90 Alternatives à Hootsuite

Alors que l’application Hootsuite peut s’avérer un peu trop chargée de fonctionnalités pour certains d’autres pourraient la trouver un peu chere pour l’utilisation qu’ils en ont.

David Baer nous propose ici une analyse de 90 outils de planification de médias sociaux différents, en comparant les meilleures alternatives gratuites et payantes de Hootsuite.

Ceci est une liste non exhaustive de tous les outils de planification de médias sociaux qui fonctionnent avec plusieurs réseaux sociaux. Les logiciels qui ne fonctionnent qu’avec un seul réseau social, tel que TweetDeck, n’ont pas été inclus.

Cliquez ici pour voir cette liste dans une feuille Google triable.

1. OneUp

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn, Instagram et Google My Business .

Prix ​​de départ: 3 $ / mois, 10 profils sociaux

Plan libre pour toujours : Non

Caractéristiques

Planification directe sur Instagram – Programmez et publiez directement sur Instagram, aucune notification sur votre téléphone n’est nécessaire.

Publication sur plusieurs pages : pour les personnes postant simultanément sur plusieurs réseaux sociaux, OneUp facilite la publication sur des pages et des groupes FB, des profils et des pages LinkedIn, ainsi que des comptes Twitter, Pinterest, Google My Business et Instagram. immediatement.

Répétition après publication – OneUp vous offre la possibilité de répéter vos publications automatiquement. Cela vous permet de refaire surface d’anciens posts qui autrement n’auraient jamais été vus. Également pour ceux qui ont un groupe Facebook avec des thèmes quotidiens qui se répètent chaque semaine (comme «Make it happen Monday»), OneUp facilite l’automatisation complète.

Automatisation des flux RSS : si des blogs, des publications, des podcasts ou des chaînes YouTube diffusent régulièrement un bon contenu, vous pouvez ajouter les liens de flux RSS dans OneUp. Chaque nouveau contenu publié à partir de ces emplacements est automatiquement partagé avec le pages que vous sélectionnez.

Extension Chrome – À l’aide de l’extension OneUp Chrome, vous pouvez facilement programmer simultanément de nombreuses images à partir de n’importe quel site Web, par exemple des couchers de soleil. Vous pouvez choisir les images du site Web que vous souhaitez publier sur les médias sociaux, mettre à jour en bloc ou mettre à jour individuellement les descriptions et les liens pour chaque article, puis planifier leur publication avec un intervalle défini (toutes les 60 minutes, par exemple) ou choisir l’option Personnalisée. dates et heures pour tous.

Analytics – OneUp vous permet de voir quels messages obtiennent le meilleur engagement.

Paramètres UTM personnalisables – OneUp vous permet de personnaliser les paramètres UTM afin que vous puissiez suivre les performances de vos liens dans Google Analytics.

Raccourcissement des liens – Connectez votre compte Bitly et OneUp raccourcira automatiquement tous les liens et vous permettra de suivre les clics sur Bitly.


2. MeetEdgar

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 25 profils sociaux

Plan libre pour toujours : Non


3. NapoleonCat

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 89 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


4. Falcon.io

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, YouTube, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: Cachés, ils vous font demander une démo pour le savoir.

Plan libre pour toujours : Non.


5. Coschedule

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Tumblr.

Prix ​​de départ: 40 $ / mois, 8 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


6. SEMrush

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram.

Prix ​​de départ: 99 $ / mois

Plan libre pour toujours : Non.


7. Sprout Social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram

Prix ​​de départ: 99 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


8. tampon

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 8 profils sociaux

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 10 messages programmés par profils sociaux.Pinterest n’est pas disponible sur le plan gratuit du tampon.


9. Loomly

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


10. Bilan social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram, Blogger, Vimeo, Reddit, YouTube, WordPress, Tumblr, Xing, FourSquare.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 25 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


11. Quuu

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.

12. SocialPilot

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram, Tumblr, Xing, VK.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


13. SmarterQueue

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 20 $ / mois, 4 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


14. Soci

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+.

Prix ​​de départ: non divulgué, vous devez demander une démonstration pour le découvrir.

Plan libre pour toujours : Non.


15. Zoho

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+ et Instagram

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 «marque» (1 compte de chaque type pour la même «marque»)

Plan gratuit pour toujours : Oui, mais ne vous permet pas de programmer des publications pour l’avenir.


16. sauter

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué, vous devez demander une démonstration pour le découvrir.

Plan libre pour toujours : Non.


17. eClincher

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Google+, YouTube, Yelp.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 15 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


18. Woop

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à un profil social de chaque réseau social. Instagram limité à 10 jours d’essai.


19. Tailor Social

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: 96 $ / an, 2 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


20. Postfity

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Xing.

Prix ​​de départ: 8 $ / mois, 15 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 5 comptes et 10 messages en attente.


21. champion social

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest, Google+.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 15 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 comptes et 12 messages programmés par compte.


22. vent arrière

Réseaux sociaux: Instagram et Pinterest.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 profil social.

Plan libre pour toujours : Non.


23. Hubspot

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: 800 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


24. Amplifr

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Viber, Telegram, Tumblr, VK.

Prix ​​de départ: 5 $ par compte social / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


25. Dlvr.it

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Viber, Telegram, Tumblr, VK.

Prix ​​de départ: 100 $ / an, 10 profils sociaux.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 3 messages quotidiens par compte social.


26. Postcron

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest, Google+.

Prix ​​de départ: 12 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


27. aide sociale

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Tumblr.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


28. Jarvee

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, Google+, Twitter, Pinterest, Tumblr, LinkedIn, Youtube.

Prix ​​de départ: 20 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


29. RecurPost

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 25 $ / mois, 10 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 10 messages par compte social.


30. Everypost

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profils sociaux et 10 messages programmés.


31. boulangers sociaux

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube, Pinterest.

Prix ​​de départ: 20 $ par compte / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


32. SpredFast

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


33. AgoraPulse

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube.

Prix ​​de départ: 49 $ par compte / mois, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


34. PromoRepublic

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 9 $ par compte / mois, montant non divulgué de profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


35. Sendible

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 12 services.

Plan libre pour toujours : Non.


36. MavSocial

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube, Tumblr.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 10 messages programmés.


37. amis + moi

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Tumblr.

Prix ​​de départ: 9 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 5 messages programmés avant le profil.Pinterest n’est pas offert sur le plan gratuit.


38. Crowdfire

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 2 comptes par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte par réseau social et 10 publications programmées avant le profil. Pinterest n’est pas offert sur le plan gratuit.


39. Planificateur de poste

Réseaux sociaux: Facebook et Twitter.

Prix ​​de départ: 36 $ / an, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


40. plus tard

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 9 $ / mois, 1 profils sociaux par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profil social et 30 messages par réseau social.


41. ViralTag

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


42. ViralWoot

Réseaux sociaux: Instagram et Pinterest.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


43. Oktopost

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


44. SocioBoard

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, LinkedIn, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, 10 comptes sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 5 comptes sociaux et un seul compte par réseau social.


45. DrumUp

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 180 $ / an, 3 comptes sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


46. ​​SocialBee

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, LinkedIn, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 5 comptes sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


47. Hopper

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois par compte «forfait». Un «lot» correspond à 1 compte Twitter, 1 compte Facebook et un compte Instagram.

Plan libre pour toujours : Non.


48. MissingLettr

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn et Google+.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 4 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profil social et 2 campagnes / mois.


49. Kontentino

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Instagram, Pinterest.

Prix ​​de départ: 12 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


50. ContentStudio

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Tumblr, Pinterest.

Prix ​​de départ: 25 $ / mois, 10 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux.


51. Swift Social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Google+.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


52. SocialOomph

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest.

Prix ​​de départ: 18 $ / mois

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à Twitter.


53. RiteForge

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, profils sociaux illimités

Plan libre pour toujours : Non.


54. Blog2Social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Xing, VK.

Prix ​​de départ: 79 $ / an, 3 comptes par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte par réseau social.


55. Lithium

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué, nécessite une demande de démo.

Plan libre pour toujours : Non.


56. ContentCal

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 12 $ / mois, 4 profils sociaux

Plan libre pour toujours : Oui, 4 profils sociaux, limités à 50 postes programmés.


57. ViralPep

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 20 messages programmés.


58. SocialDraft

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


59. éléphants sociaux

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram, YouTube.

Prix ​​de départ: 37 $ / mois, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


60. Fanpage Karma

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram.

Prix ​​de départ: 40 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


61. planable

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 24 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


62. HeyOrca

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 299 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


63. Gain

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter.

Prix ​​de départ: 40 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


64. SocialFlow

Réseaux sociaux: Indéterminé, vous oblige à contacter l’assistance.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


65. Iconosquare

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 39 $ / mois, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


66. Autogrammer

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 Instagram, 5 Facebook et 5 comptes Twitter.

Plan libre pour toujours : Non.


67. Sensai

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter, YouTube.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 profil social pour chaque réseau social.

Plan libre pour toujours : oui.


68. Rivuu

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois par profil social.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à Facebook, seulement 1 page.


69. Publer

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter.

Prix ​​de départ: 14 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à 5 profils sociaux et 10 messages programmés par compte.


70. socialmako

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Instagram, Pinterest.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 8 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 seul compte Facebook et 1 seul compte Instagram. Pas de LinkedIn ou Pinterest.


71. Kuku

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Twitter, VK, Tumbler, Télégramme, Google+.

Prix ​​de départ: 7 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


72. BuzzBundle

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter, Google+.

Prix ​​de départ: 199 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


73. empileur

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 12 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 4 profils sociaux et 6 postes programmés au total.


74. Planificateur social

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 4 $ / mois, 2 profils sociaux, seulement 2 messages programmés par jour.

Plan libre pour toujours : non.


75. Licorne sociale

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 3 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte social et 3 messages par semaine.


76. Mituyu

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Mastodon, Tumbler, Blogger.

Prix ​​de départ: 16 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


77. SocialScud

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Tumbler, Instagram, Medium.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois. Autorise uniquement la publication via des flux RSS.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profil social et 1 flux RSS.


78. Social Web Suite

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook.

Prix ​​de départ: 23 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


79. Poste 66

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


80. flux ascendant

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Tumbler, Pinterest.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 5 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte et 8 messages par jour.


81. SMhack

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 3 $ / mois par profil social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux.


82. Swat.io

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook.

Prix ​​de départ: 250 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


83. Baron Social

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Imgur, YouTube, Tumbler, Pinterest, Google Plus, Reddit, VK, WordPress.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, 3 profils sociaux par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profils sociaux par réseau social et 10 messages par mois.


84. StatusBrew

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus.

Prix ​​de départ: 300 $ / an, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


85. myRosys

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus, Pinterest.

Prix ​​de départ: 75 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


86. Postadamus

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus, Pinterest.

Prix ​​de départ: 7 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


87. Swonkie

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus, Pinterest, Tumblr.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 20 messages programmés.


88. SocialBu

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, 4 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 30 messages programmés.


89. Social intuitif

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn, Google+, Tumblr, Instagram, Reddit, YouTube, Vimeo, Blogger, WordPress.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


90. eau de fonte

Réseaux sociaux: Indéterminé, vous oblige à contacter l’assistance.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.

Android 4.4 arrive avec une nouvelle application de retouche photo

La semaine dernière, Google a finalement dévoilé toutes les nouvelles fonctionnalités qu’il apporte au sein de Android 4.4 KitKat. Il y a beaucoup de bonnes choses dans la dernière version, comme une nouvelle WebView qui va forcément faire sourire tous les développeurs. Toutefois, l’annonce a omis de mentionner que la dernière version d’Android sera également livrée avec un nouveau logiciel de retouche photo, comme le rapporte Engadget.

Un employé de Google, Nicolas Roard, a annoncé vendredi que son équipe avait construit un nouvel éditeur de photo pour KitKat. Voici ce qu’il permet : l’éditeur est assez puissant, fonctionne sur les tablettes et les smartphones, permet de traiter des images en haute résolution, de zoomer, de ré-éditer, d’exporter l’image, etc

Cette nouvelle version ajoute également des outils spécialisés plus puissants, tels que des filtres gradués, les contrôles de saturation, et bien d’autres réglages.

Android 4.4 arrive avec une nouvelle application de retouche photo

Les notes de Roard soulignent que l’éditeur de photos va également faire parti du projet open source Android afin que les développeurs du monde entier puissent bricoler avec ce dernier une fois qu’il sera lancé.

Bien sûr, ce n’est pas vraiment amusant de raconter comment un éditeur de photo fonctionne alors voici une vidéo de démonstration de cette nouvelle application qui fera son apparition sous Android 4.4. Il est à noter que la vidéo a été capturée à l’aide de la nouvelle fonctionnalité d’enregistrement d’écran de Android 4.4 – une autre caractéristique intéressante dans la prochaine version :

L’inclusion d’un éditeur de photo plus puissant au sein de Android lui-même est un autre signe que Google prend très au sérieux la photographie. La semaine dernière, l’entreprise a organisé un événement Google+ où elle a annoncé un certain nombre de nouvelles fonctionnalités pour le logiciel de retouche photo de son réseau social, y compris les nouvelles fonctionnalités d’auto-correction.

Voilà donc une fonctionnalité de plus par rapport à la précédente version, soulignant ainsi l’importance de celle-ci même si au final l’utilisateur verra très d’améliorations.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Android 4.4 arrive avec une nouvelle application de retouche photo

Connected Classrooms propose aux enseignants de réaliser des excursions virtuelles

Il est évident que Google essaie de satisfaire tout le monde, et ce grâce à sa multitude de services ultra-connectées, dont lui seul à le secret. Et là, ce n’est pas réellement les professionnels qu’il veut attirer dans son filet mais les professeurs.

En effet, il semblerait que Google veut tout simplement que davantage d’enseignants utilisent ses Hangouts Google+, autrement dit sa plateforme de chat vidéo, comme un moyen de fournir des excursions virtuelles sans bouger de la salle de classe. À cette fin, la firme de Mountain View vient d’annoncer le lancement de « Connected Classrooms », une nouvelle initiative qui aide les enseignants à établir des liens avec des organisations qui peuvent fournir une visite intéressante via des Hangouts On Air.
Ainsi, au lieu de tout le tracas du voyage et dans le but d’éviter de perdre des enfants en route, vous avez juste à vous brancher sur le réseau social et le tour est joué.

C’est assez simple dans la pratique. Sur le site, les enseignants peuvent trouver un agenda des Hangouts de Google+ passées et à venir, auxquels ils peuvent ensuite s’inscrire en naviguant sur la page de l’événement les intéressant sur Google+. Les enseignants peuvent ensuite confirmer leur intérêt, ce qui donne aux entreprises une meilleure idée de l’intérêt qu’il y a pour une idée.

Google affirme que les enseignants utilisent déjà son réseau social en classe, mais ce nouveau programme est conçu pour faciliter le partage à plusieurs. Il offre non seulement des excursions virtuelles, un certain nombre de destinations à l’heure actuelle, mais offre également aux enseignants l’occasion de travailler ensemble sur des projets de classe et des expériences d’apprentissage pour une utilisation à la fois en classe et à l’extérieur.

Connected Classrooms propose aux enseignants de réaliser des excursions virtuelles

Le site Connected Classrooms relie aussi tout le monde à travers une page communautaire Google+ dédiée, où les enseignants peuvent en apprendre davantage au sujet de ces excursions virtuelles et ce qui est actuellement disponible pour leurs élèves. C’est une idée originale qui devrait promouvoir l’utilisation des Hangouts Google+ dans les écoles et, par extension, de certains de ses autres services et matériels – initiatives de Chrome OS.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Connected Classrooms propose aux enseignants de réaliser des excursions virtuelles

Google lance Helpouts, un marketplace de la vidéo : voici à quoi il correspond

Où cherchez-vous si vous voulez apprendre quelque chose en ligne ? Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux comme un service d’assistance numérique, poster des questions sur Facebook ou Reddit. Vous pouvez vous rendre sur des cours en ligne, sur Skype ou encore vous abonner à une chaîne sur YouTube. S’il ne manque pas réellement d’endroits pour trouver des « enseignants numériques », mais souvent, la première étape pour acquérir des connaissances sur l’Internet est encore une étape plus préliminaire, la recherche Google. Google a de la crédibilité et de l’autorité, et le roi de recherche espère que son nouveau service aidera à trouver une place dans un nouvel espace qu’est le domaine de l’échange de connaissances. Cette nouvelle fonctionnalité de e-commerce est nommée Helpouts.

Google a lancé Helpouts aujourd’hui, après des mois de tests. Cette plateforme, décrite comme un service d’aide interactif, permettra aux individus, aux groupes et aux entreprises (nommées « animateurs ») de partager leur expertise en échange de l’argent grâce à des chats vidéo pédagogiques.

Imaginez une session de chat vidéo que vous payez, qui dure aussi peu qu’une minute ou deux. Vous avez une question, par exemple, quelle est cette bosse sur ma main, ou, comment puis-je retirer un truc de maquillage, et même avoir une brève discussion avec une personne qui peut voir quel est ton problème.

C’est ce que Google pense que Helpouts a de plus que tous les autres variété de contenu et de services qui vous aide à résoudre la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Google va faire de l’argent avec ces interactions

Pour chaque session tenue, un « animateur » paiera des frais de transaction à Google. Ces derniers qui tentent de contourner le système auront dès lors un compte suspendu ou résilié.

Helpouts aura besoin de beaucoup plus d’animateurs – naturellement, la diversité de l’offre ici est la clé. Google doit démontrer que son offre est mieux que ce qui existe actuellement et qu’il vaut la peine de payer pour. La firme doit élargir sa base de données d’animateurs d’information à la demande de sorte qu’elle peut prendre presque n’importe quelle demande.

Google travaille sur une API pour Helpouts, même si on ne sait pas à quelle fin, et comment les développeurs seront en mesure de mieux intégrer le service dans leur propre plateforme.

Helpouts utilisera Hangouts et Wallet, deux services de Google

Helpouts utilise votre identité Google+, et dont la principale fonctionnalité réside dans les conversations vidéo, utilisera le même système que Google Hangouts. Les clients paieront via Google Wallet, bien que l’entreprise peut mettre en place des méthodes de paiement alternatives plus tard. La décision d’utiliser Hangouts est une évidence, car il s’agit d’un excellent service de chat vidéo, et en utilisant un client de messagerie instantanée vidéo tiers irait à l’encontre de la volonté de Google sur Helpouts.

Helpouts utilise Wallet pour les achats

Hangouts permettra de gérer les conversations vidéo

Mais, la décision de Google de ne rendre ce service disponible (pour le moment) qu’aux utilisateurs de Google Wallet n’est pas aussi évidente. Bien sûr, cela montre que l’entreprise a la foi que son service de paiement numérique va décoller, mais il ne faut que celui-ci dissuade les gens d’utiliser Helpouts, et pour cela offrir aux clients des options de paiement supplémentaires est toujours beaucoup plus agréable que d’être enclin à utiliser un unique moyen de paiement.

Si vous êtes un fidèle utilisateur Twitter, vous avez probablement déjà pris l’habitude de poser des questions à vos followers. C’est un moyen simple et rapide de générer des retours sur tout ce que vous pouvez penser. Cependant, les followers ne sont pas 100% engagés – sauf si vous êtes une célébrité bien sûr – et vous ne pouvez pas les payer pour demander de l’aide, de sorte que la relation est tout à fait différente.

Des Helpouts enregistrés que Google pourrait se servir un jour

Si le client et le prestataire le décident, le Helpout peut être enregistré, et les deux parties peuvent disposer d’une copie de ce dernier pour le revoir. Cela pourrait être très utile pour les personnes à la recherche d’instructions qui aimeraient aller plus à une date ultérieure.

Il y a un côté plus effrayant dans toute cette histoire d’enregistrement : « pour une raison quelconque », Google conserve la capacité d’enregistrer des sessions. La compagnie cite des exemples raisonnables, comme le fait que s’ils reçoivent des allégations d’abus ou s’ils veulent améliorer le service à la clientèle, l’enregistrement est indispensable. En tout cas, cette règle me donne l’impression qu’une grande partie de ces Helpouts peuvent être visualisés à tout moment par les employés de Google.

Google prend des mesures pour vérifier les informations d’identification … mais peut-être pas assez

Il y a déjà tellement d’endroits où les échanges d’information et des cours en ligne peuvent être trouvés en ligne gratuitement, et Google ne cherche pas à concurrencer directement ces services. Helpouts coûtera de l’argent aux clients, ce qui suggère que Google prendra des mesures pour certaines personnes qui dirigeront des séances de Helpouts.
Si vous voulez devenir un animateur, vous devez faire votre demande à Google, ce qui suggère que vous ne pouvez pas simplement mettre en place une fiche à votre nom. Qui plus est, dans sa fiche de renseignements sur les politiques de Helpouts, Google explique comment certains animateurs devront fournir des informations complémentaires avant qu’ils ne soient autorisés à mettre leur « demande » en ligne, en particulier ceux qui ont besoin d’un permis dans certains domaines (Google mentionne spécifiquement les services de professionnels de la santé).

Bien que l’ouverture d’un marché de l’enseignement numérique est pratiquement alléchant aux charlatans pour tenter de faire des bénéfices, ces précautions laissent penser que peut-être que Google comprend qu’il doit faire attention au marché. Mais, sauf si vous lisez les conditions d’utilisation pour les clients, Google explique comment il incombe à chaque client de déterminer si l’animateur est loyal ou non …

Voici un petit extrait : « Google ne PARTICIPE PAS À LA CRÉATION DU CONTENU DES HELPOUT offert par un fournisseur, ET N’APPROUVENT PAS CE DERNIER et NE SERA PAS RESPONSABLE DE (A) LA FIABILITE OU LA PERFORMANCE DE FOURNISSEUR DE TIERS, (B) de la sécurité, de la qualité, la précision, la fiabilité, et l’intégrité ou la légalité des HELPOUT offert ou fourni par un fournisseur TIERS, OU (C) LA VÉRITÉ OU L’EXACTITUDE DE LA DESCRIPTION DE TOUT HELPOUT offert ou fourni par un fournisseur tiers ou de tout conseil, AVIS, offre, PROPOSITION, déclaration, données ou autres informations fournis par un prestataire TIERS affichés, distribués ou acheté par le service ».

Donc, fondamentalement, vous pouvez demander conseil à un total charlatan sur Helpouts et Google ne va pas prendre la responsabilité pour cela.

Capture d’écran 2013-11-05 à 08.30.17
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.30.29
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.30.49
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.06
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.26
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.48
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.55
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.32.09
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.32.31

Est-il efficace ?

Helpouts n’est pas une petite entreprise. Google veut que vous soyez en mesure d’aller plus loin que la simple boîte de recherche. Helpouts se veut être un véritable service, et est une admission tacite de la part de l’entreprise que ses précieux algorithmes de recherche ne peuvent pas remplacer les humains lorsqu’il y a un problème. L’information est différente. Et vous ne pouvez pas rassasier le monde réel seulement avec un moteur de recherche. Ou pas encore du moins.

Le chat vidéo reste indéniablement la meilleure expérience. Qu’il s’agisse des Hangouts ou encore Skype, ce sont d’excellentes solutions.

Mais, je reste sceptique sur Helpouts puisque généralement on a besoin d’interactions rapides. Je ne veux pas que vous me disiez en cinq minutes que j’ai brûlé une sauce par exemple. Si j’ai besoin d’une réponse en temps réel, celle-ci doit arriver instantanément ou alors je ne reviendrais pas.
Néanmoins, Google a peut-être trouvé des personnes brillantes pour être constamment connectées, et ainsi rendre le service disponible en permanence. Bien sûr, vous pouvez réserver des séances, mais c’est différent. Un vrai Helpout est maintenant, instantanément, et est basé sur la communication vidéo.

D’un autre côté, si Helpouts fonctionne, il sera un atout incroyable dans la vie de tous les jours.

Quoiqu’il en soit c’est une excellente initiative de la part de Google, je pense que ce service peut faire parlé de lui ! Reste à voir comme ce dernier va être adopté par les « animateurs ». Même si Helpouts n’accroche pas, il est agréable de voir Google sortir un nouveau produit de sa gamme de services.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google lance Helpouts, un marketplace de la vidéo : voici à quoi il correspond

Google Glass : Google dévoile la seconde génération

La première version n’est pas encore disponible aux grands publics que Google nous montre déjà une nouvelle version des fameuses Google Glass. 

Google glass

Des Google Glass à votre vue et votre oreille

Actuellement réservé à quelques développeurs ayant déboursés 1500 dollars ainsi que des beta-testeurs du programme programme “Explorer”, les Google Glass continuer d’évoluer rapidement. Google, via sa page “Google Glass” sur Google+, a précisé qu’une nouveau modèle du produit sera bientôt proposé. Ce second modèle intègre une partie des retours mis en évidence par la communauté.

C’est le cas, par exemple, du son. Dans la première version, la réception du son se faisait par conduction osseuse, pour le prochain modèle, il aurait été décidé de rajouter une oreillette. Cette oreillette mono semble être raccordée à la monture via le port microUSB, néanmoins il pourrait être possible de s’en séparer. Les vidéo casques utilisent le même procédé.

Google glass

Autre changement annoncé, les lunettes seront compatibles avec des verres correcteurs et des verres solaires. Cela avait été annoncé dès la présentation du projet Google Glass, néanmoins la première monture s’adaptait mal aux lunettes traditionnelles.

Un programme d’échange vient d’être mis en place et les utilisateurs ont désormais 60 jours pour faire la transition. Lors de cette transition, ils pourront également choisir la couleur de la monture. Cerise sur le gâteau, il sera également possible d’inviter trois amis à se joindre au programme, qui pourront donc recevoir leur propre paire ! Les personnes qui ont acheté les Google Glass avant le 28 octobre 2013 seront éligibles à la mise à niveau, mais on ne connaît pas encore les contreparties demandées pour ce changement. De nouvelles informations ne devraient plus tarder.

Pour le moment ces fameuses Google Glass ne sont pas attendues avant 2014 au mieux, pour le grand public. Néanmoins, ces premières lunettes sont avant tout des prototypes, conçus pour évoluer vite.

Google Glass et la musique classique ?

L’actualité des Google Glass ne s’arrête pas à ce nouveau modèle. L’écosystème continue à grossir, cette-ci avec le marché des musiciens. Des applications dédiées aux musiciens et chefs d’orchestre. L”université Cornell, sélectionnée par Google pour tester le prototype des Google Glass, vient de présenter les résultats de ses recherches et de ses travaux.

L’application permet d’embarquer un métronome à l’intérieur de lunettes. Après les hôpitaux, la voiture, le jeu-vidéo, la santé… De nouveaux usages autour de la musique vont naître.

Les autres actualités sont également intéressantes :

  • Une boutique d’accessoires dédiée aux Google Glass
  • Premier PV pour une utilisatrice des Google Glass, elle conduisait avec ses lunettes connectées

9to5google

» Source de l’article

Android Kit Kat disposerait d’une alternative à la Dalvik Virtual Machine ?

C’est la question que l’on se pose dans la communauté Google+ Android Development : quel est ce mystérieux runtime nommé ART ?

ART

Android, pour ne pas dépendre des processeurs des téléphones, repose sur l’utilisation d’une machine virtuelle qui s’appelle la Dalvik et qui exécute du bytecode DEX, lui-même issus d’un code en Java.

La machine virtuelle Dalvik, bien que beaucoup plus rapide que la machine virtuelle Java classique peut être optimisée. C’est d’ailleurs le métier d’une entreprise basée en Bretagne : Flexycore. Souvenez-vous, en 2010, nous en faisions l’entrevue, en 2013, Google les achetait.

Le rachat a eu lieu il y a très peu de temps mais il est possible que nous en voyons déjà les premiers effets.

En effet, dans l’émulateur d’Android 4.4, parmi les options développeurs, un choix permet de choisir Dalvik ou ART (Android RunTime ?). Un coup d’œil parmi les sources d’Android spécifiques à “ART” permet de voir que la machine virtuelle ART fonctionne avec des fichiers OAT. Ces fichiers semblent être des fichiers DEX classiques avec des metadonnées supplémentaires mais un examen plus approfondi des sources permettra d’en savoir plus.

art

Quoiqu’il en soit, la nouvelle machine virtuelle semble beaucoup plus efficace que la Dalvik. Un lecteur de XDA a fait quelques tests sur l’émulateur et a rassemblé les données dans un Google Doc.

édit : un lecteur nous signale aimablement que le nouveau RunTine a dorénavant sa page dans la doc d’AOSP : http://source.android.com/devices/tech/dalvik/art.html

» Source de l’article

Téléchargez et installez le nouveau Hangouts v.2 avec l’intégration des SMS, et beaucoup plus !

Alors que mardi Google a organisé un événement Google+, et aussi étrange que cela puisse paraître la firme de Mountain View n’a pas tenu un événement lié à Android, durant lequel Vic Gundotra et son équipe ont détaillé certains des changements concernant l’application Hangouts. Cependant, alors que jusqu’ici nous avions eu que des captures d’écrans de l’application, voici que l’on va en savoir un peu plus sur Hangouts puisque nous avons maintenant l’APK !

Alors que ce matin je vous présentais quelques APK permettant de disposer du lanceur d’applications arrivant avec Android 4.4, voici que désormais vous allez être en mesure d’installer la nouvelle application de messagerie de l’OS sur votre dispositif Nexus.

Cette nouvelle version de Hangouts comprend l’intégration des SMS, la possibilité d’envoyer des GIF animés, plus d’outils, et plus encore. Mais, la grande chose ici est bien l’intégration des SMS, merci Google !

Téléchargez et installez le nouveau Hangouts v.2 avec l'intégration des SMS, et beaucoup plus !

Habituellement, Google va mettre à jour son application dans un futur déploiement. Mais avec celle-ci, ils n’ont même pas eu le temps de déployer l’app que vous pouvez déjà l’avoir chez vous. Alors qu’elle n’est pas prévue d’arriver avant une semaine ou deux, l’application Hangouts est d’ores et déjà disponible sur le Nexus 5, ce qui signifie que des petits malins ont pu l’extraire. Ainsi, grâce aux gens de Android Police, nous avons la possibilité de télécharger l’APK.

Vous l’installez comme n’importe quel autre APK. Il suffit de télécharger l’APK, le transférer sur votre téléphone ou votre tablette. Assurez-vous que l’option « Sources inconnues » soit cochée dans les paramètres de sécurité, puis cliquez sur l’APK, et assurez-vous que l’installation soit un succès. L’application va s’installer sur votre ancienne version de Hangouts. C’est aussi simple que cela !

Voici quelques captures de l’application :

Installation de Hangouts v2.0
Hangouts permet maintenant d'envoyer des SMS
Liste des SMS et des Hangouts
Liste des SMS et des Hangouts
Désormais vous pourrez lire et envoyer les SMS depuis Hangouts
Paramètres de votre humeur
Nouveau Hangout
Paramètres des notifications
Paramètres des SMS
Démarrer un Hangout

Allez-vous faire de Hangouts votre application par défaut ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Téléchargez et installez le nouveau Hangouts v.2 avec l’intégration des SMS, et beaucoup plus !

Android 4.4 KitKat va cibler le prochain milliard d’utilisateurs

Hier, Google a annoncé pour la première fois les détails de son tant attendu système d’exploitation Android 4.4 KitKat, en allant au-delà de la simple mention de la barre chocolatée. Alors que Google a déclaré que Android est en croissance à la fois sur les marchés développés, mais également dans les pays en développement, les smartphones dans ces régions exécutent encore Gingerbread, une version d’Android qui est maintenant réellement obsolète, du fait de leurs spécifications minimales avec seulement environ 512 Mo de mémoire disponible dont seule cette version peut faire l’affaire.

Mais, avec l’arrivée de KitKat tout pourrait changer ! Google a décidé de construire KitKat de telle manière que l’OS pourra apporter même sur les appareils les plus anciens et moins à jour en terme de spécifications, une expérience cohérente sur l’ensemble de la base d’utilisateurs Android. Cela signifie réduire les ressources de l’OS, et puis aussi modifier les applications Google pour rester dans ces limites, ainsi que de repenser la façon dont le système d’exploitation gère la mémoire disponible pour tirer le meilleur de ce qui est présent.

Cependant, rien de tout cela était suffisant, et Google est allé plus loin pour aider les développeurs tiers à proposer également leur contenu pour tous sur Android, plutôt que pour tous ceux qui dispositifs du smartphone dernier cri. Une nouvelle API dans KitKat permet aux développement de déterminer quelle quantité de mémoire un téléphone a, et de servir une version différente de l’application à chacun, ce qui rend possible pour une même application de fonctionner même sur les appareils plus anciens Android.

Amélioration des performances

« Les gens lancent généralement de nouvelles versions d’un OS et ils ont besoin de plus de mémoire », a déclaré Sundar Pichai Android. « Pas avec KitKat. Nous avons pris et fait fonctionner ce dernier sur les téléphones d’entrée de gamme », poursuit-il.

C’est la plus grande caractéristique qui a été annoncée : Google veut mettre tout le monde sur la même plateforme, et fait plus que tout pour mettre fin au problème de fragmentation, un problème si décrié… Une version pour la prochaine année est un objectif extrêmement ambitieux, mais si la société est sérieuse non seulement pour servir un marché en pleine croissance, mais également en offrant quelque chose comme la parité de version du logiciel, il semble que Google a finalement compris comment s’y prendre pour faire cela. Google note qu’il incombera désormais aux fabricants de décider si oui ou non les appareils reçoivent la mise à niveau vers KitKat, donc nous allons probablement encore voir une bonne quantité d’appareils plus anciens ne pas passer par les canaux de mises à jour officiels.

Voici ce qui va arriver avec KitKat, qui a été lancé sur le nouveau Nexus 5 aujourd’hui.

Déverrouillage et écran d’accueil

En plus de faire de KitKat un OS pour les gouverner tous, Google a également introduit un certain nombre de nouvelles fonctionnalités avec cette mise à jour. Par exemple, la jaquette d’un album est affichée en plein écran derrière l’écran de verrouillage quand vous écoutez de la musique, et vous pouvez changer de piste sans avoir à déverrouiller votre mobile. Il y a un nouveau lanceur d’applications, avec des effets de transparence sur la barre de navigation et la barre de notification en haut. De plus, lorsque vous utilisez une application en mode plein écran, la barre de navigation et la barre de notification disparaitront complètement de la vue, un comportement déjà existant pour certaines applications mais qui a été généralisé avec KitKat.

Une nouvelle conception pour Android 4.4 KitKat

Téléphone

Android propose désormais une nouvelle numérotation, qui intègre la recherche pour plus de commodité. Cela signifie que vous pouvez saisir le nom d’une entreprise, même si vous ne connaissez pas son numéro ou de l’enregistrer dans votre carnet d’adresses. De plus, on va retrouver ce que Google nomme comme « l’identification intelligente de l’appelant », qui permet d’afficher des informations supplémentaires sur qui nous appelle. En récupérant les informations dans ses bases de données, telles que Google+ ou encore Google Maps, l’application va alors afficher les informations détaillées sur un appel d’un contact, ou même d’un inconnu.

Hangouts

Comme Google l’a annoncé en début, la firme de Mountain View a unifié complètement la messagerie, qu’il s’agisse du chat, mais également des SMS ou encore des MMS, tout passe désormais par l’application Hangouts. Elle remplace l’application de messagerie par défaut, et permet d’envoyer un SMS comment vous le faisiez auparavant à un numéro ou à quelqu’un dans votre carnet d’adresses.

Hangouts permet désormais d'envoyer des SMS

C’est l’équivalent à iMessage qui faisait défaut à Android jusqu’à présent. Ça va être une caractéristique extrêmement utile, surtout pour ceux qui sont en train de passer de BlackBerry à Android…

Caméra

Le nouveau mode HDR+ intégré à Android KitKat, qui n’a pas de changements apparents à l’expérience utilisateur en surface, permet de prendre une rafale de photos successives, puis de les combiner afin d’obtenir un cliché d’une qualité optimale. Les photos de jour sont plus éclatantes avec un meilleur contraste, et les photos de nuit sont plus nettes.

Nouveau mode HDR+ intégré à Android KitKat

Le HDR+ va seulement se retrouver sur le Nexus 5 au début, mais Google dit qu’ils cherchent à apporter ce mode à d’autres appareils dans le futur.

Impression sans fil

Les développeurs peuvent désormais ajouter l’impression pour des applications individuelles, et Google va travailler pour fournir avec des constructeurs quelque chose qu’il dit est « facile » à réaliser. À l’heure actuelle, n’importe quelle imprimante sans fil HP fonctionne avec le système, et toute imprimante qui prend déjà en charge Google Cloud Print sera également en mesure de profiter de la nouvelle fonctionnalité.

Impression sans fil

Google Recherche

La société a expliqué que la recherche est au cœur de l’expérience globale du produit de Google, elle a donc fait ce qu’il fallait pour la rendre plus accessible sur mobile. Google Recherche est maintenant sur chaque écran d’accueil par défaut dans Android, et vous interagir vocalement avec ce dernier, de sorte que vous pouvez juste dire « Ok, Google » pour permettre de lancer une recherche à tout moment, un peu comme vous le feriez avec les Glass.

Google Recherche accessible depuis la voix maintenant

La parole est cruciale pour Google avec cette mise à jour, et la firme a indiqué qu’elle était fière de ses progrès à ce jour, le taux d’erreur de reconnaissance de la parole a chuté de 20% depuis l’année dernière, et il y a eu une augmentation de 25% de la précision globale de la reconnaissance vocale au cours des dernières années, selon Pichai.

Google Now

Google Now, autre pièce maitresse de l’expérience de Google, a été mis à jour, lui permettant de maintenant comprendre que The Walking Dead est votre série préférée, et ainsi offrir des articles qui lui sont liés. Ainsi, non seulement Google Now est conscient de votre environnement et de votre agenda, mais aussi quel type de contenu vous intéresse. Il peut également se souvenir des blogs qui vous visitez régulièrement – j’espère que le BlogNT en fait parti, et vous fournir des informations sur quand de nouvelles publications apparaissent. En d’autres termes, Google est en train d’ajouter quelques-unes des fonctionnalités qui étaient une partie centrale de Google Reader au sein de Now.

Prise en main

Pour ceux qui souhaitent en savoir davantage sur Android 4.4, vous pouvez consulter la prise en main de l’OS par The Verge :

Disponibilité

Android 4.4 KitKat est disponible dès aujourd’hui via le Android Open Source Project, et il est disponible sur le Nexus 5 immédiatement, qui est également en vente en France. Il sera également disponible sur le Nexus 4, Nexus 7, Nexus 10, et les versions Google Play Edition dans les prochaines semaines.

Cette mise à jour confirme que Google se concentre sur la poursuite d’inonder le marché, tout en pensant aux marchés émergents, et pas seulement sur ​​les smartphones hauts de gamme.

Que pensez-vous de cette mise à jour ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Android 4.4 KitKat va cibler le prochain milliard d’utilisateurs

Android 4.4 KitKat : tout ce qu’il faut savoir sur ses nouveautés et sa disponibilité

Le Nexus 5 est enfin disponible, avec l’arrivée de ce nouveau Nexus, la nouvelle version Android est également prévue : Android 4.4 KitKat. Nous connaissions déjà son nom, voici les détails : les compatibilités et les nouvelles fonctionnalités.

android 4.4 kitkat

Les compatibilités et la disponibilité

Google vient de mettre en ligne la liste des smartphones et tablettes qui pourront profiter d’Android 4.4 KiKat. Premièrement, les livraisons du Nexus 5 débuteront dès le 4 novembre prochain, le Nexus 5 sera donc le premier smartphone à être équipé de cette version.

Concernant les autres Nexus, Google annonce la couleur : ”Android 4.4, KitKat, which comes on Nexus 5, will also soon be available on Nexus 4, 7, 10, the Samsung Galaxy S4 and HTC One Google Play edition devices in the coming weeks.“. KitKat sera donc disponible dans les prochaines semaines sur :

  • Nexus 4
  • Nexus 7
  • Nexus 10
  • Samsung Galaxy S4 Google Edition
  • HTC One Google Edition

Le grand absent : le Samsung Galaxy Nexus. A la rédaction, nous pensons que cette absence est due à l’architecture utilisée dans ce smartphone : Ti OMAP 4460 (ARM Cortex-A9) bi-cœur cadencée à 1,2 GHz avec un PowerVR SGX540. Elle ne doit plus être supportée par Texas Instruments à ce jour, malheureusement.

Enfin, Sony, LG et Samsung ont déjà annoncé que les flagships profiteront de KitKat dans les prochains mois.

Capture d’écran 2013-10-31 à 19.53.33

 

KitKat : Les nouveautés

Android 4.4 KitKat semble être une mise à jour avant visuelle, néanmoins à y voir de plus près : Google a introduit un nombre impressionnant de petites nouveautés, on vous récapitule tout ça.

Mémoire et Performances

L’accent est mis, comme toujours, sur les performances, mais KitKat est livré avec le but exprès d’optimiser le travail déjà accompli, ce qui rend Android encore plus efficace, en particulier dans tous les appels moins nobles qui n’ont pas les processeurs de première classe. Les applications natives développées par Google consomment moins de ressources et nécessitent donc une plus faible quantité de RAM, Android KiKat 4.4 est donc compatible avec les appareils qui intègrent seulement 512 Mo de RAM.

Design

Google a apporté quelques modifications visuelles au système. Premièrement, la version KitKat est bien plus adaptée pour les “hautes résolutions” au delà de 450 dpi.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.34.40

Cette haute densité de pixels va nécessiter de nouveaux designs et des icônes plus soignés, de la part des développeurs. Pour rappel, la plupart des smartphones “haut de gamme” ont introduit des dalles de très haute-définition (1080p) sur des écrans entre 4,7 et 5,5 pouces.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.46.23

La version Jelly Bean avait introduit beaucoup de “bleu” dans les différentes interfaces. Sur KitKat, attendez-vous à beaucoup moins de bleu ! La barre de statut est désormais transparente et les éléments changeront de couleurs en fonction du contenu affiché.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.35.22

Android 4.4 KitKat est également bien plus transparent, les différentes barres ne sont plus opaques. Cela rend le contenu bien plus visible, et simplifie les interfaces.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.42.50

Un nouveau mode “Plein écran” permettra de donner également plus de visibilité aux vidéos ou aux livres numériques, sans oublier les jeux. Un simple geste permettra de faire réapparaître les barres de statuts. Ceci existant déjà dans certaines applications, Google va simplement le généraliser.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.42.14

Google a également introduit de nouveaux icônes, dont les icônes liés au “Cloud”. Google en profite pour lancer des piques à Apple avec iOS 7, et son nouveau bouton de partage.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.39.07

Les développeurs auront également de nouvelles transitions pour les applications, néanmoins Google n’a pas donné de détails supplémentaires sur ce point.

Google Hangouts

Comme nous avons pu le voir en début de semaine, la gestion de la messagerie a déjà été partiellement revue avec le nouveau Hangouts qui réunit les fonctions SMS, MMS et la messagerie instantanée

Capture d’écran 2013-10-31 à 19.57.11

Notez également l’arrivée de nouveaux émoticônes “Emoji” , pour des conversations plus amusantes et colorées.

Contrôle par la voix : “Okayyy Google”

“Ok Google.”. Les contrôles sans contact ne sont plus seulement réservés pour le Moto X – ils font désormais partie intégrante du Nexus 5.

Capture d’écran 2013-10-31 à 19.56.11

Vous pourrez définir des mots-clés pour activer ou “réveiller” la recherche vocale de Google Now. KitKat améliore grandement les commandes vocales et permettrait également de réaliser une sorte de dialogue entre les utilisateurs et le smartphone. Comme Siri sur Apple, Google aurait réalisé un gros travail pour fluidifier et humaniser les échanges, en profitant de la technologie de recommandations personnalisées de Google Now.

Appels téléphoniques améliorés

Difficile d’améliorer la gestion des appels, Google a apparemment réussi.

Capture d’écran 2013-10-31 à 19.56.56

Nos smartphones pourront commander par ordre d’importance les appels entrants, en analysant les appels reçus et leur fréquences : les appels prioritaires seront mis en avant. Mais il y a de nouvelles solutions telles que « identification intelligente de l’appelant » qui nous permet d’afficher des informations supplémentaires (image ou le nom de la société) qui nous appelle. Google va chercher dans des bases de données, dont Google+ et Google Maps afin d’afficher les informations sur un numéro de notre répertoire ou un appel inconnu par exemple.

Productivité

Une attention particulière a été donnée pour la productivité dans les lieux de travail. Avec la version 4.4 KitKat, Google apporte un meilleur support pour les imprimantes et les scanners.

Capture d’écran 2013-10-31 à 19.57.31

L’intégration entre QuickOffice et Google Drive est maintenant encore plus évidente, nous allons donc pouvoir ouvrir un document, l’éditer et l’enregistrer avec une simple pression sur le Cloud, en étant sûr de toujours avoir une copie protégée contre tout imprévu.

Capture d’écran 2013-10-31 à 19.57.41

 

Captures de vidéo

Comme cela doit être le cas sur la prochaine version de CyanogenMod, les développeurs et les utilisateurs pourront réaliser des captures de vidéo, en plus des simples captures d’écran.

Capture d’écran 2013-10-31 à 21.54.07

Vous n’aurez plus besoin de rooter votre appareil, l’option est disponible dans les “options pour développeurs”. Il ne s’agit pas vraiment d’une fonctionnalité pour réaliser des screencasts, mais cela peut servir aux développeurs pour réaliser des démos vidéo.

Vidéos

Pour conclure, voici quelques vidéos centrées sur Android 4.4 KitKat :

Lien Youtube

Lien Youtube

Lien Youtube

» Source de l’article

Les Google Glass Explorer permettent d’inviter trois amis à essayer ses caractéristiques

Cela ne devrait pas tarder avant que Google commence à offrir ses Google Glass à tout un chacun, et beaucoup s’attendant à un déploiement dans la première moitié de l’année prochaine. D’ici là, la firme de Mountain View va continuer à affiner son ordinateur prévu à venir se loger sur votre vissage en déployant des mises à jour logicielles mensuelles pour ses milliers d’utilisateurs disposant d’une version « Explorer », qui signifie tout simplement être des testeurs.

Lundi, Google a indiqué qu’il voulait élargir le programme Explorer, offrant aux utilisateurs disposant déjà d’une paire de Glass, la possibilité d’inviter trois amis à faire partie du groupe très restreint. « Au cours des prochaines semaines, tous les Explorers auront la possibilité d’inviter trois amis à rejoindre le programme », a indiqué la société sur ​​sa page Google+, ajoutant : « ils vont être en mesure d’acheter en ligne les Glass et peuvent se les faire livrer à leur maison, bureau, cabane dans les arbres ou igloo. Nous comptons sur vous pour proposer les Glass aux personnes qui selon vous feront de grands Explorers. Plus Explorers signifie plus d’informations et plus de rétroaction, ce qui signifie de meilleures Glass ».

Les Google Glass Explorer permettent d'inviter trois amis à essayer ses caractéristiques

Oui, vous avez bien lu, les amis invités devront tout de même débourser 1500 dollars pour mettre la main sur ce petit bijou de technologie. Les Explorers actuels vont bientôt recevoir un e-mail expliquant que les invitations ne peuvent être envoyées à des résidents américains âgés de 18 ans ou plus. Une adresse d’expédition US sera nécessaire, aussi, bien que ce sera aussi possible de les récupérer à partir d’un bureau de Google à New York, San Francisco ou Los Angeles.

En plus de l’expansion de son programme Explorer, Google a déclaré que, les Explorers disposant d’une version des Glass de l’année auront une occasion unique d’échanger leur lunette pour une nouvelle série qui va disposer d’un nouveau design. Plus de détails peuvent être trouvés ici.

Si vous optez pour la mise à jour du matériel, vous recevrez également un intra-auriculaires qui vous permet de recevoir le son directement dans l’oreille. Actuellement, la technologie portable utilise la conduction osseuse pour acheminer l’audio.

Quoiqu’il en soit, si Google n’a pas encore mentionné une date précise pour le lancement de ses Glass, la firme de Mountain View fait tout pour apporter dans les meilleures conditions ses lunettes connectées au monde entier lors du lancement officiel.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Les Google Glass Explorer permettent d’inviter trois amis à essayer ses caractéristiques

URL personnalisée sur Google+ : compte plus de 30 jours, plus 10 followers et une photo de profil

En plus de la flopée de mises à jour sur Google+ annoncée aujourd’hui, Google a annoncé quelque chose d’intéressant pour sa plateforme : les URL personnalisées sont en cours de déploiement pour presque tout le monde. Si vous ne voyez pas encore la fonctionnalité sur votre profil ou votre page Google+, ne vous inquiétez pas, Google affirme être est en pleine expansion de la disponibilité tout au long de la semaine.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une URL personnalisée, également nommée vanity URL dans la langue de Shakespeare, voici un exemple rapide. Actuellement, mon profil Google+ est disponible depuis l’URL suivante : plus.google.com/u/0/116475369142621368056/. Si je veux changer celle-ci par une URL personnalisée, je pourrais prendre par exemple plus.google.com/u/0/lryo ou plus.google.com/u/0/ypoiron, échangeant la chaîne de chiffres pour quelque chose qui est beaucoup plus facile à retenir et surtout à partager.

Google a commencé à tester les URL personnalisées en août 2012. Environ une semaine plus tard, l’entreprise a commencé à avertir les individus et les marques disposant de comptes vérifiés de cette possibilité, mais ensuite la firme a cessé d’étendre la fonctionnalité. Aujourd’hui c’est désormais chose possible pour tous.

URL personnalisée sur Google+ : compte plus de 30 jours, plus 10 followers et une photo de profil

Si votre profil répond aux critères suivants, Google vous permettra de réclamer une URL personnalisée. Pour ce faire, vous devez disposer d’une photo de profil, de disposer d’au moins 10 abonnés et ainsi d’avoir un compte qui est âgé de minimum 30 jours.

Dans le même temps, les marques et les entreprises qui ont un site Web lié ou une entreprise locale vérifiée peuvent prétendre à une URL personnalisée pour leur page Google+. Si vous tombez dans une de ces catégories, vous aurez envie d’en savoir plus sur le lien et la vérification sur le centre d’aide de Google+.

Une fois que vous répondez aux critères d’admissibilité, il vous suffit de visiter votre profil Google+ ou votre page Google+ pour entamer le processus de réclamation. Jusque-là, vous aurez juste à attendre patiemment, et sans doute jouer avec toutes les autres fonctionnalités de Google+ qui sont apparues aujourd’hui.

flattr this!

» Voir la source de l´article : URL personnalisée sur Google+ : compte plus de 30 jours, plus 10 followers et une photo de profil

Google Hangouts ajoute le support des SMS, le partage de localisation, et des GIF animés

Hier matin, Google a annoncé une poignée de nouvelles fonctionnalités pour Google+. Pour commencer, Vic Gundotra a détaillé certaines statistiques de Google+. Depuis son lancement au public en 2011, Google enregistre aujourd’hui près de 540 millions utilisateurs actifs par mois. Ces derniers aident à contribuer à plus de 1,5 milliards de photos chaque semaine. Gundotra a également noté que Google a livré 20 mises à jour de Google+ dans les quatre derniers mois, et il vient d’en livrer 18 ce matin.

Alors, quelles sont ces mises à jour ? Les premières mises à jour concernent Hangouts, sans doute le service le plus populaire de la plateforme sociale. La plus importante est certainement le fait que Hangouts a ajouté le support des SMS. Les utilisateurs peuvent faire de Hangouts leur application par défaut pour envoyer des SMS et chatter sur ​​le Web, ce qui en fait une application de messagerie tout-en-une. Oui, vous avez bien lu, vous pouvez désormais intégrer vos SMS dans l’application Hangouts de sorte que vous pouvez obtenir tous vos messages en un seul endroit.

Il est désormais possible d'envoyer des SMS depuis Hangouts

La mise à jour va sortir bientôt pour les smartphones Android et iOS, et permettra également d’améliorer les chats vidéo pour le mobile en ajoutant le support du HD et des appels vidéo en plein écran à travers les dispositifs. Google dit qu’il va continuer à améliorer son application pour ajuster et améliorer les capacités de la webcam lors des chats. Hangouts continue à être de mieux en mieux, et est certainement devenue une application qui n’a rien à envier à des applications tierces en place depuis bien longtemps.

Amélioration du support HD pour les vidéos

En plus des améliorations fonctionnelles, Hangouts arrive aussi avec quelques nouvelles fonctionnalités amusantes dont elle peut se vanter. Il y aura bientôt une option de localisation de sorte que vous pourrez signaler avec une épingle rouge où vous êtes, ce qui sera immédiatement affiché via Google Maps dans la conversation.

Il vous sera possible d'envoyer un GIF animé dans Hangouts

Vous voulez encore plus d’amusement ? Google+ apporte une option pour les GIFs animés dans Hangouts. Vous pouvez maintenant répondre à Hangout avec des GIFs animés, parce que parfois aucun mot ne peut exprimer ce que ce peut faire un chat par exemple !

Alors que Google+ pourrait rester un réseau social calme, par rapport au bourdonnement constant de Twitter, Facebook et Instagram, le travail qu’il continue à faire sur Hangouts mérite d’être reconnu. Il est l’un des services les plus impressionnants que Google propose, et les utilisateurs sont satisfaits que le géant du Web mette constamment à jour sa plateforme.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google Hangouts ajoute le support des SMS, le partage de localisation, et des GIF animés

Conférence Google : quand Hangouts intègre les SMS et lit les GIF, Google+ mise sur Snapseed

Annoncée en toute confidentialité, la conférence “A Morning with Google” s’est tenue en cette fin de journée, menée par l’équipe Google+. Certes consacrée au réseau social de Google, elle s’est plutôt transformée en une offensive menée contre son voisin Facebook, qui détient le leader ès photographie sociale, Instagram.

Google

Le réseau social de Google, qui revendique désormais 540 millions d’utilisateurs actifs acquis en deux ans, annonce des nouveautés attendues dès à présent. Google+ intègre de nouvelles fonctionnalités notamment tournées vers la photo. 1,5 milliard de photos sont uploadées chaque semaine sur le réseau social. Un indice distillé dès l’entrée de la conférence pour nous aiguiller vers son véritable objet !

Des SMS sur Hangouts

Hangouts est le premier concerné par les ajouts de Google. Trois fonctionnalités apparaissent dans le système de messagerie instantanée,  à commencer par le partage de la localisation de l’utilisateur. Un bouton situé en bas à gauche de l’écran, à côté de l’icône de partage photo, fait en effet son apparition dans l’application mobile, dans la veine des apps de réseaux concurrents. Un peu plus intéressante, la possibilité de partager un GIF directement sur le réseau, et non simplement un lien vers le GIF en question. Ces micro-clips saccadés sont à la mode, et Google+ ne souhaite visiblement pas rester à la traîne sur ce point, lui qui doit rattraper ses petits camarades sur des options plus basiques, et même se muer en précurseur du GIF. Pas indispensable, certes, mais particulièrement adapté aux conversations mobiles faites de réponses simples… et imagées.

Hangouts

La dernière amélioration apportée à Hangouts concerne la convergence des messages. Désormais, il est possible d’afficher les SMS reçus dans l’application Hangouts, ce qui signifie que ceux qui le souhaitent pourront utiliser le système de messagerie comme application Messages par défaut, et mêler l’ensemble de leurs conversations en fils unifiés. L’accent mis sur les messages écrits concerne également les appels vocaux, puisque Google annonce une amélioration de la qualité des appels, et surtout une synchronisation des communications sur tous les terminaux de l’utilisateur. G+ proposera en effet l’affichage des appels vidéo en plein écran et en HD, mais aussi l’amélioration de la luminosité sur les images issues de webcams.

Sur Google+, la photo à l’honneur

Sur Google+ itself, dix-huit nouveautés ont été promises. Certaines plus importantes que d’autres… et toutes liées à la photographie. La menace Instagram/Facebook semble peser à Google, tant cet aspect du réseau social est aujourd’hui mis à l’honneur. Il sera certainement difficile de recenser toutes les nouveautés présentées ce soir, mais on peut noter que G+ cherche à devenir le lieu de stockage privilégié de ses utilisateurs, puisque tous les clichés pourront y être uploadés en pleine définition quel que soit l’OS utilisé par le membre du réseau; et à destination des utilisateurs d’appareils sous iOS, il sera possible de réaliser des backups là encore en pleine définition, à l’instar de l’application Android.

  • Mise en avant de photos issues des albums de l’utilisateur en fonction d’algorithmes poussés, qui laissent de côté les images floues, trient les doublons, éliminent les clichés dont l’exposition est insuffisante, prennent en compte l’esthétique globale, les objets et les personnes prises en photo.
  • La recherche dans photos a été améliorée, puisqu’il est possible d’effectuer une recherche dans des photos qui n’ont pas été taguées. Comprenez que la reconnaissance d’images fait son travail ici, et que sont désormais supportés 1000 nouveaux termes, tels que “labrador”, “sunset” ou “beach”. Il faudra évidemment vérifier ce qu’il en est de la prise en charge de langues étrangères.

Recherche Google+

L’amélioration des photographies reste le cheval de bataille du jour pour Google. Ce n’est plus Snapseed qui intègre Google+, mais bien Google+ qui met à profit les capacités de Snapseed. A commencer par une fonctionnalité destinée à auto-améliorer les photographies, selon deux degrés : “low” high”. Car derniers, qui peuvent être contrôlés album par album, permettent d’améliorer à la louche les couleurs, afin de les rendre un peu plus, ou bien nettement plus intenses. On apprécie ou non, mais la fonctionnalité est à tester, notamment dans le cadre de paysages ; c’est d’ailleurs pour ce type d’exemples que l’équipe Google a opté, du fait qu’elle présente de larges plages de couleurs contrastées.

Autre fonctionnalité incluse à Google+, qui décidément adore les GIF, concerne Auto Awsome. Cette dernière se charge de compiler automatiquement des photos d’une même série où le réseau est capable de déceler un mouvement (dans Auto Motion), quand la fonction Auto Erase permet d’effacer des éléments en mouvement lorsque l’utilisateur dispose de plusieurs photographies d’une même scène. En matière de vidéo, puisque Google+ annonce avoir vu le nombre de clips uploadés sur son réseau être multiplié par 20, Google propose de créer de vidéos automatiques combinant les films et photos d’un même événement grâce à son algorithme, tout en l’illustrant avec de la musique. Dans l’esprit d’un iMovie, il sera possible de retrouver les différents éléments choisis par Google sur une frise, et les modifier en ajoutant des filtres, des photos ou en supprimant des séquences.

Auto Awsome Movie

Chez Snapseed aussi…

Chez Snapseed en soi, Google annonce une nouvelle amélioration. En plus des filtres et outils déjà présents, un mode sera destiné à ceux qui souhaitent améliorer l’exposition de leurs clichés, puisque le mode HDR Scape fait son entrée dans le catalogue de Snapseed. Google assure que son algorithme permettra de conserver les détails des clichés transformés via l’application mobile. Notez que la Nik Collection, issue d’une société rachetée par Google en 2012, permet d’obtenir de nouveaux filtres de type vintage et d’améliorer des clichés de manière nettement plus précise.

Google avait montré lors de la dernière Google I/O son intention de mettre les bouchées doubles sur la photographie. Si Mountain View n’a pas originellement créé un réseau social dédié à ce type d’usages, il montre aujourd’hui sa capacité à unifier ses services et à mettre à profit les différentes sociétés qu’il a acquises ces derniers mois, à l’instar de Snapseed. Avec un service global capable de concerner toutes les dimensions de la sociabilité en ligne, le géant américain montre à ses concurrents qu’il souhaite faire plus qu’autoriser un simple partage de contenus.

» Source de l’article

Les spécifications officieuses du Nexus 5 mais pourtant si réelles

Alors que le Nexus 5 du duo Google/LG a fait une apparition « officielle » et surprise la semaine dernière sur le Google Play Store, il ne faisait aucun doute que le prochain smartphone phare du géant de la recherche allait rapidement voir le jour. Que ce soit une erreur intentionnelle ou non de la part de Google, cette présence sur la boutique en ligne a clairement attiré notre attention !

Alors qu’aujourd’hui l’actualité semble riche autour du Nexus 5, que ce soit avec les photos présentant un modèle blanc pour le Nexus 5, ou encore plus récemment un cliché posté sur Google+ pris par le capteur de 8 mégapixels du N5 mais rapidement retiré, voici qu’une sortie une nouvelle officieuse du futur Nexus a été faite par l’entreprise canadienne, WIND Mobile.

Comme le souligne Frandroid, WIND Mobile semble avoir anticipé le lancement du Nexus 5 sur sa page Facebook, affichant une page de pré-inscription pour le Nexus 5 de LG. Comme vous le voyez dans la capture d’écran ci-dessus, la page arrive avec le slogan : « Google Nexus 5. Un nouveau smartphone fait pour capturer les moments qui comptent ».

Page de pré-inscription pour le Nexus 5 de LG sur WIND Mobile

Outre la page de pré-inscription qui ne nous intéresse pas vraiment ici, c’est surtout le fait que celle-ci était accompagnées des spécifications soit-disant officielles du Nexus 5. Parmi celles-ci on apprend que le futur smartphone phare de Google dispose d’un écran de 4,95 pouces offrant une résolution de 1920 × 1080 pixels et d’une densité de pixels de 445 ppi, d’une protection Gorilla Glass 3, d’un processeur Snapdragon 800 de chez Qualcomm, un quadricoeurs cadencé à 2.3 GHz, couplé à 2 Go de mémoire vive, d’une capacité de stockage interne de 16 ou 32 Go, d’une caméra frontale de 1.2 mégapixels et d’un appareil photo de 8 mégapixels à l’arrière avec un stabilisateur d’image optique, et enfin de la connectivité Wi-Fi, d’une puce NFC et du Bluetooth 4.0.
Concernant son design, le smartphone devrait peser 130 grammes, pour des dimensions suivantes : 69.17 x 137.84 x 8.59 mm. Du côté des ports et connecteurs, on va retrouver le traditionnel micro USB, la prise jack stéréo 3.5 mm, un double microphone, des boutons de volume et on/off en céramique.
Enfin, pour la partie logicielle bien évidemment une version d’Android « pure » est incluse dans le smartphone, mais il s’agit de Android 4.4 KitKat qui devrait être officialisé avec le Nexus 5.

Les spécifications officieuses du Nexus 5 mais pourtant si réelles

Nous savons tous que Google n’a pas encore dévoilé le Nexus 5, donc ce n’était qu’une question de temps avant que la page affiche ce formulaire. Depuis, celle-ci a disparu, et comme d’habitude on peut se demander s’il s’agit de l’inévitable stagiaire dédié au community management qui a lamentablement planté la date de publication, ou si cette annonce est un énième teaser pour nous allécher !

Quoiqu’il en soit il va falloir encore être patient…

flattr this!

» Voir la source de l´article : Les spécifications officieuses du Nexus 5 mais pourtant si réelles

Un événement en live stream sur Google+ animé par Vic Gundotra à 17h30 aujourd’hui

Hier en fin de soirée en France, très tôt outre-Atlantique, Vic Gundotra, a posté un message sur Google+ disant qu’il avait du mal à dormir, et dans le message il demandait si Sundar Pichai avait un problème similaire. Comme vous pouvez l’imaginer, cette annonce a conduit à des milliers de commentaires, dont certaines personnes supposaient que le géant de la recherche allait enfin dévoiler quelque chose de grand durant la journée.

Mais, cela n’a pas été le cas, du moins jusqu’à ce que j’écrive ces lignes tôt ce matin en France, et Vic Gundotra est allé plus loin par la suite, toujours dans le but d’allécher les consommateurs, cette fois en révélant qu’un événement live streaming aura lieu demain à 9:30 AM PST, soit si l’on convertit tout sur notre fuseau horaire, ce jour à 17h30 !

Avant de vous exciter au réveil, sachez tout de même que cet événement n’a pas l’air d’être officiel, du moins dans sa forme, et ne devrait pas être le moment tant attendu où nous devrions voir le nouveau smartphone Nexus avec Android 4.4 KitKat. Au lieu de cela, l’événement nommée « A Morning with Google+ » devrait tout simplement être un moment où l’équipe de Google fera part de quelques mises à jour.

Mais qu’a réellement l’équipe de Google+ à nous présenter si ce n’est pas Android 4.4 ? À l’heure il n’y a pas vraiment eu de rumeurs à son sujet, les dernières se rapportant davantage à la future mise à jour du système d’exploitation mobile, Android KitKat, mais également aux dispositifs qui devraient accompagner son lancement, que ce soit le smartphone, le Nexus 5, mais également la tablette, la Nexus 10. Autrement dit, il va être très compliqué de trouver la moindre information au sujet de Google+, à moins que la journée ne soit bénéfice en spéculations et fuites. En tout cas, ce que l’on peut dire c’est que Google est devenu un as du teasing, et n’hésite plus à lâcher des indices ici et là. Quoiqu’il en soit, il est difficile de penser que la firme de Mountain View n’ait rien d’intéressant à nous montrer si l’on se fie à l’événement en live créé pour l’occasion.

Un événement en live stream sur Google+ animé par Vic Gundotra à 17h30 aujourd'hui

Tout de même, en regardant les commentaires, on imagine que l’annonce pourrait peut-être centrée autour de Hangouts, en particulier avec l’intégration des SMS, et comment cette dernière pourrait remplacer la traditionnelle application de SMS du Nexus au sein de Android 4.4 KitKat.

Que pensez-vous que Google nous réserve pour cet évènement ? Des spéculations ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Un événement en live stream sur Google+ animé par Vic Gundotra à 17h30 aujourd’hui

Les premières photos prises avec un Nexus 5 affichées sur Google+

Il ne fait aucun doute que le Nexus 5 est tout proche d’être dévoilé par Google ! Mais alors que le géant de la recherche nous fait languir, des petits malins arrivent à récupérer ici et là de l’information, nous permettant tout simplement de connaître tous les détails du futur smartphone phare de Google, et ce à tel point que ce dernier pourrait simplement communiquer le lancement du Nexus 5 par un communiqué de presse…

En tout cas, après des images de presse, la vidéo, le fait que l’on va avoir un Nexus 5 également en blanc, voici une nouvelle fuite nous montrant des photos prises avec un Nexus 5 et téléversées sur Google+, avant que celles-ci ne soient rapidement retirées par son auteur.

Relayées par Android Police, les données EXIF extraites des clichés nous en disent plus sur l’appareil photo utilisé pour prendre cette image de légumes, puisqu’il s’agit d’un capteur de 8 mégapixels trouvé à bord du LG Nexus 5.

Cliché pris avec le Nexus 5

Les images ont une résolution de 3264 x 2448 pixels, ce qui correspond à 8 mégapixels, tout comme nous avions pu l’entendre jusqu’ici dans les différentes rumeurs. L’image ci-dessus a été prise avec une exposition 1/121 et un réglage ISO à 155. Vous pouvez consulter l’intégralité des données EXIF ci-dessous :

Données EXIF des clichés pris depuis le Nexus 5

En ce qui concerne la qualité d’image, les légumes semblent assez nets et les couleurs plutôt bonnes. Cependant, y a encore un peu de bruit même avec un réglage faible de l’ISO et un bon éclairage. Selon, Android Police qui ne publie pas les autres clichés puisqu’il s’agit de photos de famille, « le Nexus 5 semble pourrait prendre de meilleures photos que le Nexus 4″. Nous en saurons plus une fois qu’il sera enfin annoncé.

En supposant que ces clichés soient réels, et compte tenu du fait qu’ils ont été retirés de Google+ depuis, ça pourrait signifier que c’est le cas, ces photos semblent indiquer que le Google Nexus 5 est pour bientôt, même si ce n’est pas un secret.

Le téléphone devrait arriver dans les jours suivants et peut-être même plus rapidement que prévu puisqu’un événement s’annonce aujourd’hui

flattr this!

» Voir la source de l´article : Les premières photos prises avec un Nexus 5 affichées sur Google+

HP Chromebook, quel est le meilleur ? Cette vidéo compare les prestations

Vous n’arrivez pas à décider lequel des nouveaux Chromebooks de HP correspond à vos besoins et lequel vous voulez acheter ? La vidéo ci-dessous, qui oppose les deux appareils l’un contre l’autre dans un test de performance, pourrait vous aider à faire votre choix.

Les deux Chromebooks récemment annoncés par HP sont peut-être des ordinateurs qui vous font de l’œil, mais la petite différence de prix – seulement de 20 dollars – pourrait vous décider de jeter votre dévolu sur un écran plus grand, de 14 pouces, ou un meilleur écran, pour le modèle de 11 pouces. Il s’agit-là d’un choix plus difficile que les années précédentes, les Chromebooks de HP s’améliorant nettement par rapport à la précédente génération.

Comme le montre la vidéo ci-dessous, la performance des deux dispositifs est comparée, et comme on pouvait s’y attendre, le modèle plus petit à quelques limites. Ce dernier, le Chromebook de 11 pouces, se détache en tant que moins bon dispositif, avec des limites à son processeur ARM, et connait quelques limites lorsque vous utilisez certains sites, comme Gmail, Google+ et Twitter – comme quiconque qui a déjà utilisé un Samsung Chromebook, qui utilise la même puce, peut en témoigner.

Chromebook HP 11

Pour rappel, le modèle de 11 pouces arrive avec des dimensions de 297 x 192 x 17.6 mm et un poids de 1,04 kg. Disposant d’un écran IPS de 11,6 pouces au format 16:9 offre une résolution de 1 366 x 768 pixels. Sous le capot, on retrouve un processeur d’application Exynos Dual (5250), couplé à 2 Go de mémoire vive, et d’un disque dur SSD de 16 Go. Outre ses caractéristiques, le HP Chromebook 11 dispose d’une webcam VGA, de deux ports USB 2.0, d’un emplacement micro SIM, d’une prise casque/microphone et de haut-parleurs à réglage numérique. Enfin, une batterie permet jusqu’à 6 heures d’autonomie en utilisation active. Pour la connectivité, on dispose du Wi-Fi double bande 802.11 a/b/g/n, du Bluetooth 4.0 et de la connectivité LTE (en option et à venir). Côté bonus, HP propose 100 Go de stockage sur Google Drive, gratuit pendant deux ans, et un essai gratuit pendant 60 jours de Google Play Musique pour un accès illimité.

Mais le modèle de 14 pouces, le HP Chromebook 14 n’est pas parfait non plus. Il peut avoir un écran plus grand, mais il n’est pas aussi bien que celui de la version de 11 pouces, qui utilise un écran IPS pour des couleurs vives plus vraies que nature et des angles de vision fantastique.

Chromebook HP 14

Du côté des caractéristiques, le Chromebook 14 de HP arrivera avec un disque SSD de 16 Go ainsi que de 100 Go offert sur le stockage de cloud de Google, d’un port HDMI, d’un port USB 2.0 et USB 3.0. Il dispose d’un nouveau processeur d’Intel, et disposant d’une autonomie de 9,5 heures.

Si vous êtes à la recherche du meilleur, cette vidéo pourrait vous convaincre d’une façon ou d’une autre …

flattr this!

» Voir la source de l´article : HP Chromebook, quel est le meilleur ? Cette vidéo compare les prestations

La mise à jour de Hangouts pour Android bientôt disponible ?

L’application mobile de Google recevra bientôt une mise à jour. C’est ce que laisse en tout cas penser le commentaire laissé par Vic Gundotra sur son compte Google+ a l’attention des utilisateurs de Hangouts sur Android.

Capture d’écran 2013-10-21 à 16.49.14

Vous serez bientôt contents“, c’est le commentaire qu’a publié Vic Gundotra un des cadres de Google sur son compte Google+ en s’adressant aux utilisateurs de l’application Hangouts sur Android. Le dirigeant  a ainsi tenté d’apaiser les esprits suite à la mise à niveau de l’application Hangouts pour iOS que l’on a vu s’enrichir pour l’occasion de Google Voice et d’une option d’envoi de GIF animés. Les utilisateurs de Hangouts sur iOS peuvent désormais passer des appels avec la possibilité d’y associer un numéro Google Voice.

Ne vous inquiétez pas“, a-t-il demandé aux utilisateurs d’Android mécontents de l’arrivée d’une telle option sur l’application réservée aux appareils d’Apple, avant d’ajouter que des investissements massifs avaient été consacrés à la version de l’OS Android. Voici la suite du commentaire laissé par Vic Gundotra :

Je vous promet que vous serez bientôt contents. Ne vous énervez pas parce que nous montrons un peu d’amour aux utilisateurs de Google sur iOS. Ils sont nombreux. Ce sont de bonnes personnes.

De quoi laisser penser à une prochaine mise à jour du service de messagerie instantané sur Android. Il n’empêche que la mise à jour reçue par l’application Hangouts pour iOS traduit bien la volonté de Google de venir concurrencer Apple sur sa propre plateforme mobile et donc sur le terrain de ses propres outils de VoIP tels que FaceTime, quitte à froisser les plus fidèles utilisateurs de l’application Android.

androidcommunity.com

» Source de l’article

Test du Nokia Lumia 1020 : un photophone renversant !

Je dois vous avertir : si vous avez déjà lu un test concernant un smartphone Nokia ou Windows Phone avant celui-ci, comme le Lumia 925, vous pourriez ressentir comme un sentiment de déjà vu.

Bien qu’il arrive avec un nouveau puissant appareil photo et un nombre fantaisiste à quatre chiffres, tout le reste sur le Lumia 1020 pourrait être appliqué aux Lumia 920, Lumia 925, et plus généralement sur la plupart des smartphones tournant sous Windows Phone 8. Que vous soyez ou non amateur du système d’exploitation de Microsoft, Windows Phone, Nokia a depuis longtemps maintenant pris la décision de se jeter à corps perdu dans l’utilisation de cet OS mobile. Je crois que cela en est devenu maladif, à tel point que Microsoft a tout simplement racheté Nokia depuis la sortie de ce photophone, du moins tout ce qui attrait à la division mobile de la firme finlandaise.

Annoncé en juillet dernier, le dispositif s’est fait remarquer par son appareil photo de 41 mégapixels de marque PureView. Hormis cela, comme mentionné précédemment cela reste un smartphone WP8, avec du plastique mais un esthétique vraiment sexy, du moins si on aime cette conception.

Alors, qu’est-ce que le Nokia Lumia 1020 a à offrir et devez-vous vous précipiter à acheter ce dernier photophone sous Windows Phone 8 ?

Nokia Lumia 1020 : le célèbre « Unboxing »

Note : vous pouvez retrouver l’unboxing complet depuis cette page

Nokia Lumia 1020 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Nokia Lumia 1020 :

  • Dimensions : 130 x 71 x 10.4 mm
  • Poids : 208 g
  • Système d’exploitation : Google Android 4.2.2 (Jelly Bean)
  • Processeur : Double-coeurs cadencé à 1.5 GHz
  • Mémoire : 1.5 Go
  • Stockage : 8 Go d’espace de stockage (avec un slot micro SD)
  • Écran : 4.3 pouces Super AMOLED, résolution de 960 x 540 pixels
  • Caméra : 16 mégapixels avec un zoom optique 10x
  • Caméra frontale : 1.9 mégapixels en 1080p
  • Connectivité : 3G+, WiFi 802,11 a/b/g/n, NFC, Bluetooth 4.0, GPS
  • Batterie : 2330 mAh

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Nokia Lumia 1020 : confortable, une fois que vous vous habituez à la bosse

Avec le Samsung Galaxy S4 Zoom, le nouveau Lumia de Nokia tente d’élever à un rang bien supérieur tout ce qui attrait à la photo et à la vidéo. Mais, un grand bond vient sans ses conséquences, et pour le 1020, cette conséquence est une grosse bosse sur la coque arrière liée à l’augmentation massive du nombre de pixels sur le capteur. Alors certes rien de comparable avec le massif zoom optique du S4 Zoom faisant du smartphone plus un appareil photo, mais le Lumia 1020 arrive tout de même avec une épaisseur de 10.4 mm, certes ce qui est encore mince, mais il n’y a pas moyen d’éviter le sentiment que l’objectif de la caméra soit constamment en appui contre la paume de votre main dès que vous prenez en main le smartphone.

Test du Nokia Lumia 1020 : un photophone renversant !

La caméra était perceptible et ennuyeuse au premier abord – surtout lorsque l’on a l’habitude d’avoir des smartphones incroyablement minces comme le HTC One – mais au bout de quelques heures, je me suis habitué à la sensation. Et après l’utilisation de la caméra, tous mes tracas se sont envolés.

Le Nokia Lumia 1020 mesure 130 x 71 x 10.4 mm, mais il pèse maintenant seulement 158 grammes, un bon en avant important par rapport au 920 qui pèse 185 grammes – 139 g pour le Lumia 925.

Concernant la conception, rien d’autre à ajouter. Il ressemble à tous les autres Lumia. Ainsi, vous allez retrouver une solide coque unibody en polycarbonate, disponible en trois coloris – noir, blanc, jaune – avec des angles vifs, mais des côtés incurvés.

Le 1020 ressemble à tous les autres Lumia

J’avoue ne pas avoir ressenti une telle impression pour les anciens smartphones, mais le 1020 à vraiment une excellente sensation en main, le rendant facile à tenir et à utiliser. Peut-être que la coque qui est plus mince et plus légère y joue pour beaucoup.

Les boutons dédiés au réglage du volume et à l’allumage du smartphone sont intelligemment placés sur le côté droit, ce qui vous permet d’appuyer sur le bouton d’allumage et de taper sur les touches de navigation – Retour, Démarrer, Recherche – sans à retourner tous les sens le 1020, un problème courant avec les smartphones de plus en plus grand de nos jours. Chaque fois que vous n’arriver pas à manipuler ce dernier d’une seule main, vous avez une chance de le laisser tomber.

Boutons sur le côté droit du Lumia 1020

Quant à l’accessoire ultime de votre Lumia 1020, le grip caméra, vous comprendrez à son utilisation pourquoi Nokia a eu l’excellente initiative de placer un bouton supplémentaire sur la tranche de droite – une pratique commune sur beaucoup de smartphone de la gamme Lumia.

Le grip caméra est l'accessoire idéal

Nokia Lumia 1020 : Superbe écran et un son décent

Même si je ne vais pas forcément beaucoup épiloguer sur cette partie qui ne s’avère pas être la principale pour ce smartphone, sachez tout de même que Nokia surpasse de nombreux concurrents dans ces domaines. Comme la plupart de ses smartphones Windows, le Lumia 1020 dispose d’un écran AMOLED avec quelques améliorations supplémentaires permettant de mettre davantage l’accent sur les noirs profonds, que l’équipe Nokia appelle PureMotion+.

Les détails techniques ne sont pas importants. Ce qui est frappant, c’est la façon dont l’écran rend les couleurs lumineuses et vives, notamment lorsque l’on regarde l’écran d’accueil de Windows Phone. Il est magnifique et le fond est si noir qu’il s’harmonise parfaitement avec la bordure noire en verre. Vous n’avez pas besoin d’être un mordu de l’écran pour remarquer comment les couleurs sont magnifiques.

L'écran est magnifique

Le Lumia 1020 n’a pas les louanges sonores d’un HTC One ou d’iPhone 5, mais les hauts-parleur de ce dernier atteignent un volume décent pour un smartphone. Ne vous inquiétez pas, ça ne devrait pas gêner tant que ça.

Nokia Lumia 1020 : WP8 a encore des inconvénients, mais les applications de Nokia rattrapent le coup

Windows Phone 8, tout comme Windows 8, est un système d’exploitation de « polarisation ». C’est différent de Android et de iOS, ce qui signifie qu’il est nécessaire de l’appréhender au préalable avant d’être pleinement satisfait. Les fans de tous ceux qui aiment les notifications auront une transition particulièrement difficile, puisque WP8 ne gèrent pas forcément bien ces dernières.
Toutefois, avoir un écran avec des Live Tiles – qui sont un mélange entre un widget qui affiche les informations et une icône – offre beaucoup d’avantages. L’écran d’accueil de WP8 a beaucoup d’options de personnalisation une fois que vous commencez à creuser dans ces dernières. Vous pouvez également épingler quasiment tout sur cet écran. Par exemple, au lieu de simplement épingler l’application Spotify, vous pouvez épingler votre playlist préférée.

Interface de Lumia 1020

Office sur Windows Phone

Un des inconvénients majeur de l’OS de Microsoft sont ses applications. Il y a de gros manque dans le Windows Store, la boutique d’applications dédiées au système d’exploitation. Cependant, au crédit de Nokia, la firme finlandaise a tenté de combler certains de ces trous. Ainsi, des applications telles que Here Maps, Here Drive+, Nokia Musique etc … apportent des applications la où la collection de Microsoft échoue. De nouvelles applications dédiées à l’appareil photo de Nokia sont également très bonnes, mais j’y reviendrais par la suite.

Nokia Lumia 1020 : cet appareil photo met la honte à tous les autres

Je ne suis pas un mordu de la photo. Lorsque j’utilise un smartphone en mode photo, je veux que ça marche bien sans me prendre la tête avec toute sorte de réglage – notamment lorsqu’il s’agit d’un cliché à prendre sur l’instant. La plupart d’entre vous sont probablement comme moi. C’est pourquoi je pense fortement que les modes automatiques par défaut des caméras de smartphones sont indispensables. C’est agréable d’avoir des paramètres supplémentaires, mais on ne devrait pas avoir à les utiliser très souvent. Quand vous mettez en marche votre smartphone pour prendre une photo, ce n’est pas vraiment pour le bricoler et trouver le meilleur paramétrage. Heureusement, le mode auto pour les 41 mégapixels de la caméra PureView du Lumia 1020 fonctionne à merveille.

Capteur de 41 mégapixels du Lumia 1020

Sur la base de l’appareil photo de41 mégapixels du vieux PureView 808, le 1020 se place au-dessus de tous les smartphones actuellement sur le marché – je ne le compare pas vraiment au Galaxy S4 Zoom qui ne se classe pas selon moi dans la catégorie smartphone. La plupart des caméras des smartphones hauts de gamme disposent d’un capteur de 13 mégapixels ces jours-ci, mais Nokia a sincèrement mis la barre très haute !

Cliché 1 - Lumia 1020

Cliché 1 - Galaxy S4 Zoom

Cliché 2 - Lumia 1020

Voilà comment il fonctionne : vous pouvez disposer d’un photo offrant une résolution de 34 ou 38 mégapixels d’un seul clic, et pour le plaisir de partager vos œuvres, Nokia a pensé à tout puisque l’application va également vous fournir une image d’une résolution de 5 mégapixels, beaucoup plus facile à partager et à utiliser, et qui est assez grande pour la plupart d’entre nous.

Mais ce n’est pas tout au sujet des mégapixels. Nokia a certes considérablement augmenté la taille du capteur de l’appareil photo, mais a également apporté un puissant flash au xénon, et un obturateur mécanique. De quoi apporter des composants vraiment d’excellentes qualités dans un smartphone.

Lors de l’évènement de présentation du 1020, il a été mentionné qu’il s’agissait-là peut-être du premier appareil photo sur un smartphone capable de rivaliser avec un appareil photo plus traditionnel. Après avoir pris un tas de photos, je pense que cela pourrait effectivement être le cas.

Une grande différence entre les deux peut se réduire à une question de choix. De plus, Nokia apporte quelques filtres permettant automatiquement d’amplifier la luminosité et le contraste des couleurs des objets, parfois le rendant presque brillant. Alors que la plupart des appareils photos des smartphones capturent davantage les choses comme elles sont, ce qui signifie des clichés plus précis, mais du coup plus ternes. Il y a un temps et un lieu pour les deux styles, mais j’ai appris à préférer celui-ci de Nokia, permettant de rendre le tout plus beau. Le Lumia 1020 prend aussi en compte les lumières et les zones sombres bien mieux que les autres appareils des smartphones. Donc, si vous avez une fenêtre dans le dos, le reste de votre mur ne sera pas complètement noir, et votre fenêtre ne ressemblera pas à une porte vers le ciel…

Les paramètres supplémentaires proviennent de l’application Nokia Pro Cam, qui vous permettent de régler des choses comme la vitesse d’obturation, la balance des blancs, la sensibilité ISO, l’ouverture, etc …, mais rien ne l’exigent. Une application séparée nommée « Smart Cam », un nom plutôt mal choisi selon moi, vous permet de prendre un tas de photos à la fois, comme un flipbook, et les assembler de manière très fluides.

Application Nokia Pro Cam

Réglages avancées

Mode flipbook

Application Nokia Pro Cam

Dans l’ensemble, je suis très impressionnés par le PureView de Nokia. Il est le meilleur appareil photo sur un smartphone que j’ai vu jusqu’à présent – pas encore testé le Sony Xperia Z1 qui lui aussi promet d’être convaincant.

Nokia Lumia 1020 : caractéristiques et performances

Cette section reflète ce que j’ai dit sur ​​le Lumia 925 parce que, et bien, c’est essentiellement le même smartphone, à l’intérieur, avec le double de la RAM. Le Lumia 1020 arrive avec un processeur double-cœurs cadencé à 1,5 GHz, un Qualcomm Snapdragon S4 (le même que sur le Galaxy S3 et le HTC One X), 2 Go de mémoire vive, 32 Go de mémoire interne pour stocker vos nombreuses photos, un appareil photo à l’arrière incroyable, et un écran AMOLED de 4,5 pouces, offrant une résolution de 1280 x 768 pixels.

Bien qu’il soit très difficile de lancer un benchmark semblable à ce que l’on peut retrouver sur Android, je dirais qu’avec ses spécifications il arriverait à 4 000/5 000 points sur un benchmark tel que AnTuTu. Ce nombre signifie probablement rien pour vous, mais cela signifie qu’il est à égalité avec les smartphones hauts de gamme au milieu de l’année … 2012 !

Mais même cela signifie peu. Disons-le comme ça : le 1020 fonctionne parfaitement, les applications se lancent parfaitement et je n’ai pas rencontré de ralentissement, sauf si vous utilisez l’application appareil photo de temps en temps. Windows Phone semble moins sensible que les nouveaux smartphones sous Android ou encore iOS.

Nokia Lumia 1020 : batterie

Nokia a embarqué une batterie de 2 000 mAh dans le Lumia 925, qui n’est pas aussi imposant que les 3200 mAh embarqués dans le Galaxy Note 3, mais elle semble assez imposante pour permettre au Lumia 1020 d’être utilisé toute une journée sans passer par la case chargeur.

Icône de batterie sur le grip caméra

Malheureusement, la batterie n’est pas amovible, donc si vous êtes à court de jus, vous aurez besoin de recharger. Nokia affirme que la batterie va durer 6,8 heures si vous regardez en permanence des vidéos et 5,5 heures si vous naviguez sur le Web. C’est à peu près les résultats que j’ai obtenus.

En revanche, l’utilisation abondante de l’appareil photo va plomber l’autonomie puisque j’étais à 40% de charge en quelques heures, mais sur une journée ordinaire, on peut s’attendre à ce qu’il dure plus longtemps. Si vous êtes dans une extrême difficulté, il y a un mode économie d’énergie, qui peut vous faire gagner une heure ou deux.

Nokia Lumia 1020 : verdict

Le Lumia 1020 est mis en abîme et plombé par son appareil photo, puisque autant la caméra est réellement étonnante que Nokia l’a mentionné, autant le capteur pourra être gênant pour tous ceux qui recherchent de la finesse. Si vous souhaitez prendre des clichés d’une qualité bien supérieure à la moyenne, je vous recommande de jeter un oeil à ce dernier.

Il y a quelques inconvénients. L’autonomie de la batterie n’est pas très grande, et vous allez devoir faire face à un problème récurrent sur les Windows Phone, c’est le manque d’applications. Et puis, cette bosse sur la coque arrière ne va pas disparaître. Ce ne sera jamais un téléphone extrêmement confortable à prendre en main. Oh, et ​​le prix est élevé. Vous allez pouvoir le trouver aux alentours de 210€ pour un abonnement de deux ans, sinon il faut sortir quelques billets, 7 de 100€ pour être exact si vous souhaitez l’acheter nu.

C’est un prix bien plus élevé que le Galaxy S4 Active – qui est plus puissant, étanche, et dispose également d’un appareil photo décent – pour 600 euros sans contrat.

Il y a vraiment une question que vous devez vous poser : avez-vous besoin d’un photophone ? Si tel n’est pas le cas, alors passez votre chemin !

flattr this!

» Voir la source de l´article : Test du Nokia Lumia 1020 : un photophone renversant !

Et si la smartwatch de Google arrivait avec KitKat et la fonctionnalité Google Now ?

Alors que tout semblait si calme de ce côté-là, voici que l’on reparle d’une … smartwatch. Sujet bouillant avant le début de l’IFA à Berlin en septembre dernier, et plus ou moins tiède avant la keynote d’Apple, ce nouvel objet de l’ère mobile fait reparlé de lui aujourd’hui avec une nouvelle rumeur, qui ne vient pas démonter une nouvelle fois la Galaxy Gear de Samsung n’hésitant pas à qualifier cette dernière « d’inutile », où encore nous fournir un énième concept de l’iWatch, mais plutôt d’un petit nouveau – même s’il s’agit réellement d’un géant dans le secteur du mobile – en la personne de Google, qui selon la rumeur travaille sur sa propre smartwatch, et qui pourrait même être lancée « plus tôt que plus tard », selon une source proche du dossier.

Le dispositif sera officieusement « lourd » de fonctionnalités en provenance de KitKat et Google Now, bien que les détails précis ne sont pas mentionnés par 9to5Google, et encore moins une photo de ce à quoi l’on peut s’attendre de la smartwatch.

Toutefois, la publication indique que Google est en train de donner « la touche finale » à sa smartwatch et spécule que le produit peut disposer de certaines fonctionnalités comme celle que l’on retrouve sur les Google Glass, grâce à une profonde intégration de Google Now, un service devenu central chez Google. Alors qu’il s’agit ni plus ni moins d’un assistant personnel intelligent basée sur la reconnaissance vocale, celui-ci a évolué au fil des mois pour devenir une pièce maîtresse de la communication du géant de la recherche, à tel point que le design et la conception de « cartes » apparus sur ce dernier sont aujourd’hui poussés sur la quasi totalité des applications mobiles et des services de la firme.
Now apporte donc des réponses aux requêtes des utilisateurs à l’oral et à l’écrit, tout en faisant des recommandations et effectue des actions en déléguant certaines requêtes à des services en ligne. Inclus par défaut dans la version 4.1 d’Android, Jelly Bean, il est aujourd’hui sur la version de bureau.

Bien que tout ceci à certainement un sens, et peut être très alléchant pour ce nouveau dispositif, je tiens à rappeler à tous les excités de nature qu’il ne s’agit-là que d’une rumeur, et que celle-ci n’est évidemment pas encore officiellement confirmée.

Concept d'une smartwatch Google

Pour ce que ça vaut, ce n’est pas la première fois que nous entendons Google travaille sur une smartwatch, et ​​nous avons vu un tas de rumeurs sur cette dernière jusqu’ici, en particulier lorsque la Google I/O s’est tenue où l’on attendait un tel dispositif.

Il y a quelques jours, Artem Russakovskii affiché une rumeur similaire sur son profil Google+, mais pas directement sur Android Police en raison du manque de preuves et/ou l’absence d’une deuxième confirmation. Selon lui, la smartwatch Google fera partie de la famille de produits Nexus, ayant pour nom de code « Gem », et sera dévoilée aux côtés d’Android 4.4 KitKat et d’autres nouveaux produits Google ! Ça tombe bien on attend ces produits aujourd’hui… Une surprise qui aurait échappée aux lots innombrables de rumeurs ? Ça semble improbable, mais sait-on jamais.

Quoiqu’il en soit l’arrivée d’une nouvelle smartwatch permettrait d’avoir une seconde vision d’un géant de l’industrie qu’est Google, en attendant bien évidemment l’arrivée d’Apple sur ce marché…

flattr this!

» Voir la source de l´article : Et si la smartwatch de Google arrivait avec KitKat et la fonctionnalité Google Now ?