Davantage de rumeurs à propos du Moto X, révélé dans les mains de Eric Schmidt

Ce qui semble être enfin une révélation visuelle du Moto X, du pré-supposé smartphone né de la fusion entre Motorola et Google, puisque ce dernier est en bonne compagnie, en la personne de Eric Schmidt, président de Google, lors de la conférence annuelle Allen et Co. à Sun Valley.

Si nous avons vu une variété de prétendues Moto X images jusqu’ici, aucune d’entre elles n’ont jamais été vérifiées. Ce serait donc la première confirmation du Moto X, puisque le site italien Corriere.it a révélé plusieurs photos de Schmidt avec le dispositif. Selon la roadmap de Verizon récemment divulguée, le smartphone devrait être lancé le 23 août prochain.

Davantage de rumeurs à propos du Moto X, révélé dans les mains de Eric Schmidt

Selon une récente publication Google+ du fondateur de Android and Me, Taylor Wimberly, diverses possibilités de personnalisation seront proposées, telles que modifier la coque du Moto X et ainsi choisir une version plastique, en bois, en métal, en céramique et même en tissu. Complètement fou ! Selon Wimberly, les coques en bois et en plastique seront disponibles dès le lancement du dispositif tandis que d’autres seront disponibles après le 23 août. Il a également révélé que l’opérateur américain AT&T a obtenu une sorte d’exclusivité pour le Moto X, mais à l’heure actuelle nous en savons pas plus à ce sujet, et on espère fortement qu’un lancement à l’international soit prévu…

Une vidéo publiée par kronikbudz sur Vimeo a révélé une fonctionnalité nommée Open Mic. Celle-ci permet d’exécuter des commandes vocales à partir de l’écran de déverrouillage. Le smartphone peut être déverrouillé via le premier mot magique par défaut, « OK Moto Magi », ou toute autre commande personnalisée, avant que la vôtre ne soit exécutée au sein de Google Now.

En outre, ses spécifications ont été une fois de plus confirmées. Le smartphone embarquera un processeur double-cœurs Qualcomm Snapdragon, 2 Go de mémoire vice, un processeur graphique Adreno 320 et un écran offrant une résolution de 720p.

Le même utilisateur a également réalisée une vidéo de test du processeur, et publiée une capture d’écran du benchmarking lancé sur le Moto X. Celle-ci a révélé que l’écran mesure 4,7 pouces. En outre, le processeur a été identifié comme étant un Snapdragon S4 double-cœurs cadencé à 1,7 GHz, ce qui est incohérent avec le processeur graphique Adreno 320. Il s’agirait plutôt d’un Snapdragon S4 Pro. La chose la plus insolite est que la vidéo met le dispositif en haut de l’outil de benchmarking, laissant penser que le dispositif pourrait effectivement être un smartphone haut de gamme après tout.

Dernier point mais non le moindre, Motorola a également voulu jouer la carte du teasing en affichant sur Twitter une galerie de photos d’un enfant plutôt flou, avec le commentaire sarcastique : « soit ce gamin est vraiment rapide, ou les téléphones d’aujourd’hui sont vraiment lents » :

Either this kid is really fast, or today’s phones are really slow. #AlmostGotIt pic.twitter.com/mdMEOGqfhr

— Motorola Mobility (@Motorola) July 13, 2013

Les précédentes rumeurs ont laissé sous-entendre que le dispositif arriverait avec une caméra de 10 mégapixels, ce qui en somme n’a rien d’extraordinaire, mais elle pourrait disposer d’une technologie de pointe permettant d’obtenir les meilleures photos possibles. L’obturation rapide n’est pas très efficace, mais une stabilisation d’image optique est la meilleure chose pour que les images soient le moins floues. Cette technologie est d’ores et déjà prise en charge sur des dispositifs très haut de gamme et quasi dédié à l’univers de la photo, tels que le Galaxy S4 Zoom, le HTC One et le Nokia Lumia 1020, récemment dévoilé. L’hypothèse serait donc de voir arriver un stabilisateur optique sur le Moto X.

Bien sûr il est nécessaire de prendre tout ceci avec des pincettes, mais à force on va être obligé de croire que le duo Motorola/Google va quelque peu révolutionner le monde du mobile ! Êtes-vous pressé de voir un tel dispositif arriver sur le marché ? Seriez-vous déçu s’il ne venait pas s’exporter à l’international ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Davantage de rumeurs à propos du Moto X, révélé dans les mains de Eric Schmidt

Path, Vine, Flipboard et Hipstamatic arrivent sur Windows Phone 8, mais aucun signe d’Instagram

Alors que Nokia a (enfin) levé le voile sur son nouveau Lumia 1020, un « photophone » disposant d’un capteur de 41 mégapixels, un certain nombre de nouvelles applications liées à l’arrivée de ce dispositif, se sont greffées à cette annonce à New York hier.

La première annoncée, Path. Ce service social, actuellement disponible sur Android et iOS, vient finalement d’être dévoilé sur Windows Phone, et ce après avoir travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de Nokia, a indiqué la compagnie dans un billet de blog. Elle mentionne qu’il « s’agit d’une plateforme dont nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée de travailler dessus, car elle a été l’une des plateformes les plus demandées par nos utilisateurs de tous les coins du monde ». De plus, Path pour Windows Phone semble avoir un accent particulier sur le nouveau dispositif Nokia, le Lumia 1020.
En effet, le partage de photos est un aspect fondamental de Path comme un réseau social, donc les 41 mégapixels du 1020, aux côtés du SDK Imaging de Nokia et des filtres de qualité, devraient tout simplement offrir tout ce qu’il faut pour mettre en abîme le service. Malheureusement si on a pu avoir des informations quant-à cette application, aucune date n’a à l’heure actuelle été annoncée pour un lancement au grand public.

Path, Vine, Flipboard et Hipstamatic arrivent sur Windows Phone 8, mais toujours aucun signe d'Instagram

Cependant, il n’y a toujours aucun signe d’Instagram. Les fans de l’application dédiée à la photo, et plus récemment à la vidéo, devront faire avec Hipstamatic, qui est finalement arrivée sur Windows Phone exclusivement pour le Lumia 1020, quelques mois seulement après le lancement d’un réseau social axé sur la photo, nommé Oggl.

Comme The Verge l’a confirmé, Vine, dont Twitter est le propriétaire, va également arriver sur Windows Phone 8, ce qui est une réelle surprise étant donné qu’elle vient d’arriver sur la plateforme Android seulement le mois dernier.

L’autre grosse annonce parmi les nouvelles applications arrivant pour les utilisateurs de Windows Phone 8, c’est que Flipboard, l’agrégateur de news, va également faire son apparition sur le Windows Store, même si, tout comme Path, aucune date n’a encore été précisée sur sa réelle disponibilité.

Ce sont des ajouts importants à l’écosystème de Microsoft étant donné que la plupart des préoccupations exprimées par les consommateurs soucieux de jeter leur dévolu sur la plateforme est liée au manque d’applications. Très récemment, un collègue à acquis un Lumia 920 et la première réaction dont il m’a fait part est l’absence d’applications sur le Windows Store. Ce n’est pas réellement une nouveauté, notamment lorsque l’on arrive d’un écosystème tel que celui de Apple ou Google, et c’est un problème sur lequel tous les constructeurs doivent faire face. Lancer un nouvel OS, c’est bien, mais c’est mieux avec des applications.

Si Nokia et Microsoft peuvent continuer à travailler ensemble pour créer des smartphones tout aussi impressionnants que les derniers dévoilés, tout en encourageant les plus grandes sociétés d’applications à rejoindre le Windows Store, il se pourrait qu’elles aient toutes leurs chances de gagner au moins une partie des parts de marché de iOS et Android, et ainsi s’imposer à la troisième place du marché !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Path, Vine, Flipboard et Hipstamatic arrivent sur Windows Phone 8, mais aucun signe d’Instagram

Vous pouvez maintenant intégrer vos photos et vidéos Instagram sur le Web

Vous rappelez-vous de InstaEmbed ? Il s’agit d’un service permettant d’intégrer une vidéo Instagram sur le Web assez facilement, même si cela ne s’avère pas aussi trivial que d’insérer une image, ou que de simplement cliquer sur le bouton Embed de Vine sur Twitter ou une vidéo en provenance de YouTube. Mais ça, c’était avant !

En effet, Instagram vient de lancer une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs d’intégrer des photos et des vidéos directement sur ​​une page web sans avoir besoin d’utiliser un service tiers. Alors que c’est une aubaine pour le Web, celle-ci n’est pas disponible pour une utilisation sur un dispositif mobile.

S’il y a quelque chose que vous souhaitez publier en provenance d’Instagram sur votre blog ou votre site web, il vous suffit de simplement cliquer sur le bouton de partage dans la barre latérale sur le côté droit de la photo ou la vidéo. Cette action aura pour effet de vous afficher un bloc de texte, semblable à un code HTML intégré sur YouTube. Copiez et collez-le sur n’importe quelle page, et par magie votre média va s’afficher.

Un bouton de partage permet de disposer du code HTML de partage

Certaines personnes sont capables d’accéder à cette fonctionnalité dès aujourd’hui, mais il semble que Instagram est actuellement en train de pousser celle-ci pour tous. Il est important de noter que seules les photos et vidéos que vous avez publiées publiquement peuvent être intégrées.

Le contenu qui est intégré sur les sites Web disposera d’un cadre typique Instagram, avec le nom d’utilisateur du créateur, le nombre de j’aime et les commentaires qu’il a reçu. À l’heure actuelle, la taille par défaut des images semble être de 640 par 640 pixels, mais si vous êtes habitué au langage HTML, vous pouvez toujours modifier le code source pour obtenir l’image à la taille dont vous avez besoin.

Instagram mentionne que cette fonctionnalité a été l’une les plus demandées et il est un peu étrange que cela leur a pris tout ce temps pour l’ajouter. À la fois Twitter et Vine ont fait en sorte que leurs médias puissent être intégrés facilement. En fait, c’est peut-être la raison principale pour laquelle de nombreux utilisateurs utilisent encore Vine au lieu de Instagram pour le contenu vidéo.

Cette nouvelle arrive moins d’un mois entre le moment où le support de la vidéo a été introduit dans le service. Jusqu’à aujourd’hui, les utilisateurs devaient compter sur des services tiers afin d’importer le contenu d’Instagram dans son flux de publications.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Vous pouvez maintenant intégrer vos photos et vidéos Instagram sur le Web

Twitter arrive enfin avec la synchronisation des messages directs, et d’autres améliorations

La non synchronisation des notification à travers les dispositifs devrait être une histoire ancienne à partir d’aujourd’hui. En fait, c’est une caractéristique majeure des dispositifs Android et iOS. Maintenant, Twitter a finalement rejoint le parti afin de proposer celle-ci.

Twitter a annoncé aujourd’hui que les utilisateurs seront en mesure de synchroniser les messages directs sur l’ensemble de leurs appareils. En d’autres termes, la lecture d’un message direct sur ​​un appareil et marquer comme lu, le sera également sur tous vos autres appareils et sur le Web. C’est très pratique pour ceux d’entre nous qui utilisent Twitter à travers l’application Web, et un smartphone ou une tablette dès lors qu’il s’agit d’être nomade.

Ce changement a été un long à venir. Les utilisateurs de Twitter se plaignent depuis des siècles que les messages directs ne soient pas marqués comme lu dans toutes les applications et les sites qui accèdent au réseau social, mais combien de fois avez-vous lu les mêmes messages ?

Voici comment Twitter explique la nouvelle fonctionnalité : « Lorsque vous lisez un DM sur votre smartphone Android ou iPhone, il sera marqué comme lu dans votre navigateur, vos applications de bureau ou votre tablette. Et vice versa. Veuillez noter que la synchronisation va être déployée progressivement : vous aurez besoin de disposera de la dernière version de chaque application pour s’assurer qu’elle fonctionne sur tous vos appareils ».

Il est désormais possible d'avoir la biographie complète d'une personne lors d'une recherche

Désormais vous ne manquerez plus aucun tweets lors d'une recherche

Cependant, la synchronisation des messages directs n’est pas la seule mise à jour que Twitter propose aujourd’hui. Le réseau social a annoncé que d’autres améliorations ont été apportées aux résultats de recherche. En effet, comme le souligne Twitter, maintenant lorsque vous recherchez des personnes sur Twitter, vous pouvez en tant que résultat la biographie complète de l’utilisateur. Cet aperçu du compte facilite la recherche, et permet d’en apprendre davantage sur les comptes que vous cherchez. De plus, si vous glissez ce dernier sur la gauche, vous trouverez des suggestions semblables. En outre, un nouvel indicateur dans les résultats de recherche enregistrés vous indiquera quand il y a des nouveaux tweets concernant votre requête, ce qui aura pour conséquence de disposer des informations toujours à jour.

Ces dernières améliorations de recherche sont maintenant disponibles sur Android, iOS et sur l’application Web.

Quant à Twitter pour iPhone, celui-ci affiche désormais un champ de réponse dès que l’utilisateur affiche les détails d’un message. L’application dispose également d’un nouveau bouton permettant de suivre rapidement un compte à partir de la barre de navigation, une option qui a déjà été ajoutée à l’application Android.

Enfin, sur Twitter pour Mac, l’onglet Connexion a été mis à jour pour inclure les interactions (par exemple les favoris, les retweets et les mentions). L’application prend également en charge six nouveaux langages – le danois, le philippin, le finnois, le norvégien, le suédois et le thaï.

La mise à jour ci-dessus est disponible sur Twitter pour iPhone, et sur Twitter pour Android.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Twitter arrive enfin avec la synchronisation des messages directs, et d’autres améliorations

Passer d’une version Android pure à Sense 5 sur le HTC One en un clic bientôt possible ?

Les utilisateurs disposant d’un HTC One vont être beaucoup plus heureux ! Le smartphone qui est actuellement le meilleur sur le marché Android, au moins à l’heure actuelle, va permettre aux utilisateurs de rapidement transformer facilement leurs smartphones en divers systèmes d’exploitation, et ce depuis qu’une version Android pure ait été libérée avec le HTC One Google Play Edition. Imaginez avoir deux options du système d’exploitation dans un seul appareil, et ayant la possibilité de basculer facilement entre eux d’un simple clic !

Et bien, rapporté par Android Authority ce weekend, le célèbre développeur sur Android, Paul O’Brien, travaille actuellement un projet nommé Switch, qui permettrait aux utilisateurs d’un HTC One de passer rapidement d’une version Android pure à l’interface Sense 5, très facilement et inversement.

En effet, si vous avez HTC One, l’application vous permettra de basculer entre les deux interfaces très simplement sur votre smartphone sans avoir à faire des réinstallations ou éteindre votre téléphone. Ce double boot, entendez par là un système de double lancement signifie essentiellement que le HTC One aura deux systèmes d’exploitation différents en utilisant le même dispositif, permettant aux utilisateurs de tirer parti des caractéristiques très différentes de l’épuré et élégante de l’interface Android pure et des nombreuses fonctionnalités utiles que la surcouche HTC Sense offre. C’est bien évidemment le rêve de nombreux utilisateurs déchirés entre ces deux interfaces.

Maintenant, le fait de savoir que Paul O’Brien, créateur d’une ROM custom nommée MoDaCo, travaille sur un moyen de laisser les utilisateurs d’un HTC de basculer entre Sense 5 et un Android pure, et vice versa, est très intéressant, donnant davantage d’intérêt au smartphone. Le but ultime est d’offrir aux utilisateurs un moyen simple de profiter du meilleur des deux mondes.

MoDaCo.SWITCH is cool, the ideal solution is of course 'Best of Both' (BoB) where you can choose which bits of each… in progress. Complex!

— Paul O'Brien (@PaulOBrien) July 5, 2013

Surnommé Switch, le projet est actuellement en cours d’élaboration, et, comme vous pouvez l’imaginer, n’est pas une tâche aisée. O’Brien a déclaré qu’il travaille sur le HTC One dès aujourd’hui, mais une version Galaxy S4 ne peut être exclue à l’avenir.

Passer d'une version Android pure à Sense 5 sur le HTC One en un clic bientôt possible ?

Ce commutateur donnera aux utilisateurs la possibilité d’apprécier donc Android sans renoncer à des fonctionnalités telles que BlinkFeed, Blaster IR, ou Zoe. Les détails ne sont pour le moment pas très nombreux, mais il est évident que je vous tiendrais au courant de ce projet très ambitieux.

Voir arriver cette fonctionnalité et plus généralement avoir la possibilité de passer d’un système d’exploitation dans un téléphone à un autre, pourrait-elle être envisagée sur des appareils mobiles qui fonctionnent complètement avec différents systèmes d’exploitation à l’avenir ? Verrons-nous une application « Switch » qui permet aux utilisateurs d’avoir un seul appareil, mais qui fonctionnera sous Android et autre système d’exploitation, par exemple Firefox OS ou Windows Phone, et être capable de passer facilement entre les deux ? Attendons de voir…

flattr this!

» Voir la source de l´article : Passer d’une version Android pure à Sense 5 sur le HTC One en un clic bientôt possible ?

Un Galaxy Note 3 de 5,7 pouces confirmé pour le 4 septembre à l’IFA 2013 en Allemagne ?

Nous avons eu de multiples rumeurs et spéculations concernant le Galaxy Note 3 par le passé, mais des sources indépendantes, cette fois, mentionnent que le phablet arrivera le 4 septembre avec une taille d’écran de 5,7 pouces. Relayé par Android Authority, le Korea Herald indique dans un rapport que, selon les « représentants de l’industrie », le Galaxy Note 3 sera annoncé lors de l’IFA 2013 le 4 septembre prochain et arborera un écran de 5,7 pouces.

L’événement IFA – c’est là que le Galaxy Note et le Galaxy Note 2 ont également été lancés – pour l’annonce du dispositif de prochaine génération pour le Galaxy Note a été confirmée depuis que la première rumeur est sortie, mais la taille de l’écran a précédemment été mentionnée pour être flexible et de 5,99 pouces.
Récemment, notre « leaker » mondial @evleaks a également confirmé que la taille de l’écran serait de 5,7 pouces, ce qui nous amène à croire en effet que la troisième génération du Note arrivera avec une augmentation de 0,2 pouces par rapport au Galaxy Note 2, en supposant que Samsung veuille garder une augmentation de 0,2 pouces avec chaque nouveau smartphone Note – les précédentes générations de Note ont des écrans de 5,3 pouces et 5,5 pouces.

Concept du Galaxy Note 3

De plus, l’article du Korea Herald met également en lumière la connectivité plus rapide avec le support du LTE-A. Auparavant, de nombreuses autres rumeurs ont suggéré que le Galaxy Note 3 devrait arriveraient en deux versions – l’un avec un écran LCD et d’autres avec un écran Super AMOLED Full HD. Seulement 10% des écrans LCD seront disponible sur certains marchés, le reste étant des écrans Super AMOLED.
Toutefois, la publication ne mentionne pas plus de détails sur le smartphone, pas plus qu’il ne révèle l’identité de ces « sources de l’industrie ».

Beaucoup d’autres rumeurs ont notamment montré des clichés de l’appareil et son appareil photo de 13 mégapixels. Cela a ajouté de la confusion, et nous devons nous méfier des informations non officielles. Une autre spéculation a également suggéré que le Note 3 serait l’un des premiers dispositifs à disposer de 3 Go de RAM, l’autre étant le pré-supposé LG G2 – le successeur de l’Optimus G.

Pour récapituler la liste complète des spécifications attendues, le Galaxy Note 3 devrait arriver avec un processeur quatre coeurs Qualcomm Snapdragon 800 cadencé à 2.3 GHz et 3 Go de RAM. Il disposera d’un écran Full HD de 5,7 pouces et sera greffé d’un appareil photo de 13 mégapixels sur la coque arrière. On s’attend évidemment à le voir arrvier avec un S Pen, qui est un stylet sensible à la pression sur mesure pour les dispositifs Samsung Galaxy Note, qui peut être utilisé pour prendre des notes et annoter des documents. Comme indiqué précédemment, il est susceptible d’arriver avec la même coque en plastique et un écran rigide, contrairement aux rumeurs précédentes.

Quoiqu’il en en soit, j’ai vraiment hâte de voir ce que Samsung va proposer, notamment afin de concurrencer le tout nouveau Xperia ZU, un phablet qui vient empiéter sur le marché de Samsung, et l’éventuel arriver d’un iPhone plus grand l’année prochaine. Et si le phablet n’en était qu’à ces débuts ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Un Galaxy Note 3 de 5,7 pouces confirmé pour le 4 septembre à l’IFA 2013 en Allemagne ?

Mega, le service de Kim Dotcom, arrive sur Android, et sur iOS et Windows Phone prochainement

Vous vous souvenez de Mega ? Le service de stockage sur le cloud basé en Nouvelle-Zélande et lancé en grande pompe par Kim Dotcom, créateur de Megaupload, vient d’officiellement débarquer sur Android. Annoncé depuis son lancement le 19 janvier, il aura était nécessaire d’attendre quasiment sept mois avant de voir arriver cette application mobile.

Pour rappel, Mega est donc un énième service de stockage sur le cloud – similaire à Dropbox dans l’esprit, sécurisé, qui vous donne 50 Go de stockage gratuitement. Tout ce que vous téléchargez sur le service Web est entièrement crypté. Ainsi, afin d’accéder à un fichier il serait nécessaire de disposer d’une clé de déchiffrage.

Accessible dès maintenant depuis le Google Play et compatible avec les versions d’Android 2.3 et supérieures, l’application pèse 2,1 Mo et est évidemment gratuite.

En outre Mega mentionne que les applications officielles sur iOS et Windows sont « dans les dernières étapes de développement », ce qui signifie qu’elles vont être lancées très vite. Les détails quant à ce qu’elles vont comporter ou quand exactement elles vont arriver n’ont pas été divulguées.

Dotcom a mentionné à plusieurs reprises que l’application iOS était en cours de développement, de sorte que pour ceux qui suivaient les dires de Dotcom notamment sur Twitter, pourraient être curieux d’apprendre que la plateforme mobile de Google a effectivement été priorisée par rapport à celle d’Apple.
Sachez que l’application Android a été développée par des tiers, comme le souligne Mega dans le listing des nouveautés : « The app has been acquired by MEGA and is now being maintainted by MEGA contractors » (« L’application a été acquise par Mega et est actuellement maintenu par des contractuels de Mega »). Autrement dit, il s’agit d’une application que Mega ne maitrise pas réellement en terme de développement ce qui explique une sortie prématurée avec celle sur iOS.
En effet, vous pouvez d’ailleurs remarquer que des commentaires plus anciens qu’aujourd’hui se retrouvent sur le store de Google. Lancée en février, l’application désormais officielle a été rachetée par Mega, avant d’être remodelée pour en faire l’application officielle.

Cette application Android est clairement un bon choix pour tous ceux qui utilisent en masse le service, car elle dispose d’un bon nombre de fonctionnalités :

  • Naviguer dans votre compte de stockage Mega
  • Télécharger des fichiers sur votre appareil Android
  • Synchroniser la caméra, télécharger vos photos et vidéos sur Mega automatiquement
  • Rechercher des fichiers dans votre compte Mega
  • Partager et télécharger des liens Mega
  • Supprimer les fichiers
  • Renommer des fichiers
  • Déplacer les fichiers
  • Créer des dossiers

Liste des fichiers de Mega

Téléchargement de fichiers

Sélection du type de fichier

En plus de la note d’acquisition, le changelog indique l’application Android dispose d’un nouveau design, mais ne révèle pas exactement ce que cela entraîne. Il mentionne également que l’application propose désormais les mêmes vignettes que le site Mega, remplaçant les précédentes que l’application a générées, et une option pour choisir absolument n’importe quel dossier de votre appareil. Le reste des modifications ne sont que des corrections de bugs habituels.

Reste maintenant à Mega de lancer son service sur les autres services…

flattr this!

» Voir la source de l´article : Mega, le service de Kim Dotcom, arrive sur Android, et sur iOS et Windows Phone prochainement

Une nouvelle image pour le Nokia Lumia 1020 et une étrange application Nokia Pro Cam

Vous vous demandez ce à quoi le Nokia EOS, aka Lumia 1020, va ressembler ? Alors que la date du 11 juillet approche, date à laquelle Nokia va tenir un évènement dans lequel la firme finlandaise devrait « réinventer le zoom », et qu’il y a « 41 millions de raisons de vous brancher sur le live streaming » de ce dernier, voici qu’une nouvelle image leakée du pré-supposé Nokia Lumia 1020 fait son apparition.

Comme beaucoup de rumeurs, celle-ci nous provient du compte Twitter de @evleaks ! Comme vous allez le voir ci-dessous, il s’agit là de la vue faciale du Lumia 1020. De plus, il pourrait s’agir de la toute première image de presse, dans laquelle on voit le Lumia 1020 avec le logo AT&T, ce qui veut dire qu’il s’agit du look du pré-supposé dispositif outre-Atlantique.

Nokia Lumia 1020 for AT&T, 2013 pic.twitter.com/oo92M4VtwU

— @evleaks (@evleaks) July 4, 2013

C’est la première fois que nous distinguons correctement la face avant du prochain smartphone phare sous Windows Phone. La photo suggère que nous avons sous les yeux une évolution subtile aux Lumia 920 sous cet angle. En effet, sur le côté droit de l’appareil on retrouve les trois boutons caractéristiques de la famille Lumia, le plus en haut n’est autre que le bouton on/off, en dessous de ce dernier il s’agit du bouton de volume, et enfin au plus bas on retrouve le bouton permettant de déclencher une capture rapide. Il dispose également des trois boutons capacitifs, en bas de l’écran, avec le bouton retour, le bouton « home » et enfin celui permettant d’effectuer des recherches directement sur le moteur de recherche Bing.

Cependant, regardez attentivement les applications sur l’écran d’accueil. Vous ne remarquez rien ? Et pourtant, une application inconnue nommée Nokia Pro Cam fait son apparition en bas à gauche de l’écran. Si nous ne savons rien celle-ci à l’heure actuelle, elle laisse entendre que les propriétaires Lumia 1020 disposeront davantage qu’une simple version améliorée de l’application Appareil Photo sur le Lumia 925.
Vraisemblablement, celle-ci inclura des options et des contrôles supplémentaires pour apprivoiser l’appareil photo de 41 millions de pixels.

Pour en revenir sur le dispositif, nommé dans un premier Nokia EOS, celui-ci a ensuite été renommé en Lumia 1020 par une précédente rumeur. Si nous avons eu le droit à une quantité considérable d’informations concernant la prochaine version du smartphone de Nokia, la plus intéressant est celle mentionnant le fait que le dispositif allait enfin apporter la technologie PureView sur Windows Phone, ce qui serait différent du capteur de 8,7 mégapixels qui est équipé sur les Lumia 920, 925 et 928. Ainsi, le Lumia 1020 disposerait d’un appareil photo avec un capteur 41 mégapixels et un optique Carl Zeiss.

Concernant les autres caractéristiques évoquées, comme les rumeurs le supposaient et l’image ci-dessus le montre, le Lumia 1020 va être très similaire au Lumia 920, dont les spécifications sont susceptibles d’être les mêmes que le reste de la gamme Lumia 92x, ce qui signifie une écran de 4,5 pouces avec une résolution de 1280 x 720 pixels et un processeur double cœur.

C’est assez intéressant de voir que les constructeurs qui privilégient d’embarquer un capteur assez imposant sur leur smartphone proposent également une application qui répond aux attentes des consommateurs. En apportant des plus à l’application traditionnelle, ces derniers apprécieront d’exploiter au mieux les entrailles des millions de pixels qui leurs sont offerts. Sony a été le dernier mentionné à préparer une application revisitée pour son dispositif Honami.

À l’heure actuelle il n’y a aucun détail sur une date de lancement ou tout autre friandise à ce mettre sous la dent, mais il y a une réelle chance d’en connaître beaucoup plus sur ce dernier autour du 11 juillet.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Une nouvelle image pour le Nokia Lumia 1020 et une étrange application Nokia Pro Cam

Une nouvelle version de Falcon Pro est disponible et permet de passer outre le problème des tokens

Falcon Pro n’est pas mort, le célèbre client Twitter est maintenant disponible en dehors du Google Play et permet aux utilisateurs d’entrer manuellement votre propre app key/secret.

FalconPro

Si vous êtes passés à côté du phénomène Falcon Pro, sachez qu’il s’agit d’un client Twitter qui a fait l’actualité de ces derniers mois. Bien que le marché soit ultra-saturé, le client de Joaquim Verges a fait la différence grâce à son interface unique et ses deux sliding menus, sa gestion du mode déconnecté et surtout son mode de développement. En offrant très régulièrement des mises à jour, les utilisateurs ont été séduits de voir leurs fonctionnalités implémentées très rapidement. N’hésitez pas à regarder notre interview réalisée à la DroidCon pour en apprendre plus sur l’histoire de Falcon Pro.

Depuis quelques mois, Twitter se montre beaucoup plus hostile face aux applications tierces qui lui ont pourtant permis de gagner sa notoriété actuelle et sa base de données d’utilisateurs. Les nouveaux développeurs se voient limités à 100 000 tokens, c’est-à-dire qu’il ne peut pas y avoir plus de 100 000 utilisateurs différents sur la même application. En début d’année, un reset de ces tokens avait été nécessaire sur Falcon Pro face au piratage important, car l’application est payante.

Une fois les mesures prises, la situation semblait aller pour le mieux. Début juin, une version 2.0 est arrivée et a introduit une fonctionnalité fortement demandée par les utilisateurs : le support du multicompte. Hélas le cap des 100 000 utilisateurs a vite été franchi, nécessitant un énième reset des fameux tokens. Malheureusement un seul jour après cette opération, le seuil était à nouveau atteint. Devant cette situation, Joaquim Verges a alors décidé de retirer son application du Google Play afin de ne plus générer de nouvelles ventes.

Sans nouvelles depuis quelques jours, Falcon Pro vient de mettre à jour son application en version 2.0.4. Elle n’est plus disponible sur le Google Play, car dans les semaines à venir Joaquim ne pourra plus être aussi actif sur le développement. Cette version est distribuée sur un site dédié et offre une meilleure intégration des contenus web, des nouvelles animations sur les images et les fameuses corrections de bugs. Mais derrière ce changelog, il est désormais possible d’entrer ses propres app key et app secret, permettant de passer outre le fameux problème de token.

L’accès à cette fonctionnalité a été volontairement caché, mais est relativement simple à trouver. N’hésitez pas à activer l’option “Afficher les contours” dans les Options pour les développements depuis les Paramètres pour obtenir quelques indices !

» Source de l’article

Twitter test un affichage des articles où les tweets populaires sont intégrés

Twitter semble être en train de tester une nouvelle fonctionnalité qui va fournir aux utilisateurs un moyen d’afficher les tweets populaires dans un meilleur contexte, en pointant directement ces derniers dans les articles où ces tweets ont été intégrés, rapporte The Verge.

Cette nouvelle caractéristique nommée « embedded on these websites », que l’on traduit littéralement par « embarqué sur ces sites », semble être visible seulement par certains utilisateurs, et apparaît juste en dessous du tweet. De là, les liens vers les sites où le tweet est intégré sont alors affichés les uns au-dessous des autres, avec le nom du site, suivi du titre de l’article. C’est aussi simple que cela.

Par exemple, consultez ce tweet de la Maison Blanche qui a été utilisé dans les articles de CNN, ABC News, et d’autres médias :

Has Twitter always shown where particular tweets are embedded on? pic.twitter.com/Th5y94omPZ

— Mikko Hypponen ✘ (@mikko) July 1, 2013

Twitter a lancé les tweets intégrables en décembre 2011. Mais, c’est la première fois que les tweets contiennent des informations sur l’endroit où ils sont intégrés à travers le Web.

Il s’agit d’une fonctionnalité intéressante, qui je l’espère pourrait aider les utilisateurs à trouver plus d’informations et le contexte des tweets. Pour les sites web, cela pourrait être une nouvelle façon de rediriger les utilisateurs de Twitter à leur cause.
Disons qu’un tweet attire votre attention, mais vous ne comprenez pas vraiment la signification, et vous voulez simplement en savoir plus à son sujet, et voir pourquoi ce dernier peut être important. Tout ce que vous avez à faire est de regarder en bas et de voir que le tweet a été présenté dans un article du NYT. Et là vous avez le contexte.

Personnellement je trouve cette nouvelle fonctionnalité très intéressante ! Reste à savoir quand Twitter va la pousser à tout le monde, et comme le réseau social va trier les articles.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Twitter test un affichage des articles où les tweets populaires sont intégrés

Les premiers smartphones Firefox OS grand public arrivent sur le marché dès aujourd’hui

Mozilla vient d’annoncer à travers un communiqué de presse le lancement imminent des premiers smartphones sous Firefox OS ! Il s’agit de la suite logique de l’immersion de l’OS dans le domaine du mobile, après que ce dernier s’est retrouvé mis en exergue sur les dispositifs de Geeksphone, le Keon et le Peak.

Parmi les nouvelles sociétés qui misent sur le tout nouvel OS 100% basés sur des technologies Web, on retrouve Alcatel et ZTE, qui proposeront respectivement le Alcatel One Touch Fire et le ZTE Open, dans plusieurs régions. Deutsche Telekom et Telefónica seront les premiers à les proposer, et dévoileront bientôt les spécificités de leurs offres respectives.
Le public visé est les gens qui veulent renouveler leur mobile mais qui ne peuvent pas nécessairement se permettre d’acquérir un smartphone haut de gamme.

Alcatel One Touch Fire, le smartphone de Alcatel avec Firefox OS

ZTE Open, le smartphone de Alcatel avec ZTE

Les smartphones sous Firefox OS proposeront bien entendu les fonctionnalités indispensables, telles que la possibilité de passer des appels, d’envoyer des SMS, ou encore de gérer vos e-mails et vos photos/vidéos notamment, Firefox OS intègre également d’autres technologies plébiscitées : accès direct à Facebook et Twitter, HERE Maps, avec mode hors-ligne et indications de direction sur les transports locaux, navigateur Web Firefox, découverte d’apps à tester ou à télécharger, Firefox Marketplace et bien d’autres surprises.

« Le lancement de Firefox OS est un événement de taille pour le Web. Il marque l’arrivée des tous premiers smartphones exclusivement basés sur des technologies Web, et le début probable d’une nouvelle vague d’innovations Internet », se réjouit Jay Sullivan, directeur d’exploitation chez Mozilla. « Nous sommes impatients que les utilisateurs découvrent l’univers que nous avons imaginé pour eux et que le plus grand nombre profite enfin réellement des opportunités du Web », poursuit-il.

La Fondation tient également à souligner que l’OS mobile de la firme garantit les mêmes niveaux de sécurité, de confidentialité, de personnalisation et de convivialité que le navigateur Firefox. Autrement dit, vous allez profiter de l’expérience de la Fondation dans ce domaine.

Telenor lancera son premier mobile sous Firefox OS cette année en Europe centrale et Europe de l’Est. La commercialisation des smartphones sous Firefox OS sera étendue à d’autres marchés d’ici la fin de l’année.

Il est difficile de juger de la réussite à long terme de la plateforme sur les seuls chiffres des ventes des dispositifs de Geeksphone, puisque ces derniers n’ont pas réellement envahi le marché public – la plupart de ces ventes sont faites pour un groupe d’intéressé et enthousiaste de développeurs, ce qui fausse certainement le statut de vente des appareils.

Quoiqu’il en soit Firefox OS semble promis à un avenir tout rose ! Si vous voulez en savoir plus sur ce dernier, je vous recommande de lire cet article, lequel vous donnera davantage d’informations sur l’OS.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Les premiers smartphones Firefox OS grand public arrivent sur le marché dès aujourd’hui

Tour d’horizon de Digg Reader : un Google Reader like seulement

Voici les bonnes nouvelles : Digg Reader qui n’était jusque-là qu’une simple spéculation dans le sens où on avait entendu parlé de ce dernier que par le biais de message, d’annonce, est enfin quelque chose de réelle, et ce depuis le 26 juin, même s’il a fallu passer par une phase d’invitation. En un clic et quelques secondes, le service a importé mes centaines d’abonnements RSS, que Google Reader gardait jusque-là bien précieusement. Mais le plus important, ça marche !

Après avoir connecté ce dernier à mon compte Google Reader, j’ai enfin pu voir le service tant attendu, dont Digg l’a annoncé comme un plan ambitieux visant à remplacer Google Reader il y a maintenant près de deux mois : un lecteur de flux RSS en noir, blanc et gris. Si vous avez les différentes remarques que Digg a laissé échappé au fil des semaines après la fermeture de Google Reader, vous reconnaîtrez le design épuré et minimal annoncé et entraperçu dans le design actuel de Digg.
Si à l’heure actuelle celui-ci s’avère est très sobre il le sera certainement moins au fil des semaines, après une utilisation intensive par les utilisateurs. Digg a vraiment insisté sur ce point, afin de mentionner qu’il s’agit d’une version « identique » à ce que l’on peut retrouver sur Google Reader.

C’est le même lecteur que vous aviez auparavant

Tour d'horizon de Digg Reader : un Google Reader like seulement

Comme attendu, c’est tout le flux que vous aviez précédemment, et organisé dans les mêmes catégories. Les éléments que vous avez mis en favoris pour une lecture reportée, sont toujours là, mais vos tags ne seront pas reportés. Chaque article provenant d’un flux RSS dispose des options de partage social que vous attendez, restreintes à Facebook et Twitter tout de même, si c’est ce que vous aimez.

Tous vos abonnements sont également accessibles sur la partie latérale gauche

Avec quelques extras

Digg a fait un effort pour intégrer les fonctionnalités offertes par son défunt père, sans pour autant réellement apporter des nouveautés au service. Dans la barre latérale, vous verrez les catégories « Diggs » et « Popular ». Le premier vous l’aurez deviné reflète les articles sur lesquels vous avez fait un « Digg » depuis la page principale de Digg, ou individuellement sur un article – il s’agit d’un procédé identique à ce que l’on peut disposer avec le +1 par exemple.

Il est possible de faire un 'Digg' sur un article

Le second, exclusivement utilisé par la société vous permet de simplement visualiser les articles les plus populaires parmi le vote des utilisateurs – j’imagine que le classement est réalisé en fonction des diggs reçus sur un article.

Les articles populaires peuvent être visualisés dans une catégorie spécifique

Et bien sûr les raccourcis clavier :

Raccourcis clavier de Digg Reader

Nous pouvons attendre davantage par la suite

Allez prenons un peu de recul une seconde. Le lecteur lui-même n’est pas une révolution en soi, malgré ce que pouvait suggérer tout le battage médiatique autour de ce dernier. En fait, les gens de Betaworks (la société qui détient Digg) aimeraient que vous preniez une profonde respiration avant d’arriver trop déçu par les fonctionnalités du service. Digg Reader a été développé incroyablement rapidement avec une date limite à l’esprit, et c’est loin d’être terminé. Google expulse tout le monde à partir de Google Reader, le 1er juillet, et ce peu importe si oui ou non Digg est à 100% terminé. Si l’entreprise souhaite réaliser rapidement ses autres objectifs pour le produit, elle devait s’assurer que nous avions tout un endroit où aller un fois mis à la rue.

En effet, si l’on compare les caractéristiques réelles du produit en ce moment, il semble comme que d’autres services – tels que AOL Reader – sont bien plus intéressants à ce jour que ce que propose Digg. La vision à long terme, nous dit-on, est de construire un service avec des fonctionnalités telles que l’onglet « Popular », de sorte que vous pourriez rapidement filtrer et sélectionner vos news. Par exemple, la société a expérimenté un outil qui trie par niveau de lecture. Une chose qui va vous manquer pour sûr, c’est la vaste portée de l’intégration de votre compte Google.

Et nous payerons le prix d’une certaine manière

Bien, qu’il soit difficile de dire avec certitude ce que Digg à dans la tête, il ne serait pas étonnant de voir l’entreprise profiter de cette aubaine pour trouver de quoi rentabiliser les heures passées à développer ce service. Alors que dans le même temps, le RSS est un peu une technologie dépassée sur ce point, et on peut se demander si la technologie que Digg utilise est vraiment optimale. Mais, sachez qu’une entreprise comme Betaworks qui a investi gros dans l’analyse. Digg, Chartbeat et SocialFlow savent ce qu’ils font.

Même si à l’heure actuelle c’est encore trop tôt et même si Google Reader n’était pas là pour économiquement rapporté de l’argent, Digg Reader doit l’être. La société a déjà mentionné que ça va être un produit freemium, donc des fonctionnalités les plus avancées vont coûter plus cher que vos données.

Les gens aimaient Google Reader parce que l’API était si merveilleusement ouverte que vous pouviez simplement le brancher où que vous vouliez. Digg s’est déjà construit une certaine intégration par une API pour les services tels IFTTT, mais sans Google Reader la donne ne sera pas la même.

Conclusion

Il est difficile de vraiment faire une évaluation de Digg Reader sauf pour dire, « il a importé avec succès mes flux ».

flattr this!

» Voir la source de l´article : Tour d’horizon de Digg Reader : un Google Reader like seulement

l’UFC-Que Choisir menace Google, Facebook et Twitter

Google+, Facebook et Twitter pourraient être amenés à changer leurs conditions d’utilisation au risque d’être poursuivis pénalement par l’UFC-Que Choisir.

logo_ufc

Décidément, Google et consorts ne sont pas prêts de sortir de leur imbroglio juridique. Aujourd’hui c’est l’association UFC-Que Choisir qui se manifeste en donnant un ultimatum à Google+, Facebook et Twitter pour modifier les conditions d’utilisations de leurs sites. Les trois réseaux sociaux ont donc 21 jours pour répondre à la requête de l’Union fédérale des consommateurs, qui juge “les conditions “abusives” car elle permettraient une utilisation “tentaculaire” et à “l’infini” des données personnelles”, indique l’AFP.

Un ultimatum au goût de menace pour les trois entreprises, qui risquent d’être poursuivies en justice si rien n’est fait. “Nous iront jusqu’au bout”, a déclaré le président de l’association, Alain Bazot, qui donne un ton hostile à cette nouvelle confrontation.

Pour l’UFC-Que Choisir, les conditions d’utilisation de ces réseaux sociaux sont en violation à l’égard du droit français. Les trois mis en cause ont d’ailleurs reçu des lettres “de mise en demeure (…) très épaisses (qui) font cent pages, ce qui montre l’ampleur du phénomène de violation du droit français”, a souligné M. Bazot lors d’une conférence téléphonique.

L’association déplore le caractère abscons de ces conditions d’utilisation en illustrant avec l’exemple du site de microblogging : “A titre d’exemple, la politique de vie privée, les conditions d’utilisation et les règles de Twitter (trois textes !) renvoient par liens hypertextes à pas moins de 65 pages internet, parfois en langue anglaise !”.

Ce reproche s’ajoute à la politique de récupération des données privées, exercée par les réseaux sociaux, jugée elle aussi “opaque” et relevant d’un “appétit insatiable” de la part des réseaux, selon Amal Taleb, du service juridique de l’UFC.

Cette affaire intervient au lendemain de la déclaration d’un avocat de la Cour de justice européenne, qui a jugé que Google n’était pas responsable du “droit à l’oubli” quant aux résultats indexés sur son moteur de recherche.

» Source de l’article

C’est officiel : Internet Explorer 11 va supporter WebGL

C’est enfin officiel ! Alors que HTeuMeuLeu se posait encore la question hier matin si Microsoft allait embarquer la technologie WebGL au sein de son dernier navigateur, Internet Explorer 11. Alors que l’on savait que la nouvelle version d’Internet Explorer ne serait pas une refonte majeure, celle-ci jouait davantage la carte de certains changements très convaincants sous le capot.

Prenez WebGL par exemple. La quasi-totalité des principaux rivaux du navigateur de Microsoft ont déjà sauté dans le grand bain de cette technologie, et maintenant Antoine Leblond , Vice-Président de Windows Web Services, a confirmé lors de l’annuelle conférence BUILD de Microsoft à San Francisco que Internet Explorer 11 – qui devrait officiellement faire ses débuts aux côtés de Windows 8.1 plus tard cette année – supportera en effet la technologie WebGL.

Certes, cette friandise ne sera pas un choc pour ceux qui y portent une attention toute particulière – une première version d’Internet Explorer 11 a été repérée dans une fuite de Windows Blue en mars dernier dévoilant cette fonctionnalité, avant que le mois dernier Microsoft ait affiché sur Vine une vidéo qui a fortement laissé sous-entendre que le support de WebGL était dans les cartons.
Tout cela étant dit, il s’agit d’une victoire importante pour les partisans de la spécification d’affichage 3D pour les navigateurs web, surtout compte tenu de la façon risquée d’une perspective d’adoption universelle évoquée pendant un moment. Comme l’un des derniers grands bastions WebGL, Microsoft a porté sa part de problèmes avec WebGL, en renouvelant en juin 2011 sa défiance vis-à-vis de cette technologie, principalement pour des raisons de sécurité.

C'est officiel : Internet Explorer 11 va supporter WebGL

Leblond a également pris quelques instants pour parler de la mise en œuvre de la norme MPEG Dash, dédiée au streaming vidéo, qui a lentement pris de l’ampleur parmi les acteurs de l’industrie de la vidéo dans IE11. Il mentionné le fait que les acteurs de l’industrie accélèrent le pas pour cette technologie, bien que l’intérêt de Microsoft en cette dernière n’est pas réellement un secret. Après être devenu une norme en 2011, Adobe a adopté MPEG Dash en 2012 et Microsoft s’engage à assurer les travaux quelques mois plus tard.

flattr this!

» Voir la source de l´article : C’est officiel : Internet Explorer 11 va supporter WebGL

Twitter test l’intégration des vignettes au sein des tweets

Il semble que Twitter cherche à fournir aux utilisateurs le moyen d’en savoir un peu plus sur les photos dans les tweets, ou du moins faciliter le fait de déterminer si oui ou non « cliquer pour agrandir » en vaut réellement la peine.
Le contenu multimédia est l’un des principal enjeu sur lequel Twitter se concentre afin de développer son service en une plateforme pour que les marques puissent atteindre et interagir avec le public, et la prochaine étape dans cette évolution pourrait être que les images soient automatiquement affichées sur ​​son service phare, Twitter.com. C’est une fonctionnalité qui semble être déployée à un petit groupe restreint d’utilisateurs.

En effet, ces derniers ont remarqué que Twitter montre de petites vignettes de prévisualisation sur la droite des tweets dans le flux.

Bien sûr, vous pouvez déjà voir les images et vidéos de ceux provenant d’un tweet étendu – Twitter Cards, mais c’est la première fois que la société insère des images dans les tweets qui ne nécessitent pas un clic supplémentaire pour les utilisateurs.
Actuellement cela affecte seulement les images dans la liste des propres tweets de l’utilisateur, plutôt que la timeline des tweets de ceux qu’ils suivent – peut-être parce que Twitter veut explorer l’option d’une manière subtile sans alerter ses followers. Bien sûr, cela peut également être un lancement en prudence de la part de Twitter.

Twitter test l'intégration des vignettes au sein des tweets

Maintenant, c’est une caractéristique assez cool pour les utilisateurs – mais c’est probablement un outil encore plus puissant pour les commerçants et les marques qui s’investissent à fond sur les tweets promotionnels. C’est ainsi une autre façon de vous alerter, non ?

Bien sûr, il existe des moyens pour disposer de cette même fonctionnalité – par exemple en utilisant une extension Chrome nommée Previeweet. Non seulement cela va vous permettre de voir des miniatures des images provenant de pic.twitter.com, mais aussi de services comme Instagram, Photobucket, Facebook, Imgour, et plus encore.

Si Twitter ne déploie pas cette fonctionnalité pour la majorité des applications tierces, il va être intéressant de voir exactement quel type de photo, il décide réellement de montrer à ses utilisateurs. J’imagine fortement qu’Instagram passe à la trappe…

Twitter a passé du temps cette dernière année à affiner son service afin de se diriger son modèle économique sur la publicité. Deux grandes avancées ont été faites : rendre les médias plus importants au sein de Twitter.com et ses autres clients, et rationaliser le nombre de clients tiers afin de contrôler plus étroitement l’expérience et permettre à son système de publicité de « toucher » un maximum d’utilisateurs.
En effet, afin de faire appel à des annonceurs, Twitter a besoin d’être sûr que de nombreux utilisateurs visitent autant que possible le site principal, et que ses annonces atteignent le plus grand nombre de ceux qui ne sont pas fréquemment sur Twitter.com.
L’arrivée des images promotionnelles pourraient aider encore le service à atteindre ses objectifs !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Twitter test l’intégration des vignettes au sein des tweets

Windows 8 dispose enfin de son application officielle Facebook

Les utilisateurs de Windows 8 disposent au moins d’une chose qu’ils vont pouvoir rayer de leurs listes dès aujourd’hui : lors de la conférence BUILD menée par Microsoft, Steve Ballmer a annoncé que Windows 8 allait (enfin … et tardivement) disposer d’une application Facebook officielle.

Ce sont de grandes nouvelles pour Microsoft que Facebook veuille construire une application native sur son système d’exploitation – bien sûr, il est surprenant qu’il a fallu si longtemps, notamment lorsque l’on connait le partenariat qu’il existe entre le géant de l’informatique et le géant social. Cet accord a signifié que Facebook s’en remet à Bing en tant que client de recherche, et que Microsoft a hissé Facebook sur un grand nombre de ses produits et services. Mais jusqu’à présent, aucune application native Facebook n’avait été dévoilée, mais ça c’était avant …

Windows 8 dispose enfin de son application officielle Facebook

Les utilisateurs sous Windows 8 seront heureux de disposer d’une application officielle, et ainsi dire adieu aux versions officieuses de Facebook, qui certes ont permis de combler le manque, mais qui posaient généralement quelques problèmes.
La liste des applications pour Windows 8 n’est rien encore en comparaison à d’autres OS tels que Android et Apple, mais Facebook est peut-être l’omission la plus flagrante du système d’exploitation, et il est donc très important que Zuckerberg et sa compagnie aient finalement traité W8 comme une plateforme majeure.

L’espoir est, bien sûr, que des applications comme Vine et Instagram suivent le mouvement. En fait, les rumeurs que Instagram appartenant à Facebook arrive bientôt sur la plateforme n’a fait qu’alimenter les rumeurs ces derniers mois, et il est difficile d’imaginer que Facebook qui peut s’imposer sur le marché de la photo (et maintenant la vidéo), n’offre pas une application de partage rapidement sur W8.

Si à l’heure actuelle aucun délais sur un lancement de l’application n’a été fourni, les utilisateurs de Windows 8 / Windows 9 doivent s’attendre à ne pas voir l’application Facebook arriver sur le marché tout de suite. Mais celle-ci devrait valoir la peine d’attendre, puisque comme le souligne Josh Constantine de TechCrunch dans un tweet, Facebook va développer l’application en interne plutôt que de laisser une personne tierce construire l’application « officielle » sur la plateforme comme ils l’ont fait dans le passé.

Facebook has in the past allowed platform owners to build their own "official" FB apps, but Win8 is built in house, focused on tablets/touch

— Josh Constine (@JoshConstine) June 26, 2013

Et si l’application officielle Facebook était l’annonce primaire de Steve Ballmer, Windows 8 va également recevoir les versions officielles de Flipboard et NFL Fantasy Football, gonflant davantage le store d’applications autrefois anémiques de W8.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Windows 8 dispose enfin de son application officielle Facebook

Le Nokia EOS pourrait être officiellement nommé Lumia 1020

Selon la dernière rumeur, Nokia va nommer le téléphone que nous connaissons actuellement sous le pré-supposé EOS, le Lumia 1020. Celle-ci vient d’une série de fuites de @evleaks sur Twitter, et n’a pas été confirmée par Nokia, mais grâce à de nombreuses rumeurs et spéculations concernant l’EOS, c’est quasiment le seul détail dont nous n’avons pas la certitude.

Le nom de Lumia 1020 est quelque peu familier, puisque juste avant le début de l’année, une fuite a parlé de trois versions de smartphones possibles en provenance de Nokia en 2013 – le Lumia 520, le Lumia 720 et le Lumia 1000. Tant le 520 et le 720 ont été dévoilé lors du dernier Mobile World Congress, seul le Lumia 1000 n’a pas été présenté jusqu’à ce jour. Nokia a utilisé le numéro 20 dans ses numéros de modèle cette année, mais a récemment commencé à aller au-delà, notamment avec le Lumia 925 précédemment dévoilé.

41 millions de raisons de vous brancher sur le live de l'évènement

Nous avons eu droit à une quantité considérable d’informations concernant la prochaine version du smartphone de Nokia, qui sera annoncée lors d’un événement confirmé pour le 11 juillet. Dans un premier temps, on a appris que la firme allait « réinventer le zoom », et que par la suite qu’il y a 41 millions de raisons de vous brancher sur le live streaming de l’événement. Alors que le Nokia 808 PureView possède un appareil photo avec un capteur 41 mégapixels et optique Carl Zeiss, nous pouvons être assez confiant sur le fait que le nouveau téléphone Lumia apportera enfin la technologie PureView sur Windows Phone, ce qui serait différent du capteur de 8,7 mégapixels qui est équipé sur les Lumia 920, 925 et 928.

Le Nokia EOS pourrait être officiellement nommé Lumia 1020

Sinon, nous ne nous attendons pas à trop de surprises de la part de firme finlandaise pour ce nouveau smartphone. Les photos dévoilées lors de rumeurs avons montré une coque qui est très similaire au Lumia 920, et dont les spécifications sont susceptibles d’être les mêmes que le reste de la gamme Lumia 92x, ce qui signifie une écran de 4,5 pouces avec une résolution de 1280 x 720 pixels et un processeur dual-core. Même s’il n’est pas aussi haut de gamme que le Galaxy S4, le Galaxy S4 Zoom pourrait clairement être son principal concurrent !

L’événement spécial de Nokia aura lieu à New York le 11 juillet prochain, et je ne manquerais pas de vous rapporter les dires concernant le Nokia Lumia EOS / Lumia 1000. Serait-ce un smartphone qui vous plairait ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Le Nokia EOS pourrait être officiellement nommé Lumia 1020

Des images leakées montrent ce qui semble être le LG G2, un téléphone ultra-mince

Un téléphone qui peut être le LG G2 a été dévoilé dans une série d’images leakées, et publiées sur le compte Twitter du célèbre @evleaks. Dans le cas où le G2 ne vous est pas familier, sachez que c’est le nom qui devrait être donné au prochaine smartphone phare de LG, dont nous connaissions davantage comme étant le LG Optimus G2, mais LG serait susceptible d’abandonner la marque Optimus pour son matériel haut de gamme, ce qui par raccourci donnerait donc : LG G2.

Il y a quatre photos au total, et elles semblent avoir été récupérées à partir d’une vidéo promotionnelle pour le périphérique. La première montre une vue latérale du smartphone avec les mots, « Learning from you, LG G2″ à côté de ce dernier.

Vue de face du LG G2

La photo suivante nous offre une vue de la face arrière du téléphone, et en dessous de l’objectif de la caméra, un bouton de ce qui semble être un bouton +/- peut-être pour contrôler le volume du dispositif.

Vue de derrière du LG G2

Ceci est de nouveau visible sur l’image trois et quatre.

Deuxième vue de derrière du LG G2

Positionner le contrôle du volume à l’arrière du mobile permet dans certain sens d’éviter des actions malencontreuses, comme monter ou descendre le volume pendant un appel ou encore pour faciliter cette manipulation, ce sera moins pratique dès lors que vous allez vouloir jouer à un jeu en mode paysage, ou lorsque le téléphone est face visible sur une table. Il semble y avoir quelque chose entre les boutons (+/-), mais il est impossible de savoir ce que c’est. Un touchpad pour faire défiler peut-être ? Un scanner d’empreintes digitales ?

Pour en revenir à la première image, comme nous pouvons le voir, le smartphone semble très mince, tandis que la forme n’est pas sans rappeler le Galaxy S4 de Samsung, même s’il n’y ressemble pas notamment avec l’absence des boutons physiques sous l’écran, même pas un bouton d’accueil. Cela pourrait être lié à ce qu’il y a entre les touches de volume ?

LG a convoqué la presse pour une conférence le 7 août, ce qui pourrait être le bon moment pour lancer son nouveau dispositif phare sous Android. Les précédentes rumeurs suggéraient que le G2 disposerait d’un écran flexible et un processeur Snapdragon 800, qui suite à l’annonce du Xperia Z Ultra, semble de plus en plus probable.

Aurons-nous davantage d’informations avant le mois d’août ? J’en suis certain …

flattr this!

» Voir la source de l´article : Des images leakées montrent ce qui semble être le LG G2, un téléphone ultra-mince

Prise en main de AOL Reader : un remplacement de Google Reader assez intéressant

Nous savions que AOL prévoyait son propre remplacement au bientôt retraité Google Reader, et nous sommes maintenant en mesure de pouvoir mettre la main sur le dernier et voir ce qu’il propose ! Avec un slogan accrocheur, « tous vos sites Web préférés, en un seul endroit », le lecteur de flux RSS de AOL est une réelle surprise, mais quand vous considérez l’histoire d’AOL, en grande partie impliqué dans la création et la gestion de contenu, celle-ci en est nettement moins une. En fait, le contenu d’AOL, comme Yahoo, est l’un de ses efforts les plus forts, ce qui explique pourquoi cette version n’est pas un caillou jeter dans la marre après tout.

À l’heure actuelle si je donnais ma préfèrance à Feedly, le plus médiatique de l’ère post Google Reader, je restais tout de même septique quant-à ses caractéristiques organisationnelles superflues. Je suis un amateur du minimaliste, ce qu’offre le RSS en fait. Disposer d’un magazine sur mes dispositifs mobiles ne m’intéressent guère pour ce genre de contenu.

Ce qui m’amène à AOL Reader, la tentative d’AOL de capitaliser sur l’exode forcé de Google Reader. Aujourd’hui en version bêta publique donc, j’ai voulu en savoir un peu plus sur ce dernier. Allez, passons à la découverte de ce dernier ! Passons par une petite vidéo de découverte :

À noter que si vous voulez vous-même tester le service, rendez-vous sur reader.aol.com, où un accès bêta vous sera remis.

AOL Reader

Autant être clair de suite, la conception d’AOL Reader ne casse pas des briques ! Le service dispose d’une grande partie de ce que vous attendez, voir un peu plus. Dans cet esprit, le service s’en tient à un ensemble de fonctionnalités limitées qui pourraient suffire pour rapatrier la base d’utilisateurs de Google Reader qui vont être mis à la rue très prochainement…

AOL tente de rendre la lecture du flux RSS élégante et simple dès le début, en évitant des « caractéristiques » comme les pop-ups de Feedly, pour une interface standard statique.

Comme indiqué plus haut, le service est entièrement basé sur le Web, mais propose une conception responsive, touch-friendly pour les utilisateurs mobiles. Pour vous inscrire, vous pouvez utiliser votre compte AOL (si vous avez encore un), ou tout simplement rejoindre le service à l’aide d’une authentification par Twitter, Facebook ou votre compte Google, ce qui est pratique.

A la première connexion, AOL Reader vous invite à ajouter de nouveaux abonnements, et vous avez trois façons de le faire : importer vos flux d’un autre service (y compris Google Reader), les ajouter manuellement, ou parcourir les catégories de sites proposés par AOL. Après avoir souscrit à au moins un abonnement, vous allez tomber sur une interface familière :

AOL Reader vous invite à ajouter de nouveaux abonnements

Un certain nombre de configurations différentes sont disponibles, ce qui rend le lecteur d’AOL, une solution assez souple. Vous pourrez apprécier la conception dans la vidéo mais également les diverses captures ci-dessous :

Conception de AOL Reader - 1

Le contenu du flux apparaît dans la colonne centrale, encadré par une colonne de droite, bizarrement vide pour le moment conçue pour offrir l’équilibre symétrique à gauche et à droite.

Vue centrale de AOL Reader

Dans la colonne à gauche on va retrouver tous vos abonnements, vos favoris et divers boutons.

La colonne latérale de gauche permet de naviguer dans les abonnements

Bien sûr, il y a une vue de l’article individuel, ce qui, encore une fois, ne propose rien qui se démarque de tout autre lecteur. Quoi d’autre ? AOL Reader vous proposera différentes vues pour naviguer à travers vos abonnements. Cliquez sur la vue « All » et vous verrez une liste triée d’abord par abonnements, puis par date, ce qui signifie que vous verrez les différentes mises à jour d’une source avant de voir les éléments de la prochaine source.

Vue très sympa pour parcourir les articles d'un abonnement

Le reader dispose de dizaines de raccourcis clavier, tout comme Google Reader et Feedly. En général je n’aime pas utiliser des raccourcis pour les applications web, mais si vous le faites, AOL vous a gâté. Le bouton « Paramètres » – qui, curieusement se retrouve dans la barre latérale de gauche – dispose d’un lien « Shortcuts » (« Raccourcis ») qui vous permettra de voir les dizaines d’options de navigation :

Des dizaines de raccourcis clavier sont disponibles dans AOL Reader

Les fonctionnalités supplémentaires dans le lecteur d’AOL incluent le partage sur les réseaux sociaux, la possibilité de taguer et ainsi organiser simplement vos flux, ou encore rendre la possibilité de lire l’article plus tard, ainsi qu’une API qui permet aux développeurs de développer des applications tierces à partir du service. De toute évidence, AOL cherche à reconstruire le genre d’écosystème que Google a décidé de démolir.

AOL reader incluent le partage sur les réseaux sociaux

Cependant, la plus grande omission est une option pour chercher dans vos flux. Alors que la boîte de recherche de Google Reader vous permet de passer au peigne fin tous vos articles, celle d’AOL Reader vous permet de rechercher sur le web, et c’est tout.

AOL Reader vous permet de rechercher sur le web, et c'est tout

Enfin, de fait d’une conception responsive, le service est tout à fait utilisable sur les dispositifs mobiles :

AOL Reader sur mobile

AOL Reader sur mobile

AOL Reader sur mobile

Dans l’ensemble, AOL Reader semble être une tentative de qualité, et cela pourrait être une solution convenable pour la mort de Google Reader – en particulier pour ceux qui ont déjà des comptes AOL.

Cela dit, le service est également très peu innovant – du moins pour l’instant – étant donné qu’il a des similitudes extrêmes à Feedly et Google Reader. Mais le flux RSS n’a t-il jamais été aussi utilisable en premier lieu que sexy ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Prise en main de AOL Reader : un remplacement de Google Reader assez intéressant