptes sociaux, votre forfait, votre compte en banque et votre smartphone lui-même. Ces quelques cibles potentielles énumèrent d’elles-mêmes les potentiels ennemis et les menaces qui pourraient être présentées : virus, fakes, trojan, keyloggers, hackers sans dignité, voleurs à l’arrachée, copains de beuverie. Détaillons.

« Oui mais moi, je n’ai rien à cacher »

NSA

D’abord, le commencement : vos données sensibles. « Oui, mais moi je n’ai rien à cacher ! » Certes, cette déclaration d’exhibitionnisme virtuel n’est pas dénuée de sens, mais elle a tendance à dédouaner celui qui la formule de sa responsabilité à l’égard des autres. Si votre compte mail est ouvert à un malicieux esprit, il aura tôt fait de remonter les étapes pour trouver des éléments vraiment utilisables : par exemple, est-ce le mail que vous utilisez pour vous connecter à l’espace professionnel de votre société ? Oh, et vous pouvez demander un nouveau mot de passe à partir de cet espace ? Lui aussi : vous pouvez faire une croix sur les secrets professionnels de votre boîte et peut-être, dès lors, sur votre emploi. Votre banque ? Elle se trouve sur le RIB que vous avez envoyé à cet acheteur sur Ebay. Le login ? Votre pseudo, celui affiché sur Google +. Le mot de passe est le même que sur celui de votre messagerie. Bref, voilà comment il est très simple d’avoir des ennuis plus ou moins gros à cause d’une négligence.

En plus, merci Obama, les mots de passe deviennent de plus en plus simple à craquer. Un mot de passe aléatoire de 8 caractères, c’est peanuts. Une phrase de passe ? Un excellent article d’Ars Technica publié en début de semaine passée montre que ces phrases sont les nouvelles illusions de sécurité. Grâce à des techniques simples utilisant des catalogues, il est possible de les percer à peu près toutes, la faute aux humains qui, par culture ou par flemme, choisissent souvent des suites de mots très classiques. C’est comme ça, nous explique Ars Technica, que la Bible est devenue un outil précieux pour trouver un mot de passe. Chance ! Android tourne autour de Gmail et Google a depuis bien longtemps mis en place la double authentification qui consiste à faire valider un mot de passe sur un nouveau périphérique par un code contenu dans un SMS. Avec cette technique, trouver un mot de passe ne sert quasiment à rien, sauf si la personne l’utilise sur un ordinateur ou un smartphone connu par votre compte qui n’a donc pas besoin de SMS de validation. N’hésitez pas à l’employer : vous devrez générer des mots de passe aléatoires pour configurer votre compte sur un appareil Android, ce qui renforce leur sécurité, puisque le mot de passe entré n’est pas votre mot de passe principal. En accédant à votre compte, vous pourrez également retirer l’accès à un appareil à distance, dans le cas, par exemple, où vous vous feriez voler votre smartphone.

Facebook est allé dans la même direction avec son application mobile et en a même fait un outil de déverrouillage. Sur Android, l’application va vous proposer ce qu’elle appelle un Générateur de code, qui vous sera essentiel pour vous connecter à votre compte sur un nouvel ordinateur. Si on récapitule, pour se retrouver sur votre espace personnel, que ce soit sur Gmail ou Facebook, il faut votre adresse mail, votre mot de passe et votre smartphone. Cela commence à compliquer la tâche. Twitter propose aussi le service, depuis peu. N’oubliez pas également que vous pouvez gérer depuis votre compte les applications ayant accès à Facebook/Twitter/Gmail connect et leur refuser l’accès instantanément.

facebook-generateur-de-code-1

Voilà pour le mot de passe et ce qu’il est possible de faire nativement sur Android, l’étape finale de sécurité étant peut-être celle des applications comme LastPass ou 1Password sur iOS. Ces logiciels très perfectionnés s’occupent à votre place de créer des mots de passe aléatoires et sécurisés pour chaque site que vous utilisez. Vous n’avez qu’une chose à retenir et à protéger : votre Master Key, celle qui déverrouille l’application. La méthode a ses avantages et ses inconvénients, ses adorateurs et ses détracteurs, mais en tout cas, c’est indéniablement une sécurité pour passer entre les mailles du filet quand un gros site se fait hacker.



LastPass Password Mgr Premium*
LastPass

Mobile version of the award-winning LastPass password manager. Fast, easy and simple; securely syncs your passwords across all your browsers and devices.Key Features:- Built-in browser that will automatically fill your login information for each of your saved LastPass sites.- Automatically fill forms on all sites.- Secure Password Generator.- Add, update,…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

 

Le spectre des malwares

Si l’on passe maintenant du côté logiciel et que l’on examine la galaxie des trojans, keyloggers, malwares et autres joyeusetés sur Android, permettez-nous de vous rappeler que votre meilleur antivirus reste votre bon sens. Descartes disait qu’il était la « chose du monde la mieux partagée » : si l’on se réfère aux dernières études parues sur la question, il semblerait que les créateurs de malwares prennent les utilisateurs d’Android pour des buses, 79 % des attaques visant le système de Google. Ces chiffres plaisent à l’industrie de la sécurité informatique mais cachent aussi une réalité : Android est installé sur des milliers d’appareils différents, du smartphone gratuit au très haut de gamme. Et devinez quoi ? Sa part de marché actuelle est estimée aujourd’hui, elle aussi, à 80%. Cela signifie non seulement qu’il touche toute la population mais aussi qu’il se retrouve dans les poches de catégories d’utilisateurs moins sensibles aux questions de sécurité, au hasard les jeunes ados qui découvrent leur premier smartphone.

Sécurité

Reste que la première remarque à faire à ce sujet semble évidente : évitez les applications piratées. Et l’on peut mettre aisément tout le discours sur l’illégalité du piratage de côté en maintenant ce conseil simple. Il est déjà plutôt simple pour une entreprise malveillante de proposer une application sur le Play Store puisque le contrôle ne se fait toujours pas a priori mais a posteriori, imaginez comme il est facile de mettre en ligne cette même application malveillante sur les magasins alternatifs ou sur la fameuse Baie des Pirates. C’est un peu, d’ailleurs, le filon qu’essaient d’exploiter les éditeurs d’antivirus, qui ont de moins en moins de légitimité sur mobile. Avec de fausses alertes et des épouvantails dressés à grand renfort de comm’, les éditeurs de logiciels de sécurité ont réussi à faire croire à la légende du virus sur Android, héritée des heures les plus sombres de Windows. Non, la seule aide éventuelle que pourraient fournir une telle application serait un accompagnement du bon sens, prévenir l’usager, par exemple qu’il va exécuter une application non-officielle ou lui présenter les droits que l’application demande. Là encore, rien que le système d’exploitation ne fait pas de manière native : rien donc, qui ne justifie une installation. Peut-être l’assurance d’avoir un double-check avant utilisation permettrait de rendre certains utilisateurs plus responsables, mais est-ce vraiment nécessaire ?

Il est clair que le malware n’est pas un fléau et entre très nettement en-dessous des questions de sécurisation des mots de passe quand il s’agit de traiter de sécurité mobile. Ce mal est aussi en-dessous d’un autre larcin qui prend une double forme : l’utilisation du smartphone par une tierce personne. Double forme, parce que cette tierce personne peut-être le faux-ami cité plus tôt ou le voleur urbain positionné près du tourniquet d’une station de métro. Dans les deux cas, le danger est le même : la personne est en possession de votre appareil, tant pis pour vous, il s’agit maintenant de faire en sorte qu’elle ne puisse pas faire n’importe quoi avec.

Lecteur d’empreintes et scanner rétinien

A ce moment-là, on se retrouve, aujourd’hui, avec deux possibilités. D’une part, l’utilisateur malintentionné peut se retrouver devant une demande de mot de passe à 4 chiffres. D’après un chercheur en sécurité mobile de Kaspersky Lab, Nicolas Burlez, contacté ce matin, un tel mot de passe se craque en 30 minutes chrono. Autrement dit, ce n’est rien. Augmenter le mot de passe à 8 chiffres et lettres pourrait donner quelque chose de solide mais pas encore top. 12 chiffres et lettres aléatoires, c’est sécurisé. Mais voilà, avez-vous vraiment envie de taper 12 chiffres et lettres à chaque fois que vous déverrouillez votre smartphone ? Avez-vous envie de déverrouiller votre appareil avec un code à 12 caractères aléatoires pour regarder l’heure (et oublier au passage de la regarder) ? Non, bien évidemment et c’est là qu’on fait entrer en jeu une autre variable : celle du confort d’utilisation. On se retrouve alors avec les possibilités déjà envisagées par plusieurs constructeurs : reconnaissance faciale de Google, schéma à tracer sur l’écran etc. Le niveau de sécurité est faible. C’est  à ce moment précis qu’Apple est intervenu avec son déverrouillage par empreinte digitale que l’industrie devrait réutiliser très vite – HTC les premiers.

Cette technique allie à la fois sécurité et confort, puisqu’elle est transparente pour l’utilisateur et garantit qu’il sera le seul à pouvoir accéder au contenu du smartphone. Pour les chercheurs de Kaspersky Lab, en revanche, elle pose un nouveau problème : elle est un point limite. Cela signifie que l’empreinte digitale est un plafond haut dans la sécurisation : une fois que l’on aura trouvé le moyen de craquer cette protection, elle ne pourra pas être complexifiée. Un mot de passe s’allonge au besoin, se change au besoin. Une empreinte digitale restera la même à peu près toute votre vie et vous ne pourrez jamais ajouter de niveau de complexité à son tracé. C’est exactement le même souci avec un scanner rétinien :  un tel appareil se fonde sur le même principe et propose d’emblée une sécurité maximale. Dès lors, c’est encore une fois à l’utilisateur de choisir son curseur. Nous avons demandé à notre interlocuteur chez Kaspersky ce qu’il conseillerait à une entreprise aujourd’hui, dont le cahier des charges se fonderait uniquement sur la sécurité : son choix s’est porté sur l’iPhone, parce que les attaques sont moins nombreuses (car le parc est moins important et donc moins intéressant pour les éventuels pirates) et qu’il propose des techniques avancées de sécurisation. Cela dit, il s’est tout de même empressé de signifier qu’il s’agissait d’un choix par défaut et qu’aucune plateforme n’était parfaitement intrusion-proof. C’est un fait, la sécurité absolue n’existe pas.

1283873-iphone-5s-touch-id

Voilà, peut-être, où nous en sommes aujourd’hui sur les questions de sécurité numérique et en particulier sur le secteur de la mobilité. La conclusion la plus honnête dirait que la meilleure sécurité passe par l’éducation à la conscience du danger et par la sensibilisation des utilisateurs. Tout revient en fait à la position du curseur que vous choisirez : quel est le niveau acceptable d’inconfort que vous tolérerez pour un niveau de sécurité donné ? En fonction de la réponse, l’un ou l’autre des OS mobiles pourrait alors être plus adapté à vos besoin qu’un autre. L’autre voie à ouvrir pour élargir cette question pourrait être incarnée par le fameux Android Device Manager : vous aurez certes un contrôle à distance de votre appareil, mais il faut accepter le fait que Google connaisse votre position et puisse, dans une très large mesure, agir à distance sur votre smartphone. Plus de sécurité globale, oui, mais moins de confidentialité : voilà la joute de deux idéaux. Aujourd’hui, aucun des deux n’a mené de bataille décisive : aux constructeurs de nous surprendre !

» Source de l’article

MagicPlan : une application pour concevoir vos plans immobiliers depuis votre smartphone

Le Play Store accueille une nouvelle application. Il s’agit de MagicPlan, un logiciel qui permet de concevoir le plan d’un appartement ou d’une maison en prenant simplement en photos les coins de chaque pièce. 

Capture d’écran 2013-10-22 à 15.27.46

MagicPlan débarque sur le Play Store. Si le nom de cette application ne vous dit rien, sachez qu’elle existe déjà sur l’AppStore depuis quelques temps. Et même si elle n’est destinée a priori qu’à une utilisation assez limitée, elle mérite quelques lignes de présentation.

MagicPlan vous permet de réaliser vos plans immobiliers en seulement quelques clics. Il vous suffit pour se faire de photographier certaines éléments de la surface, d’y ajouter quelques indications, et le logiciel crée un plan en quelques minutes grâce au gyroscope et à l’accéléromètre de votre terminal. Le plan conçu par MagicPlan est ensuite disponible au format PDF, JPG ou DXF ou sous forme d’un plan interactif sur le web.

Capture d’écran 2013-10-22 à 15.27.31

Que ce soit pour un particulier souhaitant investir dans la pierre ou tout simplement acheter de nouveaux meubles, et pour un expert immobilier, MagicPlan peut s’avérer très pratique et permet d’éviter la corvée des mesures et du mètre. Néanmoins, pour un usage professionnel, un accès public aux plans, ou certains formats, l’application vous demandera de mettre la main au porte-monnaie. Pour plus d’informations sur les tarifs, rendez-vous sur la page suivante.



MagicPlan
Sensopia Inc

Prenez en photo les coins de vos pièces et MagicPlan MESURE vos pièces et DESSINE le plan de votre maison! Vous pouvez ensuite obtenir votre plan au format PDF, JPG et DXF ou publier un PLAN INTERACTIF sur le web. Utilisation personelle: Gratuit-Accès limité aux objets-Formats limités (PDF + JPG…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

Lien Youtube

Play Store

» Source de l’article

Google annonce le Project Shield : protéger votre site contre les attaques DDoS

Google vient d’annoncer une nouvelle initiative nommée Projet Shield, qui permet à n’importe quel webmaster de tirer profit de la technologie et de l’infrastructure de l’entreprise pour protéger des sites Web contre des attaques par déni de service distribué plus communément nommées DDoS, et ainsi mettre hors-ligne votre serveur. Le projet est actuellement seulement sur ​​invitation, et Google affirme qu’il ne cherche des « testeurs de confiance »

Google affirme que son objectif est de défendre la liberté d’expression en ligne. Si l’on en croit le formulaire, le type de contenu recommandé par Google est principalement lié aux news, ou aux médias indépendants, à des informations sur les élections ou encore sur les droits de l’homme.
Si vous répondez aux critères, vous devrez fournir une adresse e-mail, l’URL de votre site, le nombre de requêtes moyennes que vous recevez par seconde, et le type de contenu que vous hébergez sur votre site. Vous pouvez également ajouter des commentaires optionnels pour plaider votre cause pour être considéré.

Comme on peut s’y attendre, Google a publié une vidéo sur YouTube expliquant le Project Shield un peu plus en détails :

Projet Shield combine actuellement les propres technologies d’atténuation des attaques DDoS de Google, ainsi que le Page Speed ​​Service (PSS), un service qui propose aux éditeurs de sites de réécrire le contenu des pages en promettant jusqu’à 60% de gain en temps de chargement. Ce dernier permet aux sites web de purger leur contenu sur les serveurs de Google, qui a bien sûr une infrastructure plus massive qui peut prendre la charge de la plupart des attaques DDoS.

Google affirme que le Project Shield a déjà été discrètement utilisé par un certain nombre de testeurs de confiance. Quoiqu’il en soit, alors certes il partage le même nom de code que la console portable Android de Nvidia, mais le Project Shield de Google n’a rien à voir avec la console. Créée en réponse à une demande sur Google Ideas, ce service vise donc à « servir leur contenu via Google » afin de résister aux malveillantes attaques DDoS. C’est une initiative essentielle pour les régions du monde qui ne prônent pas exactement ​​la liberté d’expression…

Google annonce le Project Shield : protéger votre site contre les attaques DDoS

En plus du service de protection Shield, Google a également lancé un plan d’attaque numérique pour montrer les cyberattaques en temps réel à travers le monde, tirant les données du service d’analyse Arbor Networks.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google annonce le Project Shield : protéger votre site contre les attaques DDoS

Le Chromecast bientôt disponible dans de nouveaux pays dont la France ?

Le dongle Chromecast, présenté il y a quelques mois par Google, a essentiellement fait parler de lui pour sa disponibilité limitée, quelques rares pays étant autorisés à utiliser l’accessoire sur leur téléviseur. La sortie de l’appareil un peu partout dans le monde semble toutefois se rapprocher, en témoigne l’application éponyme, désormais compatible avec les terminaux français.

Chromecast

La dernière mise à jour de l’application Chromecast, en date du 18 octobre dernier, laisse entendre un déploiement de l’accessoire à l’international : l’app est en effet désormais compatible avec les smartphones et tablettes français, tandis qu’elle était initialement réservée aux USA. Nos confrères d’Engadget ont eux aussi pu installer l’application au Canada et au Royaume-Uni, et il y a fort à parier que Google ait choisi d’assurer la disponibilité de son application à l’international.

Chromecast

Rappelons que la livraison du Chromecast avait initialement été proposée depuis le site d’e-commerceAmazon pour une livraison vers la France, livraison qui avait pas la suite été annulée. Ce petit dongle HDMI permet, couplé à l’application créée par Google, de streamer des contenus vidéo sur un écran de télévision en passant par des services tels que YouTube, Pandora et Netflix. Facturé environ 39 dollars, le petit appareil pourrait arriver prochainement en France et au Canada à un prix similaire. Espérons qu’il ne faille pas attendre plus de quelques semaines avant que Google se décide à assurer la disponibilité de l’appareil.

» Source de l’article

Comment organiser très facilement le nouveau lanceur d’applications de Google

A présent, vous avez probablement remarqué le nouveau lanceur d’applications de Google, qui a remplacé la barre de navigation noire en haut de ses services servant à aller sur la plupart des produits Google. Ce lanceur d’applications donne un accès rapide aux principaux produits de Google tels que Recherche, YouTube, Maps, Drive, Gmail et Agenda.

Pour l’instant, cette grille 3 x 3 n’est pas personnalisable, ce qui pour certains est extrêmement frustrant – le principe était le même avec la barre de navigation noire, c’était une demande récurrente pour personnaliser notre expérience. Que faire si vous utilisez rarement ou jamais bon nombre des « apps » du lanceur ? Il n’y a aucun moyen de les éliminer par défaut. De plus, qu’en est-il si vous souhaitez ajouter vos propres raccourcis personnalisés ? Cela ne peut se faire.

Heureusement, l’extension App Launcher Customizer change tout cela. C’est une extension sur Google Chrome qui vous permet de personnaliser le lanceur d’applications et d’ajouter plus de 170 raccourcis Google. En outre, vous pouvez également créer des raccourcis personnalisés vers n’importe quelle page web si vous le souhaitez.

Pour commencer, installez l’extension – disponible depuis ce lien – et visitez votre service web Google préféré (ex. Google Recherche). Cliquez sur l’icône du lanceur d’applications et vous verrez alors désormais une grille 3 × 4, ainsi qu’un lien « Configure » en bas du lanceur.

Le lanceur d'applications Google a maintenant une grille 3 x 4 et un lien de configuration

Lorsque vous cliquez sur le lien « Configure », une fenêtre permettant d’accéder à diverses options s’affichera. Ici vous pouvez ajouter et supprimer des services du lanceur (via du glisser-déposer), réorganiser vos services choisis et ajouter des raccourcis personnalisés – vous pouvez même ajouter une info-bulle en option et/ou une icône. Vous remarquerez également que si une fois que vous allez au-delà de 12 services, votre grille va commencer à croître pour répondre à vos nouvelles « applications ». Good Bye les plusieurs pages !

Ajoutez et supprimez des services à l’App Launcher de Google, et ajoutez des raccourcis personnalisés

Le processus est assez simple et en quelques minutes vous aurez votre propre lanceur d’applications comme vous l’avez toujours rêvé.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Comment organiser très facilement le nouveau lanceur d’applications de Google

Prise en main Dungeon Keeper, le jeu de stratégie culte signé Electronic Arts

Après son officialisation qui a eu lieu cet été, Electronic Arts et Mythic nous en apprennent un peu plus sur leur prochain titre phare, Dungeon Keeper, cet excellent jeu de stratégie culte sorti pour la première fois en 1997 sur DOS et Windows.

android ios dungeon keeper sur google samsung nexus 10 image 0

Présentation

Pour l’occasion, Electronic Arts et Mythic nous ont invité à découvrir leur jeu, et autant vous dire que cela a été une grosse claque ! Pour les fins connaisseurs, sachez que la partie graphique du jeu a intégralement été redessinée avec de nouvelles textures, effets, personnages et monstres en haute définition. Pour un titre qui sera disponible gratuitement en Free2Play.

Pour revenir sur l’historique de Dungeon Keeper, ce jeu a été développé à l’origine par Bullfrog, un studio qui est également à l’origine de célèbres titres comme Theme Hospital, Theme Park, Syndicate Wars ou encore la série des Populous. Comme le disait si bien Maxime, Bullfrog est à l’origine de licences les plus célèbres dans le secteur des jeux de stratégie à mi-chemin entre la simulation et l’humour.

But du jeu

Bien sûr, on se doute bien que tout le monde ne connait pas Dungeon Keeper, même s’il reste un titre très populaire 16 ans après sa sortie.

android ios dungeon keeper image 1

Bien que j’en aie déjà entendu parler à plusieurs reprises, je dois vous avouer que je n’y avais jamais vraiment joué jusqu’à hier. Et sincèrement, il faut dire que le contexte, l’univers et la jouabilité m’ont beaucoup plu. Il est vrai que c’est une question de goût, mais pour un joueur passionné de jeux de stratégie légèrement décalés, il serait clairement impensable de passer à côté de ce superbe titre.

En ce qui concerne le but du jeu, votre objectif sera de construire un donjon souterrain ultime, et d’invoquer des forces obscures pour terrasser vos ennemis. Des lutins aux sorciers en passant par les démons et les sorciers, vous aurez besoin de plus que votre esprit pour arrêter les envahisseurs déterminés à détruire votre cœur de donjon dans une aventure qui se décline en solo (campagne) et multijoueurs (en ligne).

android ios dungeon keeper image 3

Bien sûr, il vous sera possible de monter une défense pour faire contre carrer les plans de vos ennemis, en installant par exemple des portes blindées et des pièges cachés, afin de handicaper et retarder vos assaillants le plus longtemps possible. En outre, vous pourrez également attaquer les donjons de vos ennemis et piller leurs ressources ! L’unique voie pour tout gardien assoiffé d’or qui se respectent.

Au premier abord, Dungeon Keeper est un jeu très additif et intéressant auquel j’aurais aimé jouer plus longtemps. Comme je vous le précisais plus haut, il est clair qu’en comparaison du jeu original, les plus passionnés seront peut-être un peu déboussolés à première vue, mais sachez que le jeu reprend les mêmes mécaniques que le titre original, et les améliorent même avec une expérience tactile plus qu’appréciable (testé sur une Nexus 10).

android ios dungeon keeper image 2

Encore aujourd’hui, Dungeon Keeper reste un jeu unique qui se démarque des autres et sa venue sur Android en ravira certainement plus d’un. En plus de cela, le titre offre également une expérience multiple avec un mix entre les modes PvE (joueur contre l’IA) et PvP (joueur contre joueur) que beaucoup apprécieront. Sans oublier cet humour complètement décalé qui apporte un peu plus de piment et d’esprit au jeu.

Lien Youtube

(La qualité de la vidéo aurait pu être meilleure, mais nous avons dû faire face à un problème technique avec la caméra.)

 

Fonctionnalités

  • Pillez toujours et encore plus les donjons des autres joueurs
  • Protégez votre donjon des autres joueurs en établissant une défense impénétrable
  • Amassez une armée de serviteurs diaboliques pour dévaliser les donjons
  • Motivez vos sbires pour travailler plus vite avec de petits encouragements (comprenez : des claques)
  • Un univers ouvert et expansif où débloquer de nouveaux sorts, pièges, serviteurs et plus encore
  • Débloquez des succès et dominez les classements

 

Disponibilité

Le jeu Dungeon Keeper est déjà disponible en bêta dans certains pays et sera disponible en France cet hiver.



[BETA] Dungeon Keeper
EA Swiss Sarl

« EA a de l’or entre les mains… addictif et diablement amusant. » – Inside Mobile Apps« Fans de stratégie en temps réel, de « tower-defense » et du Dungeon Keeper original, ce jeu est fait pour vous. » – VGMarketCREUSEZ. IMAGINEZ. DOMINEZ ! Construisez l’antre souterrain ultime et invoquez des forces diaboliques pour obéir à vos…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

» Source de l’article

Dead Defence : massacrez des infectés, poutrez des morts-vivants…

Comment ça, encore ? Je suis sûr qu’entre L4D et Killing Floor, vous n’en aviez pas assez de massacrer des infectés, de poutrer des morts-vivants… Il vous faut encore des zombies ?

Cet été, nous vous avions livré un dossier spécial Tower Defense. Voici un nouveau jeu à rajouter à la liste : Dead Defence. Le jeu prend place sur une planète dévastée par un virus, où les zombies sont omniprésents. Vous avez compris… vous êtes le seul à pouvoir sauver le monde. Bon courage. 

Capture d’écran 2013-10-19 à 23.54.19

Première application du jeune éditeur PlayFlock, Dead Defence est un jeu gratuit financé par l’achat in-app. Les graphismes sont plutôt réussis, et l’ambiance glauque est bel et bien présente. Pour bien vous défouler, vous avez accès à plusieurs modes. Si l’histoire est juste trop facile, le mode survival devrait mieux vous convenir. Au programme, le jeu vous propose simplement de massacrer des zombies en faisant un max de points.



Dead Defence
PlayFlock

Only you can save humanity!Dead Defence – tower defense strategy, absorbing the best aspects of this genre!Use perfective weaponry, develop defensive installations and dont hesitate to deploy missile launches of incredible power!Few months ago virus of identified origin spread out the whole planet, infecting people and turning them into mindless…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

Histoire d’avoir une raison pour enchaîner les parties, vous aurez le droit à des tonnes d’achievements et un tas d’armes déblocables, Et rappelez-vous : quand les zombies couvriront la terre, ce sont les geeks qui nous sauverons !

Lien Youtube

Notre dossier spécial Tower Defense sur Android

» Source de l’article

CyanogenMod : la fonctionnalité screencast intégrée

Koushik Dutta, membre de l’équipe Cyanogen, vient de poster une vidéo sur la prochaine fonctionnalité intégrée dans CyanogenMod. Il s’agit d’une fonctionnalité de screencast capable de capturer l’écran de son appareil Android mais aussi le son ambiant.

Capture d’écran 2013-10-20 à 00.07.32

Prendre une capture d’écran est plutôt facile sur Android, il suffit d’appuyer simultanément sur le bouton “Home” et “Power” ou “Volume bas”. Pour capturer des vidéos… c’est un peu plus compliqué. Cyanogen vient d’apporter une fonctionnalité très bien intégrée. En appuyant sur “Power” et “Volume haut”, le screencast démarre en enregistrant ce qui se passe sur votre écran mais également le son de votre voix. Ensuite, il suffit ensuite d’aller dans la barre de notifications pour couper l’enregistrement.

Lien Youtube

Cette fonctionnalité devrait arriver dans la version 10.2 Nightly dès que possible.

CM

» Source de l’article

Google planifie un évènement le 24 octobre, mais pas de Nexus 5 présenté ?

Alors que vous êtes en train de lire ici et là les informations afin d’en savoir un maximum sur le Nexus 5, sachez que Google vient d’envoyer une série d’invitations par e-mail, afin de réunir la presse à un événement spécial qui est prévu le 24 octobre prochain. Alors qu’il n’y a aucune mention concernant Android, ou encore le Nexus 5 dans l’invitation, on peut légitimement se demander si nous allons enfin voir le Nexus 5 et Android 4.4 KitKat ?

Alors que les détails sont rares pour l’instant, il semble que l’évènement qui va se dérouler en soirée, à partir de 19 heures jeudi prochain à New York, sera centré sur le Play Store. Google se prépare à dévoiler quelques nouveaux développements liés à ses offres dans le contenu multimédia, que ce soit la musique, les films ou encore les jeux. Il est probable que disponible en streaming sur YouTube, comme cela s’est produit avec la plupart des grands événements de Google au cours des dernières années.

Google a envoyé une invitation mais peut-être pas pour le Nexus 5...

Maintenant, la grande question est allons-nous voir le Nexus 5 et KitKat que nous avons tous attendu, ou Google va t-il continuer à nous faire languir jusqu’à nous taquiner avec une fuite contrôlée ou non sur son propre Play Store. Selon Geek.com, aucun matériel sera présenté à l’événement, ce qui pourrait tout simplement signifier que le géant de la recherche va se concentrer uniquement sur ​​le Play Store pour ce dernier.

Les rumeurs les plus crédibles que nous avons entendu jusqu’ici ont déclaré que Google présentera Android 4.4, le nouveau Nexus 5 et la nouvelle Nexus 10 au grand public vers la fin du mois d’octobre, et qui sait peut-être le 31 avec une petite dédicace pour Halloween… Google est plutôt dans la communication, cela pourrait être une manière de se démarquer !

Bien évidemment je ne manquerais pas de revenir vers vous si quelque chose venait à bouger du côté du campus de Mountain View. Peu importe que la firme annonce ou non le Nexus 5, cochons cette date dans notre calendrier.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google planifie un évènement le 24 octobre, mais pas de Nexus 5 présenté ?

PushBullet ajoute une fonctionnalité Push-to-Chrome

PushBullet permet désormais d’envoyer des contenus depuis son smartphone Android vers son PC. Baptisée Push-to-Come, cette nouvelle fonctionnalité demande simplement de télécharger l’application PushBullet sur son téléphone et d’installer l’extension du navigateur Chrome adéquate.

screenshot

PushBullet propose Push-to-Chrome. L’application vient en effet de recevoir une mise à jour qui apporte une nouvelle fonctionnalité au service. En plus de toutes les options du logiciel permettant de transférer des fichiers, des liens ou encore des adresses depuis son ordinateur directement vers son smartphone ou sa tablette, le service propose d’envoyer des éléments sur son ordinateur depuis son terminal mobile cette fois-ci. Si PushBullet proposait déjà un module d’extension de Chrome pour envoyer encore plus rapidement des adresses url vers son smartphone, cette fois-ci la fonctionnalité proposée est majeure puisqu’elle complète l’utilisation de PushBullet.

screenshot2

Comme sur smartphone, le transfert d’éléments vers le navigateur de bureau se manifeste par des notifications. Les liens ouvrent de nouvelles fenêtres, les adresses redirigent vers Google Maps, et les fichiers sont facilement téléchargeables.

notification

La solution de transfert de données entre smartphone et ordinateur proposée par PushBullet est une bonne alternative au Cloud ou encore à la connexion microUSB. Avec de nombreuses fonctionnalités et cette dernière mise à jour, le service propose une solution complète et simple d’utilisation. La vidéo ci-dessous donne une bonne idée de l’usage offert par PushBullet avant l’ajout de Push-to-Chrome.

Lien Youtube

Pour vous procurer l’extension Chrome donnant accès à Push-to-Chrome, rendez-vous sur la page suivante.



PushBullet
PushBullet Inc

PushBullet makes it easy to instantly push files, links, notes, lists, reminders, addresses, and more to your Android phones and tablets, right into the notification tray.Why is PushBullet so useful? How is it different from, say, Dropbox for files?PushBullet is all about getting things onto your phone fast and right…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

PushBullet

» Source de l’article

Aviate Beta, le lanceur d’applications qui (bad) buzz

Aujourd’hui, nous allons vous présenter Aviate, un nouveau lanceur d’applications plutôt original, développé par ThumbsUp Labs, qui fait le buzz depuis quelques jours sur Android ! Lancé en version alpha, à présent, Aviate grimpe en bêta avec une suite d’améliorations, notamment au niveau de son interface qui est s’avère beaucoup mieux finie et plus stable en utilisation. Enfin, avant de vous lancer, lisez l’article jusqu’au bout. Nous avons quelques révélations à faire sur la sécurité de cette application.

android aviate beta captures d'écran 00

 

Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, Android est un système d’exploitation mobile ultra-modulable qui vous permet d’en faire à peu près tout ce que vous voulez, et bien plus si vous disposez des droits root (super user). À ce jour, on ne compte plus le nombre de lanceurs d’applications qui sont sortis sur Android, et il faut admettre que beaucoup arrivent à se démarquer en proposant des évolutions et innovations, tout en s’appuyant sur la politique de développement Google.

Vraiment beau ?

Pour continuer sur l’interface, je dois avouer que j’ai été agréablement surpris de retrouver un lanceur d’applications aussi personnalisable avec un design qui se prête beaucoup aux guidelines de Google, et ce, tout en préservant son originalité qui lui confère une identité propre. En terme de navigation, c’est très simple. Elle s’effectue sous la forme de swipe de gauche à droite (et vice-versa) entre les pages (très fluide sur un Xperia SP en passant).

Au premier abord, Aviate Beta est un lanceur d’applications qui se présente sous la forme de trois fenêtres :

  • la page d’accueil principale où on retrouve l’heure et la date, une ou plusieurs illustrations et/ou widget de votre choix, sans oublier le lanceur d’applications rapides (situé en pied de page) qui peut se composer d’un maximum de 8 raccourcis d’applications.
  • la seconde page Collections permet de placer ses applications par thème. Par défaut, certaines applications y sont déjà placées. Parmi les thèmes disponibles, vous pourrez retrouver Work, Social, Music, Going Somewhere, News, Games et beaucoup d’autres (que l’on peut ajouter par le biais de l’option camouflée en haut à droite de l’onglet.)
  • la troisième page A-Z Apps représente l’intégralité des applications installées dans votre smartphone. Depuis celle-ci, on peut glisser normalement comme dans une liste d’apps traditionnelles ou en mode de défilement rapide à l’aide des lettres.

En plus de cela, les quatre modes disponibles permettent d’accéder à des options prédéfinies pour chacun :

android aviate beta captures d'écran blablabla 01

  • Home (Maison) permet de configurer l’alarme et le mode “Ne pas déranger” qui coupe le son, mais aussi d’accéder rapidement aux applications dédiées à l’usage domestique
  • Work (Travail) permet d’envoyer rapidement des emails et consulter ses rendez-vous, mais aussi d’accéder à une suite d’apps dédiées à ce mode
  • Going Somewhere (Aller quelque part) permet de consulter le trafic, configurer un itinéraire vers la maison ou le bureau, en plus d’offrir un accès aux apps dédiées.
  • Nearby (À proximité) permet de choisir un point (entreprise, cinéma, restaurant, etc) sur la carte et de s’associer à lui. Depuis ce mode, il vous sera possible de prendre une photo de l’endroit, d’envoyer un tweet au point concerné, réaliser un Check-In à l’endroit concerné et découvrir des informations complémentaires à propos de ce point.

Plus concrètement, le mode Nearby (À proximité) est qui vous permettra de vous synchroniser avec ce qui se trouve autour de vous (captures d’écran ci-jointe) :

android aviate beta captures d'écran blabla 02

Et d’interagir directement avec ce point en consultant les possibilités et informations relatives à celui-ci :

android aviate beta capture d'écran blabla 03

Pour chaque mode, sachez qu’il est possible de paramétrer la quasi-totalité des modules et des options à souhait :

android aviate beta capture d'écran blablabla 05

  • notez qu’il y a deux thèmes disponibles pour tous les modes
  • faites un appui long sur le widget d’une application pour le configurer ou en ajouter d’autres
  • faites un appui long sur un cadre pour en changer la photo ou ajouter un cadre supplémentaire

De manière générale, Aviate Beta est un lanceur d’applications plutôt prometteur que je recommanderais à tous d’essayer.

Attention !

Avant de conclure cet article, il faut tout de même souligner que les permissions de l’application restent très douteuses.

Après avoir réalisé une analyse partielle des permissions requises, un lecteur assidu de FrAndroid (Christophe Versieux de Waza_Be) s’est aperçu que l’application réclamait certaines permissions sur les applications notamment. À en croire Christophe, l’identifiant personnel (device id) de votre appareil serait bel et bien visible dans le logcat de l’app. En clair, le développeur est capable de recueillir l’intégralité des informations qui y sont affichées, que ce soit les applications ou les données que vous y partagez.

Plus grave encore, l’accès aux données est complètement ouvert à cause des API non sécurisés. Nous n’allons pas divulguer la méthode, néanmoins elle est très facile d’accès. 

Après, nous préférons vous avertir, mieux vaut prévenir que guérir.

Comment l’essayer

L’application Aviate Beta est disponible en téléchargement gratuit sur le Play Store :

  • Compatibilité : Android 2.3 +
  • Taille de l’app : environ 3,7 Mo
  • Uniquement disponible en anglais



Aviate Beta (Invite Only)
ThumbsUp Labs

Because this is a Beta version of Aviate, it is available invite only to ensure a quality experience for our current users. Please be patient as we are working as fast as we can to get all of you to try Aviate soon!Aviate automatically categorizes all of your apps, and…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

Pour être éligible à bêta, il vous faudra dégoter une invitation pour en profiter.

Si cela vous tente, sachez que je dispose de cinq invitations, sachant qu’elles sont exponentielles une fois le compte activé.

Pour ce faire, les cinq premiers qui en feront la demande, dans les commentaires de l’article, recevront une invitation à la bêta privée.

Lien Youtube

Ne manquez pas notre dossier sur les meilleurs launchers alternatifs sur Android !

» Source de l’article

8.1 raisons de passer à Windows 8.1

Si vous êtes l’un des millions aigris qui ont répondu au lancement de Windows 8 avec les sourcils froncés, vous pouvez enfin vous détendre. La première mise à jour majeure, Microsoft Windows 8.1, est maintenant disponible au téléchargement, et gratuit pour les utilisateurs de Windows 8, à partir du Windows Store.

Il est spécifiquement conçu pour apaiser les utilisateurs acariâtres. Alors que j’ai laissé Windows 8.1 encore sous sa version Preview, sachez tout de même que la mise à jour de Windows 8 va le rendre plus rapide et plus facile à utiliser. Comme l’ajout du « .1″ dans son nom le suggère, celui-ci s’avère moins modeste qu’un traditionnel « service pack » que nous avions l’habitude de voir avec les mises à jour du système d’exploitation de Microsoft, mais plus comme un mea-culpa de la part de Microsoft. Vous pouvez presque entendre Steve Ballmer hurler « Je peux changer! ». Mais, s’il est trop tard pour Steve, ce n’est pas le cas pour Windows 8, et celui-ci peut encore s’attirer de la sympathie grâce à un certain nombre de petits, mais non sans conséquence changements. Voici mes 8.1 favoris.

1. Démarrer sur le bureau

Je ne supporte pas la mode du colorée, et que dire du « Modern UI » apporter par l’écran d’accueil de Microsoft ? Maintenant, si vous êtes dans la même situation que moi, sachez que vous allez pouvoir de décider de démarrer ou non directement dans le confort de Windows 7 comme un ordinateur de bureau classique.

Vous pouvez désormais démarrer sur la version de bureau

Bien sûr, vous aurez encore à faire des incursions occasionnelles dans l’interface utilisateur moderne pour la recherche et d’autres opérations, mais vous pourrez l’éviter à chaque démarrage, et ainsi que les Live Tiles ne vous explosent les yeux à chaque fois.

2. Meilleure recherche

Meilleure recherche sous Windows 8.1

La « recherche universelle » semblait plein de promesses dans Windows 8, mais après avoir utilisé cette dernière, vous deviez précisez ce que vous recherchiez réellement : applications ? fichiers ? réglages ? Non plus. Maintenant, la recherche parcourt tous d’un seul coup, et si votre recherche ne trouve pas ce que vous cherchez localement, alors Bing se chargera de prendre le relais.

3. Internet Explorer 11

Personne, sauf votre maman utilise encore Internet Explorer sur le bureau classique, mais c’est toujours votre meilleur ami dans le cas où vous êtes un adepte de l’interface tactile que l’on retrouve dans Modern UI. Heureusement, Microsoft corrige un grand nombre des plus grands ennuis avec Internet Explorer 11, qui permet à faire des dossiers pour vos favoris, jusqu’à même ouvrir plus de 10 onglets à la fois.

4. Meilleure capacité de splitter l’écran

Vous voulez deux applications Modern UI ouvertes l’une à côté de l’autre ? Windows 8 l’a toujours permis, mais la barre de séparation toujours positionnée à un endroit prédéterminé a rendu difficile d’organiser les choses comme vous le souhaitiez. Dans Windows 8.1, vous pouvez la faire glisser où vous le souhaitez, et elle y restera.

Meilleure capacité de splitter l'écran

5. Personnalisation

Microsoft a joué la carte de la personnalisation avec Windows 8, mais en réalité, les concepts rigides ont contraint vos choix et votre créativité. Vous voulez mélanger du magenta avec du jaune ? La fashionista à Redmond avait décidé de ne pas vous le permettre. Microsoft s’assagit avec cette nouvelle version, en vous laissant choisir un arrière-plan personnalisé pour l’écran d’accueil, et choisir la couleur que vous voulez combiner, et même organiser vos Tiles de plusieurs manières..

Personnalisation dans Windows 8.1

6. Encore plus rapide

Sortez vos chronomètres, les référenceurs YouTube : Windows 8.1 peut démarrer encore plus rapidement que son prédécesseur, qui s’avèrerait déjà rapide. Vous voilà prêt à lire vos news sur le BlogNT avec quelques secondes supplémentaires le matin !

7. Paramètres réarrangés

Personnalisation dans Windows 8.1

En cliquant sur « Modifier les paramètres du PC » sous Windows 8 vous aviez la possibilité de jouer avec quelques-uns des fonctionnalités les plus intéressantes du système d’exploitation, mais sa mise en page était ésotérique, où il était impossible de trouver certains d’entre eux. Avec Windows 8.1, Microsoft a décidé de réorganiser de manière plus cohérente ces derniers, rendant les paramètres plus accessibles sans revenir à la version de bureau classique.

8. Un meilleur Windows Store

Lors de son lancement, Windows 8 n’avait pas assez d’applications. Ensuite, il en a soudainement reçu un grand nombre, mais une tonne d’entre elles étaient « bâclées » pour rester poli. Les montagnes d’applications réalisées par des codeurs novices n’ont pas disparu avec 8.1, mais le Windows Store essaye de mieux les cacher, et rend la navigation plus facile également.

Un meilleur Windows Store

8.1. Le bouton Démarrer est de retour

Le bouton Démarrer est de retour

La caractéristique la plus annoncée de Windows 8.1 peut également être la plus trompeuse, c’est pourquoi elle obtient la douteuse distinction d’être la « .1″ dans notre liste. Alors que Microsoft a en effet réintégré le bouton Démarrer sur la version bureau classique, ce dernier ne fonctionne pas comme on en avait l’habitude. Plutôt que de mettre en place une liste de vos applications, vous revenez à l’écran d’accueil de Windows 8. Quel piège cruel. Merci, Microsoft.

flattr this!

» Voir la source de l´article : 8.1 raisons de passer à Windows 8.1

Geeks vs Nerds : une bataille pour la suprématie

Le débat sur ​​les différences entre les geeks et les nerds fait rage depuis des années. Êtes-vous un nerd ou un geek ?

C’est la question à laquelle Rhett & Link tente de répondre dans une nouvelle vidéo intitulée « Epic Rap Battle », et c’est à peu près aussi épique que ce qu’elle prétend être.

« Vous êtes un geek, cela signifie que vous êtes juste un hipster wannabe » mentionne Link, qui joue le nerd. « C’est vrai, je suis un geek », répond Rhett. « J’ai un cerveau et une personnalité. Je porte des lunettes et des t-shirts ironiques ».

Alors, quelle est exactement la différence entre un nerd et un geek ? Cette Page WikiHow donne une description complète de chacun, et voici un graphique de tweets qu’un scientifique a créé pour examiner les qualités des nerds et des geeks.

En comparant les tweets dans chaque requête, le scientifique a mis au point une équation mathématique qui établit la probabilité qu’un mot particulier apparaît dans un tweet de geek ou un nerd. Dit plus simplement, Settles a travaillé sur les mots qui ont été utilisés et associés plus par les geeks ou les nerds, et quelles étaient les différences dans les sujets et les thèmes. Alors plus du côté bleu ou orange ?

Geeks vs Nerds : une bataille pour la suprématie

Que pensez-vous être ? Geek, nerd ou bien vous ne savez pas de quoi je parle ! :)

Note: There is a poll embedded within this post, please visit the site to participate in this post’s poll.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Geeks vs Nerds : une bataille pour la suprématie

Voilà tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle Galaxy Note 10.1

La tablette de 10 pouces semble avoir pris du plomb dans l’aile au cours des dernières années, et ce du fait de la prolifération des tablettes plus petites de 7 pouces. Malgré cela, la tablette de 10 pouces arrive tout de même à séduire, notamment avec des produits toujours plus compétitifs et hauts de gamme, tels que la Nexus 10, ou dans le cas du géant de la technologie sud-coréen, la Samsung Galaxy Tab 10.1.

Dans une nouvelle vidéo diffusée la semaine dernière sur sa chaîne YouTube, Samsung fournit tous les détails sur les nouveaux composants et les fonctionnalités que les utilisateurs trouveront dans l’édition 2014 de son produit phare de tablette de 10 pouces.

Pour commencer, vous noterez que sa nouvelle tablette arbore une gigantesque résolution de 2560 × 1600 pixels. Sous le capot, un processeur quadricœurs cadencé à 2.3 GHz, couplé à 3 Go de mémoire vive et Android 4.3 fait office de système d’exploitation. Elle arbore également jusqu’à 64 Go de mémoire interne et une batterie de 8220 mAh lui permettant d’assurer une performance durable.

Voilà tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle Galaxy Note 10.1

Le matériel n’est pas le seul attrait de la Galaxy Note 10.1 si l’on en croit la vidéo qui montre comment les nouvelles fonctionnalités logicielles, qui peuvent être utilisées à la fois pour travailler et jouer.

Ah et une chose à savoir ! La Galaxy Note 10.1 n’est pas étanche, et Samsung semble encourager à ce que le pire se produire avec tous ces exemples qui mettent en avant la tablette dans des conditions où elle ne devrait pas être ! Évitez simplement de déjeuner avec vous risqueriez d’avoir quelques problèmes en cas de maladresse…

Pour conclure, si vous voulez en apprendre davantage sur cette dernière, n’hésitez pas à consulter mon article de prise en main de la Galaxy Note 10.1 (2014), que j’avais comparé à un Galaxy Note 3 géant !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Voilà tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle Galaxy Note 10.1