90 Alternatives à Hootsuite

Alors que l’application Hootsuite peut s’avérer un peu trop chargée de fonctionnalités pour certains d’autres pourraient la trouver un peu chere pour l’utilisation qu’ils en ont.

David Baer nous propose ici une analyse de 90 outils de planification de médias sociaux différents, en comparant les meilleures alternatives gratuites et payantes de Hootsuite.

Ceci est une liste non exhaustive de tous les outils de planification de médias sociaux qui fonctionnent avec plusieurs réseaux sociaux. Les logiciels qui ne fonctionnent qu’avec un seul réseau social, tel que TweetDeck, n’ont pas été inclus.

Cliquez ici pour voir cette liste dans une feuille Google triable.

1. OneUp

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn, Instagram et Google My Business .

Prix ​​de départ: 3 $ / mois, 10 profils sociaux

Plan libre pour toujours : Non

Caractéristiques

Planification directe sur Instagram – Programmez et publiez directement sur Instagram, aucune notification sur votre téléphone n’est nécessaire.

Publication sur plusieurs pages : pour les personnes postant simultanément sur plusieurs réseaux sociaux, OneUp facilite la publication sur des pages et des groupes FB, des profils et des pages LinkedIn, ainsi que des comptes Twitter, Pinterest, Google My Business et Instagram. immediatement.

Répétition après publication – OneUp vous offre la possibilité de répéter vos publications automatiquement. Cela vous permet de refaire surface d’anciens posts qui autrement n’auraient jamais été vus. Également pour ceux qui ont un groupe Facebook avec des thèmes quotidiens qui se répètent chaque semaine (comme «Make it happen Monday»), OneUp facilite l’automatisation complète.

Automatisation des flux RSS : si des blogs, des publications, des podcasts ou des chaînes YouTube diffusent régulièrement un bon contenu, vous pouvez ajouter les liens de flux RSS dans OneUp. Chaque nouveau contenu publié à partir de ces emplacements est automatiquement partagé avec le pages que vous sélectionnez.

Extension Chrome – À l’aide de l’extension OneUp Chrome, vous pouvez facilement programmer simultanément de nombreuses images à partir de n’importe quel site Web, par exemple des couchers de soleil. Vous pouvez choisir les images du site Web que vous souhaitez publier sur les médias sociaux, mettre à jour en bloc ou mettre à jour individuellement les descriptions et les liens pour chaque article, puis planifier leur publication avec un intervalle défini (toutes les 60 minutes, par exemple) ou choisir l’option Personnalisée. dates et heures pour tous.

Analytics – OneUp vous permet de voir quels messages obtiennent le meilleur engagement.

Paramètres UTM personnalisables – OneUp vous permet de personnaliser les paramètres UTM afin que vous puissiez suivre les performances de vos liens dans Google Analytics.

Raccourcissement des liens – Connectez votre compte Bitly et OneUp raccourcira automatiquement tous les liens et vous permettra de suivre les clics sur Bitly.


2. MeetEdgar

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 25 profils sociaux

Plan libre pour toujours : Non


3. NapoleonCat

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 89 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


4. Falcon.io

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, YouTube, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: Cachés, ils vous font demander une démo pour le savoir.

Plan libre pour toujours : Non.


5. Coschedule

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Tumblr.

Prix ​​de départ: 40 $ / mois, 8 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


6. SEMrush

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram.

Prix ​​de départ: 99 $ / mois

Plan libre pour toujours : Non.


7. Sprout Social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram

Prix ​​de départ: 99 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


8. tampon

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 8 profils sociaux

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 10 messages programmés par profils sociaux.Pinterest n’est pas disponible sur le plan gratuit du tampon.


9. Loomly

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


10. Bilan social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram, Blogger, Vimeo, Reddit, YouTube, WordPress, Tumblr, Xing, FourSquare.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 25 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


11. Quuu

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.

12. SocialPilot

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Google+, Instagram, Tumblr, Xing, VK.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


13. SmarterQueue

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 20 $ / mois, 4 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


14. Soci

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+.

Prix ​​de départ: non divulgué, vous devez demander une démonstration pour le découvrir.

Plan libre pour toujours : Non.


15. Zoho

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+ et Instagram

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 «marque» (1 compte de chaque type pour la même «marque»)

Plan gratuit pour toujours : Oui, mais ne vous permet pas de programmer des publications pour l’avenir.


16. sauter

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué, vous devez demander une démonstration pour le découvrir.

Plan libre pour toujours : Non.


17. eClincher

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Google+, YouTube, Yelp.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 15 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


18. Woop

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à un profil social de chaque réseau social. Instagram limité à 10 jours d’essai.


19. Tailor Social

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: 96 $ / an, 2 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


20. Postfity

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Xing.

Prix ​​de départ: 8 $ / mois, 15 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 5 comptes et 10 messages en attente.


21. champion social

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest, Google+.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 15 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 comptes et 12 messages programmés par compte.


22. vent arrière

Réseaux sociaux: Instagram et Pinterest.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 profil social.

Plan libre pour toujours : Non.


23. Hubspot

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: 800 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


24. Amplifr

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Viber, Telegram, Tumblr, VK.

Prix ​​de départ: 5 $ par compte social / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


25. Dlvr.it

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Viber, Telegram, Tumblr, VK.

Prix ​​de départ: 100 $ / an, 10 profils sociaux.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 3 messages quotidiens par compte social.


26. Postcron

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest, Google+.

Prix ​​de départ: 12 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


27. aide sociale

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter, Tumblr.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


28. Jarvee

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, Google+, Twitter, Pinterest, Tumblr, LinkedIn, Youtube.

Prix ​​de départ: 20 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


29. RecurPost

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 25 $ / mois, 10 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 10 messages par compte social.


30. Everypost

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profils sociaux et 10 messages programmés.


31. boulangers sociaux

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube, Pinterest.

Prix ​​de départ: 20 $ par compte / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


32. SpredFast

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


33. AgoraPulse

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube.

Prix ​​de départ: 49 $ par compte / mois, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


34. PromoRepublic

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 9 $ par compte / mois, montant non divulgué de profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


35. Sendible

Réseaux sociaux: Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 12 services.

Plan libre pour toujours : Non.


36. MavSocial

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, YouTube, Tumblr.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 10 messages programmés.


37. amis + moi

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Tumblr.

Prix ​​de départ: 9 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 5 messages programmés avant le profil.Pinterest n’est pas offert sur le plan gratuit.


38. Crowdfire

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 2 comptes par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte par réseau social et 10 publications programmées avant le profil. Pinterest n’est pas offert sur le plan gratuit.


39. Planificateur de poste

Réseaux sociaux: Facebook et Twitter.

Prix ​​de départ: 36 $ / an, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


40. plus tard

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 9 $ / mois, 1 profils sociaux par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profil social et 30 messages par réseau social.


41. ViralTag

Réseaux sociaux: Instagram, Facebook, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


42. ViralWoot

Réseaux sociaux: Instagram et Pinterest.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


43. Oktopost

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


44. SocioBoard

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, LinkedIn, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, 10 comptes sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 5 comptes sociaux et un seul compte par réseau social.


45. DrumUp

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 180 $ / an, 3 comptes sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


46. ​​SocialBee

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, LinkedIn, Google+, Instagram.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 5 comptes sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


47. Hopper

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois par compte «forfait». Un «lot» correspond à 1 compte Twitter, 1 compte Facebook et un compte Instagram.

Plan libre pour toujours : Non.


48. MissingLettr

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn et Google+.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 4 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profil social et 2 campagnes / mois.


49. Kontentino

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Instagram, Pinterest.

Prix ​​de départ: 12 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


50. ContentStudio

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Tumblr, Pinterest.

Prix ​​de départ: 25 $ / mois, 10 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux.


51. Swift Social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Google+.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


52. SocialOomph

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest.

Prix ​​de départ: 18 $ / mois

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à Twitter.


53. RiteForge

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, profils sociaux illimités

Plan libre pour toujours : Non.


54. Blog2Social

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, Xing, VK.

Prix ​​de départ: 79 $ / an, 3 comptes par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte par réseau social.


55. Lithium

Réseaux sociaux: non divulgué.

Prix ​​de départ: non divulgué, nécessite une demande de démo.

Plan libre pour toujours : Non.


56. ContentCal

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram.

Prix ​​de départ: 12 $ / mois, 4 profils sociaux

Plan libre pour toujours : Oui, 4 profils sociaux, limités à 50 postes programmés.


57. ViralPep

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 20 messages programmés.


58. SocialDraft

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest, Instagram.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


59. éléphants sociaux

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram, YouTube.

Prix ​​de départ: 37 $ / mois, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


60. Fanpage Karma

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram.

Prix ​​de départ: 40 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


61. planable

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 24 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


62. HeyOrca

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, LinkedIn.

Prix ​​de départ: 299 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


63. Gain

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter.

Prix ​​de départ: 40 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


64. SocialFlow

Réseaux sociaux: Indéterminé, vous oblige à contacter l’assistance.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.


65. Iconosquare

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 39 $ / mois, 3 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


66. Autogrammer

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 Instagram, 5 Facebook et 5 comptes Twitter.

Plan libre pour toujours : Non.


67. Sensai

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter, YouTube.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 1 profil social pour chaque réseau social.

Plan libre pour toujours : oui.


68. Rivuu

Réseaux sociaux: Facebook, Instagram, Twitter.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois par profil social.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à Facebook, seulement 1 page.


69. Publer

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter.

Prix ​​de départ: 14 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan gratuit pour toujours : Oui, limité à 5 profils sociaux et 10 messages programmés par compte.


70. socialmako

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Instagram, Pinterest.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois, 8 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 seul compte Facebook et 1 seul compte Instagram. Pas de LinkedIn ou Pinterest.


71. Kuku

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Instagram, Pinterest, Twitter, VK, Tumbler, Télégramme, Google+.

Prix ​​de départ: 7 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


72. BuzzBundle

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter, Google+.

Prix ​​de départ: 199 $ / mois, profils sociaux illimités.

Plan libre pour toujours : Non.


73. empileur

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois, 12 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 4 profils sociaux et 6 postes programmés au total.


74. Planificateur social

Réseaux sociaux: Facebook, LinkedIn, Twitter, Pinterest.

Prix ​​de départ: 4 $ / mois, 2 profils sociaux, seulement 2 messages programmés par jour.

Plan libre pour toujours : non.


75. Licorne sociale

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 3 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte social et 3 messages par semaine.


76. Mituyu

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Mastodon, Tumbler, Blogger.

Prix ​​de départ: 16 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


77. SocialScud

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Tumbler, Instagram, Medium.

Prix ​​de départ: 10 $ / mois. Autorise uniquement la publication via des flux RSS.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profil social et 1 flux RSS.


78. Social Web Suite

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook.

Prix ​​de départ: 23 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


79. Poste 66

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Pinterest.

Prix ​​de départ: 15 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


80. flux ascendant

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Tumbler, Pinterest.

Prix ​​de départ: 29 $ / mois, 5 profils sociaux.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 compte et 8 messages par jour.


81. SMhack

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 3 $ / mois par profil social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux.


82. Swat.io

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook.

Prix ​​de départ: 250 $ / mois.

Plan libre pour toujours : Non.


83. Baron Social

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Imgur, YouTube, Tumbler, Pinterest, Google Plus, Reddit, VK, WordPress.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, 3 profils sociaux par réseau social.

Forfait gratuit pour toujours : Oui, limité à 1 profils sociaux par réseau social et 10 messages par mois.


84. StatusBrew

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus.

Prix ​​de départ: 300 $ / an, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


85. myRosys

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus, Pinterest.

Prix ​​de départ: 75 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


86. Postadamus

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus, Pinterest.

Prix ​​de départ: 7 $ / mois, 5 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


87. Swonkie

Réseaux sociaux: LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram, Google Plus, Pinterest, Tumblr.

Prix ​​de départ: 19 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 3 profils sociaux et 20 messages programmés.


88. SocialBu

Réseaux sociaux: Twitter, Facebook, Instagram.

Prix ​​de départ: 5 $ / mois, 4 profils sociaux.

Plan Gratuit pour toujours : Oui, limité à 2 profils sociaux et 30 messages programmés.


89. Social intuitif

Réseaux sociaux: Facebook, Twitter, Pinterest, LinkedIn, Google+, Tumblr, Instagram, Reddit, YouTube, Vimeo, Blogger, WordPress.

Prix ​​de départ: 49 $ / mois, 10 profils sociaux.

Plan libre pour toujours : Non.


90. eau de fonte

Réseaux sociaux: Indéterminé, vous oblige à contacter l’assistance.

Prix ​​de départ: non divulgué.

Plan libre pour toujours : Non.

Votre avatar est-il prêt pour les nouvelles pages Facebook ?

facebook

Vous l’avez peut être déjà remarqué, Facebook a modifié l’aspect de l’avatar de votre page dans le flux de publications. Facebook rejoint ainsi une grande partie des réseaux sociaux majeurs, nottament twitter, Instagram, Google+ et s’offre une image de profil plus feng shui de forme circulaire.

avatar facebook

Ce changement a déjà été testé. Il permet selon Facebook de faire du réseau social un « lieu » plus attrayant générant davantage de conversations avec les personnes que l’on souhaite atteindre.

Qu’en pensez-vous ?
Etes-vous satisfait(e)s de cette modification ?

Qui a remarqué le nouveau logo de Facebook ?

nouveau logo facebook 2015

Le mardi 30 juin 2015, Christophe Tauziet, designer chez Facebook, a dévoilé le nouveau logo de Facebook … sur … Twitter !

Josh Higgins, directeur de la création chez Facebook, a expliqué cette refonte révolutionnaire au mag Brand New.

Lorsque Facebook a créé son logo en 2005, la compagnie venait juste d’être lancée et nous voulions un logo qui fasse adulte, pour être pris sérieusement. Maintenant que nous sommes établis, nous commençons à moderniser le logo pour le rendre plus sympa et accessible.

Brand New a réalisé un gif animé pour marquer les différences entre l’ancien et le nouveau logo.

logos-facebook

Google lance Helpouts, un marketplace de la vidéo : voici à quoi il correspond

Où cherchez-vous si vous voulez apprendre quelque chose en ligne ? Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux comme un service d’assistance numérique, poster des questions sur Facebook ou Reddit. Vous pouvez vous rendre sur des cours en ligne, sur Skype ou encore vous abonner à une chaîne sur YouTube. S’il ne manque pas réellement d’endroits pour trouver des « enseignants numériques », mais souvent, la première étape pour acquérir des connaissances sur l’Internet est encore une étape plus préliminaire, la recherche Google. Google a de la crédibilité et de l’autorité, et le roi de recherche espère que son nouveau service aidera à trouver une place dans un nouvel espace qu’est le domaine de l’échange de connaissances. Cette nouvelle fonctionnalité de e-commerce est nommée Helpouts.

Google a lancé Helpouts aujourd’hui, après des mois de tests. Cette plateforme, décrite comme un service d’aide interactif, permettra aux individus, aux groupes et aux entreprises (nommées « animateurs ») de partager leur expertise en échange de l’argent grâce à des chats vidéo pédagogiques.

Imaginez une session de chat vidéo que vous payez, qui dure aussi peu qu’une minute ou deux. Vous avez une question, par exemple, quelle est cette bosse sur ma main, ou, comment puis-je retirer un truc de maquillage, et même avoir une brève discussion avec une personne qui peut voir quel est ton problème.

C’est ce que Google pense que Helpouts a de plus que tous les autres variété de contenu et de services qui vous aide à résoudre la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Google va faire de l’argent avec ces interactions

Pour chaque session tenue, un « animateur » paiera des frais de transaction à Google. Ces derniers qui tentent de contourner le système auront dès lors un compte suspendu ou résilié.

Helpouts aura besoin de beaucoup plus d’animateurs – naturellement, la diversité de l’offre ici est la clé. Google doit démontrer que son offre est mieux que ce qui existe actuellement et qu’il vaut la peine de payer pour. La firme doit élargir sa base de données d’animateurs d’information à la demande de sorte qu’elle peut prendre presque n’importe quelle demande.

Google travaille sur une API pour Helpouts, même si on ne sait pas à quelle fin, et comment les développeurs seront en mesure de mieux intégrer le service dans leur propre plateforme.

Helpouts utilisera Hangouts et Wallet, deux services de Google

Helpouts utilise votre identité Google+, et dont la principale fonctionnalité réside dans les conversations vidéo, utilisera le même système que Google Hangouts. Les clients paieront via Google Wallet, bien que l’entreprise peut mettre en place des méthodes de paiement alternatives plus tard. La décision d’utiliser Hangouts est une évidence, car il s’agit d’un excellent service de chat vidéo, et en utilisant un client de messagerie instantanée vidéo tiers irait à l’encontre de la volonté de Google sur Helpouts.

Helpouts utilise Wallet pour les achats

Hangouts permettra de gérer les conversations vidéo

Mais, la décision de Google de ne rendre ce service disponible (pour le moment) qu’aux utilisateurs de Google Wallet n’est pas aussi évidente. Bien sûr, cela montre que l’entreprise a la foi que son service de paiement numérique va décoller, mais il ne faut que celui-ci dissuade les gens d’utiliser Helpouts, et pour cela offrir aux clients des options de paiement supplémentaires est toujours beaucoup plus agréable que d’être enclin à utiliser un unique moyen de paiement.

Si vous êtes un fidèle utilisateur Twitter, vous avez probablement déjà pris l’habitude de poser des questions à vos followers. C’est un moyen simple et rapide de générer des retours sur tout ce que vous pouvez penser. Cependant, les followers ne sont pas 100% engagés – sauf si vous êtes une célébrité bien sûr – et vous ne pouvez pas les payer pour demander de l’aide, de sorte que la relation est tout à fait différente.

Des Helpouts enregistrés que Google pourrait se servir un jour

Si le client et le prestataire le décident, le Helpout peut être enregistré, et les deux parties peuvent disposer d’une copie de ce dernier pour le revoir. Cela pourrait être très utile pour les personnes à la recherche d’instructions qui aimeraient aller plus à une date ultérieure.

Il y a un côté plus effrayant dans toute cette histoire d’enregistrement : « pour une raison quelconque », Google conserve la capacité d’enregistrer des sessions. La compagnie cite des exemples raisonnables, comme le fait que s’ils reçoivent des allégations d’abus ou s’ils veulent améliorer le service à la clientèle, l’enregistrement est indispensable. En tout cas, cette règle me donne l’impression qu’une grande partie de ces Helpouts peuvent être visualisés à tout moment par les employés de Google.

Google prend des mesures pour vérifier les informations d’identification … mais peut-être pas assez

Il y a déjà tellement d’endroits où les échanges d’information et des cours en ligne peuvent être trouvés en ligne gratuitement, et Google ne cherche pas à concurrencer directement ces services. Helpouts coûtera de l’argent aux clients, ce qui suggère que Google prendra des mesures pour certaines personnes qui dirigeront des séances de Helpouts.
Si vous voulez devenir un animateur, vous devez faire votre demande à Google, ce qui suggère que vous ne pouvez pas simplement mettre en place une fiche à votre nom. Qui plus est, dans sa fiche de renseignements sur les politiques de Helpouts, Google explique comment certains animateurs devront fournir des informations complémentaires avant qu’ils ne soient autorisés à mettre leur « demande » en ligne, en particulier ceux qui ont besoin d’un permis dans certains domaines (Google mentionne spécifiquement les services de professionnels de la santé).

Bien que l’ouverture d’un marché de l’enseignement numérique est pratiquement alléchant aux charlatans pour tenter de faire des bénéfices, ces précautions laissent penser que peut-être que Google comprend qu’il doit faire attention au marché. Mais, sauf si vous lisez les conditions d’utilisation pour les clients, Google explique comment il incombe à chaque client de déterminer si l’animateur est loyal ou non …

Voici un petit extrait : « Google ne PARTICIPE PAS À LA CRÉATION DU CONTENU DES HELPOUT offert par un fournisseur, ET N’APPROUVENT PAS CE DERNIER et NE SERA PAS RESPONSABLE DE (A) LA FIABILITE OU LA PERFORMANCE DE FOURNISSEUR DE TIERS, (B) de la sécurité, de la qualité, la précision, la fiabilité, et l’intégrité ou la légalité des HELPOUT offert ou fourni par un fournisseur TIERS, OU (C) LA VÉRITÉ OU L’EXACTITUDE DE LA DESCRIPTION DE TOUT HELPOUT offert ou fourni par un fournisseur tiers ou de tout conseil, AVIS, offre, PROPOSITION, déclaration, données ou autres informations fournis par un prestataire TIERS affichés, distribués ou acheté par le service ».

Donc, fondamentalement, vous pouvez demander conseil à un total charlatan sur Helpouts et Google ne va pas prendre la responsabilité pour cela.

Capture d’écran 2013-11-05 à 08.30.17
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.30.29
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.30.49
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.06
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.26
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.48
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.31.55
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.32.09
Capture d’écran 2013-11-05 à 08.32.31

Est-il efficace ?

Helpouts n’est pas une petite entreprise. Google veut que vous soyez en mesure d’aller plus loin que la simple boîte de recherche. Helpouts se veut être un véritable service, et est une admission tacite de la part de l’entreprise que ses précieux algorithmes de recherche ne peuvent pas remplacer les humains lorsqu’il y a un problème. L’information est différente. Et vous ne pouvez pas rassasier le monde réel seulement avec un moteur de recherche. Ou pas encore du moins.

Le chat vidéo reste indéniablement la meilleure expérience. Qu’il s’agisse des Hangouts ou encore Skype, ce sont d’excellentes solutions.

Mais, je reste sceptique sur Helpouts puisque généralement on a besoin d’interactions rapides. Je ne veux pas que vous me disiez en cinq minutes que j’ai brûlé une sauce par exemple. Si j’ai besoin d’une réponse en temps réel, celle-ci doit arriver instantanément ou alors je ne reviendrais pas.
Néanmoins, Google a peut-être trouvé des personnes brillantes pour être constamment connectées, et ainsi rendre le service disponible en permanence. Bien sûr, vous pouvez réserver des séances, mais c’est différent. Un vrai Helpout est maintenant, instantanément, et est basé sur la communication vidéo.

D’un autre côté, si Helpouts fonctionne, il sera un atout incroyable dans la vie de tous les jours.

Quoiqu’il en soit c’est une excellente initiative de la part de Google, je pense que ce service peut faire parlé de lui ! Reste à voir comme ce dernier va être adopté par les « animateurs ». Même si Helpouts n’accroche pas, il est agréable de voir Google sortir un nouveau produit de sa gamme de services.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google lance Helpouts, un marketplace de la vidéo : voici à quoi il correspond

Facebook va encore plus vous surveiller : tous vos mouvements de souris vont être analysés

Selon le Wall Street Journal, Facebook a l’intention d’expérimenter une toute nouvelle technologie qui lui permettra d’apprendre à connaître davantage sur ses utilisateurs. Si vous pensiez que c’était assez mauvais que l’entreprise sache quel genre de sites vous visitez en dehors de Facebook dans le but de vous fournir des publicités ciblées, sachez que maintenant le réseau social veut commencer à surveiller ce que vous aimez le plus à l’intérieur de Facebook, et ce en ce basant sur la façon dont vous naviguez sur le réseau social. Et oui, le géant social pourrait tout simplement enregistrer tous vos mouvements de souris.

« Le réseau social peut commencer à recueillir les données sur les interactions des utilisateurs avec son contenu, comme combien de temps le curseur d’un utilisateur passe sur une certaine partie de son site Web, ou si un utilisateur visualise le flux d’actualités sur l’écran de son ordinateur de bureau, ou sur l’écran de son mobile », a révélé le Wall Street Journal.

Le plus populaire site de réseaux sociaux sur la planète a déjà une quantité quasi infinie de données sur ses utilisateurs, mais il veut toujours en savoir plus. Pourtant, l’idée que Facebook veut suivre vos mouvements de la vie réelle via la souris pourrait certainement être la cause d’un appétit de géant, voulant contrôler tout ce que les gens font. Plutôt effrayant non ?

Facebook va encore plus vous surveiller : tous vos mouvements de souris vont être analysés

Mais avant de sentir que votre vie privée vous échappe encore, il pourrait y avoir un côté positif à ce sujet. Facebook sera susceptible d’utiliser ce logiciel non seulement pour suivre les publicités sur lesquelles vous cliquez, mais aussi toute autre activité liée au marketing. Peut-être que le géant social sera en mesure de trouver des liens entre les types de contenus que vous bloquez, ou comprendre que vous voulez voir les photos dans l’ordre chronologique – et pas constamment voir des photos refaire surface en raison de nouveaux commentaires quelques semaines plus tard. Il y a beaucoup de plaintes au sujet de son algorithme actuel, alors peut-être que cela part d’une bonne intention et qu’il va vraiment être la meilleure façon d’essayer de modifier la situation.

Bien sûr, une telle expérience pourrait facilement avoir des « lacunes ». Tout simplement parce que je plane et que je clique sur la photo de quelqu’un qui affiche un adorable chiot ne veut pas dire que je suis intéressé par plus de photos de cette personne. Et juste parce que je viens de quitter mon ordi laissant le curseur de la souris posé sur une publicité pour un jeu vidéo, ne veut pas dire que je suis un gamer. Ou de rencontres. Ou des jeux Facebook.

Et il y a aussi le fait que vous ne voulez pas que quelqu’un ou quelque chose – y compris Facebook, qui n’hésite pas à conserver tout sur vous – ait la connaissance de ce que votre souris « fait » au sein du réseau social. Il n’y aura certainement pas de paramètre de confidentialité qui pourront résoudre ce problème…

Quoiqu’il en soit, que ce soit bon ou non, la pieuvre Facebook devrait déployer une nouvelle tentacule, peut-être même sans qu’on le sache… Restez attentif sur vos clics ;)

flattr this!

» Voir la source de l´article : Facebook va encore plus vous surveiller : tous vos mouvements de souris vont être analysés

Comment désactiver les aperçus des photos agrandies de Twitter … sur votre téléphone

Si vous êtes connecté à Twitter, vous avez sans doute remarqué que les photos prennent beaucoup plus de place dans le flux qu’auparavant. Twitter a en effet déployé une nouvelle fonctionnalité qui se permet de redimensionné et d’afficher en plein écran du contenu en provenance du réseau social de microblogging, mais également pour les vidéos provenant directement de Vine, et ce pour une variété de raisons qui sont essentiellement liées au fait de gagner de l’argent. Malheureusement, si certains apprécieront, d’autres en revanches pourraient détester du fait que maintenant ça prend une quantité considérable d’espace.

Et, le moins que l’on puisse dire c’est que cette nouvelle fonctionnalité ne fait pas l’unanimité : les photos prennent trop de place, le flux prend beaucoup plus de temps à défiler, et généralement les utilisateurs ne veulent pas forcément voir chaque image téléversée sur le réseau en plein écran, et encore moins une vidéo postée sur Vine, qui dans la plupart des cas est sans intérêt.

Et bien, vous avez de la chance – ou la moitié d’entre-vous ont de la chance. Pour ce qui est de la version Web, vous êtes coincé, puisqu’il est à l’heure actuelle impossible de s’en débarrasser, mais il y a une solution très simple pour l’application mobile. Les utilisateurs d’Android et iOS qui ont mis à jour Twitter ont eu le malheur de voir leur flux ressembler à Facebook avec des images dans tous les sens.
Mais, si vous souhaitez revenir en arrière et avoir un comportement standard, c’est-à-dire comme avant, il vous suffit de vous rendre dans les paramètres (cliquez sur « Moi », puis sur l’icône d’engrenage), et sous la rubrique « Général », vous pouvez décocher « Aperçus d’images ».

Par défaut dans la nouvelle application Twitter vous allez voir les images des tweets

Désactiver la visualisation des images

Maintenant, si vous n’avez pas mis à jour votre application et ne que vous ne vous sentez pas particulièrement motivé pour, ne le faites pas ! Vous ne louperez rien.

C’est tout, maintenant vous pouvez regarder Twitter – au moins, sur votre téléphone – dans une paix relative. Cependant, sachez que la désactivation de cette option désactive tous les aperçus, ne soyez donc pas surpris si votre flux devient beaucoup textuel.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Comment désactiver les aperçus des photos agrandies de Twitter … sur votre téléphone

Hangouts 2.0 : l’APK est disponible

Google a réalisé une conférence sur Google Hangouts un peu plus tôt dans la semaine pour annoncer le nouveau Hangouts et son support des SMS et MMS. L’application sous forme d’APK vient d’apparaître sur Internet.

Capture d’écran 2013-11-01 à 10.03.02

Hangouts est désormais une alternative crédible et concrète de WhatsApp ou Facebook Messenger qui vous permettent de gérer en une seule conversation vos SMS et votre messagerie instantanée.

Attention, l’application ne fonctionne pas sur tous les appareils, certains appareils rencontreront des erreurs et d’autres des ralentissements, néanmoins de nombreux utilisateurs ont remonté de bons retours sur la plupart des appareils Android.

L’installation des APK n’est pas anecdotique et nécessite de réaliser quelques manipulations sur son téléphone. La première étape est de se rendre dans les paramètres et dans le sous-menu Sécurité, et de cocher la case “Sources inconnues”.

La deuxième est de télécharger l’APK (en dessous) et de ne pas hésiter à installer un explorateur de fichiers depuis le Google Play, afin de gérer ses téléchargements (et ses fichiers).

Téléchargement :

» Source de l’article

10 alternatives à iGoogle afin de combler le vide de votre tableau de bord sur votre navigateur

Plus de huit ans à avoir organisé de manière importante votre contenu sur le Web dans une page bien rangée, iGoogle vient aujourd’hui de mettre fin à ses jours pour toujours. En effet, comme Wave, Reader et Buzz au préalable, iGoogle vient exploser au mauvais moment, laissant des fragments de votre vie éparpillés partout sur la toile ! Ainsi, si aujourd’hui vous vous rendez sur google.fr/ig vous serez automatiquement redirigé sur la page d’accueil du géant de la recherche, mais sans vos « gadgets ».

Quelle va être la réaction de vos yeux au réveil lorsque vous allez allumer votre ordinateur ce matin ? D’autant plus un 1er novembre, une sacrée coïncidence… Comment allez-vous voir vos e-mails, la météo et vos news sans avoir à ouvrir trois onglets du navigateur ? Qu’est-ce qui va vous distraire avec de jolies images de coins les plus reculés du monde, que vous ne pourrez jamais visiter ?

S’il s’avère que iGoogle était loin d’être le premier tableau de bord Web personnalisé, et loin d’être le dernier, j’ai testé quelques-unes des options les plus populaires pour savoir qui offre le meilleur canot de sauvetage en tant pour affronter les vagues de iGoogle.

igHome

igHome

Cet imposteur de iGoogle, igHome, est le meilleur pari pour les passionnés qui cherchent à réduire l’apprentissage de quelque chose de nouveau. Tout comme iGoogle, vous allez retrouver plein de liens vers les services Google en haut. Mais ce n’est pas parfait. Avec beaucoup de ces « gadgets » vous allez remplir votre page, bricolant sur la façon de les placer, et ne fonctionnant pas aussi bien – ou aussi bon – comme les équivalents de iGoogle. Le gadget de Weather.com, par exemple, vous donne seulement une prévision d’une journée avec une tonne d’espace perdu. Même le gadget Gmail a du mal à fonctionner.

MyYahoo

MyYahoo

Les gadgets translucides et les couleurs douces et pastel du background, le concurrent de iGoogle par Yahoo nommé MyYahoo, pourrait vous faire croire que vous avez quitté entièrement le bureau et entré dans iOS 7 – qui est en fait l’option la plus jolie sur cette liste, en ce qui me concerne. Malheureusement, cet esthétique étroitement contrôlé semble aussi disposer de moins d’applications.
Yahoo a également fait une tentative pour convertir les réfugiés de Google vers tous les services de Yahoo, et pas seulement les accueillir pour une page d’accueil personnalisée. Vos meilleurs liens à tous les services Yahoo (comme Flickr) sont maintenant accessibles en un clic.

Netvibes

Un des tableaux de bord les plus puissants qui se différencie en divisant votre point de vue en deux volets, est Netvibes. L’un est dédié aux widgets, et l’autre pour le flux de news. Le nombre d’options peut rendre Netvibes intimidant, mais il aide à soulager la douleur de l’installation avec un certain nombre d’options préconfigurées mis en place à des fins différentes. Il y a même un modèle pour les personnes qui migrent de iGoogle. Les options abondantes pour la personnalisation signifie également que vous pouvez modifier l’apparence de votre tableau de bord pour qu’il soit juste à votre goût, même si ce ne sera pas tout à fait aussi attrayant que My Yahoo.

Netvibes

My MSN

Le nom MSN est un poison pour n’importe qui ayant migré sur les services de Google, et il doit le rester. MyMSN est laid, rempli de papillons arc en ciel, et adapté uniquement pour afficher le contenu en provenance de Microsoft et ses partenaires. Il manque encore les fonctionnalités de base. Comme si vous aviez besoin d’une raison de plus de le rejeter, MyMSN ne pourra même pas vous permettre de configurer votre compte Gmail.

My MSN

Protopage

Protopage

La plateforme ouverte Protopage semble avoir été réalisée par des développeurs tiers permet à quiconque d’ajouter ses propres widgets, mais malheureusement, il souffre du même problème que igHome : la plupart d’entre eux sont absolument hideux, et trouver ce dont vous avez besoin peut être un vrai défi. Après avoir ajouté suffisamment de widgets, le site ressemble à Windows 3.1 dans votre fenêtre de Chrome et s’est endormi pendant 10 ans. Il semble également être le plus lent des services que j’ai essayé – sans doute parce que les serveurs sont situés au Royaume-Uni.

MyWay

MyWay

Tout comme Protopage, on dirait que MyWay ait été codé des mamouths du développement qui ont fait leurs gammes sur les pages de GeoCities, et destiné à être affiché dans Netscape Navigator. De plus, il ne peut pas afficher vos données Gmail, ce qui en fait la seule pire option avec MyMSN. Cependant, le tableau de bord se charge extrêmement rapidement, donc si vous nostalgique de 1998, ne le rejetez pas.

Symbaloo

Symbaloo s’adresse aux personnes ayant besoin d’un visuel, avec une grille géante d’icônes organisées autour d’une dalle plus grande au centre. Plutôt que de vous surcharger avec une page tentaculaire avec texte dense, vous cliquez sur une icône et automatiquement cela va changer la tuile centrale pour afficher les informations provenant de ce « service », comme votre horoscope ou un outil de comparaison de prix. Alors qu’il semble plus joli que les tableaux de bord vus jusqu’ici, voici une conception assez originale !

Symbaloo

UStart

La possibilité d’importer des paramètres à partir de iGoogle fait de Ustart une option tentante pour fuir iGoogler, mais en pratique, il ne fonctionne pas bien : le seul widget transféré avec succès en ce qui me concerne, était la météo. Contrairement à igHome, vous ne retrouverez pas la barre de lien vers les services de Google. Cela dit, je pense que c’est le plus beau des sosies de iGoogle, grâce à une touche de design minimaliste. Dommage que vous ne pouvez pas abandonner le laid logo de Ustart dans le coin supérieur gauche. Et ne cherchez pas les gadgets intelligents : Ustart offre seulement les bases, comme la météo, Facebook ou encore vos mails.

UStart

Awesome New Tab Page

Awesome New Tab Page, ANTP, est en fait une extension Chrome, ce qui signifie que vous aurez besoin d’installer ce dernier dans votre navigateur – ainsi que tous les widgets, plutôt que de simplement visiter un site. C’est très bien si vous utilisez le même ordinateur tout le temps, mais vous serez perdu dès que vous passerez de votre ordinateur de bureau à un ordinateur portable ou un ordinateur de travail.

Awesome New Tab Page

Bon et vous, vous êtes passé sur quoi ?

flattr this!

» Voir la source de l´article : 10 alternatives à iGoogle afin de combler le vide de votre tableau de bord sur votre navigateur

Moins cliquer, plus visualiser : les images Twitter et vidéos de Vine embarqués dans les tweets

Twitter a enfin décidé de devenir visuellement plus sympathique ! Après avoir introduit les Twitter Cards dans les filtres, et plus récemment en offrant les images plus grandes au sein des tweets, une nouvelle mise à jour comblera votre flux avec encore plus de photos. Maintenant, au lieu de cliquer pour ouvrir et afficher une image, toutes les vidéos et photos s’ouvriront dans leur intégralité à travers votre flux de tweets.

Ainsi, comme le souligne Twitter dans un article sur son blog, qu’il s’agisse des photos en provenance du réseau social, ou les vidéos téléversées sur Vine, le contenu sera mis en avant dans les tweets. Pour voir davantage de détails sur la photo ou lancer la lecture de la vidéo, il suffit de cliquer sur ces médias.

La mise à jour ne va concerner que le contenu téléversé sur les propres plateformes de Twitter, c’est-à-dire Twitter pour les images, et Vine pour les vidéos. Autrement dit, tout ce qui provient de Instagrams devront se faire sans les Twitter Cards, et vous aurez toujours besoin de cliquer sur le lien pour aller sur l’application en question et ainsi voir le contenu. Idem pour Aviary, Flickr, Tumblr et d’autres contenus en provenance d’autres plateformes.

Une récente recherche a révélé que les tweets contenant des images sont retweetés plus souvent que les autres, de sorte que Twitter agit en conséquence en donnant aux gens ce qu’ils veulent … afin d’obtenir plus d’activité de la part des personnes.

Bien sûr, ce changement signifie également que le flux pourrait devenir terriblement encombré. Au lieu de l’approche bien « packagée », tout sera afficher en entier à la vue de tout le monde. Autrement dit, si vous aimiez le réseau social pour le fait qu’il soit concis et à la lecture sans fioriture, vous allez être déçu par cette mise à jour. Personnellement, je ne suis pas impatient de voir chaque vidéo en provenance de Vine s’afficher dans ma timeline. Pour une bonne vidéo sur Vine, il y en a une vingtaine d’horrible.

Cela donne également à Twitter un air de déjà vu, puisque l’on retrouve quelque chose de semblable avec Facebook. Avoir des photos s’afficher en public et totalement révélée, est quelque chose que Facebook fait depuis longtemps maintenant, et cela prête certainement à accréditer l’idée que les deux réseaux se mélangent en un seul avec toutes les caractéristiques qui se copies au fur et à mesure.

La mise à jour devrait être déployée rapidement, alors attendez-vous à voir une timeline plus « visuelle » très rapidement…

flattr this!

» Voir la source de l´article : Moins cliquer, plus visualiser : les images Twitter et vidéos de Vine embarqués dans les tweets

Google Hangouts ajoute le support des SMS, le partage de localisation, et des GIF animés

Hier matin, Google a annoncé une poignée de nouvelles fonctionnalités pour Google+. Pour commencer, Vic Gundotra a détaillé certaines statistiques de Google+. Depuis son lancement au public en 2011, Google enregistre aujourd’hui près de 540 millions utilisateurs actifs par mois. Ces derniers aident à contribuer à plus de 1,5 milliards de photos chaque semaine. Gundotra a également noté que Google a livré 20 mises à jour de Google+ dans les quatre derniers mois, et il vient d’en livrer 18 ce matin.

Alors, quelles sont ces mises à jour ? Les premières mises à jour concernent Hangouts, sans doute le service le plus populaire de la plateforme sociale. La plus importante est certainement le fait que Hangouts a ajouté le support des SMS. Les utilisateurs peuvent faire de Hangouts leur application par défaut pour envoyer des SMS et chatter sur ​​le Web, ce qui en fait une application de messagerie tout-en-une. Oui, vous avez bien lu, vous pouvez désormais intégrer vos SMS dans l’application Hangouts de sorte que vous pouvez obtenir tous vos messages en un seul endroit.

Il est désormais possible d'envoyer des SMS depuis Hangouts

La mise à jour va sortir bientôt pour les smartphones Android et iOS, et permettra également d’améliorer les chats vidéo pour le mobile en ajoutant le support du HD et des appels vidéo en plein écran à travers les dispositifs. Google dit qu’il va continuer à améliorer son application pour ajuster et améliorer les capacités de la webcam lors des chats. Hangouts continue à être de mieux en mieux, et est certainement devenue une application qui n’a rien à envier à des applications tierces en place depuis bien longtemps.

Amélioration du support HD pour les vidéos

En plus des améliorations fonctionnelles, Hangouts arrive aussi avec quelques nouvelles fonctionnalités amusantes dont elle peut se vanter. Il y aura bientôt une option de localisation de sorte que vous pourrez signaler avec une épingle rouge où vous êtes, ce qui sera immédiatement affiché via Google Maps dans la conversation.

Il vous sera possible d'envoyer un GIF animé dans Hangouts

Vous voulez encore plus d’amusement ? Google+ apporte une option pour les GIFs animés dans Hangouts. Vous pouvez maintenant répondre à Hangout avec des GIFs animés, parce que parfois aucun mot ne peut exprimer ce que ce peut faire un chat par exemple !

Alors que Google+ pourrait rester un réseau social calme, par rapport au bourdonnement constant de Twitter, Facebook et Instagram, le travail qu’il continue à faire sur Hangouts mérite d’être reconnu. Il est l’un des services les plus impressionnants que Google propose, et les utilisateurs sont satisfaits que le géant du Web mette constamment à jour sa plateforme.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Google Hangouts ajoute le support des SMS, le partage de localisation, et des GIF animés

Comment le Community Manager peut-il diversifier sa présence social-média ?

Après avoir mis en place vos premières actions de communication sur un réseau social unique (Facebook dans la plupart des cas), vous n’avez pas envie de conserver tous vos oeufs dans le même panier. Bien que réseau social le plus utilisé en France, Facebook incite les marques à réfléchir à deux fois à une diversification […]

» Voir l´article en intégralité : Comment le Community Manager peut-il diversifier sa présence social-média ?

Conférence Google : quand Hangouts intègre les SMS et lit les GIF, Google+ mise sur Snapseed

Annoncée en toute confidentialité, la conférence “A Morning with Google” s’est tenue en cette fin de journée, menée par l’équipe Google+. Certes consacrée au réseau social de Google, elle s’est plutôt transformée en une offensive menée contre son voisin Facebook, qui détient le leader ès photographie sociale, Instagram.

Google

Le réseau social de Google, qui revendique désormais 540 millions d’utilisateurs actifs acquis en deux ans, annonce des nouveautés attendues dès à présent. Google+ intègre de nouvelles fonctionnalités notamment tournées vers la photo. 1,5 milliard de photos sont uploadées chaque semaine sur le réseau social. Un indice distillé dès l’entrée de la conférence pour nous aiguiller vers son véritable objet !

Des SMS sur Hangouts

Hangouts est le premier concerné par les ajouts de Google. Trois fonctionnalités apparaissent dans le système de messagerie instantanée,  à commencer par le partage de la localisation de l’utilisateur. Un bouton situé en bas à gauche de l’écran, à côté de l’icône de partage photo, fait en effet son apparition dans l’application mobile, dans la veine des apps de réseaux concurrents. Un peu plus intéressante, la possibilité de partager un GIF directement sur le réseau, et non simplement un lien vers le GIF en question. Ces micro-clips saccadés sont à la mode, et Google+ ne souhaite visiblement pas rester à la traîne sur ce point, lui qui doit rattraper ses petits camarades sur des options plus basiques, et même se muer en précurseur du GIF. Pas indispensable, certes, mais particulièrement adapté aux conversations mobiles faites de réponses simples… et imagées.

Hangouts

La dernière amélioration apportée à Hangouts concerne la convergence des messages. Désormais, il est possible d’afficher les SMS reçus dans l’application Hangouts, ce qui signifie que ceux qui le souhaitent pourront utiliser le système de messagerie comme application Messages par défaut, et mêler l’ensemble de leurs conversations en fils unifiés. L’accent mis sur les messages écrits concerne également les appels vocaux, puisque Google annonce une amélioration de la qualité des appels, et surtout une synchronisation des communications sur tous les terminaux de l’utilisateur. G+ proposera en effet l’affichage des appels vidéo en plein écran et en HD, mais aussi l’amélioration de la luminosité sur les images issues de webcams.

Sur Google+, la photo à l’honneur

Sur Google+ itself, dix-huit nouveautés ont été promises. Certaines plus importantes que d’autres… et toutes liées à la photographie. La menace Instagram/Facebook semble peser à Google, tant cet aspect du réseau social est aujourd’hui mis à l’honneur. Il sera certainement difficile de recenser toutes les nouveautés présentées ce soir, mais on peut noter que G+ cherche à devenir le lieu de stockage privilégié de ses utilisateurs, puisque tous les clichés pourront y être uploadés en pleine définition quel que soit l’OS utilisé par le membre du réseau; et à destination des utilisateurs d’appareils sous iOS, il sera possible de réaliser des backups là encore en pleine définition, à l’instar de l’application Android.

  • Mise en avant de photos issues des albums de l’utilisateur en fonction d’algorithmes poussés, qui laissent de côté les images floues, trient les doublons, éliminent les clichés dont l’exposition est insuffisante, prennent en compte l’esthétique globale, les objets et les personnes prises en photo.
  • La recherche dans photos a été améliorée, puisqu’il est possible d’effectuer une recherche dans des photos qui n’ont pas été taguées. Comprenez que la reconnaissance d’images fait son travail ici, et que sont désormais supportés 1000 nouveaux termes, tels que “labrador”, “sunset” ou “beach”. Il faudra évidemment vérifier ce qu’il en est de la prise en charge de langues étrangères.

Recherche Google+

L’amélioration des photographies reste le cheval de bataille du jour pour Google. Ce n’est plus Snapseed qui intègre Google+, mais bien Google+ qui met à profit les capacités de Snapseed. A commencer par une fonctionnalité destinée à auto-améliorer les photographies, selon deux degrés : “low” high”. Car derniers, qui peuvent être contrôlés album par album, permettent d’améliorer à la louche les couleurs, afin de les rendre un peu plus, ou bien nettement plus intenses. On apprécie ou non, mais la fonctionnalité est à tester, notamment dans le cadre de paysages ; c’est d’ailleurs pour ce type d’exemples que l’équipe Google a opté, du fait qu’elle présente de larges plages de couleurs contrastées.

Autre fonctionnalité incluse à Google+, qui décidément adore les GIF, concerne Auto Awsome. Cette dernière se charge de compiler automatiquement des photos d’une même série où le réseau est capable de déceler un mouvement (dans Auto Motion), quand la fonction Auto Erase permet d’effacer des éléments en mouvement lorsque l’utilisateur dispose de plusieurs photographies d’une même scène. En matière de vidéo, puisque Google+ annonce avoir vu le nombre de clips uploadés sur son réseau être multiplié par 20, Google propose de créer de vidéos automatiques combinant les films et photos d’un même événement grâce à son algorithme, tout en l’illustrant avec de la musique. Dans l’esprit d’un iMovie, il sera possible de retrouver les différents éléments choisis par Google sur une frise, et les modifier en ajoutant des filtres, des photos ou en supprimant des séquences.

Auto Awsome Movie

Chez Snapseed aussi…

Chez Snapseed en soi, Google annonce une nouvelle amélioration. En plus des filtres et outils déjà présents, un mode sera destiné à ceux qui souhaitent améliorer l’exposition de leurs clichés, puisque le mode HDR Scape fait son entrée dans le catalogue de Snapseed. Google assure que son algorithme permettra de conserver les détails des clichés transformés via l’application mobile. Notez que la Nik Collection, issue d’une société rachetée par Google en 2012, permet d’obtenir de nouveaux filtres de type vintage et d’améliorer des clichés de manière nettement plus précise.

Google avait montré lors de la dernière Google I/O son intention de mettre les bouchées doubles sur la photographie. Si Mountain View n’a pas originellement créé un réseau social dédié à ce type d’usages, il montre aujourd’hui sa capacité à unifier ses services et à mettre à profit les différentes sociétés qu’il a acquises ces derniers mois, à l’instar de Snapseed. Avec un service global capable de concerner toutes les dimensions de la sociabilité en ligne, le géant américain montre à ses concurrents qu’il souhaite faire plus qu’autoriser un simple partage de contenus.

» Source de l’article

Les spécifications officieuses du Nexus 5 mais pourtant si réelles

Alors que le Nexus 5 du duo Google/LG a fait une apparition « officielle » et surprise la semaine dernière sur le Google Play Store, il ne faisait aucun doute que le prochain smartphone phare du géant de la recherche allait rapidement voir le jour. Que ce soit une erreur intentionnelle ou non de la part de Google, cette présence sur la boutique en ligne a clairement attiré notre attention !

Alors qu’aujourd’hui l’actualité semble riche autour du Nexus 5, que ce soit avec les photos présentant un modèle blanc pour le Nexus 5, ou encore plus récemment un cliché posté sur Google+ pris par le capteur de 8 mégapixels du N5 mais rapidement retiré, voici qu’une sortie une nouvelle officieuse du futur Nexus a été faite par l’entreprise canadienne, WIND Mobile.

Comme le souligne Frandroid, WIND Mobile semble avoir anticipé le lancement du Nexus 5 sur sa page Facebook, affichant une page de pré-inscription pour le Nexus 5 de LG. Comme vous le voyez dans la capture d’écran ci-dessus, la page arrive avec le slogan : « Google Nexus 5. Un nouveau smartphone fait pour capturer les moments qui comptent ».

Page de pré-inscription pour le Nexus 5 de LG sur WIND Mobile

Outre la page de pré-inscription qui ne nous intéresse pas vraiment ici, c’est surtout le fait que celle-ci était accompagnées des spécifications soit-disant officielles du Nexus 5. Parmi celles-ci on apprend que le futur smartphone phare de Google dispose d’un écran de 4,95 pouces offrant une résolution de 1920 × 1080 pixels et d’une densité de pixels de 445 ppi, d’une protection Gorilla Glass 3, d’un processeur Snapdragon 800 de chez Qualcomm, un quadricoeurs cadencé à 2.3 GHz, couplé à 2 Go de mémoire vive, d’une capacité de stockage interne de 16 ou 32 Go, d’une caméra frontale de 1.2 mégapixels et d’un appareil photo de 8 mégapixels à l’arrière avec un stabilisateur d’image optique, et enfin de la connectivité Wi-Fi, d’une puce NFC et du Bluetooth 4.0.
Concernant son design, le smartphone devrait peser 130 grammes, pour des dimensions suivantes : 69.17 x 137.84 x 8.59 mm. Du côté des ports et connecteurs, on va retrouver le traditionnel micro USB, la prise jack stéréo 3.5 mm, un double microphone, des boutons de volume et on/off en céramique.
Enfin, pour la partie logicielle bien évidemment une version d’Android « pure » est incluse dans le smartphone, mais il s’agit de Android 4.4 KitKat qui devrait être officialisé avec le Nexus 5.

Les spécifications officieuses du Nexus 5 mais pourtant si réelles

Nous savons tous que Google n’a pas encore dévoilé le Nexus 5, donc ce n’était qu’une question de temps avant que la page affiche ce formulaire. Depuis, celle-ci a disparu, et comme d’habitude on peut se demander s’il s’agit de l’inévitable stagiaire dédié au community management qui a lamentablement planté la date de publication, ou si cette annonce est un énième teaser pour nous allécher !

Quoiqu’il en soit il va falloir encore être patient…

flattr this!

» Voir la source de l´article : Les spécifications officieuses du Nexus 5 mais pourtant si réelles

Snapchat se serait vu proposer un milliard de dollars par Facebook et mise sur une levée de fonds

Facebook aurait été tenté d’acquérir le service de messagerie instantanée et éphémère Snapchat pour la modique somme d’un milliard de dollars, offre que le service aurait déclinée.

Snapchat

350 millions de Snaps envoyés chaque jour en octobre, contre 200 millions en juin 2013, voilà de quoi susciter la convoitise d’un autre magnat du message envoyé à la volée, Facebook. Mark Zuckerberg, selon le Wall Street Journal, aurait proposé un milliard de dollars au CEO de Snapchat, Evan Spiegel, afin de prendre le contrôle du service de messagerie initialement lancé en septembre 2011 sur l’App Store d’Apple. Le jeune entrepreneur aurait refusé l’offre de Facebook, bien qu’aucune des deux parties n’ait accepté de commenter les affirmations du journal. Rappelons qu’en toute fin d’année 2012, Facebook lançait Poke sur iOS, un cousin de Snapchat permettant aux mobinautes d’envoyer des messages éphémères à leurs contacts ; le WSJ ne mentionnant aucune date, il se pourrait fort que la proposition de Zuckerberg soit relativement ancienne.

Snapchat, bien qu’encore loin des résultats d’un Instagram en termes d’utilisateurs, aurait pu être racheté par un réseau social qui, dans le courant de l’année 2012, a déboursé une somme équivalente dans le rachat d’Instagram, l’application la plus prisée des amateurs de partage photographique sur smartphones. Et pourtant, Snapchat préfère s’embarquer dans une stratégie plus risquée de levée de fonds, laquelle permettrait à l’entreprise d’être valorisée entre 3 et 4 milliards de dollars. Après une levée de 60 millions de dollars lui permettant d’atteindre une valorisation à 800 millions de dollars en juillet dernier, Snapchat, sur la pente ascendante, chercherait à lever 200 millions supplémentaires. Il s’agira, pour l’application gratuite destinée prioritairement au jeunes utilisateurs de smartphones, de trouver un modèle économique pertinent pour rentabiliser son service.



Snapchat
Snapchat, Inc

Experience a totally new way to share today. Snap a photo or a video, add a caption, and send it to a friend (or maybe a few). They’ll view it, laugh, and then the snap disappears from the screen – unless they take a screenshot! If you want to…

Télécharger

Free

Disponible sur Google Play

Wall Street Journal

» Source de l’article

LinkedIn a une nouvelle application nommée Intro qui prend en charge vos e-mails

Facebook n’est pas le seul réseau social conscient de la puissance des mobiles de la technologie. Cette semaine, LinkedIn a annoncé une flopée de toutes nouvelles initiatives qui va pousser en avant les efforts de la téléphonie mobile sur le site de recherche d’emploi. Ainsi, on va retrouver ce que la société nomme LinkedIn Intro.

En un mot, LinkedIn Intro vous donne une nouvelle façon assez sexy de visualiser les profils LinkedIn sur votre smartphone, à l’aide d’une application de messagerie intégrée sur votre iPhone. Si vous n’utilisez pas Mail, sachez que la nouvelle fonctionnalité fonctionne également avec la messagerie AOL, Yahoo! Mail, iCloud, Gmail et Google Apps également.

Si l’on en croit un service de messagerie sociale nommé Rapportive – une acquisition de LinkedIn en début de l’année dernière qui permet de visualiser davantage d’informations sur un expéditeur de l’e-mail – LinkedIn Intro ajoute un bouton dans les messages électroniques que vous recevez et qui permet de rendre les profils LinkedIn des expéditeurs visibles et facilement accessibles, à condition qu’ils en ont un. En cliquant sur le bouton, celui-ci va tenter de révéler d’afficher la fiche plus complète de la personne, en allant chercher en ligne son curriculum vitae, et ainsi disposer des informations telles que l’entreprise pour laquelle elle travaille, son poste et son expérience professionnelle ou encore ses œuvres.

Pour disposer de LinkedIn Intro, rendre-vous sur le site Web du service, et suivez les étapes de configuration initiale. Ensuite, vous serez en mesure de visualiser un profil enrichi d’un expéditeur sur les e-mails que vous recevez.

LinkedIn a une nouvelle application nommée Intro qui prend en charge vos e-mails

Les utilisateurs qui ont déjà installé et utilisé le plugin de Rapportive au sein de leur navigateur connaissent déjà l’utilité des profils enrichis, apparaissant comme une barre latérale à l’intérieur de Gmail – son arrivée sur mobile est une bonne surprise, étant donné qu’il est conçu pour arriver sur un produit d’Apple, une société connue pour garder au mieux ses propres conceptions.

Bien que cette mise à jour peut sembler inutile pour beaucoup de gens – si je veux en savoir plus sur un contact il suffit de me rendre sur LinkedIn et de lancer la recherche – cette démarche offrre certainement un moyen plus rapide pour chercher l’informations quasiment en temps réel.

flattr this!

» Voir la source de l´article : LinkedIn a une nouvelle application nommée Intro qui prend en charge vos e-mails

Considérez-vous avertis : voici à quoi va ressembler la publicité sur Instagram la semaine prochaine

Plus tôt ce mois-ci, Instagram officiellement a annoncé que oui, à la surprise de personne, l’application allait bientôt plier sous la pression de la publicité dans votre flux d’activité. À l’époque, il a été supposé que nous devrions attendre de voir ce changement dans les prochains mois, apparemment Instagram a décidé de rapidement mettre en œuvre cette « fonctionnalité », puisqu’elle arriverait dès la semaine prochaine. Ce que vous allez voir ci-dessus c’est ce à quoi les publicités vont ressembler.

La mention « Sponsored » en haut à droite sera cliquable et offrira aux utilisateurs plus d’informations sur les publicités Instagram. « Vous savez une photo ou une vidéo est une publicité lorsque vous voyez la mention ‘Sponsorisé’ où l’horodatage serait normalement », explique Instagram.

Encore une fois, le service de partage de photo veut que nous sachions qu’il essaie d’aborder ce concept de marketing le plus naturellement et le plus créatif que possible. Si vous voyez une publicité qui ne vous intéresse pas, vous pouvez appuyer sur le ‘…’ en dessous de celle-ci, et décidez de cacher et de fournir des informations sur ce que vous n’avez pas aimé sur celle-ci, précise Instagram. « Cela nous aidera à vous montrer davantage de publicités intéressantes et pertinentes à l’avenir ».

Voici à quoi va ressembler la publicité dans Instagram

Bien sûr, le propriétaire d’Instagram, Facebook, possède une configuration similaire, et les plaintes concernant son abondance de publicité et l’incapacité à créer une expérience convaincante dans son flux d’activités pour les utilisateurs est réelle. Ainsi, malgré les dires et l’assurance continue d’Instagram, il est impossible de réprimer l’inquiétude d’un utilisateur sur ce que l’introduction de la publicité pourrait signifier.

Cependant, vous ne pouvez pas dire que l’exemple de la publicité ressemble à une multitude de photos que nous voyons tous les jours sur Instagram. D’une certaine façon, chacun de nous fait la promotion en tant que marque, il est donc difficile de voir comment ce contenu va vraiment interrompre le flux de photos. La seule différence significative sera celle que vous voyez des images à partir de comptes que vous n’avez pas suivi, et qui va certainement attirer davantage les marques sur Instagram, et en rendre encore plus actives, comme Starbucks et Nike.

Mais quand des publicités de Marlboro, ou encore Durex commencent à apparaître sur Instagram … alors nous pourrions avoir un problème.

flattr this!

» Voir la source de l´article : Considérez-vous avertis : voici à quoi va ressembler la publicité sur Instagram la semaine prochaine

Selz, l’alternative à Paypal pour vendre vos contenus digitaux simplement

Au début des années 2000, les premières plates-formes de paiement en ligne comme Paypal avaient constitué une petite révolution pour de nombreux internautes : subitement, il devenait possible de réaliser des achats sur une multitude de sites partenaires sans dévoiler à chacun d’entre eux un numéro de carte bancaire, mais aussi de gérer les transactions d’une petite boutique en ligne de façon beaucoup plus aisée.

Le modèle, pourtant, n’est pas exempt de défauts : les régulations lourdes inspirées du secteur bancaire, les frais opaques et les complexités liées à la gestion d’un compte laissent aujourd’hui la porte ouverte à un nouvel acteur, Selz, qui prône la simplicité et la transparence. Un principe si basique et innovant qu’il a emporté, presque sans coup férir, le prestigieux prix de « Start-up de l’année 2013″ délivré par le groupe Shoestring Media en Australie

Selz : une start-up, un concept

Selz, l'alternative à Paypal pour vendre vos contenus digitaux simplement

Le site selz.com a vu le jour au début de l’année 2013. Le concept, de l’aveu même des fondateurs, serait apparu au cours d’un « intense » brainstorming lors d’un bel après-midi d’été austral sur les plages de Sydney, en Australie. Le jeune ingénieur Mathieu Kempe, aujourd’hui directeur technique de l’entreprise, souhaitait en toute modestie révolutionner les modalités d’achat et de vente de produits sur Internet. La méthode, pour cela, était toute tracée : autoriser n’importe qui à vendre n’importe quoi le plus simplement possible.

La start-up, qui a implanté son siège à Brookvale, permet à tous les internautes et entrepreneurs de vendre en ligne leurs produits, leurs créations artistiques ou tout autre bien directement sur leur blog, leur site web ou leur profil Facebook. L’acheteur intéressé clique sur le service ou le produit, et l’intégralité de la transaction est alors assurée par Selz, qui reverse ensuite le bénéfice au vendeur. Tout au plus, dans le cas d’un bien physique, le vendeur doit-il – forcément – envoyer lui-même le colis. Il s’agit d’une innovation appréciable par rapport aux méthodes de paiement existant précédemment : le vendeur gagne en souplesse en pouvant proposer ses produits un peu partout sur son web personnel, et en ayant l’assurance que l’acheteur n’aura pas à quitter son site pour finaliser l’achat. Surtout, il est possible de vendre des contenus digitaux (chansons, romans, photos…) en les transférant directement sur Selz, lequel les envoie alors sans autre formalité à l’acheteur.

Outre les biens matériels (peintures, meubles, œuvres d’art, marchandises diverses) et les biens immatériels (ebooks en PDF, logiciels, photographies, chansons…), la plate-forme pourrait intégrer dans un avenir proche la commercialisation de divers services à la personne (cours particuliers, coiffure et soins esthétiques, coaching, consulting…) : une innovation qui pourrait améliorer le quotidien de nombreux travailleurs indépendants et autoentrepreneurs.

Principe de fonctionnement

Accessible via le site web de la start-up, l’application smartphone ou l’application tablette, l’interface de mise en vente de Selz se veut d’une simplicité enfantine. Une fois inscrit, l’utilisateur remplit une fiche de renseignement pour chaque item en vente, en téléchargeant une photo, en ajoutant une brève description textuelle et, enfin, en indiquant son prix de vente. Seule restriction : l’interdiction de proposer des contrefaçons, des produits pour adultes, des armes et explosifs ou divers autres objets sensibles.

Il ne lui reste plus qu’à « partager » ses produits sur différents réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, en insérant le lien fourni automatiquement par le site de Selz. Ce lien peut également être réutilisé à volonté sur sa page web personnelle si le vendeur en a une, ou sur son blog. Répétez l’opération plusieurs fois, et vous obtenez une boutique en ligne parfaitement opérationnelle, sans connaissance nécessaire en programmation ni même d’accord compliqué de partenariat avec un site de vente.

selz_item_detail

selz_modal

Du côté de l’acheteur, le clic sur le lien lui permet de s’acquitter du paiement par carte bancaire Visa ou Mastercard, directement sur le site hôte, avec toutes les précautions habituelles en matière de cryptage des données, de SSL sécurisé et de respect des normes PCI. Puis, Selz restitue au vendeur la part qui lui revient (prix de vente minoré de la commission Selz) en versant la somme sur son compte Paypal.

Quel modèle économique ?

Si jamais les habitués des réseaux sociaux se prennent au jeu de vendre sur Facebook et Twitter, la start-up pourrait rapidement engranger des bénéfices importants. Comme toutes les plates-formes de paiement en ligne, Selz prélève en effet sa dîme sur chaque transaction. Fixée à 5% du prix de vente + 25 centimes, la commission se veut toutefois raisonnable : sur un chiffre d’affaires de 100€, 94,75€ reviennent ainsi directement dans la poche du vendeur, avec un dérangement minimal pour ce dernier. L’inscription, quant à elle, est entièrement gratuite, les coordonnées de la carte bancaire n’étant exigées que pour des raisons de sécurité.

Une alternative crédible à Paypal ?

Bien que les deux sites partagent finalement des philosophies très voisines, Selz pourrait rapidement apparaître comme une intéressante alternative à Paypal et à d’autres plates-formes de paiement et vente en ligne. S’il est vrai que les concurrents permettent tous deux d’ajouter un bouton « Acheter » avec une grande facilité, certaines autres options disponibles sur Selz pourraient faire pencher la balance en sa faveur.

Le premier avantage comparatif, évident, est celui de la simplicité. Là où Paypal, pour vous accepter en tant que vendeur, exige rien moins que l’ouverture d’un compte « Premier » ou « Business » et de nombreuses informations personnelles (état civil, téléphone, adresse, scan de la carte d’identité…), Selz se contente d’une carte bancaire en cours de validité. La rapidité est également dans le camp de la start-up, puisque le déblocage d’un compte Paypal au niveau d’habilitation suffisant nécessite souvent plusieurs jours ouvrés.

Un autre reproche couramment fait à Paypal est le renvoi d’un acheteur vers le site de la plate-forme pour finaliser son achat : un procédé gênant dans la mesure où le client ne pensera peut-être pas à revenir dans la boutique pour poursuivre son lèche-vitrine. Selz, à l’inverse, déploie automatiquement un formulaire de paiement à l’intérieur de votre page, d’où un gain en temps et en simplicité pour le client.

Selz, enfin, offre une intégration incomparablement meilleure avec les plus grands réseaux sociaux de la planète, ce qui permet d’accroître la visibilité d’un commerçant en toute facilité. Il est certes possible d’ajouter une annonce de vente Paypal sur un profil Facebook, mais uniquement au moyen d’applications tierces un peu plus complexes.

Une excellente initiative de la part de cette jeune startup, des fonctionnalités qui vont répondre aux besoins croissants de nouveaux entrepreneurs, en simplifiant une fois encore la mise à disposition de la créativité de chacun (artiste, créateur, consultant, musicien, etc.)

flattr this!

» Voir la source de l´article : Selz, l’alternative à Paypal pour vendre vos contenus digitaux simplement