De iOS 1 à iOS 7 : comment OS de l’iPhone d’Apple a évolué depuis 2007

Pour Apple, ça a été un long parcours, et surtout sans embuche, pour arriver au sommet du monde de la technologie. L’iPhone est l’un des produits les plus réussis de tous les temps et la plateforme iOS d’Apple qui fonctionne aujourd’hui sur plus de 600 millions d’appareils dans le monde entier y a fortement contribué. Alors que iOS 7 vient d’être fraîchement dévoilé, et peu importe les critiques négatives ou positives qu’il s’attire, il est néanmoins intéressant de revenir en arrière, et de jeter un œil à la façon dont la plate-forme a changé au cours des dernières années.

C’était il y a six ans, ce même mois, que le premier iPhone embarquant la première version d’iOS est arrivé sur le marché. Il avait été révélé dans un discours mémorable mené par Steve Jobs lors de la MacWorld en janvier 2007. Il l’a décrit comme étant « trois produits révolutionnaires … en un seul appareil », combinant « un iPod à écran panoramique doté de commandes tactiles, un téléphone mobile révolutionnaire, et un appareil de communication sur Internet innovant avec fonctionnalités de courrier électronique, de navigation sur le Web, de recherche et de cartographie dignes d’un ordinateur de bureau ».

Note : Vous pouvez relire le tout premier communiqué de presse de la firme de Cupertino concernant l’iPhone depuis ce lien

Qui aurait pu prédire l’impact qu’il aurait !

iOS 1.0 : commandes tactiles, divertissement et internet

Ce qui a rendu iOS 1.0 de si spécial ? L’interface utilisateur a été conçue pour un fonctionnement multi-touch et l’iPhone avait un écran tactile capacitif de 3,5 pouces, ce qui le rendait plus rapide et plus intuitif que n’importe quel dispositif mobile en concurrence. Il a également grandement participé à l’émergence de l’Internet Mobile (y compris la meilleure version de Google Maps à ce jour), tout en englobant ce qui était bon sur l’iPod.
Certes ce n’était pas parfait, on pouvait notamment déplorer le manque de la 3G, la synchronisation sans fil par iTunes, le manque d’un port pour une carte mémoire externe ou encore le manque du Bluetooth stéréo, mais cela ne l’empêche d’attirer les foules et de récolter un quasi 20/20 par les consommateurs.

iOS 1.0 : commandes tactiles, divertissement et internet

iOS 2.0 : applications, applications, applications !

Il y avait déjà eu deux mises à jour lorsque iOS 2.0 a été déployé sur le iPhone 3G en juillet 2008. Si on aurait pu avoir davantage de mises à jour avant l’arrivée significative de cette nouvelle version, le plus important pour la plateforme a été l’inauguration de l’ère des applications. iOS version 2.0 a apporté l’App Store et le SDK avec lui. La plateforme est alors devenue la plateforme de choix pour les développeurs d’applications mobiles, qui aujourd’hui ne l’ont jamais quitté.

iOS 2.0 : applications, applications, applications !

iOS 3.0 : caractéristiques à gogo

Beaucoup, beaucoup de petites caractéristiques déployées pour rendre l’expérience iOS, sur les iPhone 3 GS, encore un peu plus intuitive et lisse. Alors que nous avons reçu les notifications push pour les applications tierces, le contrôle parental, ou encore diverses fonctionnalités pour mettre l’accent sur ​​l’appareil photo, les achats in-app et des modèles d’abonnement sont arrivés à maturité offrant ainsi aux développeurs de nouveaux moyens de rémunération.
De plus, c’est l’arrivée du couper, copier, coller dans l’ère de l’écran tactile. Il y avait aussi l’option pour acheter des films, des émissions TV et des livres directement à partir d’iTunes sur votre iPhone ou iPod Touch.

iOS 3.0 : caractéristiques à gogo

iOS 3.2 : iPad

Il était temps pour Apple de dévoiler nouveau périphérique majeur, et l’iPad a subjugué la scène ! Bien sûr, l’arrivée de ce dernier signifiait forcément le déploiement d’une nouvelle interface utilisateur, et des applications revues afin de répondre parfaitement à la problématique d’un écran plus grand.
C’était bien plus que seulement un boost de la résolution, et diverses fonctionnalités et ajustements ont introduits pour faire davantage usage de l’écran de l’iPad. Ce fut la première fragmentation dans la plateforme iOS, puisque iOS 3.2 est arrivé en tant qu’une mise à jour, mais seulement pour l’iPad.

iOS 3.2 : iPad

iOS 4.0 : multitâche, FaceTime et dossiers

Parallèlement à l’iPhone 4 (le premier iPhone avec écran Retina), iOS 4.0 a vanté « plus de 100 nouvelles fonctionnalités ». Parmi ces dernières on retrouvait FaceTime pour les appels vidéo, l’arrivée des dossiers pour organiser les applications, une messagerie unifiée, et le meilleur – le multitâche. L’interprétation d’Apple du multitâche n’était pas le même que celui de Google, mais iOS 4.0 offrait suffisamment pour repousser le défi proposé par la plateforme Android.

iOS 4.0 : multitâche, FaceTime et dossiers

iOS 4.0.1 à 4.3 : « Antennagate », Game Center, AirPlay

C’était seulement un mois avant la première mise à jour déployée pour résoudre le problème « Antennagate » et quatre autres mises à jour vont suivre au cours des prochains mois. iOS 4.1 introduit le Game Center, AirPlay arrive sur 4.2.1, et l’amélioration de AirPlay est arrivée en version 4.3 permettant en plus de streamer des contenus multimédias (musiques, photos, films etc.), de « streamer » des pages Web et des applications compatibles. Apple a également introduit une nouvelle fonctionnalité à iTunes 10.2 permettant de diffuser une bibliothèque sur Mac, PC, et maintenant iPod Touch iPhone et iPad.

iOS 4.0.1 à 4.3 : Antennagate, Game Center, AirPlay

iOS 5.0 : Siri, synchronisation sans fil, et iCloud

La plateforme http://www.blog-nouvelles-technologies.fr/archives/tag/ios-5/ et l’iPhone 4S étaient tous les deux attendus avec impatience pour tous les fanboys de la firme de Cupertino, notamment car Android est en plein essor et est train de déployer ses tentacules dans le marché des smartphones. Alors que Apple se devait de se démarquer de la concurrence, la firme a eu une volonté de tirer dans une grande fonctionnalité inspirée par ces derniers. Un centre de notifications remanié, l’arrivée de l’application iMessage, la synchronisation iTunes via le WiFi, et les mises à jour over-the-air. Le « thème » du sans-fil a également conduit à iCloud – en remplacement de MobileMe – mais c’est bien l’assistant virtuel Siri qui a volé la vedette à toutes ses améliorations.

iOS 5.0 : Siri, synchronisation sans fil, et iCloud

iOS 6.0 : Plans, Passbook et Facebook

Il y a un an lors de la WWDC 2012, iOS 6.0 a été dévoilé. Comme toujours, Apple a introduit quelques améliorations à son système d’exploitation mobile, et un couple de nouvelles fonctionnalités, mais les bonnes nouvelles était l’arrivée de Plans, un système de cartographie entièrement conçu par Apple venant éjecter Google Maps, le service de navigation par défaut jusqu’à présent dans iOS.
C’était peut-être un peu ambitieux, et divers problèmes ont été soulevés, suscitant même des excuses du PDG, Tim Cook. Cette mise à jour a également apporté des améliorations pour Siri et le centre de notification, ainsi que FaceTime disponible sur le réseau cellulaire, l’intégration de Facebook.

iOS 6.0 : Plans, Passbook et Facebook

iOS 7.0 : la fin du skeuomorphisme

À la WWDC ce lundi, Jony Ive a introduit un tout nouveau look pour la plateforme iOS 7. Il y a des icônes nouvellement conçues, un design plat simplifié, et de nouvelle palette de couleurs, des arrière-plans animés, et un effet de profondeur sur le fond d’écran lorsque vous inclinez l’iPhone.
Les nouvelles fonctionnalités comprennent l’arrivée du Control Center – accès rapide aux réglages, le multitâche pour toutes les applications, une mise à jour Safari, de Siri, l’arrivée de AirDrop pour le partage de contenu, et l’ajout des filtres dans l’appareil photo. De plus, une nouvelle application Photos organise automatiquement les photos par lieu ou date, des mises à jour automatiques pour les applications et l’intégration d’un mode dédié à la voiture. Il y a aussi le nouveau service iTunes Radio pour la découverte de la musique et le partage.

iOS 7.0 : la fin du skeuomorphisme

Selon vous, quelle a été la meilleure période pour iOS ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : De iOS 1 à iOS 7 : comment OS de l’iPhone d’Apple a évolué depuis 2007

#Followme : Twitter et Vizify partenaire pour apporter un peu de vie visuel à vos tweets

Twitter est idéal pour envoyer et afficher de l’information textuelle, mais comme un réseau social, il est très focalisé sur les mots, de sorte que les visuels ne reçoivent pas autant d’attention. Mais un partenariat avec l’application Vizify vous donnera l’occasion d’animer tout ceci et rendre votre profil plus « attrayant ». Twitter et Vizify lancent #Followme, une campagne qui permet aux utilisateurs de créer de courts résumés multimédias de leur activité sur Twitter.

Pour utiliser la fonction #Followme, vous devez donner à Vizify l’autorisation d’accéder à votre profil Twitter, comme vous le faites pour n’importe quelle autre application sur Twitter. Ensuite elle vous demandera de créer une vidéo par
vous-même. Si vous voulez, vous pouvez laisser faire l’application faire tout le travail pour vous.

Autorisation de Vizify pour Twitter

En effet, Vizify analyse votre profil Twitter pour faire un montage de vos photos les plus-aimées, vos expressions les plus utilisées, les moments de la journée où vous tweetez le plus, et d’autres statistiques à propos de votre profil. Pour compléter le tout, Vizify va insérer la musique ce qui permettra de disposer d’un diaporama un peu fantaisiste. Une fois le tout compilé vous aurez le droit de visualiser le résultat !

Une fois la vidéo générée, une musique est automatiquement ajoutée

Vous allez avoir la possibilité de modifier la production obtenue de Vizify

Si vraiment cela ne vous convient pas, sachez que vous pouvez modifier votre vidéo, sélectionner de nouvelles images, ou créer votre chanson et insérer la bande son. C’est une façon cool de laisser les gens apprendre à vous connaître !

Vous pouvez partager votre nouveau profil avec une variété de réseaux sociaux, et pas seulement Twitter – épingler sur Pinterest, le mettre sur Facebook, l’envoyer dans un e-mail, etc … – mais la plupart le publieront sur Twitter parce que c’est si facile….

Beaucoup de gens sont sur Twitter juste pour le plaisir, mais la plupart d’entre nous ont un motif clair : améliorer notre « marque personnelle » – oui, c’est une terrible expression à la mode, mais elle est réelle. Ce nouveau partenariat donne aux gens un moyen facile d’intégrer un curriculum vitae multimédia de toutes sortes sur leur page Twitter, qui va être très utile pour tout le monde qui utilise Twitter dans n’importe quel contexte professionnel !

Le fait que Vizify et Twitter mettent en valeur divers éléments de votre vie sur Twitter, mais également vos « réalisations » (par exemple, le service choisit les photos qui ont récolté le plus l’engagement avec d’autres utilisateurs) peut vous donner un meilleur aperçu de ce que vous faites en ligne.

Voilà qui va amuser beaucoup de monde dans la journée !

flattr this!

» Voir la source de l´article : #Followme : Twitter et Vizify partenaire pour apporter un peu de vie visuel à vos tweets

Facebook lance officiellement les hashtags – laissez la découverte commencer

Facebook est toujours en constante évolution, dont l’une des raisons principales est de laisser les utilisateurs fidèlement accros au réseau social tout-en-un. Dans une tentative de courtiser les adolescents qui délaissent de plus en plus le réseau, et afin d’améliorer leur inefficace curation du flux d’actualité, la société a décidé de prendre en charger encore une autre caractéristique qui fait ravage sur Twitter, et l’offrir à ses utilisateur : le hashtag.

Appelez-le hashtag, ou mot-dièse, préconisé par le journal officiel du 23 janvier dernier qui incite d’user ce terme, une chose est certaine c’est le phénomène de la toile ! Je ne parle d’une énième tendance de style ou de danse – rapport avec le Harlem Shake ou le Gangnam Style – mais plutôt de la suite signifiante de caractères sans espace commençant par le signe #, qui signale un sujet d’intérêt et qui est insérée dans un message afin d’en faciliter le repérage.
Dévoilé pour la première fois sur Twitter donc, le hashtag a connu une popularité fulgurante, à tel point que le site de micro-blogging ne pouvait pas garder l’exclusivité. Le symbole polyvalent vient donc de taper dans l’oeil du mastodonte social.

Oui mesdames et messieurs, Facebook a clairement l’intention de devenir un peu plus grand, comme Twitter, où un simple clic sur un trending topic va vous donner d’innombrables messages qui abordent le sujet désiré. Un rapide coup d’œil à tous vos réseaux sociaux comptes – Twitter, Instagram, Tumblr, Pinterest, entre autres – va vous montrer comment les hashtags ont révolutionné la façon dont les gens communiquent en ligne.
Dans un billet de blog annonçant la mise à jour, Facebook a reconnu l’énorme quantité d’informations sur leur site et la nécessité de mettre en avant certains sujets et conversations !

Les férus utilisateurs des réseaux sociaux qui ont opté pour l’affichage multi-plateforme ont vu leurs hashtags Twitter poussés dans leur flux Facebook, mais cette fois ils seront effectivement cliquable. Les utilisateurs pourront alors être amenés à voir un flux de publications qui contient des messages publics de partout de Facebook discutant de ce sujet, y compris ceux que vos propres amis ont partagé.

Facebook lance officiellement les hashtags - laissez la découverte commencer

En un mot, voici ce que les utilisateurs de Facebook peuvent s’attendre à être en mesure de faire : si vous voulez un moyen rapide et facile d’en savoir plus sur le #BlogNT et découvrir ce que l’on dit sur ce dernier, vous pouvez simplement taper le hashtag dans votre barre de recherche. Vous pouvez également cliquer sur les hashtags qui proviennent de services comme Instagram et étant automatiquement ajoutés lors d’une publication sur Facebook.

Si employer le hashtag n’est pas exactement une solution directe au problème des importantes publications étant profondément enfouies dans votre flux d’actualités, Facebook déclare que l’adoption d’un tel « outil » est la première étape de ce que l’entreprise souhaite mettre en place afin de découvrir beaucoup plus facilement des sujets populaires sur le réseau social.

La société termine son annonce en faisant allusion aux futures fonctionnalités qui sont dans les cartons, qui toutes seront conçues pour améliorer la conversation publique sur le site.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Facebook lance officiellement les hashtags – laissez la découverte commencer

Sony Xperia Tablet Z, l’une des tablettes Android les plus convaincantes

Juste à temps pour l’été, la Xperia Tablet Z de Sony a suivi un régime. Ce modèle de 10 pouces s’avère être une tablette Android vraiment légère puisque elle pèse à peine 500 grammes et est plus mince qu’un crayon. Pourtant, la tablette s’avère réellement costaude ! À l’intérieur on retrouve un processeur quad-core, un écran Full HD lumineux et nette, un émetteur infrarouge, d’une puce NFC et une multitude d’applications intelligentes pour profiter de ce matériel. Comme si cela ne suffisait pas, la Tablet Z peut survivre après avoir été plongée dans l’eau pendant une demi-heure. Ces raisons vous feront-elles craquer pour ce dispositif qui oscille entre 499 et 629 euros selon le modèle choisi.

Sony est entré sur le secteur de la tablette il y maintenant deux ans, mais la firme n’a pas réellement eu beaucoup de succès. La première Xperia Tablet était quelque peu étrange, elle a tellement eu de problèmes qu’elle a été rappelée. Mais comme le dit l’adage, la troisième fois peut être la bonne. En partant sur la force du smartphone Xperia Z, la Xperia Tablet Z propose un tout nouveau look et la sensation d’un appareil Sony de très haute gamme ! La preuve dans la suite de cet article.

Sony Xperia Tablet Z, l'une des tablettes Android les plus convaincantes

Xperia Tablet Z : Le célèbre « Unboxing »

Xperia Tablet Z : Caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Xperia Tablet Z :

  • Système d’exploitation : Android 4.1 (Jelly Bean)
  • Processeur : Qualcom Snapdragon S4 Pro, quatre cœurs cadencé à 1.5 GHz
  • Mémoire : 512 Mo de mémoire vive
  • Stockage : 16 Go d’espace de stockage (pas d’emplacement micro-SD)
  • Écran : 10.1 pouces IPS Capacitif (1920 x 1200 pixels)
  • Caméra : 8,1 mégapixels (Zoom numérique 16x)
  • Caméra frontale : 2,2 mégapixels

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Xperia Tablet Z : Conception

La Xperia Tablet Z est un dispositif à l’effet « Waouh ». Lorsque vous la mettez dans les mains de quelqu’un, les premiers mots de ce dernier sont : « Waouh elle est vraiment légère ». C’est un exemple presque parfait de ce qu’est une tablette de 10 pouces, et ce à quoi elle devrait constamment ressembler.

C’est une tablette sérieusement mince, avec des dimensions de 172 x 266 x 6,9 mm pour 495 grammes. La Sony Xperia Tablet Z arrive à être beaucoup plus légère que le célèbre iPad qui pèse 652 grammes, rendant ce dernier vraiment « lourd » par rapport à la tablette de Sony.
Finie la conception tel un livre replié des précédentes tablettes de Sony – je pense à la Xperia Tablet S – que la rendait si unique. Sony semble être rentré dans le rang afin de proposer une conception presque « homogène » avec ses principaux concurrents.

La forme de la Xperia Tablet Z vise à atteindre l’équilibre et la symétrie sous tous les angles, ce que Sony appelle la conception OmniBalance.

L’arrière de la Tablet Z offre une sensation de douceur au toucher, mais qui malheureusement perd de son « charme » dès lors que l’on voit les empreintes de doigts venir remplir la coque. Dans le coin supérieur droit, un appareil photo de 8 mégapixels est intégré, et au milieu est l’insigne Xperia et une icône pour la puce NFC de la tablette.

Le côté gauche dispose du port pour la prise casque, en dessous duquel se trouve un bouton rond en aluminium, qui est à jour devenu la marque de fabrique des dispositifs Xperia – le Xperia Z, mais également plus récemment le Xperia M disposent de ce bouton. En dessous, se trouve le bouton de volume.

Vue du côté gauche de la tablette Xperia Tablet Z

Sur la tranche inférieure, deux ports sont également recouverts d’un capuchon : le port micro-USB, et l’autre étant le pourt pour carte micro-SD et micro-SIM.

Vue de la tranche inférieure de la tablette Xperia Tablet Z

Sur la tranche du dessus on va retrouver un récepteur infrarouge, qui va tout simplement permettre de commander un dispositif par l’infrarouge – notamment servir de télécommande pour la télévision.

Vue de la tranche supérieure de la tablette Xperia Tablet Z

En façade, une caméra frontale de 2,2 mégapixels et offrant un enregistrement en 1080p est logée au milieu de la tablette en haut. L’écran quant-à lui est en verre trempé robuste, avec un film anti-bris.

Vue de la façade avant de la tablette Xperia Tablet Z

Alors que dans les faits nous devrions voir ces caches comme des désagréments, il est important de souligner qu’ils protègent la Tablet Z, que ce soit à l’eau – jusqu’à 30 minutes sous 3 mètres d’eau – et à la poussière.

Bien qu’elle soit carrée par la conception, sa minceur offre l’avantage du confort. En effet, il est extrêmement confortable de tenir la Tablet Z presque n’importe quelle façon, et avec ses bords arrondis, et une bonne résistance d’accroche, il y a très peu de chance que la tablette ne glisse contrairement à l’iPad. Qu’il s’agisse du contour et de la coque, le tout est en matière plastique renforcée par des fibres de carbone.

Xperia Tablet Z : Affichage

La Sony Xperia Tablet Z dispose d’un écran de 10,1 pouces offrant une résolution de 1920 x 1200 pixels, qui est comparable à celle de l’Asus Transformer Pad Infinity TF700, mais qui s’avère être en dessous de celle de la Nexus 10 (2560 x 1600 pixels), et de l’iPad (2048 x 1536 pixels). Mais, comme je l’ai mentionné à maintes reprises, le nombre de pixels ne fait pas tout. En utilisant la technologie Bravia Engine 2 de Sony, qui renforce la netteté et la richesse de chaque image, l’écran brillant Reality Display offre des visuels de haute qualité.

La technologie Bravia Engine 2 de Sony renforce la netteté et la richesse de chaque image

Une définition et des couleurs parfaites

Xperia Tablet Z : Audio

Sony vante la technologie ClearAudio+ au sein de sa tablette, mais les haut-parleurs stéréo placés de chaque côté de la tablette offrent un son moyen, qui n’est pas ce que l’on peut s’attendre du savoir faire de Sony en la matière. Celui-ci est bien en deçà de ce qu’offre l’iPad 3 ou le 4, mais s’avère être dans les normes avec les autres tablettes Android.
Sony a inclus quelques filtres sonores, mais on ne peut pas dire que j’ai été très friand de la plupart d’entre eux. Comme toutes les tablettes, vous allez avoir besoin de haut-parleurs externes ou des écouteurs pour tirer le meilleur parti du son. Ça ira très bien pour écouter de la musique avant de s’endormir, ou encore pendant que vous cuisinez mais rien de plus…

Le placement des haut-parleurs est également problématique. Situé vers le coin inférieur de chaque côté, ils sont facilement obstrués dès lors que l’on tient la tablette dans nos mains. Je préfère nettement le placement des haut-parleurs sur la Nexus 10 ou la Samsung Galaxy Tab 10.1 – des deux côtés de l’écran.

Xperia Tablet Z : Interface

La Tablet Z tourne sous Android 4.1 Jelly Bean, avec une légère surcouche apportée par Sony. En haut de l’écran, dans le coin gauche, un lien rapide vers Google Now, et une icône permettant d’accéder au microphone s’avèrent être des raccourcis très utiles. Au milieu se trouve une série de cercles qui vous permettent de savoir en un coup d’oeil sur quel écran d’accueil vous êtes, et sur ​​la droite une icône « Plus » permet de personnaliser les écrans ainsi qu’un bouton permettant d’accéder à toutes vos applications.

Des raccourcis permettent de rapidement utiliser la tablette

Comme pour les tablettes et smartphones Samsung, la Sony Tablet Z a des petites applications dédiées qui peuvent flotter n’importe où sur l’écran au-dessus d’autres applications. Celles-ci peuvent être accessibles via une icône dans la partie centrale inférieure de l’écran. Pré-installées, on va retrouver les applications pour lancer le navigateur, la calculatrice, les notes, le magnétoscope, la télécommande ou encore la minuterie. Il y a 36 autres applications accessibles depuis le Google Play, que vous pouvez convertir en de petites widgets applicatives.

Contrairement à ce qu’offre la surcouche TouchWiz de Samsung, il n’est pas possible d’avoir un accès rapide à divers raccourcis dans la barre de notifications, et il n’est pas possible également de partager en natif l’écran pour exécuter deux applications en même temps.

Xperia Tablet Z : Application « Télécommande »

À côté de la petite icône des applications, une icône permet de lancer l’application dédiée à la « télécommande ». Comme mentionné précédemment, le bord supérieur de la Tablet Z dispose d’un émetteur infrarouge qui vous permet d’utiliser la tablette comme une télécommande pour votre système de divertissement à domicile.
La configuration de l’application avec ce dispositif est extrêmement simple – quelques étapes suffisent à la configuration. En tout, il a fallu moins de 5 minutes pour paramétrer la tablette avec mon téléviseur – et pas un Sony ;) . Toutefois, l’application s’avère être basique et pourra être limitée.

Xperia Tablet Z : Applications

Comme les précédentes tablettes Android de Sony, la Tablet Z arrive avec quelques applications Sony. Même si elle a accès à Google Play, la Tablet Z est également livrée avec deux autres App Store : Sony Select, qui recense les applications Android de Sony, et PlayNow, qui comprend également des sonneries et fonds d’écran. SocialLife est une application d’agrégation de news, similaire à Flipboard, qui rapatrie le dernier contenu d’une variété de sources, y compris Facebook.

Walkman vous permet de lire la musique stockée sur la Tablet Z, de la musique en illimitée, ou même à partir de périphériques de stockage en réseau. J’ai particulièrement apprécié que l’application reconnaisse instantanément toute la musique se trouvant sur un dispositif en réseau. L’application Films fonctionne de la même manière, mais pour les vidéos, et Album vous permet de visualiser les photos enregistrées sur la tablette, ainsi que sur Picasa, Facebook et tous les périphériques de stockage connectés au réseau.

Xperia Tablet Z : NFC

Une autre fonctionnalité intéressante sur la Tablet Z est l’intégration de la technologie NFC. En plus de vous permettre de transférer des images et des URL à partir de, disons, un smartphone à la tablette, la Z a un autre tour dans son sac, nommé One Touch. Choisissez une photo sur votre tablette HD, puis partagez-la sur le téléviseur avec la duplication One Touch. Pas de câble, pas de bouton, pas de confusion.

Autre exemple, si vous jouez une chanson sur la tablette, vous pouvez appuyer sur un haut-parleur compatible NFC pour continuer à jouer la chanson sur ce périphérique.

Xperia Tablet Z : Caméra

Les photos prises avec la caméra arrière de 8 mégapixels de la Tablet Z ont été vives et éclatantes. Le rendu est tout à fait correct pour ce que l’on est en droit d’attendre d’une tablette Android (l’iPad étant un peu une exception). En effet, si vous voulez disposer d’un véritable appareil photo, il faudra passer par un dispositif plus adapté.

La caméra frontale de 2 mégapixels produit de meilleures photos que la plupart des caméras frontales que l’on retrouve sur les autres tablettes. Alors qu’il y avait une légère pixellisation, les couleurs sont plutôt bonnes, et pourront servir d’appoint au besoin.

Photo prise depuis la tablette

Photo prise depuis la tablette

Xperia Tablet Z : Autonomie de la batterie

Je ne sais pas comment vraiment noter l’autonomie offerte par la tablette. Avec une modeste batterie de 6000 mAh, celle-ci offre environ 10 heures d’autonomie dans le cas de la lecture de vidéos, et davantage dans les 8 heures si vous l’utilisez intensément en navigation Web.
Comparées aux 11560 mAh de l’iPad et aux 9000 mAh de la Nexus 10, j’aurais pu m’attendre à bien pire comme résultat. Cette différence s’explique certainement par le fait que les deux tablettes disposent d’une haute résolution. Pour palier à ce problème, Sony a inclus un mode « Endurance », qui vous permet de fermer la totalité ou certaines applications, chaque fois que l’écran est éteint. La flexibilité est agréable.

Xperia Tablet Z : Conclusion

Sony vous donne beaucoup pour 500 euros ! Vous disposez de la tablette la plus mince et la plus légère sur le marché – qui est résistante à l’eau en plus – s’avère être une télécommande innovante, et offre une autonomie d’une journée ce qui s’avère être clairement suffisant. Cependant, le son pourrait être de meilleur qualité !

Selon les derniers chiffres de IDC, la part de marché des tablettes Sony était loin derrière Apple (40%), Samsung (17,9%), Asus (5,5%), Amazon (3,7%) et Microsoft (1,8%). Cela peut-être encore un long chemin de croix pour Sony, mais la firme est certainement sur la bonne voie avec la Xperia Tablet Z. En effet, grâce à sa conception, ses performances et son autonomie, la Sony Xperia Tablet Z est l’une des meilleures tablettes Android sur le marché.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Sony Xperia Tablet Z, l’une des tablettes Android les plus convaincantes

Google serait tout proche d’acquérir la startup Waze pour 1,3 milliards de dollars

Les spéculations sur le rachat de la startup dédiée à la cartographie et à la navigation Waze par Google est dans l’air du temps depuis un certain temps maintenant, mais deux nouveaux rapports affirment qu’il ne devrait pas être trop long avant que le géant du Web annonce un accord d’acquisition !

Globes, qui, comme Waze est basée en Israël, a rapporté dimanche que Google serait prêt à payer 1,3 milliard de dollars pour acquérir la startup. Bloomberg, qui indique l’accord pourrait être annoncé en ce début de semaine, annonce un chiffre légèrement inférieur, puisque selon lui Google ne proposerait « seulement » 1,1 milliards de dollars.

À la fin du mois dernier, il a été suggéré qu’un milliard de dollars avait été proposé par la firme de Mountain View, mais si l’on considère les chiffres plus élevés du weekend, on peut suggérer que d’autres géants du Web ont également décidé de passer à l’offensive dans l’espoir de mettre la main sur la société, poussant la firme à faire grimper les chiffres.

En effet, l’année dernière il a été rapporté que Apple était en pourparlers pour acquérir Waze, tandis que, plus récemment, Facebook s’est également dit être intéressé par une potentielle acquisition afin que le géant social puisse avoir les moyens d’augmenter la quantité de temps que les utilisateurs passent sur ​​son site.

Globes indique qu’une partie de la transaction attendue consiste à permettre à des travailleurs de Waze de rester en Israël, une condition que Facebook n’était apparemment pas prêt à satisfaire, ce qui nous fait penser que Google aurait accepté ce compromis.

Google serait tout proche d’acquérir la startup Waze pour 1,3 milliards de dollars

La populaire application Waze sur iOS et Android rassemble des données en provenance de la communauté, envoyées depuis les smartphones des conducteurs et les utilisent pour fournir des mises à jour de voyage et de proposer les meilleurs itinéraires en fonction des conditions de route.
Elle intègre également un volet social pour faciliter la rencontre entre « navetteurs » afin qu’ils restent en contact les uns avec les autres et ainsi partager des informations sur la circulation.

Les motivations de Google pour l’acquisition de Waze semblent être doubles – utiliser sa technologie pour améliorer ses propres services de cartographie en même temps que retirer du marché une telle offre et ainsi empêcher ses rivaux de prendre sa place.

L’application gratuite, qui génère des revenus grâce à des publicitées basées sur la localisation, compte actuellement environ 47 millions d’utilisateurs actifs et a réussi à plus que doubler sa base d’utilisateurs dans les 12 derniers mois seulement.

Préfériez-vous un rachat par Apple, Facebook ou Google ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google serait tout proche d’acquérir la startup Waze pour 1,3 milliards de dollars

Google acquiert la startup Waze pour quelques milliards de dollars

Les spéculations sur le rachat de la startup dédiée à la cartographie et à la navigation Waze par Google est dans l’air du temps depuis un certain temps maintenant, mais deux nouveaux rapports affirment qu’il ne devrait pas être trop long avant que le géant du Web annonce un accord d’acquisition !

Globes, qui, comme Waze est basée en Israël, a rapporté dimanche que Google serait prêt à payer 1,3 milliard de dollars pour acquérir la startup. Bloomberg, qui indique l’accord pourrait être annoncé en ce début de semaine, annonce un chiffre légèrement inférieur, puisque selon lui Google ne proposerait « seulement » 1,1 milliards de dollars.

Google vient de confirmer le rachat de Waze ! Les deux firmes confirment que Waze fonctionnera de façon indépendante – pour l’instant : « Rien pratique va changer au sein de Waze. Nous allons maintenir notre communauté, la marque, le service et l’organisation – la hiérarchie de la communauté, les responsabilités et les processus resteront les mêmes ».

À la fin du mois dernier, il a été suggéré qu’un milliard de dollars avait été proposé par la firme de Mountain View, mais si l’on considère les chiffres plus élevés du weekend, on peut suggérer que d’autres géants du Web ont également décidé de passer à l’offensive dans l’espoir de mettre la main sur la société, poussant la firme à faire grimper les chiffres.

En effet, l’année dernière il a été rapporté que Apple était en pourparlers pour acquérir Waze, tandis que, plus récemment, Facebook s’est également dit être intéressé par une potentielle acquisition afin que le géant social puisse avoir les moyens d’augmenter la quantité de temps que les utilisateurs passent sur ​​son site.

Globes indique qu’une partie de la transaction attendue consiste à permettre à des travailleurs de Waze de rester en Israël, une condition que Facebook n’était apparemment pas prêt à satisfaire, ce qui nous fait penser que Google aurait accepté ce compromis.

Google serait tout proche d’acquérir la startup Waze pour 1,3 milliards de dollars

La populaire application Waze sur iOS et Android rassemble des données en provenance de la communauté, envoyées depuis les smartphones des conducteurs et les utilisent pour fournir des mises à jour de voyage et de proposer les meilleurs itinéraires en fonction des conditions de route.
Elle intègre également un volet social pour faciliter la rencontre entre « navetteurs » afin qu’ils restent en contact les uns avec les autres et ainsi partager des informations sur la circulation.

Les motivations de Google pour l’acquisition de Waze semblent être doubles – utiliser sa technologie pour améliorer ses propres services de cartographie en même temps que retirer du marché une telle offre et ainsi empêcher ses rivaux de prendre sa place.

L’application gratuite, qui génère des revenus grâce à des publicitées basées sur la localisation, compte actuellement environ 47 millions d’utilisateurs actifs et a réussi à plus que doubler sa base d’utilisateurs dans les 12 derniers mois seulement.

Préfériez-vous un rachat par Apple, Facebook ou Google ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google acquiert la startup Waze pour quelques milliards de dollars

Apple pourrait révéler ‘quelque chose de vraiment différent’ pour son nouveau Mac Pro

La WWDC qui va avoir lieu ce soir, et bien que toutes les rumeurs et spéculations se sont davantage concentrées sur les MacBooks (à la fois Air et Pro), OS X et iOS 7, un autre dispositif pourrait bien faire une apparition à la conférence.
Selon MacRumors, un « professionnel de la vidéo » nommé Andrew Baird dit avoir parlé avec le chef de projet du Mac Pro, Douglas Brooks, après l’envoi d’un e-mail à Tim Cook au sujet de l’absence d’un « récent ordinateur de bureau professionnel ». Durant la communication des résultats, Brooks n’a divulgué aucune information concernant le prix, les spécifications ou la conception de la pré-supposée tour, mais il a révélé que le Mac Pro serait prêt pour le courant de l’année et qu’il vaut la peine « d’être attendu ».

Les tablettes, smartphones, et les MacBooks d’Apple ont dominé l’ère de la technologie depuis un certain temps maintenant, mais lors de la WWDC de ce jour, il y aura un an jour pour jour que nous n’avons pas eu de nouvelle concernant la tour d’Apple. Pendant l’annonce des résultats, Brooks a demandé à Baird ce qu’il aimerait voir dans le nouveau Mac Pro. Au sommet de sa liste on retrouve « l’évolutivité et un support supplémentaire pour les cartes graphiques, et l’expansion de la mémoire », entre autres.
Selon Baird, Brooks a répondu en disant : « Vous allez être vraiment heureux que vous ayez attendu [pour acheter une nouvelle tour]. Nous faisons quelque chose de vraiment différent et je pense que vous allez être très excité quand vous verrez ce que nous avons produit. Je ne peux que vous encourager à attendre ».

Concept d'un Mac Pro entièrement modulaire

Bien qu’il soit compliqué de confirmer les dires, et encore à vous signifier que ce ne sont que des rumeurs, des fans du Mac Pro qui se sont réunis dans un groupe Facebook intitulé We Want a New Macpro, semblent avoir acquis une certaine informations supplémentaires au sujet d’une possible annonce par la firme de Cupertino. Un récent article de Lou Borella, l’administrateur du groupe, indique que le nouveau Mac Pro serait modulaire ! Il semblerait que la mise à niveau du Mac Pro soit fortement tributaire de la technologie Thunderbolt, et il n’y aura pas de possibilité d’extension interne. Borella indique également qu’il n’y aura ni FireWire 800, ni lecteur optique, mais pourra accueillir deux cartes graphiques avec le support de trois écrans en standard. Enfin, tout comme les dires de Baird, le design de ce Mac Pro serait complètement différent à ce que l’on a aujourd’hui et devrait sortir cet automne.
En offrant un tel dispositif modulaire, Apple pourrait tout simplement concilier les besoins des professionnels avec sa volonté toujours plus importante d’interdire l’accès à l’intérieur de ses machines.

Il est fort probable que nous verrons un rafraîchissement du Mac Pro lors de la WWDC 2013, précisément en raison du fait que Brooks a déclaré que le produit serait disponible d’ici la fin de l’année. Avec l’événement dans quelques heures, j’espère que ces rumeurs seront avérées.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Apple pourrait révéler ‘quelque chose de vraiment différent’ pour son nouveau Mac Pro

Dossier : Guide pratique des services Google

Google offre pléthore de services destinés à vous faciliter la vie de tous les jours. Du service de messagerie au stockage en ligne sur le cloud, en passant par des services de cartographie ou encore de traduction, tout a été pensé par le géant américain du web pour satisfaire au maximum les besoins de ses utilisateurs.

Guide-Google-FrAndroid

Notre dossier consiste à vous présenter les services les plus employés. Sachez que la plupart des applications proposées par Google sont gratuites et ne nécessitent qu’à quelques exceptions près aucun type de paiement pour pouvoir en profiter pleinement.

La liste des services traités n’est pas exhaustive. Elle ne concerne pas tous les services de Google qui se comptent par centaines. Nous vous présenterons donc les services suivants : Gmail, Drive, Maps, Earth, Youtube, Blogger, Play Livres, Actualités, Traduction, Google+, Hangouts, Orkut, Google Now (intégré à Search), Keep, My Tracks, Snapseed et enfin Google Play Musique.Bonne lecture !

Gmail

Gmail est le service de messagerie gratuit proposé par la firme de Mountain View à l’ensemble des utilisateurs de ses services. Il est accessible sur application et sur le web. En revanche, certaines fonctionnalités sont exclusivement accessibles sur le web. Le service était utilisé par 425 millions d’internautes à travers le monde en 2012, soit 25 millions de plus que son concurrent Outlook.

Gmail est ouvert depuis 2004. Au départ, l’accès au service nécessitait une invitation. Ce n’est que deux ans plus tard que la version bêta fut ouverte au public. Aujourd’hui, la capacité de stockage est de 10,1 Go mais une nouvelle mise à jour, qui vise à unifier les espaces disponibles sur Drive, Gmail et Google+ devrait vous permettre de jouir d’une capacité de 15 Go dans le cloud. Le service devient payant lorsque vous souhaitez profiter d’un espace de stockage supplémentaire.

Le service Gmail est utilisé tant par les professionnels que par les particuliers. Les deux sont toutefois soumis à la publicité ciblée. Adwords affiche des publicités en fonction du contenu des messages reçus et envoyés. Problème de respect de la vie privée ? Oui, mais d’autres sociétés le font aussi. En revanche, le service reste très efficace au niveau du blocage de spams.

unnamed (3)

Nouvelles fonctionnalités de la version 4.5 pour Android, en plus de la classique gestion des libellés et du marquage des e-mails important :

  • Triez vos e-mails par catégorie pour voir les nouveaux messages rapidement et choisir lesquels lire
  • Interface optimisée : glisser vers le bas pour actualiser, panneau libellés et sélecteur de comptes (tablettes 7 pouces et téléphones)
  • Appuyez sur les images expéditeurs affichées à côté des messages pour sélectionner plusieurs adresses
  • Meilleure lisibilité
  • Possibilité de vider la corbeille
  • Correction bugs et vitesse améliorée

android-gmail2








Gmail

Gmail offre une messagerie électronique plus intuitive, efficace et utile, voire amusante. Recevez vos e-mails via des notifications Push, lisez vos conversations et ré…
Google Inc.
Gratuit

Drive

Google Drive représente un espace de stockage pour tous types de documents : fichiers textes, images, photos, vidéos, et l’ensemble de vos documents créés avec la suite bureautique en ligne Google Docs. Etant donné que le tout est géré au même endroit que Google Documents, vous pouvez travailler à plusieurs collaborateurs ou amis, être prévenu quand d’autres ont modifié un document, etc.

Ces documents étant stockés en ligne dans le cloud de Google, vous bénéficiez des avantages habituels : accès en permanence, sauvegarde automatique sur plusieurs serveurs (plusieurs data centers), consultation possible sur de multiples supports (ordinateur Mac ou PC, tablette et smartphones Android via l’application Drive). Drive est également accessible aux personnes malvoyantes grâce à un outil de lecture d’écran.

Drive est fourni avec 5 Go d’espace disque gratuit. Si cela ne vous suffit pas, vous pouvez souscrire à des offres payantes. Voici les principales offres de Google Drive, recensées par le site Webrankinfo :

  • Gratuit : 5 Go pour Drive + 10 Go de Gmail + 1 Go de Picasa
  • 2,49$/mois : 25 Go pour Drive et Picasa + 25 Go de Gmail
  • 4,99$/mois : 100 Go pour Drive et Picasa + 25 Go de Gmail
  • 49,99$/mois : 1 To pour Drive et Picasa + 25 Go de Gmail
  • jusqu’à 16 To disponible (voir ici les détails)

Il existe aussi une offre dédiée aux professionnels, intitulée Google Drive for Business. Elle est intégrée au sein de Google Apps pour Entreprises. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Voici les principaux concurrents mondiaux proposant des services de cloud (source) :

  • Microsoft SkyDrive : 7 Go gratuits, offres payantes jusqu’à 100 Go (pour 50$/an). Selon Microsoft, l’offre gratuite récemment portée à 7 Go convient à 99% des besoins (cela permet de stocker 20.000 documents Office ou bien 7.000 photos)
  • Apple iCloud : 5 Go gratuits, offres payantes jusqu’à 100 Go (pour 50$/an)
  • Box.com : jusqu’à 50 Go gratuits. Les entreprises peuvent louer une offre à 1 To pour 15$/mois
  • Dropbox : 2 Go gratuits (mais avec une limite de la taille des fichiers) + 500 Mo par filleul dans la limite de 18 Go. Les offres payantes commencent à 99$/an.
  • Evernote : l’offre premium autorise des uploads jusqu’à 1 Go/mois pour 45$/an ou 5$/mois
  • Amazon Cloud Drive : 5 Go gratuits, offres payantes de 20$ à 1000$/an

Drive n’est pas seulement complètement intégré à Google Docs, il est également lié à d’autres produits de Google :

  • le partage vers Google+
  • transfert par fichier joint dans un mail Gmail
  • stockage de photos pour Picasa

android-google-drive-1.1.4.29-1android google drive 1.2 image 0

Google a souhaité ouvrir Drive à de nombreux développeurs d’applications tierces pour étendre ses fonctionnalités. Ainsi, certaines fonctionnalités ont vu le jour au fur et mesure des MàJ de l’application. Il est désormais possible, via Drive, d’envoyer des fax, d’éditer des vidéos et de créer des maquettes de sites Internet directement depuis Drive.








Google Drive

* Google Drive vous permet de stocker tous vos fichiers au même endroit, de les consulter où que vous soyez et de les partager avec d’autres utilisateurs. * Utilisez l’…
Google Inc.
Gratuit

Maps

Google Maps est un service de cartographie géographique et de plans en ligne totalement gratuit. Il s’agit d’une forme de géoportail. Lancé en 2004 aux États-Unis et au Canada, et en 2005 en Grande Bretagne (sous le nom de Google Local), Google Maps a été mis en service le jeudi 27 avril 2006, simultanément en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie.

3dMaps

Ce service a ceci de particulier qu’il permet, à partir de l’échelle d’un pays, de pouvoir zoomer jusqu’à l’échelle d’une rue. Deux types de plans sont disponibles : un plan classique, avec nom des rues, quartier, villes et un plan en image satellite, qui couvre aujourd’hui le monde entier.

unnamed (3)

Ce service n’est plus en version bêta depuis le 12 septembre 2007, et a été ajouté aux liens de la page d’accueil de Google.

Selon les mobiles, la navigation se fait au toucher ou avec le clavier. Sur les versions des smartphones les plus récents, il est possible de choisir entre les trois modes d’affichage : “plan”, “satellite”, et “mixte” ; le dernier étant un mélange entre les deux premiers. Plus récemment a été rendue disponible la fonction “Street View” permettant d’afficher des photos, comme pour la version internet, dans certaines grandes villes. Pour l’utiliser dans l’application, faites un clic long sur la carte à l’endroit qui vous intéresse ; une petite fenêtre indiquant le lieu que vous avez sélectionné s’affiche alors ; cliquez dessus, et vous pourrez sélectionner l’option Street View ! Vous pourrez alors vous déplacer dans les rues (presque) comme si vous y étiez…

Il est également possible de créer des signets sur des emplacements (petite étoile, comme dans Gmail). Une fonction de recherche est également présente. En plus de localiser l’endroit recherché, elle peut éventuellement, pour une entreprise par exemple, afficher des informations telles que son numéro de téléphone public, ou son site internet. Il est également possible de rechercher et de suivre un itinéraire. Enfin, une fonction de géolocalisation est disponible sur certaines versions, qui utilise, selon l’équipement du téléphone, une puce GPS ou un système de triangulation grâce aux antennes GSM. Cette dernière solution est cependant beaucoup moins précise, en particulier en zones rurales. Pensez à regarder, selon la zone où vous vous trouvez, s’il existe des cartes offlines, bien pratique à l’étranger, lorsqu’il vous est difficile d’utiliser Internet : cliquez sur le menu contextuel dans Maps, et vous trouverez un onglet “Disponible hors-connexion”. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner la zone qui vous intéresse, à la télécharger, puis vous la retrouverez dans l’onglet dédié de l’application. A faire avant le grand départ, évidemment !

maps2

Depuis la dernière Google I/O 2013, Maps pour ordinateurs a subi une refonte totale. En effet, il s’agit de la plus importante mise à jour du service depuis sa création, il y a huit ans. Nous avons été frappés de voir que Google a opté pour une suppression pure et simple de l’interface utilisateur pour laisser place à une carte qui s’étend de part et d’autre de l’écran. En revanche, on assiste à l’apparition d’une boîte de recherche solitaire dans le coin supérieur gauche et qui permet d’accéder à toutes les fonctionnalités de Google Maps. Toutefois, notez que la caractéristique la plus novatrice de la nouvelle version de Google Maps reste sa capacité à interpréter vos besoins. Par exemple, si vous cherchez un restaurant japonais dans Paris, l’application vous proposera des bars situés aux alentours pour éventuellement prendre un verre après le repas. Google utilise les avis des utilisateurs ainsi que ceux de vos amis pour hiérarchiser les lieux et les recommandations. Reste à savoir si ces nouvelles fonctionnalités arriveront un jour sur l’application mobile. Une telle nouveauté pourrait légèrement modifier notre usage de cette application, confiné jusque là à chercher des adresses et à se géolocaliser.








Maps

Téléchargez la dernière version de Google Maps et oubliez les cartes papier ! Google Maps pour Android avec Navigation (version bêta) offre les fonctionnalités sui…
Google Inc.
Gratuit

My Tracks (Mes Parcours)

Cette application est un outil qui vous offre la possibilité d’enregistrer et partager vos parcours grâce au récepteur GPS, intégré dans votre appareil Android.

En d’autres termes, l’application possède la capacité d’enregistrer votre parcours mais pas uniquement, puisqu’elle peut aussi vous donner la vitesse à laquelle vous vous déplacez, la distance parcourue et l’altitude atteinte pendant vos courses à pied, trajets à vélo, randonnées ou n’importe quelle autre activité en extérieur. L’utilisation est très simple, il vous est possible de consulter vos données à tout moment et en direct depuis l’application, et ainsi y ajouter des repères sur vos parcours et même d’être alerté par des annonces vocales selon votre progression.

unnamed

L’application My Tracks (Mes parcours) vous permet de partager vos parcours GPS et statistiques en ligne :

  • via Google+, Facebook ou Twitter
  • via Google Maps, Google Fusion Tables ou Google Documents
  • sous forme de fichier GPX, KML, CSV ou TCX

unnamed (2)

Voici les fonctionnalités ajoutées lors de la dernière mise à jour :

  • Synchronisation de vos parcours avec Google Drive
  • Partage des parcours via Google Drive
  • Consultation des parcours partagés avec vous
  • Importation des fichiers KML
  • Ajout du widget sur l’écran verrouillé
  • Envoi des commentaires à Google

L’application est disponible en téléchargement gratuit sur le Play Store.








Mes parcours

L’application Mes parcours enregistre votre parcours, votre vitesse, la distance parcourue et le dénivelé au cours de vos marches, vos courses à pied, vos trajets en …
Google Inc.
Gratuit

My Tracks est un projet Open Source. Si vous souhaitez y participer, rendez-vous à cette adresse.

Earth

Dans le même esprit que Maps, Google Earth est, lui, un logiciel, également propriété de Google, permettant une visualisation de la Terre avec un assemblage de photos aériennes ou satellitaires.

unnamed

Ce logiciel permet à tout utilisateur de survoler la Terre et de zoomer sur un lieu de son choix. Selon les régions géographiques, les informations disponibles sont plus ou moins précises. Ainsi, un habitant d’une métropole peut localiser son restaurant préféré, obtenir une vue en 3D des immeubles de la métropole. Reste que la résolution des photos d’une bonne partie de la Terre est très faible. La couverture, d’après Google, devrait s’améliorer rapidement. La modélisation en 3 dimensions des constructions a été réalisée à l’aide du logiciel SketchUp.

android google earth 7.1.1

Du bout des doigts, vous pouvez naviguer facilement :

  • Balayage avec un doigt pour déplacer le globe terrestre
  • Pincement et rotation avec deux doigts pour faire un zoom avant ou arrière et changer de point de vue
  • Balayage avec deux doigts pour incliner le plan
  • Double tapotement avec un doigt pour faire un zoom avant
  • Double tapotement avec deux doigts pour faire un zoom arrière

unnamed (1)

Le logiciel dispose d’une version gratuite et de versions payantes pour les professionnels. Il est également disponible gratuitement, depuis janvier 2010, pour les smartphones Android sur le Google Play.








Google Earth

Survolez la planète du bout des doigts avec Google Earth pour Android. Explorez des régions lointaines, ou retrouvez la maison de votre enfance. La fonctionnalité Str…
Google Inc.
Gratuit

YouTube

YouTube est un site web d’hébergement de vidéos sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et partager des séquences vidéo. Il a été créé en février 2005 par trois anciens employés de PayPal. Le service situé à San Brunoen Californie (États-Unis) emploie la technologie Adobe Flash et/ou HTML5 pour afficher toutes sortes de vidéos : des extraits de films, d’émissions de télé et des clips de musique, mais aussi et surtout, des vidéos amateurs. En octobre 2006, Google a annoncé qu’après avoir conclu un accord, il deviendrait le propriétaire de l’entreprise en échange d’actions Google d’une valeur totale de 1,65 milliard de dollars américains. La transaction prit fin le 13 novembre 2006.

YouTube

En 2009, 350 millions de personnes visitent chaque mois ce site de partage de vidéos. En mai 2010, YouTube annonce avoir franchi le cap des deux milliards de vidéos vues quotidiennement. Le 28 octobre 2010, l’ensemble des chaînes de YouTube atteint le milliard d’abonnés. Son principal concurrent est le site Dailymotion.

 Youtube est devenu au fil du temps, un véritable média. A l’instar de votre télévision, Youtube est composé de plusieurs chaînes et permet de cibler des publics différents. Au-delà du slogan “broadcast yourself” qui faisait du site à ses débuts une sorte de moyen de diffuser des vidéos personnelles, c’est devenu aujourd’hui un puissant support publicitaire pour les annonceurs.

Chaque mois, 800 millions de personnes dans le monde consultent le site YouTube. Toutes les audiences sont donc forcément sur YouTube. Si par exemple, vous souhaitez toucher les hispaniques, les adolescents ou encore les foyers dont le revenu est supérieur à 100 000 euros, YouTube vous permet de le faire.  Contrairement à la plupart des autres sites, vous pouvez toucher non seulement une audience populaire, mais aussi une audience moins accessible, et susciter l’intérêt des internautes via des solutions pertinentes.

unnamed (12)

Il est possible de choisir son public par données démographiques (la ménagère de moins de 50 ans, a été remplacée par la “digital mom”). Un ciblage géographique est également possible et va jusqu’à contenir votre audience aux simples frontières de votre quartier.

Youtube propose un ciblage par catégorie d’intérêt pour toucher les internautes qui regardent par exemple des vidéos sur le golf, la cuisine ou les jeux vidéos.

Pour un podcasteur, qui entretient une chaîne dont l’audience est plus ou moins importante, YouTube lui propose de monétiser son audience en associant de la publicité à ses vidéos. Tous pourront, depuis la version web de YouTube, uploader leurs vidéos et, dans l’onglet dédié aux modifications, jouer les monteurs en corrigeant la luminosité des films, en ajoutant des annotations aux vidéos, et même des liens renvoyant vers des sites web sur leurs clips.








YouTube

Keep up with your favorite YouTube channels and access the world’s videos anywhere with the official YouTube app for Android….
YouTube
Gratuit

Blogger

Blogger est une plateforme logicielle en ligne accessible gratuitement, destinée à la publication d’un blog. Ce service offre une ribambelle d’outils permettant à des blogueurs de publier du contenu sur la toile. Il est devenu propriété de Google en 2003.

android-blogger-app-1

Chaque utilisateur d’un compte Google peut utiliser celui-ci pour se connecter sur Blogger. Le Système Google Friend Connect permet aux internautes inscrits sur Google, AIM, Yahoo, Twitter, OpenID ou encore Netlog de devenir membre d’un blog de Blogger. La fonction Google AdSense peut également être utilisée pour ajouter des publicités sur un blog de Blogger afin de monétiser son audience.

unnamed (4)

Nouvelles fonctionnalités de la dernière version de l’application :

  • Amélioration de l’expérience utilisateur
  • Langues supplémentaires disponibles
  • Possibilité d’afficher l’heure d’un message programmé
  • Connexion automatique lors de l’affichage d’un blog sur le Web
  • Correction de bugs








Blogger

Téléchargez la dernière version de l’application officielle Blogger et commencez à bloguer depuis votre appareil mobile. Blogger pour Android permet d’effectuer les o…
Google Inc.
Gratuit

Play Livres

Google Play Livres est le remplaçant du défunt Print. Il s’agit d’un service en ligne fourni par la firme de Mountain View, lancé fin 2004 et qui dispose de moyens financiers et techniques considérables. Il a vu son champ d’activités s’élargir progressivement. Il fait office aujourd’hui d’outil de recherche intra-texte, de consultation de livres en ligne ou sur appareil mobile, de constitution de collection personnelles et de téléchargement d’ouvrages libres de droits.

android google play livres play books 2.8.61

C’est également une librairie en ligne si l’on passe par la boutique Google Play. Il vous permettra de trouver un lieu où vous pourriez emprunter un exemplaire de livre, et vous donnera des informations complémentaires sur les oeuvres. Le programme Google Books (en anglais) désigne plusieurs éléments distincts : le service recherche “Google Book search”, le “Google Book Partner Program” qui permet aux éditeurs d’inclure ou non leurs ouvrages dans la base de données de Google, et enfin le “Google Book Library Project”, qui regroupe les partenariats avec les bibliothèques. En 2010, la bibliothèque Books comptait plus de 15 millions de livres virtuels, contre 7 millions en 2008.

Le plus grand corpus textuel au monde a connu une histoire judiciaire mouvementée, qui a marqué le monde de l’édition et façonné le paysage du livre numérique, notamment en France et aux Etats-Unis.








Google Play Livres

Faites votre choix parmi des millions d’ouvrages proposés sur Google Play : les dernières parutions, les best-sellers du New York Times, des auteurs prometteurs, de…
Google Inc.
Gratuit

Actualités

Le service actualité de Google ou News est accessible gratuitement depuis n’importe quel navigateur et à travers l’application qui lui est dédiée sur le Play Store (Google Flux d’actu). Il présente de façon automatisée des articles d’information en provenance de sources journalistiques sur le web. Il est disponible dans 22 pays et a été créé en 2002.

Google Actualité sélectionne des sources d’information dans les pays ou les langues où le service est proposé. 500 sources francophones sont par exemple recensées, contre 4 500 sources anglophones. Un robot Google scrute en permanence les sources sélectionnées. C’est le Googlebot qui indexe les nouveaux articles. Il fait appel à des algorithmes pour déterminer le sujet des contenus choisis.


Screenshot_2013-06-06-17-04-27

Sur smartphones Android, l’agrégateur d’actualités a été lancé pour les Américains sous le nom de Google Currents. En France, elle est mieux connue sous le nom de Google Flux d’actu, disponible gratuitement sur smartphones et tablettes sous Android. Google Flux vous permettra de lire des magazines en ligne et autres contenus, par un simple glissé du doigt.

Screenshot_2013-06-06-17-03-29

En plus des publications, il est également possible d’ajouter à sa liste de lecture des blogs, sélectionnés selon vos intérêts, qui sont alors automatiquement convertis en flux d’actu, dans un format optimisé pour les smartphones et les tablettes. Google Flux d’actu dispose par défaut de quelques sites comme : Libération, Le Figaro, 20 Minutes, Le Nouvel Obs, L’Express et L’Equipe. Pour pouvoir profiter de l’actualité internationale, l’application intègre Google Traduction, dont nous parlerons plus bas, et qui vous permettra de traduire vos pages. De plus, vous allez pouvoir paramétrer votre mode hors-connexion, pour pouvoir lire vos contenus sans être connecté à Internet.

Screenshot_2013-06-06-17-03-16

En somme, voici ce que vous pourrez faire avec cette application :

  • Navigation rapide : un nouveau mode de navigation vous permet de faire glisser votre doigt verticalement sur l’écran pour découvrir les articles d’une édition que vous n’avez pas lus, ou de le faire glisser horizontalement pour passer à l’édition suivante au sein d’une catégorie. Vous pouvez également utiliser la barre latérale pour accéder à une édition spécifique.
  • Actualités : Google Flux d’actu utilise la technologie de recherche de Google pour vous permettre d’accéder aux informations les plus récentes et les plus importantes dans de nombreuses catégories, telles que le monde, les divertissements, le sport et les sciences. Lorsque vous voyagez dans d’autres pays, vous recevez des informations récentes supplémentaires en fonction de votre destination.
  • Articles enregistrés : vous avez repéré un article que vous voulez lire plus tard ou une recette spéciale que vous voulez conserver ? Ajoutez n’importe quel article à vos favoris pour le retrouver à tout moment dans votre édition personnelle d’articles enregistrés.
  • Vos blogs et flux préférés : transformez vos abonnements Google Reader (qui cessera d’exister le 1er juillet 2013), et vos blogs et flux préférés en une édition digne des plus beaux magazines.
  • Traduction : Google Flux d’actu utilise la technologie Google Traduction pour traduire vos éditions dans la langue de votre choix parmi 44 langues disponibles.
  • Widget : recevez immédiatement les actualités récentes sur l’écran d’accueil de votre appareil Android avec le widget Google Flux d’actu.








Google Flux d’actu

Avec Google Flux d’actu, consultez en haut débit et même hors connexion des éditions au format magazine sur votre tablette ou votre smartphone. Google Flux d’actu pr?…
Google Inc.
Gratuit

Traduction

Google Traduction est un service fourni par le géant américain, qui permet de traduire un texte ou une page web dans une autre langue. Le service utilise son propre logiciel de traduction, contrairement à Bebel Fish, AOL et Yahoo, qui ont recours à SYSTRAN.

Google-Translate-Banner[1]

Et comme tous les logiciels de traduction automatique, Google Traduction a ses limites. Si l’on peut comprendre le contenu général d’un texte en langue étrangère, il n’effectue toutefois pas de traduction précise. Nous assistons parfois à des traductions hors contexte et d’une grammaire très peu fiable. Mais l’un des points forts du service est la fonctionnalité qui permet d’entendre la prononciation des mots, groupes de mots et phrases. La voix anglaise est en revanche plus performante que le français, qui demeure jusque là en version bêta.

unnamed (5)

Voici ce que vous pouvez concrètement faire avec l’application Google Traduction :

  • Traduction d’un texte écrit ou lu, dans plus de 70 langues différentes
  • Écoute des traductions
  • Vous pouvez énoncer, écrire ou photographier le texte à traduire
  • Enregistrer vos traductions favorites et les synchroniser sur plusieurs appareils
  • Chercher des traductions de termes ou d’expressions dans les dictionnaires bilingues
  • Traduire sans être connecté à Internet grâce à des packs de langue hors-connexion

unnamed (7)

(La photographie du texte à traduire et la traduction hors-connexion sont disponibles sur Android 2.3 ou version ultérieure.)

Les langues suivantes sont disponibles :

afrikaans, albanais, allemand, anglais, arabe, arménien, azéri, basque, bengali, biélorusse, bosniaque, bulgare, catalan, Cebuano, chinois (simplifié), chinois (traditionnel), coréen, croate, créole haïtien, danois, espagnol, espéranto, estonien, finnois, français, galicien, gallois, grec, gujarati, géorgien, hindi, Hmong, hongrois, hébreu, indonésien, irlandais, islandais, italien, japonais, javanais, kannada, Khmer, Laotien, latin, letton, lituanien, macédonien, malaisien, maltais, marathi, norvégien, néerlandais, persan, polonais, portugais, roumain, russe, serbe, slovaque, slovène, suédois, swahili, tagalog, tamul, tchèque, telugu, thaï, turc, ukrainien, urdu, vietnamien, yiddish

L’application Android Google Traduction est également disponible sur le Play Store et permet d’accéder à toutes les fonctionnalités du service.

unnamed (4)








Google Traduction

Surmontez la barrière de la langue grâce à Google Traduction :• Traduisez un texte écrit ou lu, dans plus de 70 langues différentes• Écoutez les traductions• …
Google Inc.
Gratuit

Google+

Google+ ou Google Plus, est le réseau social de Google. L’équipe de conception de Google+ a cherché à reproduire la manière avec laquelle les personnes interagissent dans la vraie vie, contrairement à ce qui est fait par d’autres réseaux sociaux tels que Facebook ou encore Twitter. Le slogan de Google+ étant : “repenser le partage de la vie réelle sur le web”.

article_profil_Google_Plus

Google+ propose différents services, par lesquels son image se caractérise. Commençons par les cercles. Il s’agit en fait de catégories dans lesquelles vous classez vos contacts, de sorte que le partage d’un contenu se fait avec tel ou tel cercle et non avec l’ensemble de ses connexions. Des exemples de groupes pourraient inclure la famille, les amis, les collègues de bureau et les gens avec qui vous partagez un intérêt particulier. A noter que certains cercles peuvent se chevaucher lorsqu’une personne fait partie de deux ou plusieurs cercles d’intérêt. Un membre de votre famille peut, comme vous, être passionnée de jeux vidéo par exemple. Il fera donc partie des cercles famille et jeux vidéo.

G++++-630x416

Lors de la dernière Google I/O, Google+ a subi de grands changements, dont la plupart ont concerné les fonctions photo du réseau social. On sait que sur Facebook, le partage des photos est une des fonctionnalités les plus utilisées. A l’instar de son concurrent, Google+ a décidé qu’il en serait de même pour lui. Ainsi, dans la nouvelle version du réseau social de Google, vous aurez accès à Highlights, une fonctionnalité qui trie vos photos pour vous. Highlights supprimera les doublons, les photos floues, favorisera les paysages, les photos où les gens sourient, les photos esthétiques, mais aussi les photos des gens qui comptent le plus pour vous afin de vous offrir un album réduit où seules les meilleures photos sont sélectionnées. A priori, celles où sont taguées les personnes avec lesquelles vous communiquez le plus souvent. Google+ utilise pour cela une série d’algorithmes qui vont venir trier les photos grâce à des critères bien précis : saturation, cadrage, lieu de capture de la photo (pour avoir les points d’intérêts), sourires des personnes…

unnamed (7)

Google Plus propose aussi une nouvelle fonctionnalité pour améliorer ses photos, Enhance qui va créer automatiquement un meilleur cliché. De nombreux éléments de la photo sont pris en compte pour améliorer la photo comme la saturation, les yeux rouges, etc. A tout moment, vous pouvez revenir à la photo d’origine en appuyant sur un bouton.

unnamed (6)

Enfin, Google a ajouté une ultime fonctionnalité : Awesome ou plutôt Auto-Awesome dont le but est globalement de créer des GIF. Prenez une série de photos à la suite et Google les transformera en un GIF à la condition de les poster sur le réseau social. Vous n’aurez pas besoin d’indiquer quelles photos vous voulez pour faire votre série, Google+ le fera automatiquement une fois qu’il aura trouvé une série de photos similaires.

Au niveau de l’application mobile, disponible sur le Play Store, voici les fonctionnalités dont vous pourrez profiter :

  • Un style magazine sur la nouvelle version pour tablettes
  • Partage automatiquement de vos photos d’un événement avec le mode “Fête”
  • Activation de la sauvegarde automatique pour enregistrer vos photos et vidéos en privé et en haute résolution sur Google+
  • Consultation du flux “Populaire sur Google+” pour voir les sujets à la Une
  • Affichage du flux “À proximité” pour découvrir ce qui se passe près de chez vous

Lien Youtube








Google+

FONCTIONNALITÉS – Profitez du style magazine de la nouvelle version pour tablettes – Partagez automatiquement vos photos d’un événement avec le mode « Fête » – Activez …
Google Inc.
Gratuit

Hangouts

C’est le service qui remplace Gtalk et le regroupe désormais avec Google+. C’est en fait une application de chat vidéo pour un maximum de 10 personnes.

hangouts by google android ios pc mac

Grâce à Hangouts, vous pourrez dialoguer avec un ou plusieurs de vos contacts simultanément. Un avantage qui n’est hélas pas accessible depuis Gtalk. Depuis le service, vous pouvez envoyer des photos, des emoji et appeler vos contacts en vidéo, et ce, de manière totalement gratuite.

Avec Hangouts, le statut invisible n’est pas proposé, cependant vous pourrez vous exprimer pleinement grâce aux photos et aux emoji. Le service propose également de vous informer lorsque vos contacts participent à un Hangout, lisent ou écrivent des messages. Vous pourrez envoyer des messages à vos contacts qui ne sont pas en ligne. Ils le recevront dès qu’ils seront connectés. L’application est accessible sur ordinateur ainsi que sur les appareils Android.

google-hangouts-ios

Vous pourrez tout aussi profiter des points suivants :

  • la synchronisation de vos Hangouts sur tous vos appareils : vous pouvez ainsi les démarrer ou les poursuivre où et quand vous le souhaitez
  • choisir parmi des centaines d’emoji pour vous exprimer
  • redécouvrir ce dont vous avez discuté par le passé, y compris les photos partagées et l’historique de vos appels vidéo
  • recevoir une seule notification, pas plus. Une fois que vous l’avez vue, elle ne s’affiche plus sur votre ordinateur ni sur vos autres appareils Android
  • parcourir les collections de photos partagées depuis chacun de vos Hangouts
  • suspendre les notifications lorsque vous n’avez pas envie d’être dérangé

Lien Youtube








Hangouts (remplace Talk)

Avec Hangouts, donnez vie à vos conversations à deux ou en groupe grâce aux photos, aux emoji et aux appels vidéo gratuits. Restez en contact avec vos amis sur un ord…
Google Inc.
Gratuit

Orkut

Il s’agit d’un site de réseautage social dont la fin est de mettre en relation les amis de ses amis. Il a été lancé en 2004 par un jeune étudiant de l’université de Stanford, qui devint par la suite employé de Google.

logo-orkut

Orkut ne s’attaque pas spécialement à une niche. Il reste toutefois moins connu que Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux. En 2006, Google avait annoncé 50 millions d’utilisateurs dont une très forte proportion (plus de la moitié) au Brésil. Mais force est de constater que depuis cette date, le réseau social a énormément perdu au profit de Facebook et Twitter. On constate une perte de l’ordre de 96 % d’utilisateurs au pays de la samba en seulement 2 ans (entre 2011 et 2013).

En cause, probablement la polémique suscitée par certaines pages portant atteinte aux droits de l’homme. En effet, 94 % des 45 000 pages brésiliennes d’internet incitant à la haine, sont hébérgées par Orkut, selon Safernet, organisme de surveille de la toile.

Pour en savoir plus sur ce réseau social, le site commentcamarche a réalisé un descriptif détaillée que vous pouvez lire ici.

L’application Orkut n’est pas disponible sur Android.

Google Now

Pour faire simple, il s’agit de l’équivalent de Siri, créé par Google. C’est donc un assistant vocal sur mobile, directement intégré à l’application Search, le moteur de recherche de Google. Le slogan de l’application résume la mission de Google Now “vous trouve la bonne information au bon moment”. Toutefois, les premiers essais ont démontré qu’il allait être question de quelque chose de plus complet qu’un simple assistant vocal ou un organisateur personnel.

android google now 2.5.8 images 0

Now peut répondre à des questions comme Siri et effectuer des recherches sur le web. Mais plus important encore, il peut non seulement vous aider, mais aussi anticiper vos besoins en piochant dans votre agenda, vos e-mails, votre historique et vos emplacements géographiques. Par exemple, si vous recherchez des restaurants dans le quartier où vous vous trouvez, Google Now vous donnera des informations et des orientations. En fonction de votre emplacement, il vous donnera le bulletin météo, la situation du trafic et calculera le meilleur itinéraire pour que vous puissiez arriver à temps à vos rendez-vous.

Lien Youtube

Grâce à une série de cartes, Google Now organise vos informations d’une façon cohérente et les affiche automatiquement lorsque vous êtes le plus susceptible d’en avoir besoin.

Voici quelques exemples de cartes disponibles actuellement :

  • Résumé de votre activité physique quotidienne
  • Anniversaires des personnes de votre entourage
  • Événements, spectacles, concerts de vos artistes préférés
  • Vols qui auront fait l’objet d’une recherche de votre part
  • Restaurants : vos réservations ou annulations
  • Sorties cinéma près de chez vous
  • Organise et affiche vos rendez-vous à venir
  • Transports publics : affiche les horaires des stations de train, métro ou bus à proximité
  • Immobilier : affiche les propriétés en vente près de chez vous
  • Sport : affiche le résultat des derniers matchs de vos équipes préférées

google-now-2

Actuellement, Google Now est disponible sur les tablettes et les smartphones tournant sous Android 4.1 ou version ultérieure. Google Now devrait également faire son apparition prochaine sur le navigateur Chrome et Chrome OS.

Google Now est intégré à la nouvelle mise à jour de l’application Google Search.








Google Search

Google Search app for Android: The fastest, easiest way to find what you need on the web and on your device.* Quickly search the web and your phone or tablet* Use your vo…
Google Inc.
Gratuit

Snapseed

Cette application est véritablement le couteau suisse de la photo. Disponible sur Android depuis décembre 2012, elle a la particularité d’offrir de très nombreuses fonctionnalités de retouche pour les photos. La plupart des effets sont gérés grâce à des gestes tactiles. Propriété de Google, elle permet de partager ses création sur Google+. Niveau création, celle application offre bien plus de fonctionnalités qu’Instagram :

Snapseed

  • Correction auto : analyse automatiquement la photo et ajuste la couleur et l’exposition
  • Réglage sélectif : procédez à des sélections et des rehaussements précis de certaines zones de vos photos en quelques secondes seulement grâce à la technologie U Point de Nik Software
  • Correction manuelle : utilisez Ambiance pour créer une profondeur et une vivacité qui s’adaptent parfaitement aux couleurs et aux textures. Réglez également la balance des blancs, la saturation, le contraste, etc.
  • Redressement / Rotation : pivotement de 90° et/ou redressement des photos au moyen de commandes gestuelles simples
  • Recadrer recadrez facilement vos images pour en éliminer les éléments superflus et leur appliquer des formats standard, ou les recadrer selon vos souhaits
  • Noir et blanc : donnez à vos photos un look noir et blanc classique grâce à ce filtre inspiré des chambres noires.

unnamed (5)

  • Vieux films : donnez à n’importe quelle photo l’aspect d’un film couleur « vintage » des années 50, 60 ou 70
  • Dramatique : ajoutez du style en appliquant un effet personnalisé spécifiquement conçu pour vos photos, depuis des textures subtiles jusqu’aux effets artistiques les plus originaux
  • Grunge : conférez à vos photos un look totalement unique, branché et miteux
  • Tilt-Shift : créez une étroite zone de mise au point nette qui simule la profondeur de champ pour créer un effet de scène en miniature
  • Détails : accentuez les détails de façon traditionnelle ou au moyen de la commande Structure exclusive issue de la gamme des produits professionnels Nik Software
  • Mise point centre : attirez l’attention sur le sujet de la photo en floutant et ajustant la luminosité de l’arrière-plan qui l’entoure
  • Bords organiques : ajoutez des bords stylisés à vos photos pour une finition parfaite

unnamed (6)

L’application est gratuite et disponible sur Google Play Store.








Snapseed

Snapseed est la seule application photo que vous utiliserez tous le jours. Elle sublime vos photos et vous offre une expérience photo de haute qualité, rapide et amusan…
Nik Software, Inc.
Gratuit

Keep

Keep est une application qui vous permet d’enregistrer rapidement vos pensées et les retrouver facilement où que vous soyez. Créez une liste, enregistrez une note vocale ou prenez une photo et ajoutez-y des annotations. Tous les contenus que vous ajoutez sont disponibles instantanément sur tous vos appareils mobiles et sur votre ordinateur de bureau. Le widget Keep prend l’aspect d’un petit post-it jaune.

unnamed (8)

Avec Google Keep :

  • Transcrivez vos notes vocales automatiquement
  • Utilisez des widgets d’écran d’accueil pour capturer vos pensées rapidement
  • Associez un code couleur à vos notes afin de les retrouver plus facilement
  • Archivez les notes en faisant glisser vos doigts sur l’écran
  • Masquez ou affichez facilement les cases à cocher de vos notes pour en faire des listes de contrôle
  • Accédez à vos notes sur le Web où que vous soyez

unnamed (9)

 








Google Keep

Enregistrez rapidement vos pensées et retrouvez-les facilement où que vous soyez. Créez une liste, enregistrez une note vocale ou prenez une photo et ajoutez-y des ann…
Google Inc.
Gratuit

Google Play Music

L’application Google Play Musique vous permet écouter votre bibliothèque musicale où que vous soyez. Tous vos titres musicaux sont stockés en ligne. Vous n’avez donc plus à vous soucier de la synchronisation ni de l’espace de stockage.

Les titres que vous achetez sur Google Play apparaissent automatiquement dans l’application.

unnamed (9)

Vous pouvez ajouter gratuitement jusqu’à 20 000 titres supplémentaires de votre bibliothèque musicale personnelle, stockée sur votre ordinateur.

Grâce à l’application Google Play Musique, vous pouvez accéder instantanément à l’intégralité de votre bibliothèque musicale et enregistrer vos titres préférés afin de les écouter hors-connexion.

unnamed (8)

Une mise à jour de l’application (5.0) a été annoncée lors du Google I/O. Elle met l’accent sur l’intégration de nouvelles fonctionnalités dont la possibilité de s’abonner à un nouveau service de streaming pour 9,99 dollars par mois. Ce service, disponible uniquement aux Etats-Unis, a pour but de concurrencer Spotify ou encore iTunes. Aucune date n’a été annoncée quant à une éventuelle disponibilité hors des frontières américaines.

La mise à jour 5.0 inclue les éléments suivants :

  • Toute nouvelle interface utilisateur pour les téléphones, les tablettes et les téléviseurs
  • Nouvelle page Écoute immédiate facilitant la recherche de titres musicaux
  • Suppression de titres d’une playlist ou de la file de lecture en les faisant glisser
  • Changement de titres sur l’écran ou dans la barre “En cours de lecture” en les faisant glisser
  • Accès à l’album ou à l’artiste à partir de n’importe quel titre en faisant pivoter l’appareil
  • Transférer sa bibliothèque musicale dans le cloud avec Music Manager, une application de bureau à télécharger sur votre ordinateur. Elle permet de gérer ses titres et albums à souhait
  • La synchronisation entre vos différents appareils est automatique et ne nécessite pas une action manuelle. Vous trouverez vos morceaux instantanément sur votre smartphone et votre tablette
  • Partage de coups de coeur via les réseaux sociaux et en particulier sur Google+ où vos amis peuvent écouter gratuitement les morceaux que vous avez achetés







Google Play Music

Avec l’application Google Play Musique, vous pouvez écouter votre bibliothèque musicale où que vous soyez. Tous vos titres musicaux sont stockés en ligne. Vous n’av…
Google Inc.
Gratuit

» Source de l’article

Souriez, vous êtes “fliqués” par le FBI et la NSA

Le FBI et la NSA ont accès à nos informations privées sur Google, Apple, Facebook et d’autres sites massivement utilisés à travers le monde. Google aurait été le seul à résister… en vain !

obama-big-brother

@UnitedLiberty

On s’en doutait quelque peu, et voilà que la vérité éclate au grand jour ! La National Secrutity Agency (NSA) américaine et le FBI auraient directement accès aux systèmes de Google, Facebook, Apple et autres géants américains (neuf au total). C’est le journal britannique The Guardian qui a eu accès à un document top secret révélant l’information.

Cette intrusion dans la vie privée des utilisateurs des services web entrerait dans le cadre d’un programme nommé PRISM. Ceci permet à des organes officiels étatiques américains de collecter des informations relatives à l’historique de recherche, au contenu des mails, au transfert des fichiers et même aux tchats. Un véritable scandale qui secoue la société US et un comble pour Google qui s’est vu refuser la reconnaissance faciale pour ses Glass. Et pour les plus sceptiques, le quotidien a même vérifié l’authenticité du document, un ficher PowerPoint composé de 41 slides, estampillé top secret avec défense de le transmettre à des tiers. Les fournisseurs de services donnent accès à leurs serveurs, où les agences piochent les informations de leur choix, indique ce document. Ce qui signifie que les plus grands fournisseurs d’accès aux services sont complices d’une telle ignominie. Plus clairement, Google, Apple et consort utilisent le principe du Back door (la porte arrière), qui non seulement permet aux agences de consulter certaines informations limitées, mais leur donnent accès et de façon ininterrompue à l’ensemble des renseignements stockés dans leurs serveurs.

Washington Post DR

Une capture d’écran du document

Google dit avoir résisté et Apple dément

Contactées par The Guardian, les entreprises ont catégoriquement nié l’existence d’un tel accord avec la NSA. “Google est très à cheval sur la sécurité des données de ses utilisateurs”, a indiqué un porte-parole de la firme de Mountain View. “Nous fournissons des données au gourvernement en conformité avec la loi [à comprendre, toutes les lois en vigueur contre le terrorisme, ndlr]. De temps en temps, nous donnons accès au gouvernement à nos système mais il n’a jamais été question de Back Door, ni de fournir des données privées relatives à nos utilisateurs”, ajoute le géant américain dans un communiqué. Google aurait toutefois résisté aux multiples sollicitudes du FBI à vouloir récupérer les données de ses serveurs, selon le site VentureBeat. Une tentative qui n’aurait rien donné puisque le Federal Bureau of Investigation ponce-pilate. En effet, dans le cadre de programmes top secrets, la justice n’a plus son mot à dire et le FBI a carte blanche. Même son de cloche cependant chez Apple qui déclare n’avoir jamais entendu parlé du PRISM.

Ce programme a été créé sous l’administration Bush en 2007 et développé par le gouvernement de Barack Obama en décembre 2012. Ce sont des milliers, sinon des millions d’images, de messages, de sons (nous appartenant) qui ont été collectés par les services secrets américains. Nous ne savons toutefois pas si en France, de telles pratiques sont exercées par le gouvernement. Quoi qu’il en soit, la prudence reste de rigueur sur le net.

» Source de l’article

Sony Xperia M : découvrez le tout nouveau smartphone en photos

Alors que Sony vient de dévoiler son tout nouveau smartphone, le Xperia M, sachez que j’ai la chance de mettre la main sur ce dernier depuis hier – j’en profite pour remercier Sony pour cette rapidité de prêt ! Avant de vous le présenter en détails dans un prochain article et en vidéos, notez que le modèle reçu est qualifié de « prototype » sur sa boîte, mais tout simplement car il n’a pas été commercialisé et donc la boîte et les accessoires présents dans celle-ci ne sont pas encore disponible. En revanche, le smartphone en lui-même est bien celui que vous pourrez retrouver dans les boutiques aux alentours de 250 euros en France.

Le Xperia M en prototype sur le BlogNT

Il s’agit donc du smartphone de milieu de gamme, venant après le succès du Xperia Z, et comme vous allez le découvrir dans les photos ci-dessous, possède plusieurs similitudes de conception avec ses téléphones frères plus chers, ce qui semble être une volonté de la part de Sony afin d’harmoniser sa ligne de produits mobiles. C’est donc un article dédié au déballage avec quelques photos que je vous présente.

Le Xperia M est un smartphone de 4 pouces offrant une résolution inhabituelle de 854 x 480 pixels, et qui s’avère être un dispositif destiné au marché grand public, venant ainsi combler tous les consommateurs qui ne sont pas prêt à débourser le double voire le triple d’euros pour disposer d’un smartphone.

Le modèle reçu dispose d’une coque blanche mais il existe dans un choix de quatre couleurs – blanc, jaune, noir et violet, et du bouton d’alimentation en aluminium en premier plan aperçu sur la Xperia Tablet Z et également sur le Xperia Z, mais apporte aussi le retour d’une coque arrière incurvée et bombée vue sur les téléphones comme le Xperia T. Cette coques incurvée en bas du téléphone, épaissie légèrement celui-ci, atteignant 9.3 mm. Pour le reste, 124 x 62 mm sont les dimensions du dispositif, pour un poids de 124 grammes. Lorsque vous avez le Xperia M dans votre main, celui-ci va réellement être agréable en termes de poids et de taille.

Le Xperia M dispose d'une coque légèrement bombée en bas de la coque arrière

Sur la face avant, on retrouve une caméra frontale de 0,3 mégapixels qui va s’avérer utilisable que pour de la visioconférence mais rien de plus malheureusement.

Face avant du Xperia M

Intégré dans la coque arrière, vous retrouverez un appareil photo de 5 mégapixels avec capteur Exmor RS, et d’un zoom numérique 4x avec autofocus, offrant un enregistrement vidéo 720p, et des capacités HDR. À côté, un Flash LED permet d’améliorer les photos dans des conditions de faible éclairage. Ces derniers s’intègrent parfaitement dans la ligne de la conception globale du téléphone, rendant le tout, discret.

Face arrière du Xperia M

Face arrière du Xperia M - Haut parleur

Une fois la coque retirée, on retrouve le port pour insérer la micro-SIM ainsi que le port pour loger la carte micro-SD, dont la taille ne peut excéder 32 Go. La batterie de 1700 mAh peut également être retirée afin d’en loger une de remplacement si vous le souhaitez. Sony que celle-ci a une autonomie annoncée en conversation de 10 heures, jusqu’à 552 heures en veille, mais pour ce point j’y reviendrais bien évidemment après avoir testé quelques jours le mobile.

Il est possible d'enlever la coque du Xperia M

Sur le haut du Xperia M, vous trouverez une prise audio jack de 3,5 mm, afin que vous puissiez profiter au maximum du son offert par les technologies sonores ClearAudio+, xLOUD et 3D Surround Sound (VPT) qui sont intégrées dans le smartphone.

Tranche supérieure du Xperia M

Sur le côté gauche, on retrouve le traditionnel port micro-USB afin de relier le smartphone à votre ordinateur, ou encore à la prise murale afin de le recharger.

Tranche latérale gauche du Xperia M

Du côté droit, tous les boutons nécessaires au bon fonctionnement du dispositif sont présents : le bouton aluminium rond permet d’allumer/éteindre le dispositif, en dessous le bouton de volume et plus bas – de la même manière qu’on le retrouve sur les dispositifs Lumia – le bouton permettant de lancer automatiquement l’application Appareil Photo.

Tranche latérale droite du Xperia M

Enfin sur la tranche du dessous aucun bouton ou port.

Tranche inférieure du Xperia M

Allumez le Xperia M, et Android se lancera pour remplir la totalité de l’écran. Vous allez disposer de Android 4.1 (Jelly Bean), ainsi que la légère surcouche Sony que nous avons pu découvrir précédemment dans le test dédié au Xperia Z – et que nous verrons prochainement pour la Xperia Tablet Z.

Le Xperia M intègre Android 4.1 et la surcouche Sony

Enfin, pour en finir avec cette présentation rapide et compléter les spécifications du dispositif, ce Xperia Z intègre un processeur dual-core Snapdragon cadencé à 1 GHz, de 1 Go de RAM, de seulement 4 Go de stockage interne, qui peut heureusement être comblé par l’ajout de la micro-SD. Du côté de la connectivité, le Xperia M dispose de la 3G HSPA+, de la technologie NFC, et d’autres fonctionnalités telles que le DLNA, le GPS, une radio FM, et le Bluetooth 4.0 sont également incluses.

Pour être très honnête, le matériel dans le Sony Xperia M n’a rien de quoi s’enthousiasmer, mais c’est en quelque sorte normal pour un smartphone Android de milieu de gamme, et il ne faut pas le prendre comme un mauvais point !

Voilà pour cette découverte rapide du Xperia M ! Un test bien plus complet sera réalisé au cours des prochains jours, donc s’il y a quelque chose que vous voulez savoir n’hésitez pas à poster un commentaire en dessous de cet article.

Vous pouvez retrouver la totalité des photos de ce Xperia M depuis la galerie Google+ et/ou Facebook.

Que pensez-vous du Xperia M ? Pourrait-il être votre prochain smartphone ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Sony Xperia M : découvrez le tout nouveau smartphone en photos

Instagram arriverait sur Windows Phone 8 le 26 juin prochain

Voilà que l’on reparle de Instagram sur Windows Phone 8 ! Alors que personne n’en parle pour des raisons évidentes, on peut être assez confiant sur le fait que Instagram est en cours de finalisation pour un lancement sur Windows Phone. Alors que jusque-là cette envie n’était qu’une spéculation et qu’il était impossible de savoir quand nous allions pouvoir disposer de l’application sur le tout récent OS de Microsoft, aujourd’hui on vient nous glisser à l’oreille une date, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il reste possiblement peu de temps à attendre…

WPDang, un blog de ​​technologie chinois, souligne que des « sources d’information » leur ont indiqué que l’application serait lancée sur Windows Phone 8 un mercredi courant juin, avec une date provisoire le 26 juin. Dans le même temps, Nokia pourrait être le partenaire exclusif pour le lancement d’Instagram sur WP8.

Les rumeurs de voir arriver Instagram sur Windows Phone 8 ont commencé lorsqu’une publicité promotionnelle (peut-être) accidentelle de Nokia s’est retrouvée afficher l’application Instagram en septembre de l’année dernière. Bien que des retours ultérieurs aient suggéré que l’application soit peut-être seulement Vimeo, on ne peut qu’imaginer que le lancement d’un dispositif dédié à la photo avec l’application Instagram prend tout son sens pour Nokia.

En fait, Nokia n’a pas arrêté de faire allusion au fait que l’application Instagram allait arriver. L’entreprise n’a pas hésité à lancer un teaser sur Twitter comme quoi l’application était en cours de développement, et plus tard a été prise en flagrant délit sur Facebook quand un représentant Nokia a confirmé l’existence de l’application après avoir été titillé par un client curieux.

Instagram arriverait sur Windows Phone 8 le 26 juin prochain

Plus récemment, Nokia a peut-être dérapé au Portugal. Une publicité au Portugal affiche clairement le logo Instagram à l’intérieur de l’interface de Windows Phone 8, comme le relais WPCentral.

Reste maintenant à Nokia de trouver le bon moment… Serait-ce pour le lancement du pré-supposé Nokia Lumia EOS qui fuit sur la toile et qui disposerait d’un appareil photo 41 mégapixels ? Pour un lancement ce mois-ci ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Instagram arriverait sur Windows Phone 8 le 26 juin prochain

Xperience #2 : l’autonomie du Xperia Z face à la concurrence

Vous le savez maintenant, les 5 Xperts sélectionnés par FrAndroid ont reçu un Xperia Z (mais aussi un Xperia SP, un Xperia L et bientôt une Xperia Tablet Z) et peuvent donc tester ce (ces) produit(s) en long, en large et en travers afin de se faire une idée et vous le faire partager.

Capture d’écran 2013-06-03 à 15.53.00Après avoir testé la résistance à l’eau du Xperia Z en vidéo – test durant lequel les différents Xperia Z ont plutôt souffert passant successivement de la piscine à la machine à lavée et même dans la bière (à ne pas reproduire chez vous) – les Xperts ont été investis d’une nouvelle mission : tester l’autonomie du Z. Que vaut-elle par rapport à la concurrence ? Quel est l’apport du mode Stamina ? Tenez-vous la journée ? Les Xperts ont la réponse à toutes ses questions et plus encore.

Quelle autonomie pour le Xperia Z ?

  • Pascal

En utilisation poussée, j’arrive très rarement à réaliser une journée pleine sans devoir recharger la batterie de mon téléphone. Le Sony Xperia Z ne déroge pas à cette règle, en général je n’ai plus de batterie vers 20H, en débutant ma journée vers 9H du mat’.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Marie

[…] l’autonomie [du Z] n’était pas des plus performantes. La batterie de l’Xperia Z tient une journée tout au plus. Mon utilisation est pourtant classique, même si j’admets recevoir de très nombreuses notifications (Gmail, Facebook et autres…). Je trouve que donc ce smartphone est particulièrement énergivore. Si la qualité de l’écran incite à une lecture agréable des vidéos, l’autonomie de la batterie, elle, invite à plus de modération.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Nazim

l’autonomie du Xperia Z est vraiment pas mal, nettement supérieure à celle de mon Nexus 4 (mais ça c’est normal… c’est pas nouveau)

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Harry

l’autonomie de l’Xperia Z, elle est, selon moi, suffisante mais loin d’être exceptionnelle. le smartphone me tient une journée et demi à deux jours selon l’utilisation ; mon utilisation de la data est limitée, je n’active que très rarement le GPS ou le Bluetooth et je n’active le Wifi qu’approximativement une heure par jour.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Mobl

[…] on peut dire que le Xperia Z reste un smartphone placé dans le juste milieu au niveau de son autonomie.  si vous êtes un homme normalement constitué et que votre utilisation se limite à 1h de musique, un peu de web, de YouTube, et quelques coups de fil et texto envoyés alors vous n’aurez sans doute pas à recharger votre Xperia Z tous les soirs.

Retrouver son avis complet ici.

 

Quel est l’apport du STAMINA ?

  • Pascal

En utilisation poussée, j’arrive très rarement à réaliser une journée pleine sans devoir recharger la batterie de mon téléphone. Le Sony Xperia Z ne déroge pas à cette règle, en général je n’ai plus de batterie vers 20H, en débutant ma journée vers 9H du mat’.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Marie

[…] le mode STAMINA, qui désactive les données mobiles quand l’écran est verrouillé, peut être utile. Personnellement, je suis toutefois incapable de me passer de certaines de mes notifications […] même si le mode STAMINA fonctionne à la perfection, je ne suis pas spécialement prête à faire de telles concessions. Je ne veux pas recevoir mes notification Facebook et autres en décalé, je veux être informée en temps réel et ne peut me résoudre à utiliser ce mode.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Nazim

La fonction STAMINA est bien trouvée et peut s’appliquer pour gagner de l’autonomie tant que l’écran reste éteint, et donc s’il est beaucoup utilisé avec l’écran allumé le mode ne servira à rien. Il faut aussi savoir que toutes les mesures sont théoriques et que si je refait l’expérience on peut trouver des choses différentes, c’est juste pour avoir une idée !

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Harry

Mon expérience personnelle du mode Stamina fut plutôt positive, j’ai trouvé cette fonctionnalité pratique et assez efficace. Elle me permet de gagner environ une demi-journée  d’utilisation. En contrepartie ce fonctionnement n’est pas adapté à tous les usages, si vous devez/voulez recevoir vos mails ou vos notifications Facebook instantanément, le mode Stamina n’est pas pour vous puisqu’il désactive toutes formes de connexion internet dès que l’écran du smartphone est éteint, pour cette même raison vous ne sentirez probablement pas ou peu la différence si vous êtes un utilisateur intensif.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Mobl

En théorie, [STAMINA] permet de multiplier par 3 votre autonomie en désactivant les données mobiles lorsque l’écran est éteint. […] Elle empêche une partie des applications connectées (en tâche de fond) de fonctionner correctement.. […]avec mon Xperia Arc S ce mode n’existait pas et que je m’étais habitué à couper moi-même les données mobiles. A vous de voir ce que vous privilégiez en fonction de vos besoins, personnellement, elle n’est pas activée. Je n’ai d’ailleurs pas non plus activé le mode batterie faible qui est bien inutile.

Retrouver son avis complet ici.

 

Que penser de l’autonomie vis-à-vis de la concurrence ?

  • Pascal

En utilisation poussée, j’arrive très rarement à réaliser une journée pleine sans devoir recharger la batterie de mon téléphone. Le Sony Xperia Z ne déroge pas à cette règle, en général je n’ai plus de batterie vers 20H, en débutant ma journée vers 9H du mat’.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Marie

[En réalisant un test d’autonomie], le Xperia Z affichait 75 % de batterie, le Nexus 4 s’élevait à 76 % et le Galaxy S4 était le meilleur avec 79 %. Les résultats sont donc très proches. Ces smartphones sont au coude à coude en termes d’autonomie, mais ils ne sont malheureusement pas au coude à coude pour le meilleur, mais plutôt pour le pire ! Ces téléphones témoignent d’une mauvaise autonomie, avec la pire note pour le Xperia Z.

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Nazim

[En utilisation intensive], tandis que le Z tiens encore à une utilisation permanente le Nexus est déjà mort depuis une heure ou deux

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Harry

Ce benchmark semble confirmer mon ressenti sur l’autonomie du Z qui est donc correcte, mais qui n’est pas au niveau d’un S4 ou d’un Note 2 (le Note 2 est un des champions actuels de l’autonomie). Mais les fabricants, se soucient-ils de l’autonomie ?

Retrouver son avis complet ici.

 

  • Mobl

Même le mode Stamina ne vient pas remédier au fait que le smartphone ne tient pas deux bonnes journées. Sa batterie de 2330 mAh lui permet tout de même de rester concurrentiel avec le marché du haut de gamme 2013.

Retrouver son avis complet ici.

» Source de l’article

Sony annonce un smartphone dual-core, équipé du NFC, le Xperia M

Après le succès du Xperia Z et l’annonce récente du Xperia ZR, Sony a annoncé un nouveau smartphone Xperia, le Xperia M. Cet appareil de milieu de gamme, a plusieurs similitudes de conception avec ses téléphones frères plus chers, comme le bouton d’alimentation en aluminium en premier plan, mais apporte aussi le retour d’une coque arrière incurvée vue sur les téléphones comme le Xperia T.

Sony annonce un smartphone dual-core, équipé du NFC, le Xperia M

Le Xperia M dispose d’un écran de 4 pouces offrant une résolution inhabituelle de 854 x 480 pixels, et est équipé d’une coque épaisse de 9.3 mm qui pèse 124 grammes. Sony a également intégré un voyant discret de notifications au-dessous de l’écran, qui peut être adapté à vos préférences afin de vous alerter sur les appels, les mises à jour des publications Facebook et les messages entrants.

À l’arrière du châssis on retrouve un capteur de 5 mégapixels qui est clairement inférieur au monstre de 13 mégapixels sur le Xperia Z, mais il arrive toujours avec le capteur Exmor RS de Sony, offrant un enregistrement vidéo 720p, et des capacités HDR. Android 4.1 Jelly Bean est le système d’exploitation, tandis qu’un processeur dual-core Snapdragon cadencé à 1 GHz et de 1 Go de RAM viennent prendre soin de la performance.

Seulement 4 Go de stockage interne est livré en standard, mais il y a un port pour carte micro-SD qui peut ajouter 32 Go à ce chiffre. Du côté de la connectivité, le Xperia M dispose de la 3G HSPA+. La technologie NFC est également incluse pour une utilisation avec les SmartTags de Sony, facilitant ainsi le partage de contact entre les téléphones compatibles, ou en utilisant des accessoires NFC tels que les haut-parleurs sans fil.

L'incorporation de la technologie NFC permet d'utiliser des accessoires NFC tels que les haut-parleurs sans fil

D’autres fonctionnalités telles que le DLNA, le GPS, une radio FM, et le Bluetooth 4.0 sont également incluses. Enfin, la batterie a une autonomie en veille cité de 552 heures et dispose du mode Stamina de Sony pour modifier la façon dont l’énergie est utilisée.

Le Xperia M arrive dans un choix de quatre couleurs : blanc, jaune, noir et violet

Sony offrira le Xperia M dans un choix de quatre couleurs – blanc, jaune, noir et violet – ainsi que dans une variante à double SIM nommée Xperia Mdual. Il sera en vente dans le monde entier à partir de septembre de cette année, bien que les prix et la date exacts du lancement n’ont pas encore été confirmés.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Sony annonce un smartphone dual-core, équipé du NFC, le Xperia M

Vine est d’ors-et-déjà disponible sur Android

À la fin du mois d’avril, le co-fondateur de Vine, Dom Hofmann, a déclaré que l’application produisant des vidéos de 6 secondes arriverait sur Android « bientôt ». Et bien bonne nouvelle pour tous, aujourd’hui elle est enfin là, puisque Android est d’ors-et-déjà disponible sur Android et le Play Store. L’application arborera la fonctionnalité de création de vidéo, d’exploration des tendances, mais également dans les tweets intégrés à une page Web, fonctionnalités que les utilisateurs iOS profitent depuis un moment maintenant. Ils ont également ajouté une fonction de zoom pour Vine sur Android – non présente actuellement sur iOS.

Il y a un tas de fonctionnalités, comme le support de la caméra frontale et arrière, les notifications push, et l’utilisation des hashtags qque les utilisateurs d’Android n’auront pas au moment du lancement. Mais elles vont venir. Vine pour Android et Vine pour iOS ne sont pas en phase, du moins pour l’instant donc.

« Même si nous nous sommes concentrés sur la libération de Vine pour Android, nous avons continué à publier des mises à jour et ajouté de nouvelles fonctionnalités à l’application iOS. En conséquence, les deux applications ne sont pas parfaitement en phase, mais ce ne sera pas le cas pour longtemps. Au cours des prochaines semaines, vous verrez des fréquentes mises à jour avec de nouvelles fonctionnalités, ainsi que des corrections de bugs et des améliorations de performances », mentionne un ingénieur de Vine sur Android, Sara Haider.

Vine est d'ors-et-déjà disponible sur Android

Filmez, éditez et postez vos vidéos sur Vine

Partage sur Twitter et Facebook de vos créations

Vue du profil Vine sur Android

La navigation sur la version Android est assez similaire à la version sur iOS. La partie supérieure de l’écran est divisée en quatre onglets : « Flux » pour regarder les derniers clips des personnes que vous suivez, « Activité » pour les notifications récentes, « Explorer » pour découvrir de nouveaux contenus et « Profil » afin de visualiser vos précédentes publications. C’est simple, propre et apporte la même cohérence de conception déjà établie sur son application iOS.

Et si vous vous demandez à quel point Vine est populaire, depuis son lancement en janvier, le service compte aujourd’hui plus de 13 millions d’utilisateurs enregistrés.

Voici le lien pour télécharger l’application sur Google Play.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Vine est d’ors-et-déjà disponible sur Android

Découvrez le plaisir d’un Easter Egg derrière le son de notification de Facebook

Ping ! Rappelez-vous quand Facebook a déployé une mise à jour comprenant la possibilité de disposer d’une notification sonore à chaque fois que votre ami vous envoi un message ou un commentaire sur une publication ? Aussi stressant, ou apaisant, que ce bruit pourrait être, voici un détail que BuzzFeed a rapporté sur le son, que vous n’avez probablement pas remarqué. Il s’agit d’un véritable Easter Egg !

Écoutez très attentivement la notification. Pouvez-vous discerner le son de l’accord ? Si vous n’avez jamais fait de cours de musique, vous devriez être probablement perplexe. Et même si c’était le cas, peut-être que votre apprentissage n’est pas parfait. Donc allons creuser dans celle-ci.

Et si maintenant on découpait l’accord en notes individuelles, le premier serait un « F » :

Le premier accord du bip de notifications Facebook serait un 'F'

Ensuite, un « A ».

Le second accord du bip de notifications Facebook serait un 'A'

Suivi par un « C ». Vous voyez où je veux en venir ?

Le troisième accord du bip de notifications Facebook serait un 'C'

Yep, et enfin il y a le « E » auquel vous vous attendiez.

Le quatrième accord du bip de notifications Facebook serait un 'F'

Vous voyez ? Il s’agit du Fa majeur 7ème (Fmaj7) ! Le son de cette notification est en fait un véritable Easter Egg sur la tendance Jazzy du géant social !

La notification Facebook un véritable Easter Egg

Vous assez le souffle coupé ?

Découvrez le plaisir d'un Easter Egg derrière le son de notification de Facebook

flattr this!

» Voir la source de l´article : Découvrez le plaisir d’un Easter Egg derrière le son de notification de Facebook

HTC envisage d’offrir un Android pur pour tous les possesseurs d’un smartphone HTC One

On y est habitué ! « Le changement c’est pour maintenant ». Et il se pourrait bien qu’il y ait du changement dans l’air du côté de la technologie mobile, puisque deux des plus grands noms dans la commercialisation de smartphones Android ont annoncé proposer des dispositifs sans les interfaces qu’ils ont passé du temps et de l’argent à développer. Mais, l’un d’entre eux serait enclin à offrir aux propriétaires actuels l’occasion d’en finir avec l’interface utilisateur également. En effet, HTC serait répandu pour envisager un tel mouvement radical, à la suite du lancement du HTC One Google Edition hier.

Le premier indice est venu de The Verge, qui cite un porte-parole de HTC en mentionnant que c’est « la meilleur façon de disposer des adopteurs précoces du One », et peut offrir un moyen pour eux d’utiliser une version Android « pure » sans que l’interface utilisateur HTC Sense vienne se greffer dessus. Pocket-Lint a également émis la même hypothèse après avoir parlé avec HTC.

HTC envisage d'offrir un Android pur pour tous les smartphones HTC One

Cela signifie tout simplement que HTC pourrait proposer une ROM téléchargeable – essentiellement un fichier contenant un nouveau système d’exploitation – pour le HTC One, qui permettra ainsi de rendre le smartphone tel que le Google Edition, et ainsi disposer d’une version Android « pure », ou même proposer une mise à jour qui permettrait de pouvoir activer ou désactiver Sense – surcouche HTC pour Android – à volonté. Cette dernière option serait plus préférable, car elle offre le meilleur des deux mondes pour les consommateurs, mais la première serait probablement plus facile pour HTC à mettre en œuvre.

Cela pourrait être une bonne initiative de la part de HTC, qui a vraiment besoin de penser différemment par rapport à ses rivaux, et une option de ce genre pourrait voir les indécis entre le One, le S4, et le Xperia Z, pencher vers HTC. Cependant, veuillez noter qu’il ne s’agit à l’heure actuelle que d’une spéculation, que HTC n’a pas confirmé.

Si tout cela vous semble familier c’est à cause de Facebook Home, qui peut être semblable à l’interface utilisateur d’un fabricant, sur lequel vous avez un total contrôle. Le HTC First, malgré tous ses défauts, est le modèle exclusif offrant ce niveau de liberté, puisque lorsque vous voulez faire une pause avec Home, il vous suffit de le désactiver dans les paramètres et profiter d’Android Jelly Bean.

J’ose rêver que les fabricants qui adoptent cette stratégie ne feront pas marche arrière ! C’est vraiment une excellente nouvelle !

flattr this!

» Voir la source de l´article : HTC envisage d’offrir un Android pur pour tous les possesseurs d’un smartphone HTC One

Plus de personnes partagent des photos sur Snapchat que Instagram

Mary Meeker de Kleiner Perkins Caufield Byers rapporte que cette année, et comme on pouvait le penser, il est évident que la photographie sociale est au pouvoir dans le paysage numérique. Alors même que de nouvelles expériences sont offertes, telles que la vidéo lancée par Vine, et venant ainsi en concurrence, ce sont les applications qui partagent des images qui continuent d’attirer les utilisateurs et qui voient une activité accrue. Alors que vous pourriez penser que Instagram est au-dessus du lot et récupère toute cette croissance, ce n’est pas réellement le cas puisque Snapchat a vu une énorme augmentation de son service.

Plus de personnes partagent des photos sur Snapchat que Instagram

La croissance des applications de partage de courte durée, comme Snapchat, est en « explosion », selon le rapport. Il y a moins d’un an, le partage de photos rapide a commencé avec seulement plusieurs millions de téléchargements, mais atteint aujourd’hui environ 150 millions de photos partagées par jour, comme le montre les données de Meeker.

Actuellement les services gérant la plus grande quantité de photos : Facebook, Snapchat, Instagram et Flickr

En fait, seul Snapchat a éclipsé Instagram en 2012 et 2013, si l’on prend en considération le nombre d’ajouts par jour. Donc Facebook est-il fou de développer son propre clone de Snapchat ? A en juger par les données, il ne joue pas réellement dans la même cour – même si Poke a connu un succès éphémère et reste une application assez calme.

Alors que le téléversement de photos sur Facebook est encore très populaire et son usage est encore conséquent, ce système reste encore majoritaire, même si le chiffre semble lentement diminuer.

Au total, 500 millions de photos sont téléversées et partagées, et la tendance montre que cela augmente deux fois plus d’année en année. Ce qui pourrait être intéressant à regarder pour les deux prochaines années est le jour où le partage de photos et l’ajout sur Snapchat dépasse le volume d’actions sur Facebook.

Vous pouvez consulter le reste du rapport depuis ce lien. Et vous, plutôt Facebook, Instagram ou Snapchat ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : Plus de personnes partagent des photos sur Snapchat que Instagram